Francaisdefrance's Blog

14/03/2011

On remet le couvert? La mosquée de Sochaux attaquée à la poudre (aux yeux)…

C’est dingue, ça. Tout arrive à ce pauvre maire communiste de Sochaux. A la veille des cantonales, il est amusant de constater
qu’il joue, comme ses copains muzz, la carte de la stigmatisation. Mon pauvre Albert; j’ai bien peur que ce jeu soit devenu obsolète…
FDF

logos des médias tombés dans le piège dans lequel est aussi tombé le maire islamo-collabo de sochaux, albert matocq grabotC’est le 14 juillet !

Devinez quoi ? La mairie à recu une lettre en provenance… d’Okinawa (?!) au Japon, contenant une poudre blanche suspectée d’être… de l’Anthrax (!?). Alors que je vous parie qu’il s’agit de farine, ou de levure chimique, ou de bicarbonate de soude, ou de sucre glace ou de n’importe quelle autre poudre blanche tout ce qu’il y a de plus banal (talc, poudre Arrêt imam Arrêt curé à récurer…)

En complément des DEUX articles, les 17 et 18 février et du reportage sur France3 région, le sympathique communiste Albert, maire de Sochaux nous offre un feu d’artifice d’articles dans la presse, à la radio et même… à la télévision !

Télévision

Sochaux : Projet de mosquée contesté - France3 région 22/02/2011
Les Tortues Ninja attaquent la mosquée de Sochaux à l’arme biologique

Radio

Enveloppe suspecte à la mairie de Sochaux - Une enveloppe contenant de la poudre blanche a été découverte ce matin à l'ouverture du courrier à la mairie de Sochaux. C'est une employée du service social qui l'a ouvert et qui a touché la substance suspecte avec les doigts. Comme le veut la procédure, elle été transportée à l'hopital pour des examens ainsi que deux autres personnes qui se trouvaient près d'elle au même moment, ils ont pu ressortir dans l'après-midi. Le parquet de Montbéliard a ouvert une enquête et des analyses de cette poudre blanche sont en cours.
http://sites.radiofrance.fr/chaines/france-bleu/?nr=d5d2fa3e76f1f600896863a691149fe4&cbc9a6144808d30fb429aed30fe55659_info_mode=infos&info_date=2011-03-07&info_tab=169747&info_refresh=on

Archives : .png.pdf

Une lettre suspecte contenant de la poudre blanche a été envoyée au Maire de Sochaux ce matin. Des prélèvements ont été effectués et les trois personnes qui avaient été en contact avec cette poudre ont été hospitalisées. Elles sont ressorties dans l’après midi. - Pour l’heure, on ne connaît pas encore le contenu de ce courrier. Seule information, « l’adresse de l’expéditeur était écrite en japonais » précise France 3 Franche Comté. - Cette lettre est la dernière d’une série de menaces de mort envoyées à l’édile de Sochaux. Les auteurs y dénonçaient la construction d’une troisième mosquée dans la ville. - (Source : France 3 BFC)
http://www.pleinair.net/detail_48_44875-Une-lettre-suspecte-contenant-de-la-poudre-blanche-envoyee-au-Maire-de-Sochaux.html

Archives : .png.pdf

Presse

poudre blanche envoyée au maire de Sochaux - Poudre blanche envoyée au maire de Sochaux - Après des lettres anonymes menaçantes, le maire de Sochaux a reçu hier un courrier posté au Japon et contenant une mystérieuse poudre blanche. - L'alerte a été donnée par une secrétaire de mairie, qui a vu un filet de poudre blanche s'échapper de l'enveloppe qu'elle s'apprêtait à ouvrir. Craignant qu'il s'agisse d'une substance nocive, les policiers et les pompiers ont évacué la mairie (fermée jusqu'à nouvel ordre) et établi un périmètre de sécurité. - Les trois personnes ayant été en contact avec la poudre ont quant à elles subi des examens de précaution. - Même si les sapeurs-pompiers sont -quasi certains- que le produit n'est pas dangereux, celui-ci sera tout de même analysé dans les jours à venir. - L'enveloppe est pour l'instant sous bonne garde. Elle n'a pas encore été totalement ouverte, personne ne sait donc pour l'instant si elle contenait une lettre. - Le maire de Sochaux a seulement pu remarquer qu'elle avait été postée au Japon et mentionnait au verso une mosquée. Ce détail laisse supposer que le courrier a été envoyé par des opposants à la mosquée que le maire projette de construire dans le centre-ville de Sochaux. - De nombreux sochaliens sont en effet contre l'édification d'un tel bâtiment et le font savoir par des menaces et des tentatives d'intimidation. Les élus sochaliens ont toutefois fait savoir qu'ils -ne céderont pas-. - R. Hingray
http://www.belfort-zoom.fr/news/news-item.php?idNews=43592

