Francaisdefrance's Blog

28/01/2012

Maroc: une fatwa autorise le mariage avec des adolescentes (9 ans) !

Ils n’en sont plus à ça près, les « sales » afistes… Quelle bande de pervers. Quelle équipe de pédophiles. Oui mais, c’est le prophète qui a commencé…

Il faut vite atomiser ces gens. Ils ne sont pas dignes de vivre au XXIe siècle!

Et le roi du Maroc? Il est con ou quoi?

FDF

Photo d’illustration

.

Les Salafistes du Maroc veulent marier les fillettes dès 9 ans.

Au détour d’un long entretien passionant de Oumma.com avec le professeur Haoues Seniguer  de l’IEP de Lyon, on apprend que les salafistes du Maroc, ayant contribué à la victoire des islamistes du PJD, ont non seulement bénéficié des largesses du royaume chérifien, mais préconisent le mariage forcé des filles dès 9 ans, âge auquel le « prophète » Mahomet avait consommé le mariage avec Aicha qu’il épousa lorsqu’elle avait 6 ans.

Extrait de l’entretien :

« (…) dans les années 1970, Hassan II, comme d’autres chefs d’États dans le monde musulman à la même époque, sollicite activement des personnalités religieuses au premier rang desquelles Taqîyy Al-Dîn Al-Hilâli, figure marquante de l’islamisme et du salafisme marocains puisque ce dernier fut le maître à penser autant de certains cadres actuels du PJD que de Maghrâwî en personne. Ce dernier est même parfois présenté comme son successeur naturel.

Les salafis bénéficient depuis le début des années 1970, en dehors de quelques périodes de tension avec le pouvoir (comme après les attentats de New York en 2001 et de Casablanca en 2003), d’une bienveillance du Palais compte tenu de leur utilité éminemment politique dans le combat des idéologies dites « athées » et plus particulièrement de la gauche laquelle contestait, à l’époque (dès le début des années 1960), le monopole royal sur tous les leviers du pouvoir. Disons donc, que les autorités marocaines, voyaient plutôt d’un bon oeil l’émergence du salafisme d’abord, pour « décapiter » la gauche mais aussi pour faire contrepoids, ensuite, aux islamistes.

La construction et la floraison, à compter du milieu des années 1980, « des maisons du Coran » financées par l’agent du Golfe n’ont pas été bridées; bien au contraire, celles-ci « furent bénies par les autorités » selon Hamada  [ Mountassir Hamada auteur de le salafisme wahhabite au Maroc entre les institutions religieuses et les mouvements islamistes] malgré quelques restrictions et interdictions par la suite. Celles-ci ne mettent pas pas vraiment en cause le « deal » entre salafis et pouvoir central. Pour le journaliste précité, l’absence de réaction vigoureuse des institutions religieuses officielles quand le cheikh Al-Maghrâwî a produit une fatwa autorisant le mariage avec des adolescentes (9 ans), trahirait beaucoup plus qu’une complicité passive. » Lire l’entretien intégral sur Oumma.com

Source: http://www.islamisation.fr/

01/11/2011

God save the Queen…

Là, ils sont mal, les Anglais. Il ne fallait jamais ouvrir cette boite de Pandore. Ils nous mettent tous en danger, en outre…

Vous nous avez déjà brûlé Jeanne d’Arc; ça commence à bien faire, les conneries…

FDF

.

Photo d’illustration…

Près de 4.000 criminels étrangers qui auraient dû être expulsés de Grande-Bretagne parcourent librement les rues britanniques en toute quiétude, révèle un rapport officiel divulgué la nuit dernière. Parmi ces criminels relâchés, 3.259 condamnés pour des délits mineurs, mais aussi 429 individus qui se sont rendus coupables de crimes « plus sérieux ». Enfin, 87 de ces repris de justice ont été détenus pour des actes graves: meurtres, viols, pédophilie. 
La raison de leur libération des centres de détention est surréaliste. Il a en effet été considéré « trop risqué » de les laisser rentrer dans leurs pays respectifs, ou parce que leur procurer un passeport s’est avéré trop compliqué.

Le rapport précise également que 1.600 repris de justice dangereux ont été placés en centres de détention pour immigrants après avoir purgé leur peine, et ce pour un coût de 63 millions d’euros par an. 

.

Faute d’expulsions, le Royaume-uni relâche 4.000 criminels étrangers!



Les droits de l’homme et des tracasseries administratives leur auraient permis de recouvrer la liberté alors qu’ils étaient en proie à des ordres de quitter le territoire.

Parmi ces criminels relâchés, 3.259 condamnés pour des délits mineurs, mais aussi 429 individus qui se sont rendus coupables de crimes « plus sérieux ». Enfin, 87 de ces repris de justice ont été détenus pour des actes graves: meurtres, viols, pédophilie.

La raison de leur libération des centres de détention est surréaliste. Il a en effet été considéré « trop risqué » de les laisser rentrer dans leurs pays respectifs, ou parce que leur procurer un passeport s’est avéré trop compliqué. La douane britannique ne laissant monter à bord d’un avion que les personnes dûment en règle.

