Francaisdefrance's Blog

28/02/2012

Désolé, mais ces gens-là (les talibans) ne pourront jamais être des créatures dites « normales ».

Image d’illustration…

.

Encore un des « piliers de l’islam » ??? Ca ne m’étonne plus que les connards qui, entre autre, n’ont dans la « bouche » que le mot « niquer »  l’utilisent sans cesse. Ca doit être dans les gênes… Ce n’est pas ça doit, ce l’est.

Ne riez pas. Les Talibans ont aussi leur « saison des amours »… Mais ça se passe durant le ramadan et ce n’est pas du tout à quoi vous pensez…

Quels être abjects !

Ah oui: éloignez les enfants et les âmes sensibles. Les zoophiles, vous pouvez rester…

FDF

.

Accouplement entre un Taliban et un Ane

Un taliban (طالب [ṭālib], « étudiant » ou « chercheur », pl. طلاب [ṭullāb] en arabe ; طالب [ṭɔˑˈlɛb], pl. طالبـان [ṭɔˑlɛˈbɔˑn] en paṣto) est une personne qui adhère à un mouvement fondamentaliste musulman qui s’est répandu au Pakistan et surtout en Afghanistan en octobre 1994.

La Theorie islamique

L’homme peut avoir des rapports sexuels avec des animaux tels que les moutons, les vaches, les chameaux et ainsi de suite. Cependant il doit égorger l’animal après avoir eu son orgasme. Il ne doit pas vendre la viande aux gens de son village, cependant la vente de cette viande à un village proche est acceptable. source Petit livre vert, Proverbes d’Ayatollah Khomeiny, (Politique, Phylosophica, Social et Religieux, page 47)

On notera que les sunites occidentaux ne manifestent jamais contre ce genre de decret abominable,… ils preferent protester contre la democratie, contre les caricatures de momo….

La pratique

L accouplement entre un taliban et un ane est tres dure a filmer, elle se produit de manière secrète dans les montagnes et territoires recules afghans; la saison des « amours » a lieu 1 fois par an, pendant la période de ramadan.

Le petit issu de cette union est le talibâne

Voyons voir..

http://prophetie-biblique.com/forum-religion/islam/accouplement-entre-taliban-ane-t2515.html

.

Allez lire les commentaires…

06/02/2012

Islamisation: la meilleure riposte est la diffusion de la vérité…

Un excellent billet. A vous de juger.

FDF

.

La Valse à trois temps du djihad, par Olaf de Paris

Olaf-de-paris4a

Cette chronique d’Olaf de Paris est une adaptation libre d’une vidéo de David Wood du groupe Answering Muslims intitulée : Three Stages of Jihad. La vidéo (en anglais) figure à la fin du billet.

Après avoir lu cette chronique, vous saurez pourquoi les chrétiens et les juifs sont considérés comme des quasi sous-humains dans le monde musulman, pourquoi certains sont prêts à tuer pour des caricatures, pourquoi les musulmans sont si prompts à se prétendre victimes de toutes les discriminations, etc.

Malheureusement, nos dirigeants et les bien-pensants ne veulent pas entendre la vérité sur l’islam. Or il faut la connaître car, comme l’écrit Olaf, «le meilleur allié du djihad, c’est l’ignorance crasse. La meilleure riposte : la vérité ! »  

__________________________

L’islam ? On n’y comprend rien !

Pour un même coran, voici un musulman paisible, imaginons le commerçant aimable, bon père de famille, bon mari, et tolérant avec ça, des amis chrétiens et athées, bref un musulman parfaitement soluble dans notre monde moderne, et en voici un autre tout vilain, tout barbu, qui voile ses femmes, lapide à qui mieux mieux, coupe une main par-ci par-là, soutient pourquoi pas le terrorisme et œuvre à établir le califat mondial … Et si différents qu’ils sont, ils seraient tous deux aussi musulmans ? Qui représente l’islam alors, qui a raison, notre musulman paisible ou notre barbu ?

