Francaisdefrance's Blog

28/07/2011

Immigration: le « bon » exemple suisse…

En Suisse, on privilégie la préférence nationale. C’est tout à fait normal. On ne peut que les admirer dans cette initiative. Et il n’est pas discriminatoire de mettre des barrières à l’immigration de masse. Ils ont encore le sens du patriotisme, les Suisses. En France, on marche à contre-courant; et l’on voit ce que ça donne…

En berne… Parcequ’il le vaut bien…

FDF

.

« Contre l’immigration de masse » (en Suisse)

L’UDC a lancé hier une nouvelle initiative populaire, « contre l’immigration de masse ».

L’initiative exige que la Suisse puisse à nouveau gérer de manière autonome l’immigration d’étrangères et d’étrangers, ce qui passe par la fixation de plafonds et de contingents annuels pour les autorisations de séjour. Le texte de l’initiative stipule que toutes les catégories d’étrangers soient prises en compte, donc aussi les frontaliers et le domaine de l’asile.

Il s’agit également d’inscrire dans la Constitution fédérale le principe selon lequel l’immigration est notamment possible si elle sert les intérêts économiques globaux de la Suisse alors que la priorité des Suissesses et des Suisses sur le marché du travail doit être garantie. Elle retient également quelques critères déterminants pour l’octroi d’un permis de séjour: l’immigrant doit faire état d’une offre d’emploi d’un employeur de Suisse; seules sont admises à immigrer les personnes qui peuvent et veulent réellement s’intégrer; l’immigrant doit disposer d’une base existentielle indépendante et suffisante.

Enfin, le projet d’article constitutionnel veille à ce que les droits à un séjour durable, au regroupement familial et aux prestations sociales puissent être raisonnablement limités.

Source: http://yvesdaoudal.hautetfort.com/

29/05/2011

Clandestins Tunisiens: c’est la « crème » de « la crème » qui débarque…

J’en parlais dans un précédent billet: l’Italie nous renvoie ses clandestins Tunisiens les plus dangereux. Merci, Silvio! On en fait quoi, maintenant? Au fait, Sarkö Ier ne t’a pas remercié au G8 ?

FDF

.

Clandestins tunisiens : des détenus « très dangereux » en cavale !


Dans la pagaille, le permis de séjour pour raisons humanitaires a été accordé même aux voleurs aux assassins et aux trafiquants.
Milan. Préoccupé par l’évasion de dizaines de prisonniers de Monastir, le ministre de l’Intérieur, Roberto Maroni, avait déjà déclaré en février: « Il y a le risque que les détenus évadés des prisons tunisiennes traversent l’étroit bras de mer qui les sépare d’Italie et se retrouvent devant les portes de nos maisons déguisés en réfugiés politiques ».

On savait que tous ceux qui pouvaient s’enfuiraient et le ministre craignait alors des infiltrations de type terroriste. Mais ce sont plutôt de vrais bandits qui sont arrivés assassins récidivistes, voleurs dont beaucoup avaient été condamnés à perpétuité par le régime de Ben Ali. Ceux là, réussissant à passer le contrôle photo de Lampedusa, entre le 5 et le 18 avril dernier, comme prévu par le décret gouvernemental, ont obtenu le permis de séjour temporaire pour raisons humanitaires et ont rejoint différentes villes de la péninsule. Ne s’agissant pas de crimes commis en Italie, nos bureaux n’en avaient pas connaissance et n’ont donc pas pu les arrêter. Et pire, ils leur ont accordé les permis.

C’est Interpol qui s’est aperçu de l’erreur et qui a diffusé une liste de ces Tunisiens dont le passé criminel est parfois inquiétant, certains étant classés comme « très dangereux »….

ilGiornale.it

vu sur http://www.fdesouche.com/213927-clandestins-tunisiens-des-detenus-tres-dangereux-en-cavale

03/05/2011

Clandestins tunisiens: qui en veux ?

A peine arrivés sur notre sol qu’ils sèment déjà la zizanie et se mettent hors la loi. Nous allons encore goûter aux joies du « vivre ensemble », de la « diversité », des « chances pour la France ». Ils sont partis de chez eux à cause de la révolution; mais ils comptent bien en faire une chez nous. Ca commence, d’ailleurs… Allons-nous les laisser faire?

Un conseil aux collectifs à genoux devant ces clandestins: hébergez les chez vous, c’est à vous de montrer l’exemple. Adoptez un clandestin; vous nous en direz des nouvelles…

FDF

.

Un immeuble parisien occupé
par des Tunisiens.

Une centaine de jeunes migrants ont investi un bâtiment appartenant à la ville de Paris dans le XIXe arrondissement et lancé un appel aux soutiens.

De jeunes migrants tunisiens occupaient lundi un immeuble situé au 51 avenue Simon Bolivar, dans le XIXe arrondissement de Paris. Ils ont investi le bâtiment vers 1h du matin, selon Mouhieddine Cherbib, membre de la Fédération des Tunisiens pour une citoyenneté des deux rives (FTCR). Le nombre d’occupants varie selon les sources. D’après la police, entre 80 et 100 Tunisiens sont installés dans le bâtiment, alors que certains occupants parlent de 200 personnes, dont plusieurs mineurs. La police a déployé un dispositif minimum et n’empêchait pas les allées et venues.