« Droit à la vie privée et familiale »
Autre raison souvent invoquée par les criminels pour ne pas fouler leur pays d’origine: l’article 8 de la charte des droits de l’homme stipulant que tout individu a droit à une vie privée et familiale. Ce droit était à la base destiné aux immigrants qui avaient une femme ou des enfants outre-Manche et leur permettait d’éviter l’expulsion. Mais plus récemment, ce droit a été étendu par certains juges à des violeurs ayant « une vie sociale » sur le sol britannique ou des assassins vivant chez leurs parents.

Cette interprétation très laxiste de l’article 8 a évidemment été lourdement décriée par les services de l’immigration. L’Etat a même perdu un procès en appel contre un criminel notoire sujet à l’expulsion. Entre février 2010 et janvier 2011, ce sont 425 prisonniers d’origine étrangère qui ont ainsi évité l’expulsion en appel.

Mesures insuffisantes
Les politiciens britanniques, appelés à intervenir, ont tenté de modifier les lois d’immigration afin de canaliser la portée de l’article 8 des droits de l’homme et que les condamnés ne puissent plus contourner l’expulsion. Ils avancent notamment la portée de leur réussite en ce domaine, précisant que 5.000 criminels étrangers ont pu être expulsés en 2010.

Mais le cas des 4.000 criminels relâchés faute d’expulsion et de prise en charge suffisante des condamnés étrangers inquiète l’opinion publique britannique. Le rapport précise également que 1.600 repris de justice dangereux ont été placés en centres de détention pour immigrants après avoir purgé leur peine, et ce pour un coût de 63 millions d’euros par an. Un budget dont le gouvernement britannique ne dispose pas pour encadrer tous les immigrants coupables de délits ou de crimes. Même s’il s’agit de violeurs, d’assassins ou de pédophiles.

Source: sur un « tuyau » de JC JC…

07/06/2011

Mahomet: pédophilie exacerbée…

D’autres pervers étaient (ou sont encore…) des « petits joueurs » comparés au « prophète »…

FDF

.

Momo jouait a la poupée ?

hadith, Sahih Bukhari 7:62:64

« Le prophète (Mahomet) l’a épousé (Aisha) quand elle avait six ans et il a consommé son mariage quand elle avait neuf ans, et alors elle est resté avec lui pendant neuf années (c’est à-dire, jusqu’à sa mort). »

hadith, Sahih Bukhari 1:4:229

« Aisha a relaté : J’avais l’habitude de laver les traces de Janaba (sperme) des vêtements du prophète (Mahomet) et il avait l’habitude d’aller à la prière avec de l’eau encore dessus. (les traces d’eau étaient encore visibles). »

hadith: Volume 8, livre 73, N° 151

« Aisha a relaté : J’avais l’habitude de jouer à la poupée en présence du prophète (Mahomet), et mes amies (des petites filles de l’âge d’Aisha) avaient l’habitude également de jouer avec moi. Quand l’apôtre d’Allah entrait, elles avaient l’habitude de se cacher, mais le prophète les appelais à le rejoindre et jouer avec moi »

hadith: Volume 7, livre 62, N° 17

« Jabir bin ‘Abdullah a relaté : Quand je me suis marié , l’apôtre d’Allah (Mahomet) m’a dit : A quel type de dame t’es tu marié? J’ai répondu : J’ai épousé une matrone.. Il a dit : Pourquoi, tu n’as pas de penchant pour les jeunes vierges et pour les caresser? Jabir a également indiqué : L’apôtre d’Allah a dit : Pourquoi tu n’as pas épousé une jeune fille de sorte que tu pourrais jouer avec elle et elle avec toi ?

‏حدثنا ‏ ‏أبو كريب محمد بن العلاء ‏ ‏حدثنا ‏ ‏أبو أسامة ‏ ‏ح ‏ ‏و حدثنا ‏ ‏أبو بكر بن أبي شيبة ‏ ‏قال ‏ ‏وجدت في كتابي ‏ ‏عن ‏ ‏أبي أسامة ‏ ‏عن ‏ ‏هشام ‏ ‏عن ‏ ‏أبيه ‏ ‏عن ‏ ‏عائشة ‏ ‏قالت ‏
‏تزوجني رسول الله ‏ ‏صلى الله عليه وسلم ‏ ‏لست سنين ‏ ‏وبنى بي ‏ ‏وأنا بنت تسع سنين قالت فقدمنا ‏ ‏المدينة ‏ ‏فوعكت ‏ ‏شهرا ‏ ‏فوفى ‏ ‏شعري ‏ ‏جميمة ‏ ‏فأتتني ‏ ‏أم رومان ‏ ‏وأنا على أرجوحة ومعي صواحبي فصرخت بي فأتيتها وما أدري ما تريد بي فأخذت بيدي فأوقفتني على الباب فقلت هه هه حتى ذهب نفسي فأدخلتني بيتا فإذا نسوة من ‏ ‏الأنصار ‏ ‏فقلن على الخير والبركة وعلى خير ‏ ‏طائر ‏ ‏فأسلمتني إليهن فغسلن رأسي وأصلحنني فلم ‏ ‏يرعني ‏ ‏إلا ورسول الله ‏ ‏صلى الله عليه وسلم ‏ ‏ضحى فأسلمنني إليه

http://hadith.al-islam.com/Loader.aspx?pageid=261

Source: http://prophetie-biblique.com/