Olaf-valse-12
Ouvrons donc notre coran : « Nulle contrainte en religion » (S2 : 256). Une belle parole d’amour de paix et de tolérance, c’est donc notre musulman paisible qui a raison, voilà le vrai islam. Poursuivons la lecture : « Combattez ceux qui ne croient pas en Allah » (S9 : 29). Où sont passés l’amour, la paix et la tolérance ? C’est notre barbu qui a raison ! Quoi ? Ils ont tous les deux raison ? C’est tout de même embêtant ce paradoxe. Un peu comme celui de voir les adeptes de la religion d’amour, de paix et de tolérance réclamer à grands cris un peu de cette tolérance pour pouvoir construire des mosquées et faire manger halal à la cantine de leurs enfants, alors qu’en terre d’islam les chrétiens sont durement persécutés au nom de cette même religion de tolérance. Insoluble énigme de l’islam …

Insoluble ? Pas tant que cela. Car comme souvent avec les totalitarismes, le mode d’emploi est déjà écrit. Tout est là dans les textes, le coran, les hadiths, la sunna. Et ce mode d’emploi, c’est la vie de Mahomet comme elle y est rapportée, la vie de Mahomet comme elle est enseignée aujourd’hui aux musulmans, Mahomet alias « le Beau Modèle », l’exemple à suivre dans la foi, Mahomet qui a prêché et répandu l’islam tant qu’il a pu, Mahomet dont la vie n’aura donc été au final qu’un long djihad* …

Olaf-valse-33
On ne pourra donc jamais voir clair dans cette religion si, à l’aide de l’exemple de Mahomet, on ne décortique pas le djihad tel qu’il l’a pratiqué, et comme il est enseigné depuis. Et de là, on peut en saisir un de ses caractères essentiels : le djihad procède par étapes. 14 siècles d’islamisation du monde en attestent, un même schéma s’est toujours répété, un même plan a toujours été appliqué, que l’on examine les actes des premières communautés musulmanes, les grandes conquêtes, et jusqu’à l’expansion actuelle de l’islam, politique et démographique. Et ce plan, c’est la vie de Mahomet lui même, étapes après étapes. Elle découpe le djihad en trois grandes phases successives, selon le statut des musulmans dans la société dans laquelle ils vivent.

1ère étape : le djihad secret

Lorsque les musulmans sont très minoritaires, que toute tentative de faire prévaloir l’islam par la force, l’intimidation ou la confrontation physique semble vouée à l’échec, ils se doivent, à l’imitation de Mahomet, de prôner la paix et la tolérance avec les infidèles. C’est ce que faisait Mahomet et ses premiers adeptes, lorsqu’ils vivaient à la Mecque et y formaient un groupe religieux ultra minoritaire au milieu des païens, des Juifs, des judéo-nazaréens et de tous ces Mecquois d’alors. Ils avaient beau critiquer les croyances des infidèles, ils étaient réputés prêcher la tolérance ; ils laissaient à Allah le soin de les punir tous plus tard, un jour, après leur mort, et en attendant, ils vivaient en paix avec eux. Les versets du coran à cette époque le reflètent bien :

« Dis : Ô vous les infidèles !  Je n’adore pas ce que vous adorez ;  pas plus que vous n’adorez ce que j’adore ! Je ne suis pas adorateur de ce que vous adorez et vous n’êtes pas adorateurs de ce que j’adore. À vous votre religion, et à moi la mienne » (S109).

Ne voilà-t-il pas une vraie religion d’amour, de paix et de tolérance, hein ? C’est ce que nous disent les musulmans établis en occident, en citant précisément ce verset. Et pourtant, alors même que Mahomet prêchait ce verset de pur amour, nous savons qu’en secret, il conspirait à conquérir tous les infidèles. Il tentait de se gagner des adeptes en leur promettant la victoire sur les non-arabes. Al Tabari, historien de l’islam du IXème siècle le rapporte dans ses chroniques, à propos d’une rencontre qu’avait organisée l’oncle de Mahomet, Abou Talib, avec quelques membres éminents de la tribu de Mahomet scandalisés par ses prédication très véhémentes contre leurs croyances :

« Abou Talib fit chercher le Messager d’Allah, et lorsqu’il entra, il lui dit : « Mon neveu, voici les cheikhs et les nobles de ta tribu. Ils réclament justice contre toi, que tu cesses d’insulter leurs dieux, et ils te laisseront ainsi à ton dieu ». « Mon oncle », dit-il, « Ne devrais-je pas les exhorter à croire à ce qui est mieux pour eux que leurs dieux ? » « A quoi les exhortes-tu ? » demanda-t-il. Il répondit « Je les exhorte à proférer les paroles grâce auxquelles les Arabes se soumettront à eux et grâce auxquelles ils règneront sur les non-Arabes ». Abou Jahl lui dit alors au cours de cette réunion « De quelles paroles s’agit-il, par le nom de ton père ? Nous les proférerons, et les répèterons dix fois. » Il répondit « Il n’y a de dieu qu’Allah. » (The History of al-Tabari, vol. 6, Muhammad at Mecca, édition en anglais du State University of New York Press**).

