Francaisdefrance's Blog

08/08/2011

Nice: « On se croirait à Beyrouth  » !

Ne laissons pas Nice devenir Marseille!

FDF

.

Ecoutez: http://youtu.be/UvdYwpOZmAE

Quartier islamique à Nice : Jacques Peyrat soutient Vardon contre Estrosi

Nissa Rebela et Jacques Peyrat disent « non au quartier halal ! »

Pour comprendre le début de la polémique, se référer à notre article précédent du 7 juillet « une mosquée municipale à Nice » suite à l’achat par la mairie d’un local destiné à devenir une mosquée.

Lu dans Le Petit Niçois (extraits) :

« Une mosquée, sept boucheries halal, des librairies coraniques. On se croirait à Beyrouth », peste l’ancien porte-parole des Jeunesses Identitaires, tout en pointant du doigt l’arrivage massif d’immigrés clandestins.

« Même les restaurants asiatiques, présents ici depuis des décennies, désertent peu à peu. Le dernier vendeur de liqueurs a même été sommé de fermer boutique en vertu des principes qui régissent l’Islam », explique-t-il. Pour le chef du parti, tout cela ne vient donc pas jouer en faveur de la diversité nécessaire entre membres d’une même cité, mais œuvre plutôt à ce qu’une minorité se tienne à l’écart de la société et de sa municipalité. Une fois n’est pas coutume, Philippe Vardon a ainsi livré ses meilleures flèches pour Christian Estrosi.

Une mosquée municipale ?

« Autant que je sache, c’est bien une mairie UMP qui a fermé les yeux pendant 11 ans en n’exécutant pas l’arrêté d’expulsion qui avait été adressé à Al Baraka pour sa mosquée illégale, rue de Suisse. Puis, c’est cette même mairie qui tolère les prières de rue depuis trois ans ! Or, nul n’est censé ignoré la loi. Et encore moins Estrosi ! ». Et là, Philippe Vardon va plus loin dans ses accusations en reprochant au député-maire de vouloir intervenir en rachetant un local via les fonds publics. Le but : y installer une mosquée, marquée par le sceau de la municipalité. « Si les faits s’avèrent exacts, Christian Estrosi serait en contradiction immédiate et évidente avec le principe de laïcité et la loi de 1905 concernant la séparation des églises et de l’État. La question est donc de savoir si un concordat entre la religion musulmane et la Ville de Nice aurait été signé à notre insu ! Nice sera-t-elle la première ville de France à passer le culte musulman en régie municipale ? », s’interroge celui-ci. Nul ne le sait. Mais la situation de la rue de Suisse n’est pas la seule qui préoccupe Nissa Rebela. Autre cas : la Place Saëtone.

« Le centre-ville s’enfonce »

Selon la figure de proue du parti identitaire, une mosquée de 250m² devrait même succéder, d’ici le mois de septembre, à « La Petite Biche », un restaurant traditionnel. Le tout, suite à une escroquerie présumée. « Le propriétaire, refusant de vendre pour que son local devienne un lieu de culte, des religieux l’ont dupé en missionnant un marchand de biens italien qui a conclu la vente », explique Philippe Vardon. « C’est intolérable ! Une ville se juge au centre. Et si ce centre s’enfonce, il entraîne avec lui toute la ville », déclare-t-il tout en citant Auguste Verola, adjoint au maire chargé des cultes. « Et c’est le triste sort qu’a connu Marseille », prévient ce dernier. Puis, séquence émotion et nostalgie avec Jacques Peyrat, ancien sénateur-maire de Nice. Lequel dit vouloir « apporter tout son soutien à Philippe Vardon ». Au passage, il prend aussi le temps de s’auto-complimenter en expliquant comment il s’y était pris, sous ses mandats de maire, pour éviter la création d’une grande mosquée, rue Hancy. « Il parait normal de laisser les Musulmans exprimer leur culte, c’est vrai. Mais en poussant à l’excès ce phénomène communautaire, cela risque de bouleverser la vie habituelle d’un pays », explique-t-il d’un ton chiraquien Lire la suite sur le Petit Niçois.

