Francaisdefrance's Blog

01/03/2012

Boutiques pillées…

Et voilà les Roumains qui veulent ôter le pain de la bouche à nos « jeunes » délinquants…

Ils commencent tous à nous pomper grave, avec tous ces pillages… Qu’ils aillent piller chez eux!

Ah? Il n’y a plus rien à piller ? Pas notre problème !

FDF

.

Une partie du butin retrouvé par les enquêteurs/ .Photo DR.

Quatre Roumains ont été arrêtés par les policiers et condamnés hier pour des séries de vols à l’étalage dans plusieurs grands centres commerciaux toulousains.

Munis d’un simple sac, quatre ressortissants roumains ont écumé plusieurs centres commerciaux de la périphérie toulousaine durant le mois de février. En un tour de main, ces pros de la fauche, âgé de 19 à 34 ans, ont rempli leur cabas de vêtements en tout genre, chaussures, ordinateurs, avant de stocker le butin dans leur chambre d’hôtel, à Montaudran. Après deux jours de surveillance discrète entre le 20 et le 22 février, les policiers de la brigade des affaires financières de la sûreté départementale ont mis fin aux raids de cette équipe, trois hommes et une femme.

Le 20 février, une commerçante de la galerie marchande Leclerc-Blagnac, met en fuite un groupe d’individus qui tentent de voler des vêtements de marque sur des cintres. La vendeuse donne l’alerte et les policiers montent un dispositif de surveillance. Discrètement, les enquêteurs observent d’étranges allers et venus entre les boutiques des centres commerciaux et leur voiture, une Opel Astra, garée sur les parkings. Lors des investigations, il apparaît en outre que ce petit groupe est repéré à Auchan-Gramont, au Leclerc de Roques-sur-Garonne et dans plusieurs autres centres commerciaux. Le 22 février vers 19 heures, les enquêteurs interpellent les quatre suspects à proximité du Carrefour de Portet-sur-Garonne. Lors des perquisitions dans leur chambre d’hôtel, les policiers découvrent une véritable caverne d’Ali Baba : des valises pleines de prêt-à-porter de marque, maroquinerie, matériel informatique… Une marchandise estimée à plusieurs milliers d’euros et destinée à la revente. Les enquêteurs ont également mis la main sur une mini disqueuse électrique utilisée pour couper les antivols. « Ils étaient bien préparés et agissaient vite pour ne pas se faire repérer », confie un policier. Du vol à l’étalage à grande échelle réalisé à l’aide d’un sac spécialement conçu pour passer entre les mailles des portiques de sécurité.


4 et 6 mois de prison ferme

Les quatre personnes, trois hommes et une femme, tous d’origine Roumaine, ont comparu, hier, devant le tribunal correctionnel pour différents vols commis au cours du mois de février. Parmi eux, un frère et une sœur. Pour le procureur, il s’agit de « vols répétitifs, organisés et à but lucratif ». Il a requis entre un et deux ans de prison ferme.

Les explications de l’avocat de la défense, Me Yan Frisch, ont convaincu le tribunal qui les a finalement condamnés à 4 et 6 mois de prison ferme. Ils sont tous partis en détention. Le tribunal a également prononcé la confiscation de la voiture.

Source: http://www.ladepeche.fr/

23/01/2012

L’islam est la tromperie la plus réussie de l’histoire de l’humanité ! (Amil Imani)…

Rejoignez les rangs des hommes libres qui ont choisi de ne pas tomber dans la tromperie de l’islam ! Le troisième Reich n’a rien inventé…

FDF

.

« Malgré la propagande massive des organisations islamiques, de plus en plus de gens commencent à reconnaître l’islam pour ce qu’il est en réalité : une tromperie.

Je propose à tous les musulmans culturels ou n’importe quelle autre sorte de musulman non-djihadiste, d’accomplir avec courage ce qui est juste, et de faire le saut décisif : inhalez la vie à pleins poumons, respirez le délicat parfum de la liberté, oubliez cette tromperie de l’islam, et venez rejoindre les rangs des hommes libres, là où tous les membres de la tribu humaine peuvent vivre en paix et dans l’harmonie. »

L’islam n’est pas une religion mais une forme d’esclavage

http://www.postedeveille.ca/

Amil Imani est un Américain d’origine iranienne. Ancien musulman, il tente d’alerter le monde au danger de l’islam radical et de libérer ses coreligionnaires de l’emprise de l’islam. Écrivain, essayiste, poète, traducteur, conférencier et analyste politique, Imani collabore à la rédaction de FamilySecurityMatters.org et est l’auteur de Obama Meets Ahmadinejad et du thriller Operation Persian Gulf.


Dans le primitif désert d’Arabie, est apparu il y a quatorze siècles, un employé illettré d’une riche veuve, Khadija, prétendant être porteur de préceptes de vie parfaits dictés par Allah : le coran.

Il proclama que l’humanité n’avait rien de mieux à faire que de suivre ces préceptes et d’imiter son comportement dans la vie pour garantir son bonheur et son salut. En contrepartie, les gens devaient adopter l’islam – se soumettre – en inféodant leur liberté à Mahomet.

L’islam est la tromperie ayant rencontré le succès le plus énorme de l’histoire de l’humanité. Des millions de mollahs et d’imams entretiennent cette arnaque et un milliard et demi de croyants en paient le prix. Ils paient en argent, en labeur et même de leur vie pour les reconnaissances de dette des organisations musulmanes qui se faufilent dans la vie sans jamais la moindre goutte de sueur pour gagner leur pain quotidien. L’islam est une arnaque et les musulmans en sont les victimes.

Mahomet, pendant sa période mecquoise, était ridiculisé par les membres de sa propre tribu, les Quraychites, pour ses propos incohérents. Ils le surnommaient le « shaeron majnoon », le poète cinglé.

Le décès de sa première épouse, et très riche patronne, laissa Mahomet dans une situation précaire et à la merci des quolibets et du harcèlement des Mecquois. Il a pris la fuite vers Médine, et dans la sécurité relative de cette ville où vivait une large communauté juive tolérante, il trouva davantage de gens disposés à rejoindre sa clique.

Arrivé à Médine, Mahomet imagina une formule à succès plus performante : il justifia tout en prétendant que c’était la volonté d’Allah. Et Allah ne devait pas être pris à la légère. Il détient les clés du plus magnifique paradis et du plus horrible enfer. L’obéissance aveugle aux paroles et aux désirs de Mahomet devint un devoir pour tout bon musulman. Mahomet se transforma en gardien du paradis et de l’enfer d’Allah. Cette formule magique a très bien marché avec les Bédouins d’Arabie qui prospéraient grâce aux pillages et aux meurtres. Sa religion se répandit comme une pandémie, en un temps record.

Alors que Mahomet rassemblait de plus en plus d’adeptes, il se retourna contre la communauté juive de Médine, tua les hommes, pilla leurs biens et emmena leurs femmes et leurs enfants comme esclaves. C’était la naissance du « djihad ». Etre tout mielleux et cacher son jeu au début, puis dégainer le glaive dès que l’on a gagné en puissance. Cela marchait à l’époque et cela marche encore.

En un temps record, ces sauvages du désert arabique, émoustillés par la promesse gagnant-gagnant de Mahomet – soit tu assassines et tu as le butin dans ce bas-monde, soit tu es tué et tu demeures pour l’éternité dans les jouissances et les voluptés inimaginables du paradis d’Allah – se ruèrent, sabre au clair, en avant vers la conquête des terres lointaines.

Contrôle mental
Les êtres humains se déplacent sur leurs deux pieds, mais c’est l’esprit qui dicte la direction à prendre dans la vie et ce qu’il convient de faire. Là où l’esprit ordonne d’aller, là on va. Cependant, l’esprit humain n’arrive pas dans ce monde avec la marche à suivre. Contrairement à certaines opinions, nous sommes nés ni anges ni démons. Chacun de nous a le potentiel de devenir ange ou démon. La plupart évoluent vers un mélange des deux, quelques rares spécimens évoluent vers une voie angélique, d’autres deviennent l’incarnation du Mal. La programmation mentale joue un rôle crucial dans ce que nous devenons.

L’islam, dès son origine, a découvert le secret crucial de formater les très jeunes esprits, selon l’adage : instruire dans la petite enfance c’est comme sculpter dans le roc. Dans la même veine, les Jésuites disent « Donnez-moi un enfant jusqu’à ses sept ans et je vous rendrai un homme », c’est une application de la philosophie et de la théologie de Saint Augustin. L’importance immense de s’adresser à des enfants très jeunes est également soulignée par des doctrines non-religieuses, allant de la psychanalyse freudienne à la psychologie behavioriste de Watson.