Etonnante révélation n’est ce pas ? Voici le prophète de la religion de tolérance qui, alors même qu’il prêche la paix et la tolérance à la Mecque pour lui même, abuse de la tolérance dont ses contemporains faisaient preuve envers l’islam naissant pour non seulement prêcher l’insulte et le sacrilège envers leur religion, mais également la sédition armée. Il s’agissait tout de même de convaincre secrètement les chefs politiques de la Mecque, ses compatriotes, de rejoindre sa religion pour en retirer tous les bénéfices de la conquête armée des infidèles qu’il prévoyait déjà. Infidèles qui au passage ne lui avaient rien demandé.

Et là, bizarrement, que nous évoque cet épisode ? Combien de fois avons-nous pu voir des responsables musulmans soi-disant modérés dans nos pays occidentaux rivaliser de propos mielleux en public, y prôner la paix et la tolérance, pour mieux prêcher la ségrégation religieuse et la sédition en privé, auprès de leurs coreligionnaires ? Cette fameuse pratique du double langage des islamistes, dénoncée par exemple par Caroline Fourest, trouve sa justification dans la conduite même de Mahomet à la Mecque, alors en situation ultraminoritaire. Et un élément clé de cette première étape du djihad, c’est la taqiya, le fait de dissimuler aux infidèles les intentions réelles de conquête poursuivies par l’islam, de feindre la bonne amitié pour protéger la communauté musulmane de la réaction légitime de défense que pourraient avoir ces infidèles. C’est noir sur blanc dans le coran, époque mecquoise :

« Que les croyants ne prennent pas, pour alliés, des infidèles, au lieu de croyants. Quiconque le fait contredit la religion d’Allah, à moins que vous ne cherchiez à vous protéger d’eux. Allah vous met en garde à l’égard de Lui-même » (S3 : 28).

Grosso modo, pas d’amis infidèles, c’est défendu, sauf si vous cherchez à vous en protéger parce que vous êtes en situation de faiblesse au milieu d’eux, par exemple en minorité. Auquel cas vous êtes en droit de les tromper en feignant des rapports d’amitié envers  eux alors même que vous les détestez en votre for intérieur. C’est l’exégèse qu’a faite Ibn Kathir, « savant » de l’islam du 14ème siècle, de cette citation du coran. Il s’est appuyé pour cela sur ce très sérieux hadith attribué à Abou Darda, compagnon du prophète, témoin de première main, « Certes, nous sourions à des gens que nos cœurs maudissaient » (rapporté par Boukhari), hadith concernant l’attitude de la première communauté musulmane envers les infidèles. Ah, cette époque bénie de l’islam de la Mecque, le puits sans fond de douceur et d’amour que c’était…

Olaf-valse-fausse-victime-2
Autre élément clé qui caractérise cette première étape du djihad, c’est l’usurpation d’un statut de victime : les musulmans d’aujourd’hui soutiennent que Mahomet et ses premiers adeptes ont été persécutés à la Mecque à cause de leur foi nouvelle. Et ces premiers n’hésitent pas d’ailleurs à faire le parallèle entre leur situation actuelle de musulmans soi-disant persécutés, minoritaires dans un occident hostile, avec celles de la première communauté. Et pourtant, à y regarder de près, les premiers musulmans n’ont pas été persécutés en raison de leur foi, ils ont été laissés totalement libres de la pratiquer dans un premier temps ; ils n’ont été persécutés que pour avoir insulté la foi, les croyances, les dieux, les coutumes, les traditions et in fine les lois des Mecquois d’alors, au point de braquer complètement ces derniers. Al Tabari le rapporte ainsi :

