Francaisdefrance's Blog

10/03/2012

RIYADH, Arabie saoudite: une femme de 75 ans, condamnée à 40 coups de fouet !

Les délires de l’islam continuent; au nom de la charia. Il faut bien un prétexte, non?

Idéologie d’amour…

FDF

.

Son crime : Elle a ouvert sa porte à deux hommes qui ne sont pas de sa famille. Ce doit être leur manière bien à eux de célébrer la journée de la femme.
 A 75 ans une saoudienne a été condamnée à recevoir 40 coups de fouet pour avoir laissé entrer deux hommes dans sa maison, rapportent les médias.

Un temoin a dit que la vieille femme, Khamisa Mohammed Sawadi, a fait appel de sa sentence après avoir été accusée d’infractions à l’islam par la police religieuse, la Commission pour la promotion de la vertu et la prévention du vice, a indiqué CNN lundi.

Sawadi dit que les deux hommes dans sa maison étaient un homme qu’elle considère comme son fils parce qu’elle l’a nourri au sein quand il était bébé et un ami qui l’accompagnait alors qu’ils lui apportaient du pain.

“Les gens sont en colère parce que tout le monde sait qu’il s’agit d’une grand-mère,” dit Wajeha Huwaider, une militante des droits de la Femme saoudienne à CNN. “Quarante coups de fouet – comment pourra-t-elle supporter cette douleur? c’est injustifié.”

La chaîne Américaine a indiqué aussi que la police religieuse saoudienne a arrêté la semaine dernière, deux romanciers masculins, qui s’étaient approchés d’une femme écrivain, Halima Muzfar, pour lui demander un autographe à une foire du livre à Riyad.

Source: http://prophetie-biblique.com/

10/12/2011

La barbarie de l’islamofascisme en Arabie saoudite : un Australien condamné à 500 coups de fouet pour blasphème!

J’ai toujours dit qu’il était dangereux de se rendre au pèlerinage de la Mecque…

Quelles bande de demeurés!

FDF

.

Cet homme ne survivra pas à cette torture:

Flogging22

Un Australien a été condamné à 500 coups de fouet et un an de prison en Arabie saoudite en vertu des lois sur le blasphème. Il a été arrêté dans la ville de Médine le 14 novembre alors qu’il accomplissait le pélerinage annuel musulman, le hajj. La police l’a accusé d’insulter les compagnons du prophète Mohammed.

Le gouvernement australien se dit très inquiet pour le sort de son ressortissant. « La politique universelle du gouvernement australien est de condamner les châtiments corporels qui sont équivalents à la torture ou à un traitement cruel, inhumain et dégradant », a déclaré une porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

Un représentant consulaire était présent lors du verdict. L’Australien avait écopé initialement de deux ans de prison, avant de voir sa peine ramenée à un an. Son fils aîné a indiqué cette semaine au journal « Melbourne Age » que son père était en train de lire et de prier avec un groupe de pélerins lorsqu’il a été accosté par la police religieuse, qui l’a arrêté. L’homme, père de cinq enfants, était trop pauvre pour se payer un avocat, selon le « Melbourne Age ». Il souffre de diabète et de maladie cardiaque.

Source: http://www.postedeveille.ca/

29/10/2011

Appel à l’islam au centre-ville de Copenhague !


Ils ont déclaré la guerre; le Jihad, en fait… Préparons nous…

FDF

.

ATTENTION!  L’INVASION SE PREPARE   
Vous ne pourrez pas dire que vous ne le saviez pas !!!!!!!!!

Danemark: une police islamique émerge dans des « zones musulmanes »

Le discours de ces barbus fascistes est exactement le même que celui des prédicateurs de l’iREA venus faire une grande tournée de conférences à Montréal et Toronto la semaine dernière. Lorsqu’ils disent qu’ils sont ici «pour aider à construire un Canada meilleur», ils veulent dire un Canada où la police religieuse verra à débarrasser la société du «péché».
Ils ne se sont jamais demandé ce que peut signifier la vie pour les femmes musulmanes, les gays et les esprits libres là où sévissent les barbus salafistes arriérés et dangereux.

