Francaisdefrance's Blog

09/08/2011

Parking Vinci à Marseille: on ouvre enfin les yeux ?

L’affaire ne date pas d’hier. Le parking Vinci de Marseille (Porte d’Aix) est une zone de non droit depuis un certain temps, déjà. Et c’est aujourd’hui qu’on se réveille. S’il il y a un nettoyage des écuries d’Augias en prévision, ce serait sympa de commencer par là…

Rappel des (mé)faits: http://youtu.be/D3pf1NsW3UI

FDF

.

PARKING DE LA PORTE D’AIX : UN SCANDALE QUI EN CACHE UN AUTRE…


Communiqué de presse de Grégory Gennaro, Secrétaire régional du FNJ PACA

.

La médiatisation du scandale du parking de la porte d’Aix a agité et réveillé, en cette période estivale, le monde politique, provoquant ainsi une affaire encore bien plus grave.

Incapables de remédier au retour de l’ordre et de la loi, les dirigeants politiques de l’UMPS ont pris la décision de fermer jusqu’en septembre le parking géré par Vinci, dont l’accès est aujourd’hui bloqué par des blocs de béton. Cette solution de facilité révèle l’impuissance de ceux qui nous gouvernent à rétablir l’ordre et la loi dans nos rues et dans nos quartiers et à démanteler et à éradiquer les bandes mafieuses qui imposent leur règne et la terreur aux commerçants et à la population.

Malgré cet aveu, les responsables politiques font semblant de garder la maîtrise de la situation et viennent de prendre une décision extrêmement grave.

En effet, le président socialiste de la communauté urbaine Marseille Provence Métropole (MPM), Eugène Casseli, a décidé de mettre à la disposition du groupe Vinci pas moins de huit agents de sécurité lors de la réouverture du parking au mois de septembre.

Les citoyens marseillais assistent ainsi en grandeur nature à la privatisation de la police nationale ! Le comble, c’est qu’ils financeront probablement de leurs impôts la facture de ces huit affectations pour protéger un bien public déjà confisqué par le puissant groupe Vinci au nom d’intérêts particuliers uniquement soucieux de rentabilité.

Les citoyens n’ont pas à payer de leur vie le laxisme politique de l’UMPS,  ni de leurs poches une police privée chargée de protéger les bénéfices privés du groupe Vinci.

Puisque nos dirigeants ne sont pas en mesure de garantir la première des libertés, à savoir la sécurité, il est désormais du devoir des citoyens de se réapproprier le pouvoir et de le confier lors des prochaines échéances électorales à des hommes et des femmes responsables.  

Ils doivent savoir que le Front National incarne aujourd’hui la seule force de salut public capable d’une part de redonner au peuple les richesses nationales confisquées depuis trop longtemps par les mafias en casquette et par des entreprises privées, et d’autre part de rétablir partout et pour tous la sécurité nationale et la justice sociale.

Source: http://gregorygennaro.fr/

03/08/2011

Marseille est hors de contrôle pour la Police qui n’a d’autres choix que la fuite: c’est officiel !

Des milices privées pour rétablir l’ordre vont elles venir épauler les autorités? Il y a plein de réservistes qui en rêvent… Ca devrait se bousculer à l’embauche. Voyez le bonus, en fin d’article…

FDF

Et il a l’air content, le maire de Marseille…

Interview surréaliste du Préfet délégué à la sécurité de Marseille


Après la récente médiatisation de contrôles aux frontières des cités marseillaises, la confession du réalisateur de « Plus belle la Vie » comparant sa ville à Kaboul, les plus angéliques vont encore devoir se pincer pour voir la réalité en face. Dans un long entretien le 1er août avec le quotidien La Provence, le préfet Gilles Leclair fait preuve d’une franchise qui est tout à son honneur, et qui fait froid dans le dos. morceaux choisis :

« Il est arrivé dans une ville où, en matière de sécurité, rien ne va plus depuis un bout de temps. Ses prédécesseurs concédaient volontiers que Marseille était « une ville violente, partout » et le procureur de la République, Jacques Dallest, a même comparé certains quartiers aux favelas, à Rio. » La Provence

« je ne résoudrai pas à moi tout seul les difficultés liées à une ville pauvre, qui souffre de 50 ans d’immigration et de tradition de banditisme, martèle Gilles Leclair, un brin fataliste »

La Provence: Pourquoi ne pas remettre les commissariats dans les cités ?
Gilles Leclerc : « Ce n’est pas d’actualité et je ne suis pas sûr qu’on y revienne. Il faut penser à la sécurité des policiers ! Néanmoins, j’aimerais bien qu’on y retourne… »

Commentaire : on reste bouche bée, la sécurité des citoyens ne peut être garantie car « il faut penser à la sécurité des policiers »la création de milices privées va donc devenir une question de survie pour les Français désirant rester dans ces enclaves, comme au Kosovo.

Et les magasins de jouets devenus de véritables armureries, ce qui contribue à la banalisation des armes, ça ne vous choque pas ?
G.L. : « Que voulez-vous que je fasse ? C’est choquant au même titre que certains jeux vidéo. On ne peut pas tout interdire.

« Les atteintes à l’intégrité physique ont augmenté de 13% sur le premier semestre« 

« Vu les événements récents, on peut effectivement s’attendre à une recrudescence des homicides »

On lira égalementcet article sur un parking Vinci passé sous contrôle des voyoux, situation connue de tous qui perdure dans la plus totale impunité. Les gérants du parking, après moultes menaces, malgré leurs plaintes, n’ont eu d’autres choix que de partir.

Source: http://www.islamisation.fr/archive/2011/08/03/interview-surrealiste-du-prefet-delegue-a-la-securite-de-mar.html

l’intégralité de l’interview est sur http://www.laprovence.com/article/marseille-419

Bonus: le racket du parking: http://youtu.be/D3pf1NsW3UI

Merci à DG pour l’info…