Francaisdefrance's Blog

14/02/2012

Voilà pourquoi on va nous interdire de dire du mal de l’islam…

Oui, l’Europe va nous l’interdire. Après avoir vu certaines de ces photos (qui suivent) vous allez vite comprendre pourquoi. Religion d’amour, de paix et de tolérance…

FDF

.

ATTENTION  AMES SENSIBLES  NE REGARDEZ PAS CERTAINES  DE CES PHOTOS !!!

.

VOICI QUELQUES PHOTOS  POUR NE PAS OUBLIER  POURQUPOI  NOUS DEVONS IMPERATIVEMENT  COMBATTRE  L’ISLAM,  CETTE DOCTRINE POLITIQUE    RETOGRADE ET HAINEUSE,  QUI NE CHERCHE QUE LES FLOTS DE SANG  ET L’EXTERMINATION DES PEUPLES

ET POURQUOI NOUS DEVONS ABSOLUMENT COMBATTRE TOUS CEUX QUI VOUDRAIENT  ISLAMISER NOS PAYS LIBRES  EN IMPOSANT LEUR  SHARIA  TOUT AUSSI RETROGRADE   LIBERTICIDE   SEXISTE   HAINEUSE ET TOTALEMENT ARRIEREE

JC JC…

.

17/05/2011

Des mandats d’arrêt en vue pour Kadhafi, son fils et son chef du renseignement.

Eh ben, ils auront mis le temps… Il y en a d’autres à dénoncer, aussi. Mais chacun son tour…

FDF

.

Mouammar Kadhafi visé pour crimes contre l’humanité par la CPI

Le procureur de la Cour pénale internationale (CPI), Luis Moreno-Ocampo, a requis lundi des mandats d’arrêt contre Mouammar Kadhafi, son fils Saïf al Islam et le chef des renseignements libyens, Abdoullah al Senoussi, pour crimes contre l’humanité.

Ces recommandations vont être étudiées par les juges du tribunal de La Haye, qui devront décider si les éléments réunis par le procureur sont suffisants pour émettre les trois mandats.

La CPI a été saisie en février par le Conseil de sécurité de l’Onu pour enquêter sur les violences commises par les forces de sécurité contre des manifestants en Libye, qui ont fait des milliers de morts depuis le début de l’insurrection mi-février.

Luis Moreno-Ocampo avait fait savoir il y a deux semaines qu’il disposait de « preuves solides » de crimes contre l’humanité et qu’il recommanderait l’émission de trois mandats, sans nommer les intéressés, en présentant des photographies, des vidéos et des témoignages émanant de sources gouvernementales.

Il expliquait que le fait de tuer des civils désarmés pouvait être qualifié de crime contre l’humanité, et mentionnait également le crime de persécution – arrestations massives, torture, disparitions forcées.

« Le bureau a rassemblé des preuves directes d’ordres donnés par Mouammar Kadhafi lui-même, des preuves directes de l’organisation par Saïf al Islam du recrutement de mercenaires et des preuves directes de la participation de Senoussi aux attaques contre les manifestants », a-t-il déclaré lundi.

Le magistrat argentin a ajouté que les trois hommes avaient tenu des réunions pour « planifier les opérations » de répression et que Mouammar Kadhafi avait utilisé son « autorité absolue pour commettre des crimes en Libye ».

« CRÉATURE DE L’OCCIDENT »

Un porte-parole des rebelles dans la ville assiégée de Misrata a salué une « décision importante ». Le secrétaire au Foreign Office, William Hague, a souligné que cette requête rappelait à tous les acteurs du régime libyen que « les crimes ne resteront pas impunis »…

Suite et source: http://www.lepoint.fr/fil-info-reuters/mouammar-kadhafi-vise-pour-crimes-contre-l-humanite-par-la-cpi-16-05-2011-1331287_240.php

16/05/2011

Le Jihad islamique en Indonésie. Pas pressés qu’il arrive en Europe…

Et pourtant, « ILS » veulent nous l’imposer. Et dire qu’il y en a parmi nous qui prônent la tolérance envers ces gens-là…

FDF

.

La chasse aux chrétiens en Indonésie.

Attention! Images « difficiles ». Personnes sensibles et enfants, s’abstenir de regarder.