Ne MANQUEZ SURTOUT PAS LES Videos : travail de Dawa’ [Appel à la conversion] du mouvement « Kaldet til Islam » [Appel à l’islam] dans les rues de Copenhague.(liens ci-dessous)

SOURCES :  http://www.islamisation.fr/archive/2011/10/26/danemark-une-police-islamique-emerge-dans-des-zones-musulman.html

http://www.postedeveille.ca/2011/10/danemark-une-police-islamique-emerge-dans-des-zones-musulmanes.html

http://www.jewpi.com/danemark-une-police-islamique-emerge-dans-des-zones-musulmanes/

26.10.2011

Danemark: une police islamique émerge dans des « zones musulmanes »


Article de Soeren Kern du 25 octobre, paru dans The cutting Edge :

« Un groupe de musulmans au Danemark a lancé une campagne pour transformer des quartiers de Copenhague et d’autres villes danoises en « zones charia » qui fonctionnerait comme enclaves autonomes régies par le droit islamique. Le groupe danois nommé Kaldet til Islam (Appel à l’Islam) affirme que  Tingbjerg (banlieue de Copenhague) sera la première partie du Danemark à être soumise à la charia, suivi par le quartier de Nørrebro de la capitale et ensuite les autres parties du pays, rapporte le quotidien  Jyllands-Posten du 17 Octobre.

« Appel à l’Islam » dit qu’il va envoyer une  « police des moeurs » active 24h/24 afin de faire appliquer la charia dans ces enclaves. Les patrouilles interpelleront toute personne surprise à boire de l’alcool, pratiquer le jeu, aller en discothèque ou de s’engager dans d’autres activités les opinions du groupe que la course contraire à l’islam.

Le ministre de l’Intégration Karen Haekkerup a affirmé au Jyllands-Posten « Je considère cela comme très grave. Tout ce qui tente de saper notre démocratie, nous devons sévir contre elle et toujours ainsi. »

« Appel à l’Islam » est un groupe  salafiste, se référant à l’âge d’or des quatres premiers califes de l’islam et voulant suivre le modèles des « pieux ancêtres », les compagnons de Mahomet. Le salafisme cherche la destruction de la démocratie occidentale, qui doit être remplacée par un califat islamique universel, une théocratie islamique mondiale régie par la charia.


Dans un communiqué publié sur son site internet, le mouvement « Appel à l’Islam » demande: «Comment pouvons-nous [les musulmans] se réclamer de la Sunna [prescriptions légales issus des propos de Mahomet] et défendre le meilleur du Din [doctrines d’Allah], quand nous préférons vivre parmi les infidèles, être soumis à leurs lois, les imiter sans parvenir à nous différencier de leur mécréance [le camp des infidèles]? Comment peut-on prétendre aimer Allah et Son Messager lorsque nous sommes complexés pour appeler à la charia? Comment pouvons-nous être indifférents à l’établissement de la règle d’Allah sur la Terre, qui est un devoir pour chaque musulman? « 

La déclaration poursuit: « Travailler à l’établissement du Califat est l’une des plus grandes tâches de notre époque et cette tâche ne peut être atteint que si nous travaillons collectivement sous l’autorité d’un Emir. Nous avons le devoir de combattre le mal qui est répandu partout autour de nous. Les lois édictées les hommes et les règles sont présents aujourd’hui et il est maintenant devenu une obligation pour tous les musulmans à travailler collectivement pour débarrasser le monde de cette grande munkar [ Mal], la démocratie. « 


17/10/2011

ARABIE SAOUDITE : un footballeur arrêté, et emprisonné car il a un tatouage de Jésus sur le bras !

De plus en plus fanatiques; de plus en plus tarés… Je vais de ce pas me faire tatouer un portrait de Mahomet sur mon organe reproducteur (aïe !!!). Ainsi, je pourrai penser à lui chaque fois que j’irai uriner… Pour une autre utilisation, je ne pourrai que « fricotter » avec des voilées. J’ai des chances…

Nan; j’déconne…
FDF

Avec des oreilles de Mickey: ça doit représenter des heures de souffrance… Mais l’amour du « Prophète » demande parfois beaucoup d’abnégation…

.