Archives : .png.pdf

Une enveloppe postée du Japon contenait de la poudre blanche. Ce matin, l’ouverture du courrier à la mairie de Sochaux a provoqué un émoi certain. Conformément aux règles de sécurité en vigueur, pour prévenir une attaque à l’anthrax, le personnel municipal a été évacué. Trois personnes en contact avec l’enveloppe, deux employés administratifs et un policier municipal, ont été hospitalisés pour subir des examens de précaution. Ils ont pu ressortir cet après – midi. - Libellé en japonais, le courrier était adressé au maire Albert Matoq – Grabot, qui a déposé plainte pour provoquer l’ouverture d’une enquête. L’alerte à l’anthrax, sans doute l’oeuvre de mauvais plaisants semble s’inscrire dans le sillage de la campagne engagée dans la cité sochalienne contre la construction d’une mosquée. Des termes afférant à cette polémique figuraient en effet au recto de l’enveloppe, écrits en japonais.
http://www.estrepublicain.fr/fr/lorraine/info/4729995-Sochaux-alerte-a-l-anthrax-a-la-mairie

Archives : .pngblog

Anthrax: la poudre de Sochaux part à Lyon - Pour l'heure, l’enveloppe japonaise arrivée à la mairie de Sochaux conserve ses secrets.L La poudre qui a provoqué l'alerte à l'anthrax part à Lyon.
http://www.estrepublicain.fr/fr/a-la-une-aujourdhui/info/4732112-Anthrax-la-poudre-de-Sochaux-part-a-Lyon

Archive : .png

La poudre part à Lyon - Montbéliard. « La levée de doutes a été faite lundi en fin d’après-midi après concertation avec une cellule spécialisée basée à Paris », révèle Jacques Troncy, le sous-préfet de Montbéliard...
http://www.estrepublicain.fr/fr/grand-est/franche-comte/info/4735462-Faits-divers-L-enveloppe-japonaise-arrivee-a-Sochaux-conserve-ses-secrets-La-poudre-part-a-Lyon

Archive : .png

Sochaux. Alerte à l'anthrax à la mairie - Une enveloppe remplie de poudre blanche a atterri hier à la mairie de Sochaux. Policiers, pompiers et secouristes sont tout de suite arrivés sur les lieux. Rien n'est encore déterminé quand à la provenance ni à la substance contenue dans l'enveloppe. - Comme tous les lundis, une employée de la mairie décachète le courrier. Sauf que ce jour-là sort de l'une d'entre elles un jet de poudre blanche, rapporte l'Est Républicain. De l'anthrax ? Nul ne le sait, en tout cas, plus personne ne touche à rien, sauf pour appeler pompiers, policiers et secouristes. Le personnel est évacué et un périmètre de sécurité se créé autour de la mairie. Quant à l'enveloppe, elle est acheminée vers un laboratoire de police scientifique. - On ne sait pas s'il s'agit d'anthrax ou d'autre chose. Mais sur l'envers de l'enveloppe, inscrite en japonais, une référence à la mosquée. En effet, depuis les 7 et 8 février, le maire reçoit des courriers anonymes concernant la vente d'une salle communale pour en faire une mosquée. Sur l'une d'elles : -Viendra le jour où les islamo-collabo devront rendre des comptes-. - -Et ça continue !-, s'exclame le maire. Le maire ne se déclare pas inquiet mais trouve que cela prend -des proportions invraisemblables-. La mairie devrait restée fermée ce matin encore. Quant aux analyses de la poudre, il faudra encore attendre quelques jours.
http://www.letelegramme.com/ig/generales/france-monde/france/sochaux-alerte-a-l-anthrax-a-la-mairie-08-03-2011-1229296.php