« Alors fut révélé le verset suivant « Vous serez, vous et ce que vous adoriez en dehors d’Allah, le combustible de l’enfer, vous vous y rendrez tous » [S21 : 98]. Le prophète vint à la mosquée et proclama ce verset devant le peuple. Les hommes se tournèrent tous contre lui, l’expulsèrent de la mosquée et se rendirent ensuite auprès d’Abou Talib [cet oncle de Mahomet qui le protégeait]. Ils lui dirent : notre patience est à bout. Ton neveu insulte nos divinités. Il a introduit une religion nouvelle, et nous l’avons supporté. Il nous a insultés en disant que nous et nos pères irons en enfer, et nous l’avons supporté. Maintenant il se met à insulter nos dieux. Dis-lui qu’il fasse ce qu’il voudra, mais qu’il n’attaque pas nos dieux ; qu’il s’occupe de son dieu et de sa religion. S’il ne le fait pas, nous le frapperons et nous le chasserons de la ville. » ***.

Et que croyez-vous qu’il arriva ? Il ne l’a pas fait, il a donc été frappé et chassé de la Mecque. Mais avant de discuter des conséquences importantes de cet événement (l’hégire), notons bien à quel point les Mecquois païens d’alors se sont montrés tolérants si longtemps envers Mahomet, si tolérants envers sa conduite indigne vis-à-vis d’eux et si tolérants envers sa nouvelle religion. Et surtout notons bien que Mahomet n’a pas été persécuté pour sa foi mais pour avoir dépassé dans l’insulte et le sacrilège tout ce que les Mecquois étaient prêts à entendre, s’attaquant à ce qu’ils avaient de plus cher (toute ressemblance avec des personnes ou des situations existantes ne saurait être que fortuite, bien entendu ; ce que nous avons de plus cher, n’est absolument pas remis en cause, ni nos morts, nos pays, nos traditions, nos lois, ni non plus notre conception de l’Homme, de l’égalité, de la laïcité, et autres sornettes). Et Mahomet de sauter sur l’occasion pour s’arroger ce statut de victime de persécution religieuse, et d’accuser les Mecquois de toutes les forfanteries, une preuve de plus de l’ancrage profond dans l’islam de ce double langage, ce deux poids deux mesures : insulter les croyances, mœurs et traditions des autres, aussi tolérants soient-ils, c’est l’islam, c’est hallal, c’est normal, c’est juste ; que face à ces attaques incessantes, les autres le fassent à leur tour à propos de l’islam,  c’est de la persécution, c’est de l’islamophobie, et cela l’était déjà en 622 !!! C’est là un des buts recherchés par le djihad secret : par cette fausse victimisation, il s’agit de donner à l’islam un statut de religion privilégiée dans la société, de rendre insupportable l’islamophobie des infidèles tout en escamotant l’infidèlophobie des musulmans … Cela marchait du temps de Mahomet, c’est exactement la même chose aujourd’hui.

Mais la persécution a tout de même fini par s’abattre sur Mahomet et le chasser de la Mecque, à juste titre semble-t-il. Et ce fut une bénédiction pour le développement de l’islam. Sectateurs chrétiens, juifs ou païens d’Abyssinie ou de Yathrib (qui deviendra Médine) ont volé à son secours de pauvre victime, l’accueillant et le protégeant des vilains islamophobes de la Mecque – et tout cela alors même qu’il nourrissait déjà le plan secret de conquérir tous ses bienfaiteurs … Et Mahomet et ses adeptes ont pu alors se renforcer, nouer des alliances guerrières, et d’un seul coup, le message du coran a alors changé de sens …

2ème étape : le djihad défensif

Lorsque les musulmans à Yathrib ont eu disposé de suffisamment de fidèles, de troupes, de forces pour défendre la communauté contre les attaques, les persécutions, ou mêmes les simples critiques, Mahomet s’est vu révéler de nouvelles sourates engageant les musulmans à combattre ceux qui pouvaient poser une menace physique ou intellectuelle à l’islam et à son développement. Et que voilà de la révélation tombe à pic :

« Toute autorisation de se défendre est donnée aux victimes d’une agression, qui ont été injustement opprimées, et Dieu a tout pouvoir pour les secourir. Tel est le cas de ceux qui ont été injustement chassés de leurs foyers uniquement pour avoir dit : Allah est notre Seigneur ! » (S3 : 39-40, datée des premiers temps suivant l’hégire).