Les saoudiens  sont choqués par la vue d’un tatouage de Jésus, mais pas par le spectacle d’une décapitation publique. Un tout autre monde :

l’islam des ténèbres et  de  la  préhistoire


Un joueur de foot Colombien (Juan Pablo Pino) a été arrêté et emprisonné par la police religieuse pour avoir traversé un centre commercial Saoudien en chemise à manches courtes en compagnie de son épouse enceinte.

L’homme a été dénoncé par des clients du centre commercial qui ont étés “incommodés” par la vue d’un tatouage de Jésus que le footballeur porte sur le bras.

L’an dernier, un autre joueur de foot Roumain a également eu des problèmes avec les autorités religieuses du pays après avoir embrassé son tatouage en forme de crucifix qu’il porte sur le bras alors qu’il venait de marquer un but.

Un responsable religieux a expliqué que le pays respecte et applique la loi musulmane (charia) et que ces tatouages doivent être caché en tout temps.

Sources : Foxnews
Signalé et traduit par mOSXquito.

Source: http://policeetrealites.wordpress.com/2011/10/13/arabie-saoudite-un-footballeur-colombien-arrete-il-incommodait-les-passants-avec-son-tatouage-de-jesus/

11/08/2011

Le ramadan est propice à la manipulation des esprits…

Et ça, les islamistes le savent bien. Rien de tel qu’un être affaibli et perturbé dans ses habitudes pour lui faire assimiler la propagande la plus infecte qui soit… 

Se croyant investis d’une mission divine, ils se donnent alors le droit de s’ériger en police religieuse.

FDF

Police religieuse saoudienne. Photo d’illustration.

.