«Ni police, ni charité, un lieu pour s’organiser», réclamait une banderole déployée sur le bâtiment par le Collectif des Tunisiens de Lampedusa à Paris, qui revendique l’occupation. «Nous vivons dehors, passons de 24 à 36 heures sans fermer l’œil, nous avons peur, nous avons froid et manquons de tous les besoins fondamentaux de la vie quotidienne», explique ses membres dans un communiqué. Le collectif appelle à un rassemblement devant l’immeuble ce lundi soir et demande à ceux qui veulent le soutenir d’apporter de la nourriture et des couvertures.

«Nous voulons interpeller le gouvernement»

L’immeuble, un bâtiment insalubre qui avait été occupé par des membres du collectif Jeudi noir à la mi-avril, est la propriété de la ville de Paris, mais «ce n’est pas une action contre la mairie de Paris», a déclaré Mouhieddine Cherbib. «Nous voulons interpeller le gouvernement pour obtenir des logements décents pour ces Tunisiens.»

Yves Contassot, conseiller municipal (Vert) de la ville présent sur place, a indiqué que des négociations avec le cabinet du maire étaient en cours. «L’idée est de trouver un lieu pour 80 personnes», a-t-il ajouté, précisant que la mairie de Paris devait faire des propositions dans l’après-midi. Selon lui, certains migrants seraient prêts à rentrer en Tunisie mais en contrepartie d’une prime au retour volontaire de 2000 euros.

Selon la FTCR, ces Tunisiens dormaient depuis plusieurs jours dans des jardins parisiens, en particulier au Parc de la Villette, également situé dans le XIXe arrondissement. La semaine dernière, la police a multiplié les arrestations de migrants et a notamment mené une opération dans ce quartier, plaçant des dizaines de personnes en garde à vue. Selon Le Parisien, trois Tunisiens munis de permis de séjour temporaires délivrés par l’Italie ont été reconduits à la frontière dimanche, après le rejet par un juge de Paris de leur demande de remise en liberté.

Source: http://www.lefigaro.fr/

13/04/2011

Afflux migratoire: Guéant joue les méchants…

Ah, quand-même! Mais j’ai bien peur qu’il ne soit un peu tard. Le laxisme pratiqué jusqu’alors concernant l’immigration clandestine, on va le payer, maintenant. Guéant joue les bisounours, plutôt. Le rôle lui sied à merveille… Voilà ce que c’est, à force de mettre sur un piédestal le « vivre ensemble », la diversité, les bienfaits de l’immigration et j’en passe…

Cette fois, c’est notre pouvoir d’achat qui risque d’en prendre encore un coup. On ne peut sans vergogne augmenter le gaz, l’essence, les impôts et nourrir des clandestins… Si notre gouvernement a compris ça, il lui aura fallu du temps. Pas nous…

FDF

.

L’Europe se raidit face à l’afflux d’immigrants…


« Paris utilisera tous les moyens de droit pour faire appliquer les textes », a affirmé Claude Guéant devant les ministres de l’Intérieur de l’UE réunis lundi à Luxembourg.

L’Allemagne et les voisins de l’Italie, emboîtant le pas de la France, envisagent des contrôles renforcés aux frontières.

La vigilance s’accroît mais la désunion menace l’Europe sans frontières de Schengen. L’Allemagne et les voisins de l’Italie, emboîtant le pas de la France, laissent prévoir à leur tour des contrôles renforcés pour interdire leur territoire aux 20.000 Tunisiens que Rome veut doter d’un sésame européen.

L’immigration d’Afrique du Nord et, surtout, la controverse sur les permis de séjour distribués par l’Italie aux clandestins débarqués dans l’île de Lampedusa ont empoisonné le débat entre les vingt-sept ministres de l’Intérieur réunis lundi à Luxembourg. Le gouvernement de Silvio Berlusconi, loin d’obtenir l’élan de sympathie espéré de ses partenaires, s’est retrouvé isolé et menacé d’un cordon sanitaire s’il persiste à se délester du problème sur ses voisins.

«Nous avions demandé de la solidarité et l’Europe nous a répondu: débrouillez-vous tout seuls!, a lâché, ulcéré, le ministre italien Roberto Maroni devant la presse. Je me demande si cela a encore un sens de faire partie de l’Union européenne. Mieux vaut être seul qu’en mauvaise compagnie…»

Accord de façade

Signal du raidissement à l’intérieur de l’UE, Claude Guéant a martelé que Paris utilisera «tous les moyens de droit» pour faire appliquer les textes et renvoyer de l’autre côté de la frontière les migrants tunisiens en situation irrégulière. «Si les conditions ne sont pas remplies lors des vérifications de la police française, la France est en droit de faire réadmettre par l’Italie la personne qui ne les remplit pas, assure le ministre de l’Intérieur. C’est précisément ce que nous allons faire.»…

Suite et source: http://tinyurl.com/3uzzs7a