Et le coran de réécrire l’histoire, puisqu’il stipule ici que les musulmans auraient été chassés de la Mecque pour leur foi en Allah, alors que nous avons vu clairement qu’ils l’ont été pour leur conduite insultante envers des Mecquois pourtant très tolérants. Et l’on voit avec cet extrait du coran (la parole incréée de Dieu, tout de même, ne l’oublions pas) à quel point le statut de victime revendiqué à tort est capital : il justifie au nom de Dieu « l’autorisation de se défendre », ce qui en langage clair, après étude des actes du prophète, veut tout simplement dire le terrorisme. Effectivement, qu’a alors fait Mahomet ? Il a entraîné ses adeptes et ses alliés dans une guerre de harcèlement contre les caravanes des Mecquois, les attaquant de nombreuses fois sans que les Mecquois ne répliquent. Mais lors de la septième attaque, qui se soldera par force tueries, pillages et rafles de butin et d’esclaves, certains de ses suivants vinrent questionner le Beau Modèle : celui-ci les avait en effet menés au combat en plein mois saint (et non, Mahomet n’a pas inventé le ramadan, il existait avant lui) ce qui pouvait grandement fâcher Dieu (sans parler des conventions de la guerre de cette époque, que respectaient entre autres les Mecquois – puisqu’on vous dit qu’il s’agit de terrorisme !). Et là, comme précédemment, voici qu’arriva une nouvelle révélation fort opportune :

« Ils t’interrogent aussi sur le mois sacré et s’il y est permis de combattre. Réponds-leur : certes, combattre en ce mois est un vrai sacrilège ! Mais éloigner les gens de la Voie de Dieu, renier Dieu, détourner les fidèles de la Mosquée sacrée [de la Mecque] et chasser de son enceinte ceux qui l’habitent est un sacrilège bien plus grave encore auprès de Dieu, car la subversion [des musulmans] est plus grave que la guerre.» (S2 : 217).

C’est-y pas beau ? L’islam s’invente un nouveau référentiel moral. Briser la règle de la trêve sacrée du ramadan ? Tuer au risque de déplaire à Dieu ? Mais c’est vous qui avez commencé en nous persécutant et en œuvrant contre l’islam, chiens d’infidèles, et ça, c’est bien plus grave! Alors ne cherchez surtout à pas nous juger !! Deux poids, deux mesures, encore une fois ! Du coup, les Mecquois ont accompagné la caravane suivante d’une garde armée, attaquée bien entendu par Mahomet et sa troupe, et écrasée dans ce que la tradition appelle la bataille de Badr. Ce fut la première véritable bataille rangée entre musulmans et infidèles, et elle résulte précisément de la volonté des Mecquois de protéger leurs caravanes, c’est-à-dire leur gagne-pain, du harcèlement – du terrorisme – que leur faisaient subir les musulmans …

Olaf-valse-5
Et ce ne fut que le début de la longue campagne sanglante qui allait amener Mahomet à la conquête (« défensive » !!) de la Mecque. L’occasion se présenta donc très rapidement pour les alliés de Mahomet, en particulier les tribus juives de Yathrib (devenue Médine), de se rendre compte que les soi-disant victimes innocentes des islamophobes de la Mecque, victimes qu’ils avaient accueillies et protégées chez eux, se révélaient être bien davantage cupides, agressives et violentes que leurs  ennemis Mecquois, leurs pseudo persécuteurs. Mais on ne renverse pas comme cela une alliance avec le prophète de la religion d’amour, de paix et de tolérance. Mahomet n’a pas toléré les remontrances des juifs, et s’est ensuivi le fameux massacre des trois tribus de Médine – massacre, pillage, prises d’esclaves et autres joyeusetés, le pire élément de cette sombre affaire restant que pour la justifier, Mahomet eut la révélation de versets tous plus antisémites les uns que les autres, justifiant la rupture d’alliance et prônant le meurtre et la persécution de ses anciens alliés, révélation remplaçant les versets plus tolérants qui fondaient l’alliance initiale. Point n’est besoin de les citer une fois de plus, tant ils sont abjects, corroborés par les hadiths, et ils le sont d’autant plus qu’ils s’appliquent toujours pour régler les relations des musulmans et des Juifs, particulièrement aujourd’hui. Cela devrait faire réfléchir à deux fois tous les idiots utiles de l’islamisme dans nos pays, toutes ces associations antiracistes, ces petits marquis du politiquement correct volant au secours d’un islam qui les méprise.