Maire de Nice de 1995 à 2008, Jacques Peyrat avait déclaré dans Le Monde en novembre 2005 : « Ce n’est pas le moment, face aux violences urbaines et à la montée de l’islam radical, d’installer en plein coeur de Nice une terre d’islam. Je m’opposerai à toute implantation de mosquée à Nice. « . Ce qui avait amené le satellite socialiste « SOS Racisme » à porter plainte, sans que l’on sache que les musulmans constituent une race…

Nissa Rebela , mouvement politique présent aux cantonales et municipales dans la région, réussit à médiatiser le scandale au niveau national, ce qui irrite Christian Estrosi :

Lors d’un meeting UMP en octobre 2008 à Nice, le directeur des Jeunes UMP, Benjamin Lancar, avait annoncé un des objectifs du mouvement présidentiel : la « discrimination positive par quotas ethniques » (Figaro du 25 octobre 2008, scan) en soutenant chaleureusement son hôte, Christian Estrosi vu comme une « idole » (cf: Figaro) . Une vision communautariste et racialiste de la société annonçant « La France d’après », tant redoutée par un peuple français contraint et forcé à subir « l’immigration choisie », soit 470 000 visas octroyés chaque année aux seuls 3 pays du Maghreb plus la Turquie…

Source: http://www.islamisation.fr/

Bonus: http://tinyurl.com/3gd27vd

04/03/2011

Résistance, puis guerre civile, s’il le faut…

La guerre civile… Inévitable. Inéluctable. Pas de reddition envers ces envahisseurs. De la Résistance, de la vraie, avec un grand R. Et l’affrontement qui ne semble plus très lointain. De toutes façon, c’est ce qu’ils veulent. Encore ce policier qui a pris un parpaing sur la tête jeté d’un immeuble alors qu’il ne faisait que son travail (http://tinyurl.com/6y8fdnz)… C’est ça, la sécurité? C’est ça, le rappel de NOTRE loi?

Il est temps, grand temps, que la peur change de camp… Et elle va changer de camp…

FDF

.


Il y a aujourd’hui en Europe de nombreuses victimes du multiculturalisme comme Marie-Neige Sardin.

