Francaisdefrance's Blog

07/02/2012

Présidentielles: le « foutage de gueule » continue…

C’est vrai, ça; peu y ont pensé. L’UMP a un QG de campagne. Jusque là, rien d’anormal. Mais pour quel candidat? Sarkö Ier n’a pas annoncé sa candidature…
FDF

.

UMP :    LE SEUL PARTI  QUI A UN QG DE CAMPAGNE  ET  UN « SOUTIEN DE POIDS »
(au propre comme au figuré) :  A. MERKEL

MAIS  IL Y A   UN SOUCI      :     IL N’Y A PAS DE CANDIDAT à LA PRESIDENTIELLE

SCOOP :  le candidat  UMP   ne pourra pas être SARKOZY,  vous savez pourquoi????     

Car ce QG se trouve  RUE DE LA CONVENTION    et ce n ‘est pas assez CHIC / BLING BLING
C’est trop populaire le XVème

JC JC…

Le futur QG de campagne de Nicolas Sarkozy, qui n’a pas encore annoncé sa candidature à la présidentielle, se trouvera au 18 rue de la Convention, dans le 15ème arrondissement de Paris, a-t-on appris auprès d’un responsable UMP, confirmant une information de BFMTV.

Interrogé, le service de presse du parti majoritaire n’a pas souhaité corroborer cette information, affirmant être « toujours dans l’attente d’une annonce de candidature » de son champion.

Sur son site internet, la chaîne dévoile des images d’un bâtiment années 60 en travaux, assurant que le chantier « est sous étroite surveillance« .

« Depuis le 1er février, du sous-sol au 1er étage de cet immeuble des années 60, trois niveaux de bureaux sont en travaux et 592 m2 sont à réaménager selon l’annonce de l’agence immobilière », assure la chaîne.

Source: http://actu.orange.fr/

05/09/2011

Histoire d’un parti politique qui part en vrille…

Ca, c’est la fin du PS… Cette soumission n’est pas digne de NOTRE REPUBLIQUE. Français, ouvrez les yeux! Il est grand temps.

DSK, c’était du pipi de chat…

FDF

.

Voir: http://www.agoravox.tv/actualites/politique/article/olivier-ferrand-terra-nova-l-31546

Mariage célébré par un élu du PS… Désolé, mais on ne s’y fera pas. (photo d’illustration).

27/06/2011

Le rapport sur les dépenses des eurodéputés nous apprend que certains d’entre eux détournent des fonds publics…

Décidément, la pourriture s’installe partout. Et on nous demande de voter? Ca fait réfléchir…

C’est comme si on nous obligeait à nous faire plumer pour engraisser ceux pour qui on vote… Dans le cas présent, vous remarquerez que le Parlement ne donnera pas les noms des personnes impliquées. Et pour cause. Les loups ne se mangent pas entre eux.

FDF

.



Le rapport du Parlement européen sur les dépenses et gaspillages des eurodéputés ( voir Les gaspillages des eurodéputés) dénonce des détournements de fonds publics effectués par certains députés européens. Ces eurodéputés détournaient de l’argent destiné à payer leurs assistants.

Ces détournements de fonds publics par des eurodéputés remontent à 2004 et 2005 et étaient connus du Parlement européen depuis 2008, date à laquelle il a récupéré ce rapport. L’adoption de nouvelles règles internes a mis fin à ces détournements d’argent en 2009.

Mais le rapport du Parlement européen sur les dépenses et gaspillages des eurodéputés ne mentionnent ni les noms des fraudeurs, ni les montants des détournements de fonds.

Comment les eurodéputés parvenaient-ils a détourner des fonds publics ?

A l’époque, le Parlement européen versait directement aux députés une allocation fixe, plus de 15 000 euros par mois pour chaque élu ( 10% du budget annuel du Parlement), destinée à payer un ou plusieurs assistants. Ces fonds publics étaient alors utilisés sans aucun contrôle.

Certains élus salariaient directement leurs assistants, d’autres faisaient appel à des prestataires de services.

– Le rapport de Parlement européen relève 7 cas avérés de conflits d’intérêts entre un député et le prestataire de services qu’il avait choisi, rendant impossible de certifier que l’argent avait été destiné “exclusivement dans le but d’une assistance parlementaire”. Dans un de ces cas, la société était dirigée par le député lui-même !

Dans 6 cas, les fonds ont été transférés directement à un parti politique national, et dans une quarantaine d’autres cas, à des organismes proches du parti.

– 2 députés ont reversé leur allocation à des prestataires de services alors que, selon les registres du Parlement, ils n’employaient aucun assistant.

– Un député a fait appel à une société créée pour l’occasion et n’ayant aucune activité visible, avec un contrat antidaté de cinq mois.

– Pour recruter un assistant, certains élus faisaient bizarrement appel à des sociétés très éloignées de l’univers parlementaire: l’un d’entre eux avait choisi une entreprise spécialisée dans le bois, et un autre, une société de services aux enfants et à la famille dirigée par un membre de son parti.

– Certains députés accéléraient leurs versements en novembre et en décembre, pour utiliser la totalité des fonds auxquels ils avaient droit pour l’année qui s’achevait.

– Dans 79% des dossiers étudiés, la TVA sur les services avait tout simplement été oubliée.

Depuis 2009 et afin d’enrayer ces problèmes de détournements de fonds publics par des eurodéputés, les eurodéputés ne gèrent plus eux-mêmes l’allocation destinée à leurs assistants. Les assistants sont officiellement employés du Parlement européen, et c’est lui qui leur verse leurs rémunérations. Si les fonds n’ont pas été entièrement dépensés à la fin de l’année, les élus ne peuvent pas bénéficier du reliquat.

Ces enveloppes, dont le montant est désormais supérieur à 21 000 euros par mois par eurodéputé, sont désormais mieux contrôlées, mais l’enveloppe des frais généraux de 4 000 euros par mois n’est, quant à elle, toujours pas contrôlée.

source: rue89.com et Le rapport du Parlement européen sur les dépenses des eurodéputés

Articles relatifs

Source: http://www.observatoiredessubventions.com/