Francaisdefrance's Blog

09/12/2010

Permis de tuer à Bobigny.

C’est en effet ainsi que l’on peut qualifier la décision du juge de la détention et des libertés du parquet de Bobigny qui a choisi de ne pas incarcérer l’auteur d’une tentative de meurtre… Peur des émeutes? Scandaleux, en tout cas. De quoi raviver le sentiment d’impunité chez les délinquants du coin et d’ailleurs…

FDF

.

« Scandaleux ». C’est en ces termes que le député-maire de Drançy qualifie la décision de remettre en liberté l’auteur d’un coup de couteau sur un jeune de 16 ans.

Les faits remontent à samedi matin, vers 8 heures. Un ado de 16 ans a reçu un coup de couteau au thorax, lors d’une tentative de vol de portable, à Bobigny, en Seine-Saint-Denis.

La jeune victime a eu les poumons perforés par le coup de couteau, rappelle Le Parisien.

Elle est toujours hospitalisée, mais hors de danger. Elle s’est vu prescrire 28 jours d’incapacité totale de travail (TTT).

L’agresseur a été interpellé peu après les faits, en compagnie d’un complice. Le parquet de Bobigny a saisi le juge de la détention et des libertés (JLD).

Ce dernier a refusé d’écrouer le jeune agresseur.

Jean-Christophe Lagarde, député-maire, Nouveau Centre, de Drancy, s’est dit scandalisé par la décision du juge.

Mardi après-midi, il a interrogé, à l’Assemblée nationale, Michel Mercier, le ministre de la Justice.

Le garde des Sceaux a confirmé la décision du juge, tout en précisant que l’agresseur « a été placé sous contrôle judiciaire avec obligation de résider chez sa grand-mère dans les Vosges et d’aller pointer à la police ».

Pour le député-maire de Drancy, « il est absolument scandaleux qu’il n’y ait pas de suite judiciaire ».

Jean-Christophe Lagarde qualifiant la décision du juge de « permis de tuer », précise Le Parisien.

Source: Le Post