Francaisdefrance's Blog

09/01/2012

Ukraine : Un bambin de cinq ans égorgé comme un agneau aux cris de “Allah Akbar” !

ET TOUJOURS CETTE SAUVAGERIE FANATIQUE DES MUSULMANS :

Il a crié “Allah Akbar” avant de tuer l’enfant et il a répété de nouveau ces mots pendant la reconstitution du crime» comme le précise Raissa, une femme du village.


Selon un des voisins : « le tueur a crié “Allah Akbar” quand il a attaqué sa jeune victime qu’il a égorgé comme un agneau et cela s’est passé un vendredi, le jour de la prière musulmane

JC JC…

.

Bravo, les muzz ! Bravo ! C’est çà, votre « religion d’amour, de paix et de tolérance » ??? Re-baptisez votre idéologie: « de haine, de barbarie et d’INtolérance« . Vous serez plus dans le vrai…

FDF

.

La police ukrainienne a ouvert une enquête sur le meurtre brutal d’un enfant de cinq ans  qui a eu la gorge tranchée alors qu’il jouait dans un carré de sable. Le meurtrier, un concitoyen de la jeune victime, a tué l’enfant devant les yeux d’autres très jeunes enfants. La situation pourrait mener à un conflit sur un plus grande échelle car l’assassin s’est révélé être un fanatique musulman alors que la victime porte un nom russe.

Ce crime horrible a été commis dans le village de Dneprovka en Crimée le 18 juin dernier. Un homme de 27 ans a tué Viktor Shemyakin, un bambin de 5 ans, en lui tranchant la gorge sous le regard de sa jeune soeur Léna de trois ans et d’un de ses amis âgé de 5 ans. Ces mêmes enfants ont raconté que l’homme, qu’ ils connaissaient, s’est approché du petit Viktor, alors qu’ils jouaient tous ensemble dans un carré de sable près de la maison familiale, et il lui aurait dit : « Regarde, il y a un oiseau là-haut! » aussitôt que l’enfant eut levé la tête, le meurtrier l’a frappé à la gorge et s’est enfui.

Lorsqu’elle a entendu les enfants crier, la mère, Angelina Shemyakin, est sortie de chez elle en courant pour découvrir son fils dans une mare de sang. Elle a immédiatement appelé la police et l’ambulance mais les médecins n’ont pu sauver la vie de son enfant.

Le suspect, Server Ibragimov, un tatare de Crimée , a été arrêté trois heures plus tard, il se cachait dans le grenier de la maison de ses parents et c’est aussi là que l’on a retrouvé l’arme du crime, un poignard taché de sang. Ibragimov s’est reconnu coupable du meurtre et il a déclaré aux policiers qu’il avait tué l’enfant parce que des voix lui avaient demandé de le faire. La rumeur voudrait qu’il fasse aussi partie d’une secte islamique radicale.

Selon un des voisins : « le tueur a crié “Allah Akbar” quand il a attaqué sa jeune victime qu’il a égorgé comme un agneau et cela s’est passé un vendredi, le jour de la prière musulmane. Les gens sont furieux, ils veulent mettre en pièces cet assassin.» D’autres habitants du village affirment que par le passé Ibragimov avait déjà eu des problèmes de santé mentale : « Il a déjà menacé des gens avant. Ça lui arrivait d’allumer des feux et de psalmodier des prières en public. Mais peut-être aussi que ses guides (spirituels ) l’utilisaient tout en étant conscients qu’il était mentalement déséquilibré.

Il a crié “Allah Akbar” avant de tuer l’enfant et il a répété de nouveau ces mots pendant la reconstitution du crime» comme le précise Raissa, une femme du village.

La police n’a ni confirmé ni rejeté la version selon laquelle Server Ibragimov serait un fanatique religieux, mais elle  a dû interdire l’accès à toute la rue pendant la reconstitution du crime afin d’empêcher la population locale de lyncher l’assassin.

SOURCES: Pravda.ru ; FoxNews  ;

http://www.bivouac-id.com