Les apologistes de l’islam
Et nous voilà, au 21ème siècle, face aux assauts des islamistes, des djihadistes et des apologistes de l’islam dans notre culture et notre mode de vie. Voici les fruits nocifs de l’arbre fallacieux planté par Mahomet il y a 1400 ans.

Les docteurs autoproclamés de la religion musulmane pratiquent universellement un enrobage mielleux pour camoufler la vaste escroquerie de l’islam. Ils affirment haut et fort l’importance d’accepter les choses sans discuter, dénigrent la raison, alternent la carotte et le bâton et exigent une soumission inconditionnelle en contrepartie de la promesse du bonheur et du salut. Les masses marchent au pas, entretiennent un clergé parasitaire au mode de vie somptueux, et le manège continue à tourner. Cela fonctionne comme un envoûtement. Tu utilises le djihad de l’épée si tu peux, ou sinon le djihad soft puis tu dégaines le sabre pour terminer le boulot. Et surtout, n’oublie pas : « La fin justifie les moyens », prêchent sans cesse les apologistes de l’islam à leurs hordes.

Les apologistes de l’islam n’exposent jamais la vérité nue de l’islam. Ils ne mentionnent jamais cet islam qui se nourrit de haine, jette de l’acide au visage des femmes qui ont omis leur voile et aux fillettes sur le chemin de l’école, fouette ceux qui arborent des coiffures non-islamiques, lapide à mort ceux qui dévient de ses normes sexuelles et toutes ces sortes d’atrocités comme les crimes d’honneur. Ils ne disent jamais non plus que la pédophilie est institutionnalisée par l’islam.

Le prophète Mahomet a « épousé » une fillette de six ans et a consommé ce mariage quand Aicha avait seulement neuf ans, alors qu’il allait sur ses 60 ans. Quand les apologistes sont confrontés au sujet de ce comportement répugnant du fondateur de leur si « parfaite religion », certains exercent le mécanisme de défense du déni et prétendent que cela ne s’est jamais passé, reniant leurs propres sources historiques les plus fiables. D’autres prétendent que ce n’était pas vraiment un mariage mais une alliance seulement politique, une action de l’émissaire parfait d’Allah. Et depuis lors, des cas innombrables d’enfants violées ont lieu dans le monde musulman, copiant l’exemple de Mahomet. Des fillettes prépubères sont mariées à des vieillards. Il y a peu de temps, le Dr Salih bin Fawzan, un religieux éminent et membre du plus haut Conseil religieux saoudien, a émis une fatwa proclamant qu’il n’y a pas d’âge minimum pour le mariage et que les fillettes peuvent être mariées « même lorsqu’elles sont encore au berceau ».

Pour aggraver le tout, l’islam a des alliés puissants et inconscients dans la masse des braves mais naïfs Américains qui se mettent en quatre pour protéger leur cher principe de liberté de religion. Et toute cette frange bien-pensante de notre société incite Hillary Clinton, par exemple, à accorder un visa à des types comme Tariq Ramadan, qui viennent chez nous pour exploiter le filon d’un système généreux et ouvert afin d’y établir la servitude musulmane.


L’islam est politique jusqu’au noyau. Dans l’islam la mosquée et l’Etat ne sont qu’une seule et même chose, la mosquée est l’Etat et cela remonte au temps de Mahomet. L’islam est également radical à l’extrême. Même l’islam « modéré » est radical dans ses croyances et dans ses actes. Les musulmans sont convaincus que tous les non-musulmans, absolument tous, sont condamnés aux feux de l’enfer et méritent d’être maltraités, comparés aux croyants.

Un vrai musulman ne croit pas à la liberté et il ne le peut pas. Tout est volonté d’Allah, répète Mahomet. Tout ce que fait un musulman est en référence à un ordre ou à un décret d’Allah. C’est pour cette raison que la phrase « Inch Allah » (si Allah veut) accompagne toujours une promesse ou une décision que font les croyants. En acceptant Mahomet en tant qu’émissaire éternel et infaillible d’Allah, le musulman abandonne toute liberté de décider par lui-même.

Les musulmans et la liberté
L’abdication totale de leur liberté n’est pas une simple question de choix personnel pour les musulmans. Ils renoncent à leurs plus précieux droits et s’efforcent que les autres y renoncent aussi, de gré ou de force. On dit que la misère adore avoir de la compagnie. Or ce genre de misère que l’escroquerie de l’islam impose aux musulmans est une peste envahissante et doit être combattue par tous ceux qui chérissent leur liberté innée.

Malgré la propagande massive des organisations islamiques, de plus en plus de gens commencent à reconnaître l’islam pour ce qu’il est en réalité : une tromperie.

Je propose à tous les musulmans culturels ou n’importe quelle autre sorte de musulman non-djihadiste, d’accomplir avec courage ce qui est juste, et de faire le saut décisif : inhalez la vie à pleins poumons, respirez le délicat parfum de la liberté, oubliez cette tromperie de l’islam, et venez rejoindre les rangs des hommes libres, là où tous les membres de la tribu humaine peuvent vivre en paix et dans l’harmonie.

Source : The Fraud of Islam, par Amil Imani, 24 novembre 2011. Traduction par Capucine pour Poste de veille

06/01/2012

Ode à une France maltraitée…

Pas mal, ces quelques vers…

FDF

.

Jadis j’ai dû m’enfuir de mon pays
Quand la France décida de lâcher l’Algérie
Et si avec le temps les plaies se sont fermées
Leurs cicatrices, elles, ne peuvent s’effacer.
Aussi pour mes enfants, je demande au Messie
Que jamais ils ne vivent une pareille tragédie.

Pourtant, lorsque je vois ces hordes de Magrébins
Envahir notre sol par n’importe quel moyen
Pour venir y chercher toute cette assistance
Qui n’existe plus chez eux depuis l’indépendance,
Quand je vois qu’ils acquièrent cette nationalité
Qu’ils ont pourtant reniée il y a quelques années

Je me pose une question qui me met mal à l’aise,
Combien de temps encore la France sera Française ?
Ils occupent tour à tour l’ensemble des quartiers
Où la police alors n’a plus le droit d’entrer,
Bien vite ils les transforment en ces fameux ghettos
Où ils pillent les commerces et brulent les autos.

Marseille est devenu une base d’Al-Quaïda
Et notre canebière le souk d’une casbah.
La banlieue parisienne n’est pas plus épargnée
Partout règne le racket et l’insécurité.
Les seuls européens qui s’obstinent à rester
Doivent se barricader sitôt la nuit tombée.
Des cités toutes entières leurs sont abandonnées
Dans l’attente qu’ils obtiennent les clefs de l’Élysée.

Lorsque notre président, en quête de bulletins
Va leur rendre visite, la veille des scrutins
Ils bousculent sa voiture et crachent sur son costume
Et l’obligent à partir plus vite que de coutume.
Ils sifflent la Marseillaise au match de l’amitié
Et brandissent les drapeaux du pays invité.

Puisqu’ils peuvent posséder deux nationalités
Ils en changent à leur guise, suivant leurs intérêts
Pour les allocations, ce sont de vrais français,
Pour les obligations ils restent des étrangers.
Ils respectent qu’une seule loi celle des islamistes
Et suivent assidument la mode des intégristes,

Elles se coiffent du foulard, ils portent la barbouze
Et pavoisent leur logis aux couleurs des fellouzes
Depuis quelques années ils sembleraient vouloir
Que la France se décide à réécrire l’histoire.
On enseigne pour se faire à notre descendance
Que les pieds-noirs étaient des colons de la France

Qu’ils n’avaient pas de cœur et usaient d’un gourdin
Pour payer les salaires de chaque Magrébin.
Aujourd’hui les médias demandent à nos élus
Qu’une enquête soit faite sur ces moments vécus
Pour voir si notre armée a commis des bavures
Et condamner ceux qui pratiquaient la torture

Pour que ces terroristes veuillent leur divulguer
La liste des attentats qu’ils devaient perpétrer.
Vouloir faire des victimes de nos ex-assassins
C’est en sorte approuver les crimes et les larcins
Qu’ils ont commis jadis sur ces gens innocents
Qui voulaient conserver la terre de leurs parents.

Somme-nous tous amnésiques pour avoir oublié
Combien les F.L.N. ont fait d’atrocités ?
Serions-nous insensibles à tous ces attentats ?
Qui ont été commis par ces vils fellaghas
Et devons-nous ce jour, pour des raisons d’état
Pardonner les tueries de leur chef Ben Bella !

