Francaisdefrance's Blog

27/12/2011

Panier de crabes…

Ouhais; en face, c’est pas mieux mais en face, on est (encore) au pouvoir. La tambouille est la même; seul le contenant diffère…

 Mais qu’en pense Mme Aubry? Et François Hollande ???

FDF

.

BOUCHES DU RHÔNE,    PAS DE CALAIS …….. à qui le tour ?

Au coeur des soupçons de corruption et de financement occulte, Jean-Pierre Kucheida, le député maire de Liévin, fait front.

Derrière lui, tout un système politique à bout de souffle menace de s’effondrer.


A LIRE AUSSI   (lien ci-dessus)    la SAGA DU PS   ou LA MACHINE A PERDRE  –  AVEC DE TELLES LUTTES INTESTINES    COMMENT VOULEZ-VOUS QU’ILS PUISSENT GAGNER QUOI QUE CE SOIT ?????
Fort heureusement d’ailleurs ……………

(POUR MÉMOIRE : Corruption socialiste :  MLP réclame une opération « mains propres »  dans le Nord-Pas-de-Calais
http://www.dailymotion.com/video/xmzf6b_corruption-socialiste-marine-le-pen-reclame-une-operation-mains-propres-dans-le-nord-pas-de-calais_news?start=0#from=embediframe)

JC JC…

Pas-de-Calais: le PS fait triste mine

Pas-de-Calais: le PS fait triste mine

Au coeur des soupçons de corruption et de financement occulte, Jean-Pierre Kucheida, le député maire de Liévin, fait front. Derrière lui, tout un système politique à bout de souffle menace de s’effondrer. 

Il a les traits tirés, le sourire crispé, mais il tâche de faire bonne figure. Ce jeudi 15 décembre au soir, Jean-Pierre Kucheida, 68 ans, préside un conseil municipal consacré aux orientations budgétaires, comme si de rien n’était. Pourtant, le député maire (PS) de Liévin, élu sans interruption depuis… 1981, est dans l’oeil du cyclone depuis que des soupçons de financement occulte et de corruption planent sur lui. Frédéric Lamand, unique conseiller municipal de droite, prend la parole: « Comment voter votre budget dans de telles circonstances ? […] Je pense que l’alternance est nécessaire pour la démocratie et cela à tous les niveaux. » Jean-Pierre Kucheida encaisse sans mot dire. Puis passe la parole à l’un de ses adjoints chargé de lire une déclaration solennelle de soutien « à monsieur le maire », après avoir rappelé le sacro-saint principe de la présomption d’innocence. 

>> Lire aussi Aubry-Percheron: duel au couteau dans le Pas-de-Calais<< 

En ville, tout le monde ne parle que de l’affaire… Chaque jour apporte son lot de détails sur les étranges libertés de « Kuche », comme beaucoup l’appellent affectueusement ici. Et, notamment, l’utilisation, à des fins privées, de la carte de crédit de la Soginorpa, un bailleur social qu’il préside: 1624 euros au restaurant du chef étoilé Marc Veyrat à Veyrier-du-Lac (Haute-Savoie); 1000 euros pour un repas (pour dix) chez celui de son ami Marc Meurin, à Busnes (Pas-de-Calais), etc. Jean-Pierre Kucheida a aussitôt plaidé l’erreur, promis de rembourser et démenti toute malversation. 
Il n’empêche: « Les dégâts politiques sont incalculables, confirme un cadre de la fédération départementale du PS. Songez qu’il consomme en un repas trois fois le montant de la pension d’une veuve de mineur ! Pour la population, c’est intolérable. » Le sentiment de trahison est d’autant plus fort que l’homme porte tout entier les espoirs de ce territoire déshérité. Lui, le « Jaurès du bassin minier », fils et petit-fils de mineur, qui n’a de cesse, dans ses discours vibrants, de demander réparation pour ces générations d’hommes qui ont tant souffert…  
Une armée d’instituteurs laïques

Si -à ce jour- aucune preuve de corruption ni de financements occultes n’a encore été apportée, ce scandale signe la fin d’un système. Et illustre le crépuscule d’une génération d’élus arrivés au pouvoir dans le courant des années 1970. Cette armée d’instituteurs laïques et, pour beaucoup, francs-maçons a conquis un à un tous les beffrois du Pas-de-Calais lors d’un face-à-face historique avec le Parti communiste. Jusqu’à la victoire totale. 
Les grands stratèges socialistes locaux sont surnommés les « quatre mousquetaires »: Jean-Pierre Kucheida, donc, mais aussi Jacques Mellick (ancien maire de Béthune, déjà mis à mal par l’affaire OM-Valenciennes), Guy Lengagne (ancien député maire de Boulogne-sur-Mer) et surtout Daniel Percheron, l’actuel président de la région Nord-Pas-de-Calais. Ils ont calqué leur organisation sur celle -stalinienne- du PCF. Soit une armée de plus de 10 000 militants disciplinés. « La culture de la fédé est marquée par l’empreinte minière, explique Jérôme Darras, fils d’un ancien maire de Liévin et directeur des grands projets à la région. Elle est faite de solidarité, de discipline et aussi d’encadrement. Les Houillères prenaient en charge les mineurs de la naissance à la mort. Après la fin de l’extraction, en 1990, les élus ont pris le relais. » 

