Francaisdefrance's Blog

01/12/2011

Les pirates Somaliens du Carré d’as ont été condamnés à des peines légères…

Il est certain que si ils avaient eu affaire aux Russes: 

http://tinyurl.com/bu73to8  

ils ne seraient pas passé devant un tribunal… Oui mais, ils ont été jugés en France, terre de clémence… Même les victimes ont été……………… « compréhensives ».

FDF

.

Verdict « indulgent » pour cinq pirates somaliens du Carré d’As IV…

Condamnés à des peines légères, les pirates du Carré d’as ont bénéficié de la clémence du jury, et de celle de leurs victimes.

Après l’Espagne, les Pays-Bas, la Belgique et l’Allemagne, la France est le cinquième pays européen à avoir fait comparaître devant la justice des pirates somaliens arrêtés par ses forces armées. L’un des accusés a été acquitté mercredi soir, les cinq autres condamnés à des peines de quatre à huit ans de prison, très inférieures à celles qu’avait réclamées le ministère public. Le jury populaire composant la cour d’assises des mineurs de Paris a donc choisi de tenir le plus grand compte des arguments avancés en faveur des pirates par une défense particulièrement pugnace.

L’avocate générale, Anne Obez-Vosgien, n’a pas contesté, au fond, la réalité de la situation somalienne chaotique, qui pousse les jeunes hommes dans les bras des commanditaires des attaques contre les navires circulant dans le golfe d’Aden et l’océan Indien. Mais elle a estimé, dans son réquisitoire prononcé le 28 novembre, que la misère ne saurait « justifier le crime » et que la France « ne peut pas transiger sur le sort et la liberté de nos concitoyens ». Elle avait requis contre les accusés des peines de 6 à 16 ans de réclusion criminelle.

Compréhension indulgente

Pour autant, les deux victimes de l’arraisonnement du voilier Carré d’as IV le 2 septembre 2008, retenues durant deux semaines en otages, ont fait preuve d’une attitude particulièrement compréhensive à l’égard des pirates. Sans les soutenir, Jean-Yves et Bernadette Delanne ont constamment montré à l’égard de leurs ex-geôliers une forme de compréhension indulgente, et présenté leurs témoignages sans être défendus par un avocat. Cette indulgence aura certainement pesé lourd à l’heure du verdict.

Arrêtés dans la nuit du 15 au 16 septembre 2008, par des commandos de la marine française, les pirates – dont un avait été tué au cours de l’opération – sont aujourd’hui âgés de 21 à 36 ans. Trois pirates, Ahmed Ahmoud Mahmoud, Abdirahman Farah Awil et Cheik Nour Jama Mohamoud, avaient directement abordé le voilier les armes à la main. Le quatrième homme, Mohamed Hassan Yacoub, le plus instruit de tous, parlait anglais. Le plus jeune, Youssouf, mineur au moment des faits, était le cuisinier et l’un des gardiens des otages, tandis que le sixième homme, Guelleh Abdulahi Ahmed, était un pêcheur chargé d’approvisionner les ravisseurs et leurs victimes. Il est le seul à avoir été acquitté.

Commanditaires non poursuivis

Il a été libéré de prison mercredi soir, avant d’être confié aux bons soins de l’interprète Yusuf Khawaje. Il ne dispose pas des moyens nécessaires pour retourner en Somalie et s’est trouvé, comme tous ses coaccusés, complètement abandonné par le commanditaire de l’opération Carré d’as IV. Ce dernier est parfaitement identifié et localisé par les autorités françaises, qui n’ont pas engagé la moindre procédure contre lui.

Les accusés, qui ont été assistés durant les débats par un interprète, se sont souvent expliqués avec précision sur leurs actions, tout en donnant généralement l’impression de ne pas bien comprendre ce qui se passait, ni dans quel étrange univers ils étaient arrivés. Détail symptomatique : au cours de l’une des audiences, la présidente demande à l’interprète de poser à un accusé une question sur les commanditaires et sur les « banquiers » qui avaient financé l’opération. Remarque de l’interprète : « Madame, banquier, je ne peux pas traduire ce mot. Ils ne savent pas ce qu’est un banquier. »

Compétence universelle

Après le prononcé du verdict, Jean-Yves Delanne a considéré que « la justice a été rendue honorablement », non sans ajouter : « J’espère que la piraterie va s’estomper (…). Ce n’est pas nous qui allons changer l’ordre des choses, il faut que les pays occidentaux viennent en aide » à la Somalie.

Certes. Mais à ce jour, la réponse principale des États consiste à envoyer des navires armés dans la zone touchée par la piraterie et à engager des poursuites judiciaires contre les pirates arrêtés. Tous les États du monde disposent d’un droit exceptionnel à juger tous les pirates interceptés en haute mer, quelle que soit leur nationalité. Cela s’appelle la « compétence universelle ». Mais Paris, comme la plupart des pays européens (à l’exception notable des Pays-Bas), ne poursuit que ceux des pirates qui s’en sont pris aux intérêts de ses ressortissants. C’est à ce titre que le prochain procès sera celui des pirates du Ponant, qui doit se tenir en mai 2012 devant la cour d’assises de Paris.

Source: http://www.lepoint.fr/

24/11/2011

Viols de fillettes: ça va (très) mal finir…

Après les pirates Somaliens, voici les violeurs Somaliens…

Là, on dépasse les bornes. Mais on va encore hurler au racisme, etc… Je pense que si les Danois cherchent du monde pour « calmer » ce genre d’olibrius, même en dehors de leur pays, ils n’auront aucun mal à trouver des volontaires.

Au Danemark, le peuple gronde aussi. Et on commence à l’entendre. Pas bon, tout ça; légitime, mais pas bon…

FDF

.