Dans la banlieue nord de Paris une buraliste nommée Marie-Neige Sardin garde son magasin comme une forteresse militaire. En tant que femme blanche elle est une minorité dans cette zone musulmane où l’on parle arabe. Elle a été victime d’une douzaine d’agressions. Elle a été violée, volée, et on lui a jeté de l’acide. Elle dit que tout est fait pour qu’elle parte. Mais elle est la fille d’un soldat et surnom erre maintenant son magasin « un petit bout de France dans un territoire occupé ». Elle dit qu’elle ne partira pas. « Je ne peux pas imaginer devoir dire à mes petits enfants que je n’ai rien fait pour préserver nos valeurs française… alors rester ici est  une façon de ne pas abandonner le territoire ». Récemment la chancelière allemande Angela Merkel a admis que le multiculturalisme avait échoué. Le premier ministre britannique David Cameron l’a dit aussi. Et ils ciblaient spécifiquement les immigrés venant des pays musulmans Le rêve multiculturel en Europe était de donner à l’islam une place spéciale dans la société…sans aucune exigence d’assimilation en retour.  Le multiculturalisme à été encouragé par le radicalisme musulman et la loi de  la charia. Ceci conduit à la banalisation de groupes organisés selon des courants ethniques et religieux. Dans plusieurs villes d’Europe seule la Police fait face à ce qui ressemble a des guérillas urbaines entre différents groupes. A Paris, en Suède au Danemark, et en Grande-Bretagne. La France a environ 750 zones de non-droit le gouvernement français les a renommées  << zones urbaines sensibles>>. Mais en réalité, elle sont dangereuses  pour les blancs et les non-musulmans. « cela signifie qu’il y a des zones du pays où la Police ne va plus, les pompiers n’y vont plus, et même les médecins et ambulances n’y vont plus, sauf s’ils n’ont pas d’autre choix ».  » C’est ainsi parce que ces zones du pays…sont entre les mains des trafiquants de drogue, des bandes et des imams ». Ceci conduit à la formation de groupes qui s’opposent à l’islam et qui veulent protéger les populations française natives blanches. Un des dirigeants de ces groupes Philippe Vardon du bloc Identitaire, m’a confié qu’ils entrainent leurs membres au combat de rue. Il envisage un avenir sombre. « Maintenant, notre gouvernement et nos politiques nous conduisent à la guerre ». Vardon dénonce le fait que la majorité Blanche soit traitée comme une minorité par le gouvernement marginalisée politiquement et cible des crimes commis par les immigrés. « Alors d’un côté on a le discours politique qui dit Okay…tout est ok, c’est si bon de ressentir la différence, de vivre ensemble…C’est une communion, c’est parfait ». »Et de l’autre côté vous avez la réalité de ce que les gens ressentent ». « Ils se sentent comme s’ils étaient eux-mêmes des étrangers dans leur propre pays ». La France prend des initiatives contre l’Islamisation comme la loi sur le voile intégral. Mais à Marseille nous avons vu des femmes musulmanes portant le voile intégral face à des policiers qui n’ont rien fait…et nous avons vu des musulmans bloquer des rues illégalement pour la prière du vendredi. » Marseille est la seconde ville du pays et aujourd’hui il y a un quart de musulmans…mais il y a des zones de Marseille comme celle ci qui sont presque totalement musulmane». Certaines zones de non-droit fonctionnent comme des microsociétés gouvernées ou influencées par les lois islamiques de la charia. « Nous voyons notre société se séparer et se diviser…entre ceux qui sont musulmans, ceux qui sont noirs et ceux qui sont blancs ». Je lui ai demandé à quoi conduira une telle situation. « C’est très simple à comprendre: ça sera la guerre civile ». »Ca ne sera pas une réelle guerre civile comme en Espagne sous le régime de Franco…çà sera une sorte de guerres civiles locales ». » Je pense qu’un jour la situation sera tellement insupportable que l’Etat sera obligé d’envoyer l’armée« . Il y a aujourd’hui en Europe de nombreuses victimes du multiculturalisme comme Marie-Neige Sardin. Des gens sans représentation politique…des gens parfois effrayés de quitter leur domicile. Marie nous dit qu’elle refuse de se rendre.  » Voulons-nous que nos filles soient voilées ? Voulons-nous qu’elles vivent sous la charia ?  » Voulons-nous que la lapidation soit pratiquée ? «  Non, ce n’est pas possible .

 » Je veux être le symbole du refus, je veux dire STOP ! »

Bonus:

Si autour de vous il y a encore des gens « aveugles ou sourds »,
dites-leur d’écouter 5 minutes cette vidéo profondément édifiante de ce qui nous attend dans notre pays.

Vous y verrez cette commerçante qui défend « bec et ongles » un « petit bout de France »
en Angleterre dans un quartier envahi par les musulmans.

Encore une vidéo qui nous vient de l’étranger, et que les médias français ne vous feront « jamais visionner ».
Faites circuler ce message et ce lien sans retenue, ne nous voilons pas la face,

rejetons le « politiquement correct » qui détruit notre pays.

http://www.youtube.com/embed/A3YQANdvvbY

25/11/2010

Bloc Identitaire: « maîtres chez nous » !

Ca aussi, ça a le mérite d’être clair; et légitime.

FDF

.

A Béziers Philippe Vardon revendique l'autonomie, l'autogestion, l'autodéfense

A Béziers Philippe Vardon revendique l’autonomie, l’autogestion, l’autodéfense.

Extrait de son discours à Béziers le 20 novembre 2010

A Béziers Philippe Vardon revendique l'autonomie, l'autogestion, l'autodéfense

Nous sommes ici aujourd’hui, dans ces rues de Béziers – mais aussi à travers toutes nos actions, nos prises de paroles, nos confrontations, dans les rues de nos villes, de nos régions, de France et même d’Europe à travers ce vent qui souffle sur notre continent et qui s’appelle Ligue du Nord en Italie, Vlaams Belang en Flandre, FPO en Autriche… nous sommes la voix du peuple ! Et nous sommes aux côtés de notre peuple qui souffre, tout comme nous avons été et sommes aux côtés de René Galinier !