Archives : .png.pdf

Sochaux Alerte : de la poudre blanche adressée au maire - Les bureaux de la mairie de Sochaux sont fermés jusqu’à nouvel ordre. Photo José Gonzalvez - Une lettre anonyme adressée au maire et contenant une poudre blanche suspecte a été réceptionnée, hier matin, à la mairie de Sochaux fermée jusqu’à nouvel ordre. - Vive émotion, hier matin, un peu après 10 h, quand une secrétaire de mairie a vu s’échapper de la poudre blanche de l’enveloppe qu’elle était en train d’ouvrir avec un coupe-papier ! « Une enveloppe postée au Japon, dont on ne sait pas si elle contenait un courrier », explique Albert Matocq-Grabot, maire de Sochaux, visé par ce courrier. - Aussitôt, l’alerte a été donnée tant auprès de la police que des sapeurs-pompiers qui ont établi un périmètre de sécurité. Les trois personnes qui auraient pu être contaminées par la poudre, à savoir deux employées de l’Hôtel de Ville de Sochaux et un policier, ont été évacuées vers le centre hospitalier de Montbéliard. Elles en sont ressorties hier après-midi après examens de précaution, même si, d’après le commentaire d’un officier sapeur-pompier, il était quasi-certain, hier soir, que la poudre ne présente pas un caractère nocif. Mais il faudra attendre le résultat des analyses de ce produit, qui était toujours confiné, hier soir, à la caserne des sapeurs-pompiers de Montbéliard en attendant d’être acheminé vers un laboratoire compétent. Par mesure de précaution, l’Hôtel de Ville, dont les locaux ont été décontaminés par les pompiers, est resté fermé au public, hier, et une affichette apposée sur la porte d’entrée précise qu’ils resteront fermés « jusqu’à nouvel ordre ». - D’après le maire de Sochaux, qui a déposé une plainte, hier, au commissariat de Montbéliard, « l’enveloppe présentait au verso des mentions sur une mosquée et des caractères en japonais. Le nom et l’adresse sur le recto avaient été dactylographiés et mon nom était écrit sans faute », souligne Albert Matocq-Grabot, qui avait déjà porté plainte récemment après avoir reçu une lettre de menaces. - Des détails qui ne trompent pas et semblent désignent la mouvance opposée au projet de mosquée auquel la mairie de Sochaux a donné son feu vert, en juin dernier, en cédant à une association musulmane un terrain situé à l’arrière de l’Hôtel de Ville. « Cette association gère depuis trente ans un lieu de culte improvisé dans une cave du foyer Amat et nous lui avons cédé un terrain de treize ares comprenant un petit préfabriqué », résume le maire, qui affronte depuis quelques mois une levée de boucliers des opposants à ce projet. « Il faut qu’ils sachent que nous ne céderons ni aux menaces, ni aux intimidations », tenait à préciser Albert Matocq-Grabot hier soir.
http://www.lepays.fr/faits-divers/2011/03/08/alerte-de-la-poudre-blanche-adressee-au-maire

Archives : .png.pdf

Sochaux La lettre suspecte ne contenait pas de d’anthrax - Le vent de panique est retombé, après l’alerte à l’anthrax qui a provoqué la fermeture momentanée de la mairie de Sochaux, lundi (notre édition d’hier). - La lettre provenant du Japon et contenant une curieuse poudre blanche a été expédiée, ce matin, à Lyon chez les spécialistes du Lips (Laboratoire interrégional de police scientifique) pour être analysée. Mais, les policiers montbéliardais indiquaient déjà aujourd'hui que la missive suspecte ne contenait pas d’anthrax comme ils l’avaient craint dans un premier temps. - Lette postée à Okinawa - D’après les premières constatations des policiers, qui ont étudié les photos prises par les pompiers avant de glisser le courrier dans une boîte étanche, la lettre aurait été postée depuis l’île d’Okinawa, au sud-ouest des quatre îles principales de l’archipel japonais, à mi-chemin entre le Japon et Taïwan. Au dos de l’enveloppe adressée à « Mayor Albert Matocq-Grabot » figuraient des inscriptions en Japonais faisant référence à l’islam. On pensait dans un premier temps à une nouvelle « attaque » contre le maire suite aux courriers anonymes, reçus les 7 et 8 février, visant clairement le premier magistrat sochalien. Ces attaques font suite à la vente d’une salle communale à une association musulmane dans le but d’y construire une mosquée. Le maire avait déposé plainte. « Là, c’est plutôt l’inverse », précise un officier du commissariat montbéliardais qui parle de références à « un groupuscule en faveur du développement de l’islam ». Du côté du parquet Montbéliard, on attend également beaucoup des résultats des analyses pour confondre l’expéditeur, notamment grâce à l’ADN qui pourrait figurer sur le timbre.
http://www.lepays.fr/actualite/2011/03/08/la-lettre-suspecte-ne-contenait-pas-de-d-anthrax

Archives : .png.pdf

Anthrax ou intox à la mairie de Sochaux ? - Lundi matin, la secrétaire de la mairie de Sochaux a ouvert une enveloppe postée d’Okinawa au Japon et adressée au maire Albert Matoq-Grabot contenant une poudre blanche. Antrax ou poudre à faire peur ? Des analyses sont en cours au laboratoire de la police scientifique de Lyon. - La pièce dans laquelle a été ouverte l’enveloppe a été confinée de 10h du matin jusqu’à 15h lundi. Evacuation de la mairie, tenues anti bactériologiques. L’alerte a été prise eu sérieux par les secours. La secrétaire, un employé et un policier en contact avec l'enveloppe ont été hospitalisés pour des examens de précaution et on pu ressortir dans l’après-midi. - Pour le maire, il n’y a que très peu de doute. Cette lettre envoyée du Japon est la suite des menaces et de trois autres courriers s’opposant à la création d’une troisième mosquée à Sochaux. Albert Matoq-Grabot a déclaré qu’il ne céderait pas aux menaces. - Les enquêteurs qui prennent l'affaire très au sérieux se posent aujourd’hui la question de savoir s’il ne s’agit pas au contraire le lettre n’émane pas d’un groupuscule islamiste. - En attendant le résultat des analyses, la mairie a rouvert ses portes mardi matin.
http://www.macommune.info/actualite/anthrax-ou-intox-a-la-mairie-de-sochaux–18475.html