************************************************************************************************************************************************************************************************************

Ici: http://atlasshrugs2000.typepad.com/atlas_shrugs/2006/11/islamic_jihad_i.html

Le site est en anglais. Mais je pense que ce ne sera pas un obstacle pour comprendre…

FDF

12/05/2011

La Turquie dans l’Europe? Jamais! Pas celle-là, du moins…

 

Turquie : Funérailles d’Oussama ben Laden à Istanbul – Photos et vidéos

Istanbul

 Plusieurs milliers de musulmans turcs ont participé il y a quelques jours à une cérémonie funèbre religieuse symbolique en l’honneur d’Oussama ben Laden. Malgré l’absence de cadavre, le rituel correspondait en tout point à celui pratiqué lors de l’inhumation des défunts musulmans .

Après les prières, les participants, dont certains portaient à bout de bras des posters du criminel mort, ont hurlé tous en choeur des slogans contre les États-Unis, la Grande-Bretagne et Israël.

Rassemblés  à Istanbul près de la mosquée Fatih (*), dans un quartier considéré comme l’épicentre de l’extrêmisme musulman turc, les pieux islamistes faisaient face au banc de pierre sur lequel les dépouilles mortelles sont habituellement déposées pendant les rituels funéraires et ils se sont quittés après avoir brûlé des drapeaux des États-Unis et d’Israël aux cris des habituels « Allahu Akbars ! »

*  Fatih veut dire ” le Conquérant”

Source : Timeturk

 



  

Photos et vidéos :  http://www.bivouac-id.com/billets/turquie-funerailles-doussama-ben-laden-a-istanbul-photos-et-videos/

08/04/2011

Suisse. Stigmatisation: tous les moyens sont bons…

« Ils » sont vraiment à l’affût de n’importe quel prétexte pour se faire stigmatiser, porter plainte et récupérer des dommages et intérêts pour alimenter les caisses de l’islamisme… On a les mêmes, en France…

FDF

.

Islam: la «Weltwoche» tancée pour une photo sortie de son contexte…

.

Le Conseil de la presse accepte la plainte d’une musulmane à l’encontre de la « Weltwoche ». Le périodique a utilisé son image en 2010 pour illustrer un article critique envers l’islam. Ce faisant, l’hebdomadaire a sorti la photo de son contexte.

Dans l’article incriminé, l’auteur arrivait à la conclusion que l’islam est incompatible avec l’Etat de droit et la démocratie et devrait être interdit. La photo qui accompagne le texte montre quelques musulmans manifestant sur la Place fédérale à Berne.

Présente au sein de ce groupe, la plaignante estime que le cliché a été sorti de son contexte. Celui-ci avait été pris il y a plusieurs années lors de l’affaire des caricatures danoises du prophète.

Dans une prise de position mardi, le Conseil suisse de la presse lui donne raison. Il reconnaît aux médias le droit de pratiquer une critique à l’encontre de l’islam ou de toute autre religion. « Toutefois, un média n’a pas le droit d’illustrer un tel article d’opinion par une image d’archive quelconque tirée d’un tout autre contexte ».

« Tuez les tous »

En outre, la « Weltwoche » a aussi violé la personnalité de la plaignante, ajoute le Conseil de la presse. « Les affirmations négatives contenues dans un article se répercutent inévitablement sur les personnes qui l’illustrent », relève-t-il.

L’article était intitulé sur la base d’une citation tirée du Coran: « Tuez les partout où vous les rencontrez ». Or, « personne ne doit devoir prêter son visage, dans un rôle de bouc émissaire, à des reproches qui n’ont à voir ni avec sa personne ni avec les circonstances de la prise de vue ».

Décisions de justice

Dans une autre prise de position mardi, le Conseil de la presse accepte partiellement une plainte de la société Maklerzentrum Schweiz AG contre le « Sarganserländer ». Un article publié par le quotidien st-gallois en octobre 2010 rendait compte du combat des assurances maladies contre des fournisseurs d’assurances qui incitent les clients à changer de caisse par des moyens douteux.