La bombe de la Corniche, ou celle du Milk Bar
Et ces assassinats empreints d’actes barbares
Ces femmes étripées aux ventres empierrés
Tout près de leur fœtus qui était empalé.
Ces milliers de Harkis qui furent assassinés
Sur la place publique sans le moindre procès

Trahis et délaissés par le chef de la France.
Ils ont subi la mort dans d’atroces souffrances.
Ils furent même désarmés avant l’indépendance
Afin qu’ils n’opposent pas la moindre résistance
Aux couteaux des tueurs qui étaient impatients
De pouvoir leur donner le suprême châtiment.

Aurions-nous oublié la date du 5 Juillet 1962
Et les massacres commis après le cessez le feu ?
Ces centaines d’Oranais qui furent exécutés
Devant l’armée française restée les bras croisés !
En France, dans nos écoles, aucun livre d’histoire
Relate ces évènements vécus par les pieds noirs

On transforme le passé à la gloire des vainqueurs
Qui deviennent des martyrs à la place des tueurs
Oublier notre passé ou même le transformer
Serait une grave erreur qu’on pourrait regretter
Ne baissons pas la garde, redoublons de méfiance
Si nous ne voulons pas connaitre un jour en France

Une prochaine débâcle vers d’autres horizons
Ou vouloir accepter de changer de religion.
Ben Bella l’avait dit, après la prise d’Alger
« Nous devons remonter en France jusqu’à Poitiers ».
Hélas cette latitude est maintenant dépassée
Puisqu’aucun coin d’Europe ne se trouve épargné !

A moins d’un revirement rapide et énergique
La France deviendra vite république islamique
Par le nombre des naissances ils auront l’avantage
Qui leur fera gagner l’ensemble des suffrages
Ainsi sera mis fin à notre démocraties
Et la France à son tour deviendra colonie.

Alors sera troqué l’angélus des clochers
Par l’appel des imams en haut des minarets
Dès lors, pour survivre, de même que nos aïeuls,
Nous aurons à choisir = la valise ou l’cercueil
Les exemples sont nombreux et faciles à citer
Sur toute la planète, nombreux sont les foyers

Où des familles entières furent exterminées
Pour le simple prétexte qu’elles avaient refusé
D’accepter les contraintes de ces jeunes républiques
Qui instaurent par la force la charia islamique.
Aussi la prochaine fois, lorsque vous serez appelés
Pour vous rendre aux urnes afin d’aller voter
Devenez l’électeur d’un second Charles Martel
Qui renverra chez eux, au fond de leur djebel

Ceux qui viennent chez nous pour y défier la France
En réclamant sans cesse encore plus d’assistance
Afin que vos enfants ne subissent jamais
La débâcle vécue par les pieds noirs Français
Le livre a peut-être été refermé, mais son histoire
Est restée gravée dans ma mémoire.

Un Français déraciné

18/12/2011

Aux sabres, etc…

Répandre l’islam grâce au cimeterre et au coran…

FDF

.

Mahatma Gandhi - Photo dans un cadre en argent pour illustrer la citation : Là où il n’y a le choix qu’entre lâcheté et violence, je conseillerai la violence. Là où il n’y a le choix
 
qu’entre lâcheté
 
et violence,
 
je conseillerai la violence.
 

MAHATMA GANDHI

Aux armes citoyensFormez vos bataillonsMarchons, marchonsQu’un sang impurAbreuve nos sillonsQuoi ces cohortes étrangères!

Feraient la loi dans nos foyers!

Quoi! ces phalanges mercenaires

Terrasseraient nos fils guerriers!

Grand Dieu! par des mains enchaînées

Nos fronts sous le joug se ploieraient

De vils despotes deviendraient

Les maîtres des destinées.

Aux armes etc.

chevalier du saint sépulcre de jérusalem

Interview de Pierre Cassen par « Enquête et Débats » (extrait)

(23 min. 15 sec.)

Est-ce que vous pensez que nous risquons la guerre civile (…) ?

Interview de Pierre Cassen par -Enquête et Débats-Dire qu’une guerre civile est possible, oui, je crois qu’il faut être aujourd’hui totalement aveugle pour en occulter comme ça [la possibilité] en disant “ce sera jamais possible en France”. C’est évident que ce qui se passe régulièrement dans certains quartiers, quand vous voyez par exemple au Tremblay un autobus qui est attaqué à l’arme lourde, quand vous voyez que les forces de police derrière se font également attaquer à l’arme lourde, on est de plus en plus (dans certains quartiers où la police ne peut plus rentrer, où les pompiers se font caillasser, où les facteurs se font agresser, où les toubibs se font agresser) on est de plus en plus dans une logique de guerre civile à base ethnique où le Blanc devient l’adversaire. Ne nous racontons pas d’histoire.

ensemble vers la guerre civile - nicolas sarkozyCRS 19 Attaqués au calibre 12 brennekeDonc c’est bien évident que si nous continuons la politique qui a été menée depuis ces trente dernières années, avec notamment la multiplication d’une immigration sans aucune intégration, avec des chiffres quand même inquiétants, si l’union européenne (comme on voit aujourd’hui avec les clandestins de Tunisie, avec l’affaire de Lampedusa) si l’union européenne nous interdit d’expulser le moindre clandestin, en estimant avec un imbroglio juridique pas possible, qu’on peut pas arrêter un clandestin et qu’on peut pas l’expulser, si on continue comme ça à subir une population nouvelle sans intégration, en période de chômage de masse et de crise sociale extrêmement grave, c’est évident que il y a deux solutions possibles :

Soit les…, on va dire les citoyens de ce pays, vont accepter sans protester de devenir minoritaires, de continuer à baisser les yeux et finalement de ne plus voir leur pays respecter les lois, dans lequel ils sont nés. C’est une possibilité qui n’est pas exclue, c’est à dire que ce sera la dhimmitude.

Soit il va y avoir une révolte, soit il va y avoir des affrontements et dans ce cas là c’est le pire des scénarios qui peut arriver, c’est effectivement une guerre civile.

C’est de la responsabilité des politiques aujourd’hui si on veut limiter voire annuler ça, de prendre immédiatement des décisions fortes.

On ne peut pas continuer à accueillir plus de 200.000 immigrés tous les ans, majoritairement issus de pays musulmans, dans une période où il n’y a pas de travail et une crise sociale, et on ne peut pas continuer d’autre part à dérouler le tapis rouge à l’islam qui rogne complètement, par ses principes, les valeurs républicaines et un art de vivre dans ce pays.

Sinon on crée les conditions d’affrontements.

Je considère que c’est continuer la politique qui est menée en ce moment qui amène à la guerre civile.

(26 min.)

Source : ripostelaique.com/pierre-cassen-une-guerre-civile-est-helas-possible-en-france-a-cause-de-lump-et-du-ps.html

Quelle(s) arme(s) utiliser pour la défense de sa propre personne, de sa famille et de ses biens dans le cadre d’une guerre civile larvée de type harcèlements, émeutes, agressions, pillages… ?

 Emeutes sur l’ensemble du territoire,Un week-end de saccage et pillage

Le Génocide du Rwanda : L'Église et la Démocratie responsables - Par Bernard Lugan

Le génocide du Rwanda a été perpétré essentiellement… à la machette !
Une arme à moins de 30 euros (et même bien moins si achetée en grosse quantité).

Machette - 800.000 morts en trois mois au Rwanda

800.000 morts en trois mois
Avec de simples bouts de ferraille plats… Pas mal, non ?

Vu que l’on importe en occident, depuis des années, en masse, des personnes issues des cultures sous-développées du continent qui héberge le Rwanda, il n’y a rien de surprenant à ce que les attaques à la machette se “démocratisent”, soit directement de la part de ces personnes soit de la part de ceux qui les côtoient et adoptent leur technique moyenâgeuse [âmes sensibles s’abstenir].

cambriolage à la machette

agression à la machette

Sans aller chercher aussi loin que les machettes du génocide du Rwanda, il suffit de savoir que les armes qui font le plus de morts en France sont… les simples couteaux.

Coups de couteau & victimes poignardées
couteau ensanglanté
Le FigaroLe ProgrèsLa DépêcheLe JDDOuest France
20 MinutesLe PointLe MondeFrance SoirLe Bien Public
À suivre…

Une machette ce n’est guère qu’un grand couteau, il n’y a donc, finalement, rien de si surprenant au déroulement du génocide Rwandais.

Selon la télévision d'Etat égyptienne, les manifestants pro-démocratie qui occupent la place Tahrir au Caire auraient été attaqués par des Egyptiens armés de couteaux et de machettes.