07/10/2010

France: ça sent la poudre, dans les cités…

Pas très bon, tout ça… Mais ça a le mérite de nous montrer que la défense de notre territoire semble encore possible… On n’y croyait plus… Mais il s’agit (enfin) de défense intérieure. Contre la racaille et les bandes. Ca veut dire aussi que le risque n’est pas anodin. Depuis le temps que délinquance fait sa loi.  Evitera t’on la guerre civile que beaucoup annoncent? Rien n’est moins sûr. En tout cas, il est temps de faire quelque chose, avant que le peuple ne se rebiffe tout seul (Papy Galinier…). Cette dernière affaire fait couler beaucoup trop d’encre, au goût de certains… Aurait on enfin compris, en France, que si la Légion s’en mêle, il n’y aura pas de prisonniers?

FDF

.

L’armée peut engager 10.000 soldats sur le sol français en cas de crise majeure

En cas de crise majeure, l’armée peut engager 10.000 hommes sur le territoire national, selon une instruction interministérielle rendue publique au moment où sort un livre dont l’auteur assure que « l’Etat prépare la guerre dans les cités françaises ».

L’existence de ce texte, daté du 3 mai 2010, et dont l’ouvrage ne fait pas spécifiquement mention, est révélée dans le dernier numéro d’Armées d’aujourd’hui, une des publications officielles du ministère de la Défense.

Cette instruction a été rédigée, avec le concours des ministères de l’Intérieur et de la Défense, par le Secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale (SGDSN). Ce service du Premier ministre a confirmé à l’AFP l’existence de ce texte en précisant qu’il était classifié « confidentiel défense ».

Le SGDSN est notamment chargé de la planification des plans de réponses aux crises : plan Vigipirate et ceux de la famille « Pirate » (Piratair, Pirate-mer, NRBC …).

En cas de crise, cette instruction, qui découle du Livre blanc (2008) énumérant les priorités stratégiques de la France pour les quinze années à venir, fixe ainsi le « contrat opérationnel 10.000 hommes » que les armées doivent pouvoir déployer en quelques jours.

Interrogé par Armées d’aujourd’hui, le préfet François Lucas, alors directeur de la protection et de la sécurité de l’Etat au SGDSN, a défini une crise majeure comme « un évènement – pandémie, attaque terroriste, catastrophe, crise d’ordre public – dont la gravité et la portée conduisent les autorités gouvernementales à activer le dispositif interministériel de crise ».

Les trois armées (terre, air, mer) interviennent déjà lors de catastrophes naturelles (inondations, tempêtes …) pour épauler les services de secours civils, pour assurer en permanence la « police du ciel », les missions de l’Etat en mer ou renforcer, depuis la fin des années 90, les effectifs de police et de gendarmerie dans le cadre de Vigipirate.

Dans « Opérations banlieues, comment l’Etat prépare la guerre urbaine dans les cités françaises » (éditions La Découverte, jeudi dans les librairies), Hacène Belmessous, présenté comme « journaliste et chercheur indépendant », est beaucoup plus direct. L’auteur assure notamment que les opérations de rénovation urbaine visent à faciliter les interventions policières, voire militaires, à venir dans les quartiers difficiles.

Selon lui, le « contrat 10.000 hommes », dont il dit avoir eu connaissance au mois de juin sans pour autant citer le texte du 3 mai, vise « un seul territoire qui absorbe l’entière attention de Nicolas Sarkozy depuis les émeutes de l’automne 2005 : les +quartiers sensibles+ ».

Dans ce livre brûlot, l’auteur va jusqu’à dénoncer une « inquiétante dérive vers la préparation d’une guerre totale contre les +territoires perdus de la République+ ».

A l’appui de ses affirmations, il cite une étude confiée, après les émeutes de 2005, à la société privée Eurocrise par la Délégation aux affaires stratégiques (Das) du ministère de la Défense. Selon lui, cette étude, qui s’appuie sur l’analyse de la crise des banlieues de 2005, souligne que « l’idée du caractère quasi inéluctable d’un engagement des forces terrestres sur le territoire national dans des circonstances exceptionnelles semble gagner du terrain ».

Source: http://tinyurl.com/2c3yz58