Contrairement à la nature, les islamistes aiment le vide. En l’absence de l’Etat, des partis politiques et des associations de la société civile ils occupent le terrain particulièrement durant ce mois sacré. Censé être le mois de la piété et de la solidarité, le Ramadhan est pour certains synonyme d’excès et d’intolérance. Pis encore, ce mois est l’occasion pour les gardiens du temple de s’ériger en moralisateurs de la société. Se croyant investis d’une mission divine, ils se donnent alors le droit de s’ériger en police religieuse. Il ne se passe pas un jour sans qu’une nouvelle fetwa ne voit le jour. «C’est haram (interdit par la religion) de faire ceci, c’est aussi interdit par la religion de faire cela», entend-on chaque matin. «Je suis traumatisé par ces comportements», confie Saliha, une mère de famille, la quarantaine. «On ne vous laisse pas pratiquer votre religion tranquillement», ajoute-t-elle. Le traumatisme de Mme Saliha, est dû selon elle «au comportement inadmissible de certaines personnes qui ne partent pas à la mosquée pour faire leur prière mais pour épier les autres croyants». La mésaventure de la dame a été pour elle la première et la dernière pour la prière du Tarawih à la mosquée.
«Je suis partie comme tout le monde à la mosquée pour me rapprocher du Créateur. Mais malheureusement certaines femmes qui étaient avec moi veulent montrer qu’elles sont les plus religieuses de toutes», rapporte-t-elle d’un air dégoûté.
«Alors que j’étais en train de faire ma prière, l’une de ces «messies» se lève me tire violemment les mains et me les arrange. Elle me dit d’un air méchant Itaki Moulek, arrange tes mains, tu laisses passer le diable comme ça!», poursuit-elle. La mésaventure «religieuse» de Saliha ne s’arrête pas là, puisque d’autres dames sont venues chez elle pour lui faire des remarques désobligeantes. «Sont-elles venues prier ou surveiller les autres?», s’interroge la soeur. Pour elle, ce comportement intolérable est dû à l’apparition de la vague des mourchidate (les conseillères religieuses). Les mourchidate sont censées être des femmes d’une grande connaissance religieuse que les croyantes viennent consulter à chaque fois qu’elles ont besoin de conseils sur le plan religieux.
«Malheureusement, beaucoup de ces femmes n’ont pas la moindre connaissance de la religion et s’autoproclament mourchidates», explique-t-elle. Lassée, Saliha n’a plus remis les pieds à la mosquée. «C’est ce genre de comportements qui amène les gens à s’éloigner de la religion. C’est aussi cela qui donne une mauvaise image de notre religion», s’attriste-t-elle. Ce constat alarmant n’est malheureusement pas un cas isolé et n’est pas spécifique aux femmes. Le comportement de certains hommes est bien pire. «J’ai accompagné ma soeur chez elle, un énergumène me lance de loin: «Itaki Moulek (Craint Dieu), c’est le Ramadhan», raconte Nabil, qui affirme que «cet énergumène me signifiait que je n’avais pas le droit de circuler en couple durant le mois de Ramadhan». «Quand bien même, c’était le cas, a-t-il le droit de me juger, de m’apostropher sur ma vie privée?», s’insurge-t-il. «Ils ont tellement l’esprit malsain qu’ils trouvent anormal qu’un frère et une soeur marchent ensemble dans la rue», dénonce-t-il encore. Cette remarque déplacée faite par un extrémiste, a entraîné une bagarre générale. D’ailleurs en parlant de bagarre, c’est devenu un sport national durant ce Ramadhan. Une scène à laquelle ont assisté au deuxième jour du Ramadhan, Idir et son frère, deux citoyens habitant la capitale. «On a assisté à une rixe qui a opposé deux islamistes. Le spectacle était beau à voir. Avec leur accoutrement fait de djellaba, kamis…pour, tenez vous bien, une petite bousculade pour monter dans le bus», rapportent-ils on se marrant. «Les deux barbus se sont roulés par terre et se sont donné en spectacle, tout en proférant des insultes que même le pire des voyous ne prononcerait pas», plaisantent-ils. Les deux frères qui semblent être portés sur l’humour disent s’être rapprochés des deux pugilistes, et leur on lancé «Itaki Allah, alors votre foi a disparu?» La réponse des deux antagonistes n’a pas tardé puisque de suite, ils ont proféré d’autres insultes plus graves aux deux frères, ce qui les a encore fait plus rire… «Cela prouve l’hypocrisie de certains donneurs de leçons, qui cependant n’appliquent jamais ce qu’ils recommandent», concluent-ils.
Comme l’histoire que nous raconte Bouchera. Cette jeune fille s’est fait insulter par un pseudo-croyant qui sortait des tarawih. «Il a proféré des insultes et m’a dit de rentrer faire le ménage à la maison», raconte-t-elle, encore sous le choc. «Est-ce normal que quelqu’un qui était en train de prier Dieu quelques minutes auparavant se comporte de la sorte?», peste Bouchera. «Mes parents ne m’interdisent pas de sortir et voilà que de pitoyables personnes se permettent de le faire. C’est le monde à l’envers», dit-elle, furieuse. Donc au lieu de s’occuper des fetwas interdisant le parfum, la brosse à dents…pendant le Ramadhan, certains feraient mieux de s’employer à respecter les vraies valeurs de l’Islam. Est-il religieusement recommandé de gaspiller de la nourriture en la jetant, en ayant les yeux plus gros que le ventre? Est-il toléré de manger jusqu’à en être malade? Ou encore bien pire, est-il demandé de voler autrui pendant le Ramadhan? Par vol, il est entendu vol en tous genres et en particulier, celui des commerçants.

Source: http://www.lexpressiondz.com/

10/09/2010

Témoignage d’un français « parqué » en Arabie Saoudite…

On en parle, plus ou moins… Mais la réalité est plus frappante, encore… Travailler en Arabie Saoudite quand on et chrétien et français, de surcroît, c’est pas la panacée; loin de là… Lisez ces quelques lignes. Et en France, chez nous, « on » leur construit des mosquées…

FDF

.

Mercredi 8 septembre 2010 3

(Témoignage direct et significatif, publié avec son accord).