Il n’y a pas foncièrement besoin d’une arme à feu pour tuer beaucoup de gens.
Si la plupart des gens pensent « arme à feu » quand ils réfléchissent à s’armer c’est uniquement parce que nous sommes trop civilisés. Les peuples moins civilisés que nous savent faire plus simple que nous, et parfois c’est tout aussi efficace. Voire même plus efficace : 800.000 morts en trois mois, comme au Rwanda, c’est équivalent à 6 millions de morts (une shoah) en seulement… 22 mois et demi, c’est à dire un peu moins de deux ans ! Pour obtenir la shoah, les nazis, eux, ont eu besoin de plus du double de temps, cinq ans, en déployant une organisation complexe avec fonctionnaires, policiers, soldats, rafles, camps de transit, trains de la mort, camps d’extermination, chambres à gaz et fours crématoires. Le génocide Rwandais à la simple machette a donc été perpétré de manière presque TROIS FOIS (2,72) plus efficace que la shoah.
Comme quoi les “nègres” sont parfaitement capables de travailler vite et bien, mieux que des allemands, n’en déplaise à Jean-Paul Guerlain qui n’a manifestement pas songé à ce contre-exemple lorsqu’il a déclaré “Pour une fois je me suis mis à travailler comme un nègre. Je sais pas si les nègres ont toujours tellement travaillé, m’enfin…”

La machette-katana de Cold Steel (USA), spécifiquement conçue pour servir tout aussi bien de machette à débroussailler que de sabre à déracailler

La machette-katana produite par Cold Steel (USA).
Spécifiquement conçue pour servir tout aussi bien de machette à débroussailler que de sabre à déracailler.
Voir le banc d’essai.

La machette-scie SOG, un méchant look bien dissuasif

La machette-scie de 61cm produite par SOG.
Conçue pour le débroussaillage intensif, son simple aspect en fait une arme de défense dissuasive.

Est-ce à dire que l’on doit s’armer de machettes ? Non, sauf si votre budget ne vous permet pas d’acheter ce que l’on pourrait appeler le perfectionnement ultime de la machette : une épée.

épéeUne épée, une vraie, ce n’est pas une arme décorative ou de théatre mais une arme fonctionnelle, c’est à dire de type médiéval avec une lame en acier au carbone trempé, métal dur mais souple (et surtout pas en acier inox, métal cassant). Une telle arme vaut dans les deux cents euros (ou moins si on profite des promotions, voir ci-dessous), n’a besoin d’aucune munition, pèse aux environs d’un kilo et demi, traverse n’importe quel agresseur de part en part, comme dans du beurre, quand utilisé d’Estoc (coup de pointe) et provoque des blessures épouvantables, le plus souvent mortelles, si utilisé de Taille (en frappant avec le tranchant).

coups d'épée dans du métal : estoc et taille
Démonstration de coups d’épée d’estoc et de taille contre du métal

Pour l’auto-défense, contre des cambrioleurs (rarement équipés d’armes à feu mais plus communément d’armes improvisées telles que couteau, tournevis, club de golf, batte de base-ball…) ou contre de petits groupes d’émeutiers se livrant à des agressions, pillages, saccages etc. une épée c’est pas cher, totalement légal, exempt de toutes déclarations ou formalités, toujours prêt à servir et totalement silencieux (ce qui n’est pas le cas de la victime).

Si René Galinier avait eu en main une épée au lieu d’un fusil de chasse, il aurait eu moins d’ennuis : avec une épée on peut doser ses coups (ou plus vraisemblablement effrayer et faire fuir ses agresseurs en ne les blessant que par leur propre faute, comme cela est arrivé à André Kaas), mais avec un fusil vous ne pouvez pas : vous tirez toujours à pleine puissance.

L’exemple même de ce qu’il ne faut surtout pas faire… :

Amiens : Il sort son sabre en plein centre-ville pour se défendre - Samedi soir, à 21h40, un Amiénois de 25 ans qui était installé au balcon de son appartement rue de Noyon, en plein centre-ville d’Amiens s’est fait interpeller par deux piétons, qui avaient l’air de vouloir en découdre. Les deux hommes ont commencé à grimper à la façade de l’immeuble pour rejoindre leur victime sur son balcon quand celle-ci est descendue muni d’un sabre type katana. L’Amiénois a commencé à faire de grands gestes avec son arme et a été appréhendé par les policiers. Lui a été mis en garde à vue pour port d’arme prohibée et ces deux agresseurs présumés pour violences volontaires aggravées. Le Courrier Picard
http://www.courrier-picard.fr/courrier/Picardie-Express/Il-sort-son-sabre-en-plein-centre-ville-pour-se-defendre

Utiliser une épée est considéré comme ”proportionné à l’attaque” en cas de légitime défense et n’est pas considéré comme port d’arme prohibée… CHEZ SOI !
L’article ci-dessus est imprécis mais on peut supposer, pour rétablir la cohérence des faits, que les agresseurs ont tenté de rentrer par le balcon en escaladant la façade et que le propriétaire est descendu dans la rue AVANT qu’ils aient atteint son balcon, pour les obliger à fuir ou au contraire les “coincer” en les empêchant de redescendre.
Auquel cas il est effectivement coupable de port d’arme prohibée puisqu’il était dans la rue !
Il fallait qu’il reste chez lui, appelle la police avant que les agresseurs ne soient sur le balcon, qu’il les laisse prendre pied sur le balcon… et tienne, en attendant l’arrivée de la police, les deux gugusses en respect avec son sabre une fois ces abrutis piégés CHEZ LUI.
Dans un tel cas, si les deux abrutis tentent une agression, un seul petit coup d’estoc dans le gras suffit pour rétablir le calme sans que vous puissiez être condamné.
Le plus vraisemblable c’est que les agresseurs ne vont pas rester et par conséquent fuir sans demander leur reste, en sachant désormais qu’il faut éviter votre domicile.

Donc n’oubliez pas : une épée c’est pour vous défendre en toute légalité en cas d’agression à votre domicile, ou plus généralement chez vous, par exemple dans votre jardin, mais bien évidemment jamais dans l’espace public, et notamment jamais dans la rue devant chez vous.

Où se procurer une épée ?

N’importe quel internaute (majeur) peut se faire livrer une épée “battle ready” (prête au combat) à domicile par internet et donc avoir entre les mains, en une semaine environ, une arme avec laquelle massacrer ou, plus prosaïquement, faire fuir, à peu près n’importe quels agresseurs.

Ces modèles qui étaient en super-promotion à 75$ :
http://www.kultofathena.com/product.asp?item=VA54075 Epuisé
http://www.kultofathena.com/product.asp?item=VA54083 Epuisé
coûtaient au final (livraison en France : +55$) moins de 100 euros ! (nov. 2010)

Voir les épées actuellement en promotion chez kultofathena.com

Valeur sûre : épée médiévale européenne

Longueur totale : 101,6 cm

Longueur lame : 85,7 cm

Poids : 1 Kg

Centre de gravité : 13,33 cm

Epaisseur lame : 4.2 mm – 3.3 mm

Largeur lame : 49.1 mm

Longueur poignée : 10 cm

Pommeau : serti

Prendre l’option d’affutage et demander un ricasso de 2 pouces (~5cm) pour un meilleur contrôle en estoc.

On rappelle que le port d’une épée (sur soi, dans la rue) est bien entendu interdit MAIS (et ça on le sait moins, bien que Nul n’est censé ignorer la loi) EST AUSSI INTERDIT le simple TRANSPORT d’une épée. Alors que, par exemple, les masses ou fléaux d’armes peuvent être transportés (dans le coffre de votre voiture par exemple) sans que l’on puisse vous dire quoi que ce soit, si par contre vous transportez une épée elle peut, en cas de fouille de votre véhicule, vous être confisquée et vous avez de bonnes chances de passer au tribunal, sauf à pouvoir justifier d’un motif valable : vous êtes escrimeur, acteur, vous allez à une soirée costumée, vous participez à une reconstitution historique etc.
Bien évidemment transporter une épée au cas où… n’est pas un motif valable !

Si le simple transport d’une épée est interdit c’est parce que c’est une arme particulièrement dangereuse : Les citoyens ont oublié à quel point une épée est une arme dangereuse, mais la loi, elle, ne l’a pas oublié…

un fou attaque des policiers au sabre (japonais), et monte dans le tramway - Nantes

L’homme dont il est question dans l’article ci-dessus était ivre, donc peu précis dans ses coups, et fou, donc frappant n’importe comment, très probablement comme dans les films c’est à dire de taille, ce qui est peu efficace car lent. Il a cependant fallu CINQ policiers pour le stopper. Pour être efficace avec une épée, il faut être sobre et frapper d’estoc.

Les policiers sont payés entre autre pour savoir qu’une épée est une arme particulièrement dangereuse. S’ils l’oublient, ils peuvent le rembourser de leur vie, ça fait vraiment très cher le trou de mémoire.

