Francaisdefrance's Blog

10/05/2011

Lyon-Marche des cochons: les jeunes identitaires lyonnais contre-attaquent.

Les jeunes identitaires ont le soutien de nombreux patriotes garants de notre drapeau. Nous sommes envahis et nous n’avons pas le droit de nous défendre; dingue, non?

FDF

.


Lyon: Les jeunes identitaires maintiennent leur manifestation samedi «pour défendre la liberté d’expression»

Après s’être vu interdit de manifester samedi 14 mai dans le centre de Lyon «contre le halal» et «l’islamisation de la France», les jeunes identitaires lyonnais contre-attaquent. Ces derniers, qui organisaient ce lundi une conférence de presse, ont indiqué avoir décidé de maintenir leur appel au rassemblement samedi prochain à 14h30 place Saint-Jean «pour défendre leur liberté d’expression».

Selon eux, plus de 600 personnes devraient participer à cette manifestation. Parmi eux, plusieurs groupes venus d’Alsace, de Bretagne et de la Côte d’Azur ont décidé de maintenir leur déplacement à Lyon, malgré l’interdiction d’organiser «la marche des cochons».

Une marche «à caractère islamophobe» selon le préfet

La semaine passée, de nombreux élus, syndicats et associations de lutte contre le racisme et de défense des droits de l’homme s’étaient mobilisés à Lyon pour demander l’interdiction de cette marche. Le préfet avait alors pris le 4 mai un arrêté contre ce rassemblement à «caractère islamophobe».

Cette décision avait été confirmée vendredi 6 mai par le juge des référés du tribunal administratif de Lyon. «On interdit aux Français et Européens de marcher à Lyon, on leur interdit de défendre leur identité», a dénoncé Fabrice Robert, président du bloc identitaire. «Je défends le droit de critiquer les politiques, les religions et même l’islam», a pour sa part estimé Arnaud Gouillon, candidat Identitaire à la présidentielle, invité par le groupe lyonnais à participer à la «marche des cochons».

Source: http://www.20minutes.fr/

09/05/2011

Le préfet de Lyon a interdit « la marche aux cochons » qui devait avoir lieu le 14 mai prochain!!!

Et pendant ce temps, toujours à Lyon, les musulmans organisent un « séminaire »… La provocation continue.

Pillé à José Castano…
FDF

.



Invoquant « (…) que sans prôner ouvertement de positions de natures racistes ou xénophobes, elle (la marche aux cochons) met en avant pour la dénoncer, une pratique religieuse, ce qui est contraire à la laïcité de la République » (Novopress France), le représentant de la République en Province a tranché.

Cependant et toujours à Lyon,  nous apprenons qu’à la grande mosquée, se tiendra le 28 mai, un séminaire dont le thème sera  « l’islam dans l’espace européen, sa pratique et ses limites ». Cette mosquée de Lyon, réputée pour être un centre de recrutement lié à El Qaïda selon les dernières révélations de Wikileaks.

Considérant – ce qui est une indiscutable réalité – que les musulmans n’ont de loi que celle de l’islam, nous pouvons nous inquiéter de l’innocence de ce séminaire.

Nous en déduisons qu’il y a une discrimination affichée par les autorités civiles irresponsables à Lyon puisqu’on y a le droit de prôner l’islam pur et dur et que les non musulmans n’ont pas le droit de s’exprimer sur leurs us et coutumes. Et ça, c’est contraire à la laïcité de la République.

Bien sûr, tous les séminaires relatifs à l’islam ne sont pas aussi inquiétants que celui-là. Ce sont, précisément, les conférenciers et la teneur de leurs interventions qui posent problème.

Parmi eux, nous relèverons la présence de deux représentants du Conseil européen de la fatwa et de la recherche  (!) promouvant la charia ainsi que le docteur Saïd el Boti (diplômé de l’université islamique du Caire), auteur de nombreux ouvrages prônant le djihad qui s’y exprimeront.

En reprenant un article de l’Observatoire de l’islamisation, nous apprenons que ce docteur  Al Boti, nous arrivant de Syrie, a écrit un livre,  « Fiqh As-Sira » qui est une étude scientifique de la biographie du prophète, dans lequel on peut lire :

« Le jihad désigne, dans son sens exact, la lutte pour la cause de Dieu et l’établissement d’une société islamique ; le combat constitue en lui-même un aspect de cette lutte. Il vise à fonder une nation islamique authentique ».

« La légitimité du jihad ne tient pas au droit d’attaque ou de défense en tant que tel. Elle est fondée sur la nécessité d’établir une société islamique ; donc, la façon dont procède le jihad en vue de cette fin, qu’elle soit défensive ou offensive, importe peu. »

« En résumé, nous dirons qu’il faut agir secrètement et renoncer à combattre au cas où la résistance ou l’action ouverte porterait préjudice à l’islam. Par contre, il ne faudrait jamais taire la mission s’il était possible de la rendre publique et en même temps utile. De même, il ne faudrait jamais céder aux oppresseurs de l’islam si les musulmans ont le moyen de se défendre et de résister, ni hésiter à se battre contre les blasphémateurs sur leur propre territoire. »

C’est, à n’en pas douter, le raisonnement modéré qu’on attend d’un musulman venant prêcher la bonne parole à ses coreligionnaires venus s’installer en France, n’est-ce pas ?

Donc, pour en revenir aux droits fondamentaux des citoyens de ce pays et, particulièrement ceux de Lyon, si vous êtes Français et non musulman vous fermez votre gueule et vous restez chez vous. Si vous êtes un musulman, extrémiste de préférence, vous avez les portes grandes ouvertes pour encourager les adeptes de cette religion à se soulever contre les lois du pays dans lequel ils sont immigrés.

C’est un raisonnement de plus en plus défendu, voire encouragé, par les représentants de la République contre lesquels des patriotes excédés (ils sont de plus en plus nombreux) tentent en vain de faire entendre leurs voix.

L’exemple de Lyon est d’autant plus inquiétant – pour ne pas dire effarant – que des représentants d’associations gauchistes, dont la liste figure plus bas (1), se sont mobilisés pour répondre par la violence ou le meurtre, dans la rue lyonnaise, contre les patriotes appelés cochons.

Toujours aussi pressés de « défendre la veuve et l’orphelin », ceux-là n’ont qu’un objectif : faire tomber la France.

Il leur faudrait faire un tour dans ces pays en voie de démocratisation pour qu’ils comprennent les enjeux de leur bien vivre ensemble.

Mais il est vrai, qu’à gauche, aujourd’hui, on ne brille pas par l’intelligence et surtout pas par le simple bon sens.


(1) [Plusieurs sites et organisations d’extrême-gauche lancent des appels sans détours à la violence ou au meurtre contre les « cochons » le samedi 14 mai. Dont, la LDH 8ème, LDH Caluire-Rillieux, MJS, Nouveau Parti Anticapitaliste, Parti de Gauche, Parti Socialiste, PIR, Planning Familial, la Rafal, Ras L’Front, Résistance Citoyenne Ouest lyonnais, ROC ML, SUD Éducation, UD CNT, UJFP, UNEF...]