Cher Jacques,

Tu m’as demandé de te dire comment se passe ma vie et mon travail ici. Je te livre en vrac mes impressions au bout de six mois…

Pour le logement, nous sommes regroupés (parqués) dans les murs d’une sorte de campus réservé aux cadres étrangers et à leurs familles. Ce qui permet de vivre sans être vus de l’extérieur et aussi d’être en sécurité.

A Ryad, il y a une mosquée tous les 200 mètres, avec la prière cinq fois par jour. Tout s’arrête pendant la prière… et même aussi dix minutes avant son début officiel, dès l’appel du muezzin (avec quatre haut-parleurs en haut de chaque mosquée)… Finalement, sur le chantier, ceux qui font la prière s’arrêtent 25 minutes. Heureusement, les autres (essentiellement des Philippins) assurent la continuité du travail…

En ville, les magasins baissent leur rideau pendant la prière… Des policiers religieux, les « mutawas »,  barbus et munis de bâtons, surveillent que tout s’arrête complètement (ces « mutawas » sont des bénévoles, hyper-stricts, qui exaspèrent les jeunes et qui doivent parfois se faire protéger par la police officielle !)

Ils surveillent aussi que les femmes sont bien en tenue de « fantômes », que personne ne porte un signe ostentatoire chrétien (un camarade s’est fait retirer la croix qu’il portait), qu’un non musulman ne rentre pas dans une mosquée (c’est strictement interdit ici comme ailleurs), qu’on n’écoute pas de musique dans les voitures… Bonjour l’ambiance ! Surtout qu’il y a beaucoup d’hypocrisie derrière tout cela : je pense en particulier aux femmes qui ne sont fantômes que dehors… et à la consommation d’alcool.

Je suis étonné de voir sur le chantier avec quelle volonté de convertir certains travailleurs maghrébins extrémistes interviennent auprès de leurs camarades de chantier. Ils mettent vraiment la pression, comme s’il n’y avait pas encore assez d’Islam, de Coran et de charia. Mais si tu essaies de discuter avec eux à propos du Coran, c’est tout de suite : « stop… rien à discuter ! »

En attendant, on peut vérifier ici la loi des 80/20. Une minorité de nantis possède tout, absorbe la rente pétrolière et fait travailler tout le reste pour elle. Exemple qui m’a frappé : les jeunes filles soi-disant « au pair » sont en fait traitées à la limite de l’esclavage.

Tout est luxe et gâchis… Un copain m’a montré l’autre jour le chantier auquel il participe : la construction d’une immense résidence sur un terrain de 6 hectares (il m’a demandé de ne pas dire le nombre de mètres carrés construits… il faut le voir pour le croire !).

Avec ça, aucune vie culturelle, pas de concerts, pas de conférences. Le droit de réunion n’existe pas… A te signaler aussi le verrouillage du net : Google est bridé à 90 %. Etouffant de vivre ici…

Vous ne vous rendez pas compte en France de ce que c’est que de vivre dans un état islamique… En tout cas, tu vois ce que ça donnerait si on devenait une République franco-islamique… En attendant de se revoir…


Cette lettre apporte une confirmation supplémentaire au fait que l’Islam est un système qui englobe sans distinction religion, État, vie sociale et vie personnelle (PFV n° 56 ou Religion + société + État).

« Les Etats européens, redoutant une invasion culturelle et religieuse, ne peuvent pas abdiquer les principes de démocratie, pluralisme et liberté qui caractérisent leurs systèmes juridiques et législatifs.  Sur le plan formel, on ne peut que confirmer le « oui » à la liberté de culte et à l’expression sociale mais à condition que les requêtes avancées au nom de la foi islamique ne s’accompagnent pas de la prétention à changer les règles de la cohabitation civile » (1).

Jacques Bercoux  – 8 septembre 2010 – PFV 69

(1)    Père S. K. Samir – Les raisons de ne pas craindre l’Islam (Presses de la Renaissance 2007)

Source: http://petitefeuilleverte.over-blog.com/article-lettre-d-un-ami-56738054.html