Une policière tuée au sabre à la préfecture du Cher
Lire l’article complet

Le sabre, la nouvelle arme des gangs - ILS LE FAÇONNENT EUX-MÊMES ET L’ARBORENT À LA MOINDRE OCCASION
Lire l’article complet

Coups de sabre
katana - sabre japonais
(Les sabres japonais sont plus répandus que les épées, pour l’instant tombées en désuétude)
Le FigaroLe ProgrèsLa DépêcheLe JDDOuest France
20 MinutesLe PointLe MondeFrance SoirLe Bien Public
À suivre…

Valeur sûre : katana modernisé

Longueur totale : 100,3 cm

Longueur lame : 69,8 cm avec couche de plasma anti-corrosion

Poids : 0,9 Kg

Poignée : plastique Kraton strié, rivetée et goupillée sur la lame

Fourreau : 0,28 kg en fibre de verre & nylon

Si les citoyens occidentaux ont oublié à quel point une épée est une arme dangereuse, les musulmans eux ne l’ont pas oublié car ils l’enseignent aux enfants dans les écoles coraniques, par exemple en page 47 du livre La voie du petit musulman – Tome 5 :

ABDERRAHMANE IBN AWF, que Dieu soit satisfait de lui, rapporte l’anecdote suivante : Alors que j’étais debout dans les rangs le jour de la bataille de Badr, j’ai regardé à droite et à gauche et j’ai aperçu deux très jeunes adolescents médinois dont j’aurais aimé avoir la même force. L’un d’eux me fit signe et me dit :

Connaissez-vous ABOU JAHL. Monsieur ?

Oui, répondis-je : pourquoi m’interroges-tu à son sujet, jeune homme ?

Il reprit : j’ai appris qu’il insultait le Prophète, je jure que si je l’aperçois, je ne le quitterai pas tant que l’un de nous n’aura pas achevé l’autre. Je fus très surpris de ses propos et voilà que l’autre me fait signe et me dit la même chose. Soudain, j’aperçut ABOU JAHL parmi la foule et je leur lança : voila l’homme que vous cherchez. Il se jetèrent alors sur lui et le frappèrent jusqu’à la mort avec leurs épées. Ils allèrent ensuite chercher le Prophète pour lui annoncer la nouvelle.

Qui l’a tué ? interrogea le Prophète. Chacun d’eux répondit : c’est moi qui l’ai tué ! II les interrogea à nouveau : Avez-vous essuyé vos épées ? Non répondirent-ils.

Puis le Prophète scruta les deux épées et leur lança : Vous deux l’avez tué !

la_voie_du_petit_musulman_tome5_page47c256.png - où le modèle à suivre que l'on propose aux petits musulmans ce sont des gens qui tuent les opposants de l'islam à l'arme blanche, ici en l'occurrence des épées.

En vente libre sur jahida.com/la-voie-du-petit-musulman-5-essalam-vente-109.html
Archive

la voie du petit musulman mise en pratique : un petit musulman en tenue de bédouin brandissant un poignard tandis qu'un militaire derrière lui en brandit un lui-aussi en riant.

Une fois la théorie enseignée, la mise en pratique est tentante quand l’occasion fait le larron, le passage à l’acte étant de plus facilité par l’entrainement annuel obligatoire au maniement d’un couteau pour tuer par égorgement un mouton lors de l’aïd-el-kebir :

Quand des jeunes manifestants musulmans s'arment de haches, de grands couteaux et d’épées et scandent «Allah est grand», «Dawla Islamya» (Etat Islamique) ils ne font qu'appliquer ce que leur culture leur a enseigné.
algerie360.com/algerie/emeutes-sur-lensemble-du-territoireun-week-end-de-saccage-et-pillage

Archive image, pdf

Un musulman dans la foule brandissant une épée couverte de sang lors de l'aïd

Un sabre (en inox) à côté d'un coran : le résumé de l'islam
http://rutube.ru/tracks/5030902.html

Ce “français” musulman a décoré son appartement avec un sabre arabe (cimeterre) et un coran. La brillance de la lame trahi une arme de décoration en inoxet non pas une arme fonctionnelle en acier au carbone (donc une certaine incompétence du musulman en question… bien qu’une telle arme puisse cependant tuer). La seule présence ostensible de ce cimeterre à côté d’un coran montre clairement que l’islam se résume à l’irrationnel (le coran) + la violence (le cimeterre). Agresser, intimider et tuer sont des ordres du coran, mais en France seuls les musulmans les plus idiots (donc les plus dangereux) l’affichent de manière aussi éhontée.

Le frappadingue irano-allemand Shahzad Dashti, alias Abu Askar, sa Kalashnikov et son épée-zanpakutô _Zangetsu_ d’Ichigo Kurosaki  pour décapiter les infidèles…
Le frappadingue irano-allemand Shahzad Dashti, alias Abu Askar, sa Kalashnikov et
son épée-zanpakutô Zangetsu d’Ichigo Kurosaki pour décapiter les infidèles…
Ce taré a vraiment l’intention de s’en servir : il a remplacé le nylon blanc
décoratif de la poignée par du bois pour une prise en main plus fonctionnelle.

Youtube - Test d'une réplique de l'épée-zanpakuto _Zangetsu_ d'Ichigo Kurosaki inspirée du (dessin animé japonais _Bleach_)Dessin animé - Ichigo Kurosaki  et son épée-zanpakuto _Zangetsu_ - Dessin animé japonais _Bleach_)
Test d’une réplique de l’épée-zanpakuto Zangetsu d’Ichigo Kurosaki inspirée du dessin animé japonais Bleach

A Londres, les Sikhs montent la garde contre les émeutiers. Près de 700 hommes armés de crosses de hockey, de battes et d’épées traditionnelles se sont rassemblés mardi soir à Southall
http://inde.aujourdhuilemonde.com/londres-les-sikhs-montent-la-garde-contre-les-emeutiers

Archive image, pdf

Le Guide de l'acheteur d'épées
Swords buyer’s guide
Le Guide
de l’acheteur d’épées
La boutique du guide de l'acheteur d'épées - épées médiévales
Swords buyer’s guide store
La boutique
du Guide de l’acheteur d’épées
Pour tout savoir
sur les meilleures épées et sabres modernes,
prêts au combat,
à 300 € grand maximum
Traduction automatique Google
Pour acheter
les meilleures épées modernes
de style médiéval, prêtes au combat,
pour 250 à 350 €
Traduction automatique Google

convertir les dollars en euros
Conversion $ -> €

convertisseur d'unités de longueur et de poids (métrique / US-GB)
De pouces(« ) à cm & de livres-onces(lbs-oz) à kg

fédération française d'escrime

En savoir plus sur les Arts Martiaux Historiques Européens (AMHE)

Aux armes… à longue portée.

L’épée est une arme de corps à corps, parfaite pour faire fuir quelques agresseurs légèrement armés, ou les amocher sérieusement s’ils ne sont pas assez malins pour fuir.

Mais que faire en cas de groupe agressif pratiquant une stratégie de siège, c’est à dire occupant un endroit distant et en interdisant par la violence l’accès ou le simple passage ?

Pour se dégager il n’y a que deux solutions : la sortie, pour attaquer le groupe des assiégeants sur sa position, ou bien le tir à distance, ni vu ni connu, pas vu pas pris.

Immédiatement vous pensez, parce que vous êtes trop civilisé, que, cette fois, ça y est, on n’y coupera pas : il va falloir s’équiper d’une arme à feu, seule arme à même de tirer à distance avec un minimum d’efficacité.

Hé bien, pas du tout, il n’y a pas du tout besoin d’arme à feu pour tirer loin, de façon relativement précise et avec une redoutable efficacité.

Et, non, il ne s’agit pas d’utiliser un arc et des flèches !

Une arme à feu (légale, fusil de chasse, ou même simple carabine à plomb) c’est une arme à la fois trop bruyante et trop évoluée. Contre de la racaille à disperser, il suffit de se mettre à leur niveau, et il n’y a pas besoin de s’équiper d’une Kalashnikov (difficile à se procurer + illegal + mortel). Le niveau de la racaille, particulièrement de la racaille en bande, c’est celui du moyen-âge, qui connaissait, outre l’épée, une arme relativement précise, silencieuse, à longue portée, une arme notablement efficace pour se défendre en cas de siège, et aussi efficace qu’un fusil de chasse (voire même plus selon le modèle).

Une arme actuellement en vente libre (oui, oui !), contrairement aux armes à feu (particulièrement les Kalashnikov).