Il est notamment fait mention d’une décision de justice du Tribunal fédéral. On y donne l’impression que celui-ci a taxé de déloyale l’attitude de l’intermédiaire, ce qui n’est pas le cas. La Conseil de la presse rappelle par conséquent que « celui qui rend compte de procédures judiciaires en cours ou de décisions juridiques complexes doit le faire avec soin ».

L’article en question était en fait une reprise de « K-Tipp ». A la question de savoir si la rédaction du « Sarganserländer » peut être tenue pour responsable alors qu’elle n’a fait que reproduire le texte, le Conseil de la presse répond par l’affirmative.

Source: http://www.24heures.ch/

26/10/2010

Hyperviolence: une jeune fille de 15 ans tabassée pour rien…

Quelle bande de saloperies, ces sous-merdes! Et puis, les journaleux, arrêtez de les nommer des jeunes. Tout le monde sait d’où ils sortent; ou plutôt d’où ils sont issus… Un jeune, c’est pas ça… Vous en avez la trouille? Vous craignez des représailles? Vous tenez à votre emploi, ce qui est normal? Mais bon; votre boulot est d’être objectifs. Et d’appeler un chat, un chat. Ou alors ne publiez pas les photos. Sur celles-ci, on voit bien que les jeunes en question ne sont pas suédois ou auvergnats, comme dirait Hortefeux. Ce sont des sous-merdes issus de l’immigration; point barre!

FDF

.


Samedi après-midi, parce qu’elle a répondu à l’une de leurs réflexions désobligeantes, deux jeunes ont agressé une jeune fille. L’hyperviolence gratuite se banalise dangereusement.

Profiter de son samedi après-midi pour faire du shopping avec son chéri et un ami… et terminer à l’hôpital. Cela n’a désormais plus rien de bien étonnant. L’hyperviolence gratuite s’est banalisée. Et elle est proprement insupportable.


Reconnu par des témoins, un jeune est interpellé.

Vers 16h15, alors que la jeune Marine, 15 ans, souffrait le martyr, à moitié consciente, et qu’elle était embarquée par les pompiers direction l’hôpital d’Avignon, un groupe de jeunes garçons peinait à ne pas sourire devant la situation et des jeunes filles passaient même des coups de fil pour s’exclamer, hilares, qu’une « gonzesse s’est faite éclatée, rue de la Ré ». Le seul « tort », pour ainsi dire, de Marine est d’avoir enfilé une jupe pour aller se promener en ville et de ne pas avoir attendu d’être revenue chez elle pour étancher sa soif. Parce que c’est à la fontaine, située à la moitié de l’artère principale de la ville, que deux jeunes hommes – »âgés de 18 ou 20 ans maximum »- l’ont apostrophée. « Quand elle s’est penchée pour boire à la fontaine, sa jupe s’est un peu relevée. Et ils lui ont dit qu’ils avaient vu sa culotte. Mais c’était dit de façon très provocante », nous expliquait Daniel, son ami, encore choqué quelques secondes à peine après l’agression. « Elle l’a très mal pris et leur a craché dessus l’eau qu’elle avait dans la bouche » continuait Théo, le petit ami de la victime qui gisait au sol. « Et là, l’un d’eux a commencé à la frapper. Je lui ai mis un coup de poing puis le second m’a bloqué et l’autre s’est remis à la taper », se rappelait Théo. « Après un coup de poing au visage, elle est tombée inconsciente au sol ».


Marine, inconsciente, gît au sol.

Là, les deux agresseurs se sont enfuis en remontant la rue de la République. Quelques instants plus tard, un jeune homme de 16 ans a été interpellé dans un bus de la TCRA. Si l’un des deux proches de la victime pense le reconnaître comme le second larron (pas l’auteur des coups, Ndlr), les amis de l’interpellé assurent eux qu’il n’y est pour rien. Il a en tout cas été placé en garde à vue pour « outrage et rébellion à agent de la police municipale ».

Hier soir, l’agresseur principal était toujours en fuite. La terrible scène -qui s’est déroulée sous l’œil d’une caméra de vidéosurveillance – pourrait bien avoir été enregistrée.