« Les musulmans somaliens ont averti les médias qu’une vengeance éventuelle des Danois pourrait dégénérer. » FALLAIT PAS COMMENCER MES AMIS !!!!!!!   ILS DÉTRUISENT LA VIE D’UNE ENFANT ET ENSUITE IL MENACENT !!!!!
On retrouve bien là les muzz …….



Danemark : tensions entre musulmans somaliens et Danois de souche après le viol d’une enfant de 10 ans

Une fillette de 10 ans a été violée samedi soir 19 novembre dans un endroit boisée de la ville de Gullestrup (centre du Danemark). Elle jouait avec un autre enfant lorsqu’un homme l’a emmené dans les bois. Le deuxième enfant a réussi à s’échapper et a demandé de l’aide alors que le violeur disparaissait avec la fillette.

Par ailleurs, un groupe d’une trentaine de Danois habitant le quartier se sont armés et sont partis à la recherche du violeur qui, selon un commerçant danois local, devrait être castré.”


Retrouvée par la police, l’enfant a déclaré que le violeur était de type africain, cheveux courts et bouclés, âgé de 16 à 18 ans. Quelques jours après, les quelques 2000 musulmans somaliens habitant dans la zone se sont sentis soupçonnés.

Le Directeur de la police du Danemark a souhaité que les esprits s’apaisent et a déclaré que toute volonté de vengeance ne servirait à rien sauf à en venir au pire.”


Une musulmane somalienne a également déclaré que son mari était soupçonné par le groupe, alors qu’il n’est pas considéré comme un suspect par la police. Les musulmans somaliens ont averti les médias qu’une vengeance éventuelle des Danois pourrait dégénérer. Le Directeur de la police du Danemark a souhaité que les esprits s’apaisent et a déclaré que toute volonté de vengeance ne servirait à rien sauf à en venir au pire. La police locale associée aux travailleurs sociaux sont allés à la rencontre des musulmans somaliens pour tenter de les calmer.

Source: http://lechevalierfrancois.over-blog.com/

15/11/2011

Pirates somaliens jugés en France… Pourquoi, jugés ?

Il fallait faire comme les Russes, dernièrement. Pas de procès, pas de frais de détention, pas de stigmatisation. Vous avez entendu quelqu’un se plaindre de la façon dont les Russes avaient réglé le problème, vous? Pas moi.

Oui mais en France, terre d’accueil, « tout le monde il est beau », comme le titre du film de Jean Yanne… Et il faut bien trouver du boulot aux avocats, aux juges, etc…

DIX avocats rien que pour eux, qu’on leur offre aux »présumés » pirates somaliens. On va les condamner avec du sursis et les naturaliser, afin qu’ils ne nuisent plus sur les mers. Ils iront nuire aux prestations sociales. Moins dangereux pour eux…

FDF

.


« C’est pas nous, m’sieur ! »

.

Le procès de six « présumés pirates » somaliens, premier du genre en France, prévu mardi à partir de 09H30 devant la cour d’assises des mineurs de Paris, n’avait toujours pas démarré une heure plus tard, certains accusés n’étant pas encore arrivés de leur lieu de détention.

L’explication a été donnée par la greffière à la dizaine d’avocats et aux potentiels jurés attendant sur les bancs du public, qui doivent être tirés au sort en début d’audience pour siéger dans le jury pour la durée du procès, prévu sur une quinzaine de jours, a constaté l’AFP.

Les journalistes ont été admis dans la salle mais, sauf demande expresse de la défense d’un des accusés qui était mineur au moment des faits, les débats se dérouleront en principe à huis clos après la constitution du jury.

Des discussions étaient en cours entre avocats sur ce point et la décision concernant une « publicité restreinte » ou non donnée au procès devrait être annoncée par la cour en début d’après-midi, a-t-on indiqué de source judiciaire.

Source: http://www.ladepeche.fr/

06/11/2011

Comment traiter avec les pirates: l’exemple des Russes…

(Fini la sieste; me revoilà…).

.

Remettons tout ceci dans le contexte des « actes de délinquance », les plus violents, bien sûr, que connaît la France aujourd’hui… Quelle façon idéale de faire diminuer le taux de criminalité…

FDF

.

« Comment traiter les pirates somaliens et sécuriser la navigation… »

Vidéo édifiante de l’intervention courageuse et efficace… Des commandos russes … A visionner jusqu’à la fin !

Un coup de frein aux prises d’otages !

 Je vous recommande fortement de lire cette description avant de regarder la vidéo, de manière à comprendre ce qui se passe .

La vidéo ci-dessous montre des commandos de la Marine russe sur un bateau pirate somalien peu de temps après que les pirates aient capturé un pétrolier russe .

La marine de l’Union Européenne qui patrouille dans ces eaux ne désire pas intervenir, car elle craint les pertes humaines. Ainsi les commandos  de la Marine russe ont libéré leurs compatriotes et le pétrolier…  puis ils ont transféré les pirates sur leur propre bateau pirate.

 Les Russes ont cherché des armes et des explosifs sur le bateau pirate . . . et en ont trouvé beaucoup! Puis ils ont quitté le bateau et l’ont fait exploser avec tous les pirates restants menottés.


Oui, les commandos ont coulé le bateau pirate avec les pirates et sans aucun procès ni état d’âme. Ils ont utilisé les lois anti pirates des 18ème et 19ème siècles où le capitaine du bateau de secours a le droit de décider quoi faire avec les pirates. D’habitude, ils étaient pendus.

Conclusion: Je pense qu’à partir d’aujourd’hui les bateaux russes ne seront plus des cibles pour les pirates somaliens. Ils se rattraperont sur les navires européens!

Vidéo:  http://true-turtle.livejournal.com/85315.html

Merci à AK pour ce reportage…