Quelle arme allez-vous me dire ?

pape Innocent III (1160-1219) qui interdit, sans succès, l'arbalète car il la jugeait trop meurtrièreroi Richard Ier d’Angleterre dit « Cœur de Lion », tué par une arbalète depuis les remparts du château de Châlus (Limousin) en 1199un militaire de Belfort (France) tue son voisin, lui aussi militaire, à l'arbalètele doctorant en criminologie Stephen «Jack l’éventreur» Griffiths de Bradford dans le comté du Yorkshire (GB) qui a tué à l'arbalète des prostituées en toute discrétion

Celle qui fut interdite, sans succès, par le pape Innocent III (1160-1219) qui la jugeait trop meurtrière.

Celle qui tua le roi Richard Ier d’Angleterre dit « Cœur de Lion » depuis les remparts du château de Châlus (Limousin) en 1199.

Celle utilisée plus récemment, en mars 2008*, par un militaire de Belfort (France) pour tuer son voisin, lui aussi militaire.

Celle utilisée encore plus récemment*, par le doctorant en criminologie Stephen «Jack l’éventreur» Griffiths à Bradford dans le comté du Yorkshire (GB) pour tuer des prostituées en toute discrétion.

Ce type d’arme là :

hyperprotec.com/…

francearcherie.com/…

L’arbalète est silencieuse ce qui est parfait pour le ni vu ni connu (elle est encore utilisée par certaines forces spéciales pour cette raison). Au moyen âge elle était plébiscitée pour sa simplicité d’utilisation et la rapidité d’apprentissage de son maniement, contrairement à l’arc.arbalete Son inconvénient est le temps de rechargement, c’est la raison pour laquelle il est important de bien comprendre que ce n’est pas une arme d’assaut mais de siège pour se défendre depuis chez soi quand on est assiégé, pour tirer de loin sans être vu et en pouvant prendre son temps pour ajuster une cible.

L’arbalète se décline aussi au format “pistolet”, d’une puissance de 80 lbs. Elle fait un bruit ridicule, à peine audible, pour une puissance remarquable. Sa portée est trop courte pour un tir de siège mais elle peut servir d’appoint à une épée.

Pour information, l’unité lbs est une unité traditionnelle (scientifiquement erronée) pour quantifier la puissance d’une arbalète. Il s’agit de la force necessaire pour tenir l’arc tendu, exprimée en “poids”. 1 lbs ~ 0.5 kg. Tendre une arbalète de 200 lbs équivaut donc à soulever une masse de 100 kg. Autant vous dire que ça fonctionne avec des poulies pour les gros modèles, et autant vous dire aussi que la flèche (qui, dans le cas de l’arbalète, s’appelle un carreau, non pas une flèche) rentre dans un bonhomme comme dans du beurre. Un chasseur canadien a tiré un ours à l’arbalète 225 lbs : le carreau avait quasiment traversé toute la bête, à l’exception de l’empennage.

Au format “fusil” l’arbalète est une arme redoutable et des modèles aux environs de 150 € montent jusqu’à 150 lbs.

balisteLes arbalètes fabriquées au Moyen-Âge, d’une puissance montant jusqu’à 200 lbs, appelées alors Balistes, étaient connues pour tuer un cheval ou des files entières de soldats, elles pouvaient être mortelles à 100 m sur un chevalier tout en armure. Le fait qu’un trouffion puisse tuer, sans possibilité de lutte, un preux chevalier qui a passé sa vie à s’entraîner à la guerre était insupportable, d’où l’idée d’interdiction par le pape.

On rappelle que pour n’importe quel outil, la bonne qualité de celui-ci ne fait pas immédiatement le professionnalisme de celui qui le manie.

Le maitre mot c’est l’entraînement et la connaissance de son outil, doublé d’une vision de soi juste.

L’arbalète, depuis chez soi, sur un ennemi au loin qui assiège le chateau et passe plus ou moins régulièrement à découvert devant les remparts, c’est brutal, simple, efficace, quasi silencieux et avec un minimum de risques. Richard Coeur de Lion en est la preuve la plus célèbre.

Les IMMORTELS
Les Immortels - Les dieux ont besoin d'un héros
En savoir plus…

Les films d’Estoc & Taille :

Le Trône de Fer (HBO Game of Thrones)

Les Trois Mousquetaires 3D

Conan 3D

Le Dernier Des Templiers (Season of the witch)

Narnia III – L’Odyssée du Passeur d’aurore

Machete

Source: SITAmnesty

21/11/2011

Pas content, les momos. Zemmour leur dit des vérités…

Et ça vient évidemment de Oumma.com.

Continue, Eric. Ils veulent nous emmerder? Continuons à leur apporter des preuves de leur méfaits en tous genres. Ils n’aiment pas ça du tout. Il n’y a que la vérité qui blesse…

FDF

.

Selon Zemmour « des bandes internationales, Turques, Indo- pakistanaises, Maghrébines organisent un véritable pillage de la sécurité sociale ».

Samedi 19 novembre sur i>TELE, toujours fidèle au poste, Eric Zemmour poursuit sa rhétorique haineuse en ciblant toujours les mêmes : les étrangers. Selon l’inspecteur Zemmour, « des bandes internationales, Turques, Indo- pakistanaises, Maghrébines organisent un véritable pillage de la sécurité sociale. » Un pillage évalué à 20 milliards d’euros !!!! Son contradicteur Nicolas Domenach particulièrement choqué, a jugé délirant les propos de Zemmour.

A partir de la 3ème minute: http://youtu.be/oXhx30u5keg

Source: Oumma.cons com

14/07/2011

Les rebelles Libyens accusés de violations des droits de l’homme.

Et ceci « grâce » aux armes que la France leur fourni… Donc, par déduction, la France devrait être accusée de complicité de violation des droits de l’homme. Pour un pays qui se revendique être celui des droits de l’homme… Cherchez l’erreur.

FDF

.

Lu sur: http://lci.tf1.fr/

« L’ONG Human Rights Watch accuse les rebelles d’avoir brûlé des habitations, commis des pillages et des abus sur des civils lors de leur offensive sur Tripoli depuis le Sud du pays. Le CNT s’en défend.

Les rebelles libyens ont conquis le soutien des Occidentaux et de l’ONU au nom du respect des droits de l’homme. Les accusations portées mercredi par Human Right Watch (HRW) pourraient gravement affecter cette confiance. Selon l’organisation de défense des droits de l’homme, les insurgés se sont rendus coupables de violences entre juin et juillet et jusqu’à la semaine dernière, lors de leur offensive depuis Djebel Nafusa, une région montagneuse au sud de Tripoli

HRW écrit dans un communiqué que dans quatre villages capturés par les rebelles dans ces monts, « les combattants rebelles et leurs sympathisants ont saccagé des biens, brûlé certaines habitations, pillé des hôpitaux, des maisons et des commerces, et frappé certaines personnes soupçonnées de soutenir les forces gouvernementales ».  Selon des témoignages recueillis par HRW, au moins un civil aurait été blessé d’une balle dans le pied par les rebelles. L’organisation indique avoir été témoin de certains de ces actes, avoir interrogé des témoins pour d’autres et parlé avec un commandant rebelle de ces abus. « Les chefs rebelles ont le devoir de protéger les civils et leurs biens, particulièrement les hôpitaux, et de sanctionner quiconque se livre au pillage ou à d’autres abus », condamne aussi HRW.

Un commandant rebelle de la région, que l’organisation identifie comme le colonel El-Moktar Firnana, a admis que des abus avaient été commis et que certains combattants ou sympathisants avaient été punis. « Si nous n’avions pas donné des instructions, les gens auraient brûlé ces villages jusqu’au dernier », a déclaré le responsable, cité par HRW, qui précise que deux de ces villages abritent une tribu proche de Mouammar Kadhafi. Al-Awaniya et Zawiyat al-Bagul sont les villages de la tribu des Mesheshiya, connue pour sa fidélité au gouvernement libyen et au colonel Kadhafi, indique HRW. 

Le Conseil national de transition a réfuté ces exactions. Le numéro deux de la rébellion, Mahmoud Jibril, a estimé mercredi que ce n’était « plus le cas dans les zones libérées », tout en admettant « quelques incidents » durant les deux premières semaines de l’insurrection. La presse l’interrogeait sur ces accusations publiées le matin même, à l’issue d’une réunion avec les chefs de la diplomatie des trois pays du Benelux. Le secrétaire général de l’OTAN, Anders Fogh Rasmussen, a insisté sur la « responsabilité » qu’avaient les rebelles dans la « transition en douceur vers un avenir démocratique et ouvert en Libye« .

Violents combats au sud de Tripoli

Par ailleurs, de violents combats avaient lieu mercredi soir à une centaine de km au sud de Tripoli, dans une région montagneuse où des centaines de rebelles pourchassaient les troupes loyalistes après avoir repoussé leur contre-offensive sur le hameau de Goualich. Arrivés en fin d’après-midi par centaines des villages voisins, les insurgés ont repris cette localité – qui avait été sous contrôle des troupes de Mouammar Kadhafi quelques heures – au prix d’affrontements intenses ».