L’ancienne cité minière de Liévin (30 000 habitants), l’une des villes les plus pauvres de France, est la clef politique du bassin minier. Sa section PS est forte de 1200 membres (1 personne sur 25, record national!) et vote comme un seul homme selon les consignes des élus. Son local du 6, rue Faidherbe a été construit de la main des militants. Longtemps, le journal de la ville et celui du PS – L’Avenir de Liévin – n’ont fait qu’un. La cité est l’incarnation du socialisme municipal, où le maire pourvoit à tout, en bon père de famille. C’est lui qui distribue les aides, les logements, les emplois. Du clientélisme à l’état pur. « Obtenir quelques heures de ménage dans une école, ici, c’est le Pérou ! » indique une ancienne élue.  
Le Front national en embuscade

Au fil du temps, le système s’est sclérosé. Les élus du bassin minier – sans opposition sérieuse – se sont sentis tout-puissants et ont commencé à cultiver l’entre-soi. Ont placé sans vergogne leur progéniture dans des collectivités amies (Elvyre Percheron, Alice Percheron et Marie Kucheida sont salariées du conseil régional) ; attribué des marchés publics à des entreprises dirigées par leurs enfants (Frédéric Kucheida…) ou par des proches ; recasé des amis dans la difficulté ; choisi un frère comme chauffeur de la société d’aménagement qu’il préside (Michel Dagbert à Adevia)… Les « irrégularités substantielles », pointées par les rapports de la chambre régionale de la Cour des comptes, sont légion
.  
Demain, la justice dira si les faits constatés sont susceptibles de poursuites pénales. Pour le moment, « Kuche » sauve les apparences. « Ils ne se rendent pas compte à quel point ils se trompent », confiait récemment l’intéressé à l’un de ses proches. Marine Le Pen, elle, candidate dans la circonscription voisine d’Hénin-Beaumont, s’est fait une joie de réclamer une « opération mains propres », dénonçant au bazooka un « système mafieux, d’argent sale, de pots-de-vin, sur le dos d’une population qui souffre ». Jamais la percée du Front national dans les terres minières n’a paru à ce point crédible.  
Image d’illustration, bien sûr…
.

04/11/2011

Tournoi de foot intermosquées à Hénin-Beaumont…

Info de dernière minute: les ballons de foot étaient en peau de porc !!! Toutes les rencontres sont à rejouer…
FDF
.

Un grand tournoi de football inter-mosquées a été organisé mardi 1er novembre à Hénin-Beaumont, dans le Pas-de-Calais, par la Fédération régionale de la Grande Mosquée de Paris (FRGMP), en partenariat avec l’ensemble des associations culturelles et cultuelles qui lui sont affiliées.

Les footballeurs de la communauté musulmane sont venus de toute la région Nord-Pas-de-Calais pour ce rassemblement qui se voulait convivial et ouvert aux autres, rapporte La Voix du Nord.

Annoncé sur le carton d’invitation, le recteur de la Grande Mosquée de Paris, a finalement décliné au dernier moment pour rester en famille fêter son anniversaire. Le représentant de Dalil Boubakeur ainsi qu’Abdelkader Aousseddj, le président de la FRGMP, et le consul général d’Alger étaient présents pour assister aux « rencontres amicales » entre les équipes représentant chaque mosquée.

Source: http://www.saphirnews.com/

06/04/2011

Reflet de la cote de popularité de Sarkö Ier…

L’icône de l’UMP en prend encore un sacré coup dans la poire… Lui qui se voit en symbole de la République. Il s’en remettra.

FDF

.

Pas-de-Calais: Des couples demandent au maire de retirer le portrait de Nicolas Sarkozy de la salle des mariages

Le maire de Bauvin (Pas-de-Calais) a retiré le portrait du président Sarkozy de la salle des mariages de la mairie à la demande de trois couples qui ne souhaitaient pas s’unir devant la photo du président, a indiqué l’élu ce mardi.

«C’est leur mariage, on invite qui on veut à son mariage», a expliqué à l’AFP Louis-Pascal Lebargy, maire divers gauche de Bauvin (5.400 habitants), précisant avoir simplement déplacé en 2010 le portrait dans un couloir à l’entrée de la salle des mariages. «Un couple m’avait demandé, de manière pas polémique du tout, s’il était obligatoire que le portrait du président figure à la table d’honneur», a-t-il raconté.

