Francaisdefrance's Blog

31/01/2012

Le naufrage des Verts…

Photo AFP

.

Je n’aime pas cette harpie de Cécile Duflot, Cohn-Bendit m’écoeure, et tous les autres politico-écolos me laissent indifférent… Mais cette espèce en voie de disparition (Europe Ecologie-Les Verts) aurait pu choisir n’importe qui pour les présidentielles sauf Eva Joly. C’était assurément le mauvais choix pour tenter d’accéder à la présidence de la France.

Ce n’est pas de sa faute mais Mme Joly est dotée d’un accent étranger épouvantable, ne montre pas l’allure de quelqu’un de présidentiable et ne fait rien pour s’arranger. En outre, on lui a bien appris à réciter sa leçon, c’est flagrant.

Elle n’atteindra pas les 5% requis pour le remboursement des frais de campagne. Et le bateau vert va sombrer dans l’oubli.

Dommage pour eux. Même Hublot Hulot aurait certainement fait mieux…

FDF

.

C’est presque un SOS. Hier, sur Canal Plus, Eva Joly a lancé : «J’en appelle à ceux qui m’aiment … et à ceux qui ne m’aiment pas.» Créditée de 3% dans les sondages, la candidate écologiste est en perdition. Au grand dam du staff d’Europe Ecologie-Les Verts qui misait sur une score à deux chiffres lors du premier tour de la présidentielle. Aujourd’hui, Cécile Duflot, Daniel Cohn-Bendit, José Bové, se retrouveront aux cotés d’Eva Joly pour participer à une conférence de presse destinée à relancer la campagne. L’objectif : montrer que les écolos font bloc autour de leur candidate. Sans trop se faire d’illusions.

Inquiétude pour les répercussions financières

Une enquête de l’Institut Ipsos a révélé l’image catastrophique qu’a Eva Joly auprès des Français. En effet, 75% d’entre eux la trouvent antipathique, 78% incompétente, et 91% sans stature présidentielle. On voit mal comment elle pourrait surmonter de tels handicaps à trois mois de l’échéance. D’autant que les propositions qu’elles formulent en dehors du champ écologique, sont rejetées par les Français mais suscitent de la perplexité dans son propre parti, comme par exemple l’octroi d’un jour férié aux juifs et aux musulmans.

Eva Joly devrait recentrer sa campagne sur l’environnement. Mais déjà les écolos s’inquiètent des répercussions financières qu’aurait inévitablement un score inférieur à 5% à la présidentielle. Les frais de campagne ne seraient pas remboursés au risque de plonger le parti en faillite. Sur le plan politique, les effets pourraient être également graves. Ils pourraient se traduire par de nombreux cas de dissidences socialistes lors des législatives dans les circonscriptions réservées aux écolos par le PS. Pour la présidentielle, l’entourage de Hollande s’inquiète également de l’affaiblissement de Joly. «Les électeurs qui la quittent actuellement ne vont pas forcément chez nous. Or il est préférable qu’elle fixe un électorat relativement élevé pour qu’elle le reporte sur François au second tour», explique un proche de Hollande.

Source: http://www.ladepeche.fr/

Merci à Henri (llettes du Mans)…