Tripoli parle d’enlèvements d’enfants à Misrata

Les autorités libyennes ont lancé une enquête pour déterminer le sort de 105 enfants d’un orphelinat, enlevés selon elles à Misrata, après les bombardements de cette ville et dont on est sans nouvelles depuis plusieurs semaines. Ces enfants, 52 garçons et 53 filles, ont été emmenés vers une destination inconnue, a affirmé devant la presse étrangère le ministre libyen des Affaires sociales, Ibrahim Charif. Il a précisé que les autorités disposaient d’une liste nominative de ces enfants. Selon lui, un médecin de la rébellion, arrêté par les autorités libyennes, a avoué que les enfants avaient été emmenés en Italie et en France.

09/02/2011

Des musulmans incendient deux églises et en pillent une troisième en Indonésie !

La christianophobie bat son plein. Le pire est que ça se répand…

Ben on va se battre.

FDF

.

 

Des musulmans extrémistes ont incendié mardi deux églises et pillé une troisième lors d’affrontements entre quelques 1 500 manifestants qui réclamaient la peine de mort pour un chrétien de 58 ans (Antonius Bawengan) condamné à 5 ans de prison pour blasphème par une tribunal de Temanggung, et les forces de police. Cette sentence correspond pourtant au maximum de ce que prévoit la loi indonésienne…

Le ministre italien des affaires étrangères Franco Frattini a jugé mardi qu’il s’agissait d’une « très sérieuse démonstration de fanatisme anti-chrétien ». « C’est une atteinte à la liberté religieuse et à la liberté individuelle de chacun » a-t-il continué. « J’espère que le gouvernement indonésien, qui a toujours soutenu le dialogue entre les religions, prendra les mesures nécessaires et réagira à ces actes ».

L’Indonésie, 240 millions d’habitants, est le pays musulman le plus peuplé du monde.

 

(sources : AFP et CBN)

04/02/2011

Dix questions sur les « révolutions arabes » …

On en apprend, des choses…

FDF

.

 

Polémia est un site de réflexion et de ré-information. Mais sur les révolutions égyptienne et tunisienne la réinformation est un exercice particulièrement délicat car il est difficile de savoir ce qui se passe réellement. Dans le prolongement des articles précédents (*) apportant des éclairages variés, nous proposons ici un éditorial en forme de dix questions.

Que sait-on vraiment ?

Des manifestations, des émeutes, des morts, un dictateur en exil, un autre fragilisé. Voilà ce que nous savons. Mais pour le reste « les écrans font écran » à la réalité et les interrogations sont multiples : peut-on croire à la spontanéité des manifestations ? Quelle est l’ampleur des pillages ? Et quelle est leur origine ? Que se passe-t-il en dehors des capitales et dans les provinces rurales ? Quels sont les jeux des différents groupes d’intérêts ? Quel est le poids des ingérences étrangères ?

Quelles sont les raisons de l’asymétrie médiatique ?

Les médias français – et occidentaux – ont été plus « allants » sur la Tunisie que sur l’Algérie et l’Egypte : 50 ans après l’indépendance, le FLN algérien et l’armée algérienne, quasi maffieuse, continuent de bénéficier d’une image « progressiste » ; quant à l’Égypte, il est difficile d’oublier son rôle de partenaire privilégié d’Israël et des États-Unis, pays qui souhaitent une « transition ordonnée ». Ce qui conduit les médias dominants à davantage de prudence sur l’Égypte que sur la Tunisie, pays moins stratégique.

Jusqu’où ira l’impérialisme américain ?

Au nom du « devoir d’ingérence » humanitaire les chancelleries occidentales prennent position publiquement dans les processus politiques en cours dans les pays arabes. Les Américains vont plus loin : en Tunisie, ils ont provoqué le départ de Ben Ali – qu’ils préparaient depuis trois ans – en s’appuyant sur le chef de l’armée, le général Rachid Ammar ; en Égypte, les mêmes Américains promeuvent simultanément le général Suleiman, chef des services de renseignement et jugé proche d’Israël, et Mohamed El Baradeï. Les pays européens s’alignent sur ces positions : il est vrai que la lecture des dépêches diplomatiques américaines publiées par Wikileaks fait apparaître bien des dirigeants politiques allemands, britanniques et français comme de simples « fantoches » des Américains.

Quelle est  la géopolitique des populations ?

Partout ce sont des masses de jeunes hommes qui se mettent en mouvement. L’âge médian des populations est de 30 ans en Tunisie, de 24 ans en Égypte. Pourtant la situation de ces deux pays paraît nettement différente : la Tunisie est en transition démographique depuis 1990, le taux de fécondité y est inférieur à 2 enfants par femme et Tunis n’a que 700.000 habitants. Le Caire, 16 millions ! Et il naît encore en Égypte plus de 3 enfants par femme. Et 10% des Égyptiens sont des chrétiens coptes. Le potentiel explosif de l’Égypte est donc très supérieur à celui de la Tunisie.

Quelles sont les insuffisances du modèle économique mondialiste ?

La Tunisie et l’Égypte sont insérées dans les échanges mondialisés. Plutôt bien pour la Tunisie. Les taux de croissance du PIB y sont élevés, de l’ordre de 5% par an, jusqu’à 7% en Égypte. Cela ne suffit pas pour mettre ces pays à l’abri du chômage ni de disettes sur des produits essentiels ; encore moins d’une urbanisation totalement anarchique. Au contraire, le libre-échange mondial déstabilise des pans entiers des économies locales notamment paysannes, ce qui amplifie les problèmes alimentaires et les difficultés urbaines. Et les personnalités les plus impopulaires sont les affairistes liés à la superclasse mondiale. Enfin le système économique mondialisé n’offre guère de sens.

Jusqu’où ira la recherche de sens ?

Le manque de sens, c’est précisément la faiblesse du système. Le sens, c’est justement la force des islamistes, l’islam étant à la fois une religion et un programme politique. D’où la force du simplissime slogan : « L’islam est la solution. » C’est pour cela qu’en l’état actuel, dans tous les pays arabo-musulmans, les élections démocratiques lorsqu’elles ont lieu font le jeu des partis islamiques. D’où la contradiction de « l’Occident » réclamant davantage de démocratie… tout en craignant les Frères musulmans.

Le sabre et/ou le Coran ?

Sur les ruines des régimes en crise politiquement autoritaires et économiquement libéraux, deux forces semblent émerger : les islamistes d’un côté, l’armée de l’autre. C’est-à-dire deux « archaïsmes », deux structures hiérarchiques, deux institutions porteuses de sens, deux lieux de liens et de promotions sociales.

Jusqu’où iront les révolutions arabes ?

Les leçons de l’histoire sont claires : en règle générale des périodes longues de grande stabilité alternent avec des périodes révolutionnaires de changement rapide : de Mirabeau à Robespierre puis Bonaparte ; de Rodzyanko au prince Lvov, puis de Kérensky à Lénine ; de Chapour Bakhtiar à Khomeiny ; de Gorbatchev à Eltsine puis Poutine. Il est donc plus que probable que les hommes aujourd’hui au pouvoir à Tunis et au Caire n’y sont pas durablement !

Quels risques pour l’Europe ?

Vues du nord de la Méditerranée, les révolutions arabes présentent des aspects inquiétants : le risque du chaos économique et politique motivant de nouvelles vagues migratoires. Et ce alors même que les législations européennes se placent du point de vue des droits des individus (à immigrer) et non du droit des peuples à défendre leurs intérêts et leur identité. C’est le syndrome du « Camp des saints ».

Quelles chances pour l’Europe ?

A contrario, les peuples européens peuvent avoir des raisons de se réjouir de l’affaiblissement possible du suzerain américano-israélien et de la mise en échec des oligarchies mondialistes. Car ce sont ces mêmes oligarchies mondialistes qui leur imposent la délocalisation de leurs activités économiques et l’immigration de masse. D’autant qu’en Europe les nouveaux moyens de communication sont encore plus présents que dans les pays arabes et qu’ils y sont moins facilement neutralisables. Par nature les révolutions sont imprévisibles. Mais un rejet du système mondialiste est d’autant plus envisageable que, s’il survenait d’abord dans un pays, il pourrait par contagion s’étendre aux autres. Car comme aime à le rappeler le grand historien Dominique Venner : « L’histoire est le lieu de l’inattendu. »

Source: Polémia

27/10/2010

Pillage du tabac de Lyon : une vieille dame frappée. La vidéo…

C’est inadmissible! Ces actes de violence doivent cesser de suite. Il faut que nos autorités ne prennent plus de gants avec cette racaille. C’est de plus en plus fréquent et de plus en plus violent! C’en est trop! Qu’est-ce qu’on attend? Que tous les citoyens s’arment pour pouvoir riposter et se défendre? Trop tard; c’est en train de se faire. La loi du Talion se met en place. La peur va changer de camp…

Racailles et sous-merdes: commencez à raser les murs…

FDF.