Quand le peuple souffre de la violence des racailles et de l’insécurité, nous sommes à ses côtés ; quand le peuple souffre de la violence des actionnaires sans racines et des patrons-voyous, nous sommes à ses côtés ; quand notre peuple souffre de sa classe politique coupable de haute trahison et de cette République qui ne sait plus être que métissée et cosmopolite, nous sommes à ses côtés ; quand notre peuple souffre d’un Etat qui l’écrase sous le poids de son totalitarisme et l’abandonne à tous les prédateurs, nous sommes à ses côtés !

Nous, Identitaires, devons être le bouclier de notre peuple face aux agressions et aux injustices qui lui sont faites ! Nous, Identitaires, sommes le syndicat du peuple, le syndicat des petits blancs que plus personne ne défend !

Ne vous y trompez pas, chacun des actes que nous posons, chacun de nos rassemblements, chacune de nos manifestations ou de nos actions, est important. Les altermondialistes parlent pour leurs manifestations de TAZ, zones d’autonomie temporaires. Et c’est bien cela que nous créons – ne l’avez-vous pas senti pendant que nous marchions dans les rues de Béziers ? Nous étions des hommes et des femmes libres ! Nous avons libéré ses rues, nous avons libéré nos cœurs. Et mieux encore, à travers nos maisons de l’identité que l’on voit éclore à travers toutes nos régions, ce sont des zones d’autonomie durables que nous créons !

Nous redonnons un sens à ce slogan : maîtres chez nous ! Parce qu’ici c’est notre terre, celle de nos ancêtres et celle de nos descendants et nous ne laisserons personne nous la confisquer. Ni la racaille, ni le pouvoir jacobin !

Oui nous voulons l’autonomie, parce que là où certains croient encore que la solution sera nationale et étatique, là où certains fantasment sur l’Etat fort… nous, nous savons que la solution est en nous ! Dans notre peuple, et c’est notre peuple que nous voulons voir fort !

Alors plutôt que les lois écrasantes de l’Assemblée parisienne, nous voulons la démocratie directe, locale, participative. Plutôt que la force d’un Etat qui ne sait s’imposer que sur les honnêtes citoyens – petits commerçants et artisans, salariés, jeunes précarisés d’une génération sacrifiée –, plutôt que cet Etat qui nous ponctionne et nous colle au trou pour un excès de vitesse ou parce que nous avons voulu défendre notre peau face à la racaille qu’il laisse prospérer, nous voulons l’autonomie de nos villes, de nos régions, de nos petites patries. Nous voulons retrouver nos libertés locales, nos libertés publiques, les franchises de nos vieux peuples fédérés… nous voulons redevenir maîtres chez nous !

L’autonomie, et pourquoi pas même, j’ose le mot, l’autogestion, parce que nous voulons prendre notre destin en main partout où nous le pouvons… dans nos quartiers, dans nos entreprises, dans nos villes. Il faut en finir avec cette classe dirigeante qui paralyse et enferme le peuple.

Autonomie, autogestion… et comment ne pas le dire aussi aujourd’hui : autodéfense !

Parce que nous savons trop bien que nous ne sommes plus protégés, et c’est bien parce que l’Etat a abandonné sa première mission qui est d’assurer la sécurité des citoyens que nous ne lui reconnaissons plus aucun droit sur nos vies.

Si l’Etat ne nous défend plus, nous allons nous défendre nous-mêmes ! De quel droit peut-il nous en empêcher ? Lui qui chaque jour durcit les lois sur la détention d’armes pour les citoyens, tireurs sportifs, chasseurs, et laisse prospérer dans les cités le trafic d’armes à feu. Nous savons qu’un citoyen désarmé, ce n’est plus qu’un contribuable et nous refusons ce funeste sort – nous voulons être des citoyens à part entière et des citoyens actifs ! Nous voulons le droit de défendre nos foyers et nos familles, nous voulons le droit de nous protéger, et nous refusons de nous retrouver à poil face à des voyous de plus en plus haineux et armés !