Source : laprovence.com

23/10/2010

Manifs: photos et comptes-rendus des actes de délinquance commis par des « lycéens »…

Il ne vous reste sans doute que quelques minutes pour consulter les pages du site Internet des lycées publics Delambre et Montaigne d’Amiens, où le courageux proviseur Catherine Guichet a publié les photos et comptes-rendus des actes de délinquance commis par des « lycéens » : 

Perturbations du lundi 11 octobre 2010
Journee du 14 octobre 2010
Autruche autruche
Lundi 18 octobre 2010 Bilan de la situation

Il s’agit du seul exemple en France où un proviseur ait osé briser la loi du silence imposée par l’Éducation nationale.

Mais Catherine Guichet a subi de telles pressions qu’elle a été obligée, hier, de tout retirer du site officiel du lycée.

A l’heure où je vous écris, elles sont encore trouvables mais elles vont être supprimées d’un instant à l’autre. Si vous arrivez trop tard, vous pourrez néanmoins encore les voir sur le blog de SOS Éducation, où nous en avons publié des sauvegardes.

Cette affaire est emblématique de la folle politique menée par l’Éducation nationale, qui consiste à cacher au grand public ce qui se passe vraiment dans les établissements.

Dès le 18 octobre, Catherine Guichet faisait état des pressions qu’elle avait commencé à subir. Un « enseignant » l’accusait de faire « de la publicité pour le privé » en publiant les photos des incendies et des dégradations commises dans son établissement.

Nous avons alors réalisé que l’initiative de Catherine Guichet déplaisait fortement au Rectorat et à certains syndicats enseignants, et qu’elle allait être tuée dans l’œuf.

Nous avons donc immédiatement fait des sauvegardes des pages du site. Et en effet, quelques heures plus tard, les partisans de la chape de plomb avait déjà triomphé !

Nous organisons une « Lettre au Recteur d’Amiens », dans laquelle nous lui faisons part de notre soutien à la démarche de Catherine Guichet, qui seule sauve l’honneur de l’institution. Si vous le souhaitez, vous pouvez co-signer cette lettre en cliquant ici.

Il est important qu’un très grand nombre de personnes signent avec nous, pour montrer au Recteur que notre point de vue est bien celui de la majorité des parents et des professeurs. En tant qu’adultes responsables, nous ne nous voilons pas la face devant la réalité de ce qui se passe dans les écoles.

Nous ne pensons pas qu’étouffer les faits fera progresser les choses. Nous pensons que seule la transparence permettra de s’attaquer à la violence qui mine nos écoles.

Enfin, par principe, nous sommes opposés à toutes les tentatives du pouvoir de balayer sous le tapis les faits qui ne l’arrangent pas. La France n’est pas (encore), une dictature militaire ! Si vous partagez notre désir que le public soit correctement informé sur ce qui se passe dans les écoles de la République, merci de signer notre lettre au Recteur d’Amiens.

Vous pouvez également adresser un message de soutien au proviseur Catherine Guichet en cliquant ici. (Merci de mettre l’association en copie de votre message : vous pouvez utiliser l’adresse électronique suivante : soutien@soseducation.com).

Enfin, continuez à nous envoyer vos témoignages des violences dont vous ou vos enfants avez été victimes ces derniers jours.

Bien cordialement,

Vincent Laarman
Délégué général

Pour signer la lettre au recteur :

SOS Éducation est une association qui oeuvre à la défense de l’école. L’association mène tout type d’actions pour promouvoir une éducation de qualité, fondée sur des programmes cohérents, des méthodes d’enseignement, éprouvées, l’autorité des professeurs, la reconnaissance du travail et du mérite des enseignants, le respect de la neutralité de l’école. SOS Education – 120 boulevard Raspail – 75006 Paris – 01 45 81 22 67 – http://www.soseducation.comcontact@soseducation.com

16/10/2010

Souvenirs d’une manifestation…

Allez, juste une photo, juste une…

FDF

14/10/2010

Colonisation: les premières photos de la planète Mars…

Allez. Un peu de changement thématique ne peut que faire du bien à mes lecteurs… Mais je suis sûr que, comme de temps à autre, certains vont encore s’offusquer… Toujours les mêmes, d’ailleurs… (C’est un PPS…)


FDF

Lire: Mars_Images_af

16/08/2010

Images…

Je vous livre ici une série d’images obligatoirement à piller sans modération…

FDF

.

Un beau fond d’écran…