Le portrait est resté dans le couloir

Le cadre avait ensuite retrouvé son emplacement d’origine, mais deux autres demandes ont suivi, et le portrait est finalement resté dans le couloir, un endroit «pas moins prestigieux qu’un autre», selon le maire, qui n’y voit aucun «affront». «Aucun texte n’impose une place privilégiée ou particulière dans une mairie», pour le portrait du président, fait valoir l’élu de la petite commune, où sont célébrées une petite quarantaine d’unions chaque année.

Le chef de file de l’opposition municipale, Didier Damide, a dénoncé une décision «inacceptable et irrespectueuse des valeurs de la République». «Le Président de la République élu au suffrage universel par les Français, est le Président de tous les Français. Comment s’étonner de la montée du Front National en agissant de la sorte!», a-t-il écrit dans un billet daté du 28 mars publié sur le blog de l’opposition.

C’est «la personnalité du président qui dérange»

Le maire assure de son côté que son geste n’est «ni un acte de provocation, ni un acte de bravoure ou de résistance quelconque». «Ce n’est pas un symbole de la République, (…) ces gens là ne m’ont pas demandé de retirer Marianne ou l’écharpe tricolore», souligne le maire.

Selon Louis-Pascal Lebargy, c’est «la personnalité du président qui dérange» ces couples, mais il se dit ouvert à toute demande inverse, expliquant que le cadre peut être remis sans difficulté. Louis-Pascal Lebargy, maire depuis dix ans, indique avoir déjà refusé des demandes de couples jugées provocantes comme passer la version reggae de Serge Gainsbourg de la Marseillaise ou retourner le portrait présidentiel contre le mur.

Source: http://www.20minutes.fr/

11/02/2011

Lille, capitale de l’islam radical !

Où l’on apprend, entre autre, qu’il existe une « Ligue islamique du Nord »… Je parie que l’on interdirait la création d’un « Ligue anti-islamisation de la France »…

FDF

.

eric_dilliesCommuniqué de presse d’Éric Dillies, secrétaire départemental du FN Nord-Flandre, conseiller régional du Nord-Pas-de-Calais


D’après l’Observatoire de l’islamisation, le Grand Mufti de Jérusalem, Cheikh Ikrima Sabri, sera l’invité d’honneur des Rencontres annuelles des musulmans du Nord, organisées par l’UOIF et la Ligue islamique du Nord, le 19 février 2011 au Grand Palais.

Sera également présent le défenseur de la lapidation des femmes, l’ineffable Tariq Ramadan.

Tout ce beau monde sera-t-il réuni, comme les années précédentes, sous le patronage de Martine Aubry ? En effet, cette dernière, outre une multitude de services rendus aux communautaristes musulmans [1], participe régulièrement à cette manifestation annuelle afin d’apporter son soutien aux membres de l’UOIF et de la Ligue islamique du Nord.

Dans tous les cas, il faudra qu’elle nous explique si elle cautionne les diatribes anti-judaïques et les appels constants au djihad du Grand Mufti de Jérusalem.

A noter, par ailleurs, que le Grand Palais est détenu par une Société d’Economie Mixte (SEM) dont la mairie de Lille est actionnaire à 61 %. Que cette structure accueille le congrès de L’UOIF est une chose qui peut se justifier au nom du pluralisme politique et de la liberté d’expression. Mais si Martine Aubry s’y rend cette année, en présence du Grand Mufti de Jérusalem, ce sera alors un message politique clair envoyé à la société française.

Enfin, comment expliquer que le Ministère de l’Intérieur ait délivré un visa à ce prêcheur de haine ? Tout cela démontre la duplicité de l’UMPS et sa politique de collaboration avec l’islamisation de notre pays.

Plus que jamais, le Front National, face à une classe politique prête à toutes les compromissions, est la seule force de résistance nationale.

[1] Tels que des horaires d’ouverture de piscine réservés aux femmes.

Source: NP Info Nord-Pas-de-Calais

01/12/2010

Steeve Briois, élu du FN, violemment agressé !

Steeve Briois, à droite de Marine Le Pen, sur cette photo prise à Henin-Beaumont.

.

Un secrétaire régional du Front national Nord-Pas-de-Calais a été agressé mardi soir devant son domicile à Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais), a-t-on appris mercredi matin auprès du FN. Lire la suite l’article

Steeve Briois est secrétaire régional du FN Nord-Pas-de-Calais, membre du bureau politique du Front national et conseiller régional.

Dans un communiqué, le parti précise qu’il a « été violemment agressé hier (mardi) soir dans son quartier alors qu’il promenait son chien vers minuit ». « Il a été attaqué à coup de barres de fer par un ou plusieurs individus » et « a été immédiatement hospitalisé ». Ses jours ne sont pas en danger, précise le Front national.

Une enquête a été ouverte. Le mouvement d’extrême-droite « condamne avec fermeté cette lâche agression » et « souhaite que toute la lumière soit faite sur cet acte particulièrement grave ».

Source: http://fr.news.yahoo.com