Francaisdefrance's Blog

07/02/2012

Le débat sur la burka est loin d’être plié aux Pays-Bas…

C’est parce qu’ils le veulent bien. Il est vrai qu’en France, nous sommes plutôt mal placés pour causer…

FDF

.

Pays-Bas : la police réticente à faire respecter la loi contre la burka

La police néerlandaise ne cache pas ses réticences à imposer des amendes de 380 euros aux femmes portant la burka ou un voile intégral. Pourtant une nouvelle loi, adoptée le 27 janvier 2012, le stipule.

En débat depuis 2005, l’interdiction de la burka est désormais en vigueur aux Pays-Bas. Après la Belgique et la France, c’est le troisième pays d’Europe à proscrire ce voile intégral, porté par les femmes afghanes. En principe, toute personne portant dans la rue ou les lieux publics un vêtement qui recouvre la totalité de son visage est passible d’une amende de 380 euros. L’infraction concerne aussi ceux qui se promènent avec leur casque de moto ou en cagoule, comme le font souvent les supporters de football.

Mais le débat sur la burka est loin d’être plié aux Pays-Bas. Pieter-Jaap Aalbersberg, le chef de la police d’Amsterdam, une ville traditionnellement de gauche et réputée pour son esprit tolérant, a provoqué un tollé en affirmant qu’il faudrait laisser les agents de police décider d’imposer l’amende ou pas. A son avis, un simple « avertissement » aux femmes ayant le visage voilé ferait bien l’affaire.

Geert Wilders, le populiste de droite qui s’est battu pour faire adopter la loi, est furieux. Il veut coûte que coûte faire respecter l’interdiction de la burka, alors que d’autres responsables de la police n’ont pas caché qu’ils la trouvaient disproportionnée. « C’est une arme trop lourde pour un problème très marginal », a par ailleurs commenté le quotidien de gauche De Volkskrant, dans le déluge de critiques provoqué par l’interdiction de la burka.

L’interdiction de la burka, un enjeu politique non négociable pour la droite

Beaucoup trouvent ridicule une loi taillée sur mesure pour quelque 150 femmes portant le voile intégral ou la burka. Des élus musulmans comme Tofik Dibi, du parti écologiste Groenlinks, pensent que la mesure sera contre-performante. Elle risque de contraindre les femmes à rester cloîtrées chez elles et d’en inciter d’autres à prendre le voile intégral, en signe de protestation.

Mais les populistes de droite, qui militent contre « l’islamisation de la société néerlandaise », n’ont pas l’intention de céder. L’interdiction de la burka fait partie des compromis acceptés après les législatives de juin 2010 par les libéraux et les chrétiens démocrates, actuellement au pouvoir, en échange du soutien du Parti de la liberté (PVV) de Geert Wilders, devenu la troisième formation politique du pays. Sans lui, les libéraux et les chrétiens démocrates n’auraient pas de majorité au Parlement.

Du coup, le ministre de la Jutice Ivo Opstelten, libéral, est déterminé à ne plus voir de burka dans les rues néerlandaises. En Belgique, un poster de campagne du parti d’extrême droite Vlaams Belang (« Intérêt flamand ») fait aussi couler beaucoup d’encre : il montre la fille du chef du parti, Philip Dewinter, porter un niqab et un haut de bikini avec ce slogan : « La liberté ou l’islam ? ». Une question qui reste lancinante chez le voisin néerlandais.

Source: http://www.rfi.fr/

10/09/2010

11 septembre: NOUS N’ OUBLIERONS JAMAIS, NOUS NE NOUS SOUMETTRONS JAMAIS!!

Vendredi 10 septembre 2010

PARTI DE LA LIBERTE – FREEDOM PARTY

https://i2.wp.com/img72.imageshack.us/img72/6564/59916133465376699937100.jpg

NEVER FORGET, NEVER SURRENDER!!!



LA LIBERTE ?
Nous la connaissons tous !

Nous la connaissons intimement, car elle est inscrite dans nos gènes.
Elle est inhérente à la nature humaine et à notre civilisation judéo chrétienne.
Nous sommes tous issus de sociétés antiques. Dans leur évolution, deux religions nous ont fait passer de ces sociétés antiques aux sociétés modernes.

Cette évolution a permis, depuis le Décalogue, de valoriser les individus et l’exercice de leur libre arbitre, par la détermination des lois naturelles qui font qu’une vie est humaine et la découverte, par la raison, de ne pas attenter à sa propre vie, qui nous vient de Dieu, ce qui a donné une valeur à la vie humaine.

De ces fondements ont découlé les libertés individuelles, les droits de l’homme, le droit de propriété, tous ces éléments qui sont la base des idées libérales, qui sont constitutifs des sociétés modernes, des Etats de Droit et qui ont été repris dans les constitutions des Etats modernes occidentaux

De tous temps, certains ont voulu nous convaincre que c était faux. Que nous n’étions pas capables de nous gérer nous-mêmes, d’être responsables de notre vie, de notre avenir, qu’ils sauraient mieux le faire que nous, qu’ils nous devaient de nous assister !
Ils se sont mis en tète de gérer, avec notre argent, nos biens, notre vie de travail, nos repos et nos retraites, nos entreprises, nos déplacements, notre éducation, notre santé, nos informations. Ils nous ont convaincus que « C’ETAIT BON POUR NOUS ». Quand cette formule s’est trouvée éculée, elle est devenue « C EST BON POUR LA PLANETE ».

Pour gérer leur entreprise de spoliation, il leur fallait de l’argent « DES MOYENS» et ce fut toujours plus, ils nous ont ruiné et ont continué en empruntant en notre nom, ruinant ainsi les générations futures et trouvant toujours de nouveaux boucs émissaires qui étaient censés les dédouaner de leur responsabilité.
Ils ont utilisé tous les moyens pour y arriver, la force, la séduction. Il nous a fallut des efforts et des souffrances sans pareils, héroïques, pour recouvrer, quelquefois seulement, des bribes de cette liberté volée.

Ces idées libérales sont intolérables à certaines idéologies qui y trouvent des obstacles à leur emprise sur les individus et de ce fait n’ont eu de cesse que d’abattre les religions qui, prétendaient-ils, étaient un obstacle au développement des libertés Mais c’était toujours pour mieux nous en priver et nous conduire sur les voies de la servitude.

Or, depuis peu, dans les atteintes à cette liberté que nous nous acharnons à défendre, s’ajoute un autre intervenant qui lui, en est resté au stade des sociétés antiques violentes et prétend nous entrainer, avec cette même violence, dans une régression sans précédent, afin de nous soumettre totalement à des servitudes desquelles nous nous sommes arrachés péniblement pendant des siècles de luttes. Il est aidé en cela, sans vergogne, par ces idéologies socialo-marxistes, dont tout les séparent, y compris la liberté des femmes, mais à qui aucune compromission ne fait peur, complices d’un jour dans cette entreprise d’asservissement.

Les moyens exceptionnels que nous offrent les nouvelles technologies nous permettent à présent de nous regrouper et notre nombre sera notre force pour peser sur les décisions des politiques qui ont toujours été prêts à gagner des votes en limitant notre liberté et qui devraient se trouver à présent obligés de retrouver le chemin de la raison car :
Nous ne sommes pas un parti politique, mais nous soutiendrons tous les hommes ou partis qui se dresseront pour défendre nos valeurs fondamentales.

Nous ne sommes ni violents, ni racistes, nous avons simplement décidé de ne plus nous taire.

NOUS SOMMES LA MAJORITÉ SILENCIEUSE

NOUS SOMMES LE PEUPLE

Source: http://tinyurl.com/32eypje