Il y a quelques années de cela, un ministre de l’Intérieur répondait à une femme à sa fenêtre dans une zone occupée de la banlieue parisienne. Ce ministre lui disait : « Vous en avez assez de cette bande de racailles, on va vous en débarrasser. » Il est depuis devenu président de la République et la racaille prospère plus que jamais.

Eh bien mes amis, moi je vous en fais le serment : si demain les Identitaires sont aux commandes, nous débarrasserons Béziers, les Pays d’Oc et tout ce fichu hexagone de la racaille ! Et non seulement de la racaille en survêt-casquette, mais aussi de la racaille en costard-cravate des assemblées !

Reprenons notre destin en main ! Autonomie, Autogestion, Autodéfense ! Maîtres chez nous ! Maîtres chez nous !

Source: http://www.bloc-identitaire.com/

13/11/2010

Chapeau bas aux Identitaires Niçois !

Lu sur le blog de PIERRE-LOUIS HIKOUM:

Le Fief des Identitaires Niçois

Au cœur de Nice, le Mouvement Identitaire niçois “Nissa Rebela” a ouvert sa nouvelle salle appelée “Lou Bastioun“. Ce local sert de permanence politique dans la première partie de l’édifice et de bar associatif dans la seconde partie. Ce Bastion a été refait à neuf du sol au plafond, avec goût, par une poignée de bénévoles qui avaient le courage et l’envie de bien faire chevillée au corps.

Je prépare un article sur la fâcheuse tendance de la Droite dite Nationale à voir des complots partout. Voici un bel exemple : Nissa Rebela et son dirigeant Philippe Vardon seraient très largement financés par l’UMP. Cette hypothèse est pour le moins fantaisiste lorsque l’on prête un minimum d’attention aux interventions de Monsieur Vardon contre le conseil municipal de Nice en général et son Maire, Monsieur Dominique Estrosi, en particulier. Cela relèverait de l’aliénation mentale ou d’un masochisme des plus surprenants de financer les identitaires lorsque l’on constate que toutes les sorties médiatiques contre les projets et/ou déclarations du Maitre de Nice sont faites par les Identitaires et par personne d’autre. Même l’opposition de Monsieur Estrosi au Conseil Municipal n’occupe pas le terrain médiatique ou bien la rue, en manifestation ou déclaration, la seule opposition ne se trouve pas, c’est un comble, au sein de ce Conseil.

Cette petite erreur dissipée, reprenons notre sujet. Le Bastion qui avait ouvert ses portes en juin 2010 compte déjà plus de 200 adhérents ; fort de ce succès la deuxième partie des travaux lancée. Une grande salle qui servira tout à la fois de salle de conférence et de salle de sports associative sera inaugurée le 19 novembre 2010.

En politique, comme dans tant d’autres choses, les moyens ne sont rien, seule la volonté compte. C’est avec force volonté et obstination que ce projet un peu fou a vu le jour, c’est avec persévérance qu’il continuera à officier. Combien de grands partis politiques très implantés et depuis de très nombreuses années rêveraient d’avoir un si beau et si grand local. Ils ont les élus, les moyens financiers qui vont avec mais pas de permanence digne de ce nom car ils leur manque cette volonté qui fait tant de choses.

Tous les jours, même le soir et parfois jusqu’à très tard, les bénévoles se relient pour faire avancer les travaux pharaoniques de cette nouvelle salle. Ne nous trompons pas, s’il a été permis à Nissa Rebella de s’installer en plein Nice, ce n’est pas grâce à des moyens financiers Himalayesques mais parce qu’ils ont accepté de reprendre un local vide, en piteux état et de le remettre à neuf… La volonté, toujours la volonté.

Ces quelques lignes sont faites pour rendre hommage, avant l’heure des discours de l’inauguration, à ces jeunes qui passent leur temps libre pour qu’avancent les travaux.

Chapeau bas jeunes gens !!!!

PIERRE-LOUIS HIKOUM