Lire: http://www.defrancisation.com/pillage-du-tabac-de-lyon-une-vieille-dame-frappee/
.

La vidéo a été vue des milliers de fois. Mais dans la confusion des dégradations, une scène passe presque inaperçue. C’est un lecteur vigilant de Défrancisation.com qui a attiré notre attention.
Lyon le 21 octobre 2010, un bureau de tabac se fait piller par de nombreux jeunes voyous lors des manifestations. Au milieu de la scène et avec un peu d’attention, on remarque qu’une vieille dame se fait violemment frapper par « un jeune ».
Nous avons analysé la séquence :

http://www.youtube.com/v/R-nm354JiFU?fs=1&hl=fr_FR&rel=0

Lien de secours sur Rutube

(Merci à l’Entrepreneur)…

Source: http://tinyurl.com/3yngwm4

20/10/2010

La violence monte encore d’un cran… Saccages à Lyon !

Incroyable, cette solidarité entre les sous-merdes et les véritables manifestants. Cet élan soudain d’aide du prochain ne s’était encore jamais vu chez les casseurs. On les sous estimait, en fait…

Vu que tout le monde s’en fout (pas les citoyens concernés, les « autres »), mieux vaut en rire…

FDF

.

De jeunes futurs retraités pillent un magasin Damart

Décidément très conscients des problèmes qui les attendent après 60 ans, de jeunes casseurs se sont livrés au pillage d’un magasin Damart dans une rue commerçante de Lyon. Maillots de corps en Thermolactyl, caleçons longs et autres chaussettes montantes ont été emportés en un clin d’œil sous le regard impuissant des gérants de la boutique. La constitution d’un stock de vêtements réchauffant en vue d’une retraite paisible semble être la motivation de ces groupes de lycéens révoltés. Un peu plus loin, de jeunes manifestants tentaient de briser la vitrine d’une grande marque d’appareillage orthopédique avant de s’en prendre avec succès à un magasin d’articles de pêche.


Attention aux vieux!


Face à la multiplication des actes de pillage, les autorités redoutent que des personnes âgées dissidentes profitent des émeutes pour s’attaquer à des magasins de jeux vidéo.

Source: http://www.newsfiction.fr

Les manifs dégénèrent en scènes de guérilla urbaine et pillages…

Chroniques de la haine ordinaire.

Pas nouveau, mais ça ne peut faire qu’en ajouter dans le domaine des « bienfaits de l’immigration » et de la « préférence non-nationale »… Pas vraiment la gueule d’étudiants, les chimpanzés…

Ecoutez bien les paroles; édifiant; et à vomir…

FDF

.

Lire: http://www.youtube.com/watch?v=0bYhfYSwAQY&feature=player_embedded

Emeutes à Lyon: « Je suis scandalisé par l’attitude des forces de l’ordre qui n’ont pas réagi »

Emeutes: le dessous des cartes… Il est certain que les autorités ont des ordres… Venus de très haut… Mais on fait quoi pour les victimes de cette casse? Je veux parler des Français, ceux dont on brûle les voitures … Et le journaliste qui a écrit ce qui suit parle « d’incidents »…

FDF

.

Entre 18.000 et 45.000 personnes ont rejoint la place Bellecour où les jeunes ont affronté les CRS puis le GIPN. Six véhicules ont été incendiés et 21 autres ont été retournés. Neuf magasins de la Presqu’Ile ont été pillés. 74 personnes ont été arrêtés par les forces de l’ordre. Récit de la journée.

19h50 – Le préfet réagit vivement

Suite aux nombreux affrontements de mardi à Lyon, le préfet du Rhône Jacques Gérault a réagi très vivement : « Pour la première fois, nous avons eu à faire à des exactions de près de 1300 casseurs. 21 véhicules ont été retournés, 8 commerces dégradés, 9 pillés. 170 personnes ont été interpellées depuis jeudi dernier dont 74 aujourd’hui (dont un tiers connues des services de police) « . Le préfet a ajouté : « Ce sont des voyous qui viennent de banlieue et qui profitent pour vandaliser « .

Alors que 500 policiers étaient mobilisés mardi, « quatre unités supplémentaires de force mobile seront déployées mercredi, soit entre 700 à 800 forces de l’ordre « . Jacques Gérault lance un appel aux parents « pour que les jeunes ne se laissent pas embrigader par un mouvement où ils seraient manipulés « .

Albert Doutre, directeur départemental de la sécurité publique évoque « un échelon supplémentaire de franchi ». « Nous avons eu à faire à des comportements proches de la guérilla urbaine. Les dégradations des rues étaient systématiques. Il était nécessaire d’utiliser le GIPN « , a t-il ajouté.

19h00 – 75 interpellations mardi à Lyon

Les affrontements entre forces de l’ordre et casseurs à Lyon ont abouti à 75 interpellations mardi, notamment en centre-ville.

18h40 – Retour au calme à Lyon

Après une journée de turbulences, le centre-ville de Lyon est à nouveau calme. Les derniers manifestants se sont petit à petit dispersés dans les rues adjacentes de la place Bellecour.

18h20 – Gérin condamne « des actes criminels »

Dans une déclaration de presse, le député communiste du Rhône André Gerin condamne fermement « les actes criminels » commis à Lyon pendant toute la journée de mardi. L’ancien maire de Vénissieux explique que :

« Des casseurs, des voyous, des bandes, organisent des actes criminels. Ils détruisent, brûlent sans raison pour discréditer, pourrir et casser la popularité des manifestations pacifiques. Ils veulent contribuer à retourner l’opinion. C’est « bingo » pour le gouvernement.

17h40 – Les boutiques détériorées

Nos équipes dépêchées sur place ont parcouru les rues de la République et Victor-Hugo. Six boutiques ont été particulièrement victimes de dégradations : leurs vitrines sont complètement saccagées. Il s’agit de Micromania (jeux vidéos), Franco Arno (chaussures), Sellerie Victor Hugo (cuir), Collector Shoes (chaussures) et les bijouteries Sindyor et Gudule. L’une d’elles a été complètement pillée : Collector Shoes qui vend des baskets tendance. Rue Victor-Hugo, sept autres boutiques déplorent une dégradation de leur vitrine. Par comparaison, la rue de la République semble un peu plus épargnée. Brioche Dorée a toutefois subi des actes de malveillance. Les kiosques de la place Bellecour ont quant à eux été saccagés.

16h45 : Bellecour toujours agité

Une centaine de manifestants d’extrême-gauche continue son « sit-in » place Bellecour, malgré les jets de gaz lacrymogènes par les forces de l’ordre. Aux cris de « révolution, révolution « , les fauteurs de trouble, une grande majorité de jeunes, font de la résistance.

16h35 : « Je suis scandalisé par l’attitude des forces de l’ordre qui n’ont pas réagi »

Nous avons fait réagir les élus lyonnais. Denis Broliquier, maire du 2e arrondissement, était sur le terrain, à la rencontre des commerçants. “Je suis scandalisé par le déferlement de violence que j’ai vu et par la casse à laquelle se sont livrées quelques centaines de personnes. Je suis aussi scandalisé par l’attitude des forces de l’ordre qui n’ont pas réagi en arrêtant les casseurs. Ils ont des consignes pour contrôler la situation mais pas pour les arrêter. Des responsables des forces de l’ordre m’ont dit : « on a des consignes pour ne rien faire ”. Dans le 2è arrondissement, plus de 40 magasins ont été cassés. Les commerçants sont traumatisés. Ils ont vu des hordes de casseurs débarquer et il y a eu deux arrestations. Le fait de vouloir calmer le jeu n’est pas une bonne chose. Dans une situation de crise, on doit respecter le droit ”. A suivre dans la soirée, un article sur les réactions politiques à cette journée.

16h25 : Charge des CRS et fuite vers Carnot

Les incidents continuent à Bellecour. Les CRS ont procédé à une nouvelle tentative de dispersion des derniers casseurs. Une centaine de jeunes est partie en courant à travers la rue Victor Hugo en direction de la Place Carnot. L’intimidation entre forces de l’ordre et manifestants continue. Notre journaliste dépêché sur place relate quelques projections « un peu gratuites  » de bombes lacrymogènes. Le calme aura été de courte durée…

Suite et source: http://tinyurl.com/3xq3ot4