Bref, s’opposer à la religion de tolérance, c’est de la subversion, et la subversion est une attaque contre l’islam, « plus grave que la guerre » comme le coran l’enseigne. Et voilà pour la tolérance. Donc, concomitamment, Mahomet lança une campagne d’assassinats contre tous les critiques de sa religion, justifiés au besoin par la révélation de nouveaux versets de coran, agissant comme une sorte de parrain mafieux envers ses ennemis, et glorifiant ceux qui les exécutaient. Des histoires comme celles-là, il y en a plein les hadiths – cherchez donc comment et pourquoi ont été assassinés les poètes Asma bint Marwan, Abou Afak, ou Kaab Ibn Al Achraf, le riche Kinanah Al Rabi, ou encore Al Huqayq, vous verrez combien il est facile de maquiller de religion des crimes politiques des plus sordides et des plus cruels au motif d’une pseudo attaque de l’islam (je vous épargne les subtils raffinements de cruauté employés, lisez pour cela « l’Islam des Interdits », d’Anne Marie Delcambre, vous aurez tous les détails et les références aux textes …). Voilà tout le djihad défensif : à l’exemple de Mahomet, il autorise « religieusement » les musulmans à répondre à toute attaque de l’islam par le meurtre et le terrorisme. Et on l’a vu, la définition d’une attaque est très très large. Lire cet article, par exemple, peut être interprété comme une attaque en règle, et aurait pu mériter votre assassinat « défensif » à l’époque bénie de Mahomet … mais, mais bon sang, il le mérite aussi aujourd’hui puisque rien n’a changé pour nos chers islamistes ! Pensez également aux exemples récents des assassinats de Théo van Gogh, Pim Fortuyn, Salman Taseer, et Shahbaz Bhatti, ou même un peu plus loin d’Anouar El Sadate ou de Mohamed Boudiaf, et aux menaces qui pèsent sur tant d’autres, Salman Rushdie ou Robert Redeker en particulier. Rien n’a changé depuis Mahomet …

3ème étape : le djihad offensif

Lorsque les musulmans disposent de la majorité, ou tout du moins du pouvoir politique, ils sont appelés au djihad offensif. La guerre totale. Il ne s’agit plus de combattre les persécuteurs, ceux qui critiquent l’islam, ceux qui l’attaquent, mais de combattre TOUS les infidèles, pour leur seul tort de ne pas être musulmans, à l’image de la conduite de Mahomet vers la fin de sa prédication, devenu alors le chef militaire incontesté de l’Arabie. Le coran s’est fait alors particulièrement dur …

« Ô Prophète, lutte contre les mécréants et les hypocrites, et sois rude avec eux ! » (S9 : 73).

Et le paradis étant promis aux combattants, alors allons-y franchement, sans remords :

« En vérité, Dieu a acheté aux croyants leurs personnes et leurs biens en échange du Paradis, en vue de défendre Sa Cause : tuer et se faire tuer. » (S9 : 111).

Et si vous cherchez quels infidèles frapper, commencez donc par vos voisins :

« Ô vous qui croyez ! Combattez ceux des infidèles qui vivent dans votre voisinage ! Qu’ils trouvent en vous de rudes combattants ! » (S9 : 123).

Et toujours dans cette sourate 9 :

« Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au jour dernier, ceux qui ne s’interdisent pas ce qu’Allah et Son Prophète ont déclaré interdit, ceux qui, parmi les gens d’Écriture, ne pratiquent pas la vraie religion. Combattez-les jusqu’à ce qu’ils versent directement la capitation [djizia, impôt de la soumission des dhimmis] en toute humilité ! » (S9 : 29).

La cible est nommément désignée, « ceux qui ne croient pas en Allah ». Non plus ceux qui attaquent l’islam, comme dans le djihad défensif, mais tous les non-musulmans, c’est-à-dire le reste du monde … Et les hadiths en rajoutent une louchée, lorsqu’ils font dire à Mahomet que « J’ai reçu l’ordre de combattre les idolâtres jusqu’à ce qu’ils confessent qu’il n’y a d’autre divinité qu’Allah » (selon Abou Hurayra, Sahi Muslim, 30). Hypocrite Mahomet que voilà, le même qui se plaignait d’être persécuté pour ses croyances, à la Mecque il y a quelques années, le voilà qui proclame qu’il doit combattre le reste du monde à cause de ses croyances ! Vraiment, on n’avait encore jamais mis autant d’amour, de tolérance et de paix dans une seule religion !

Olaf-valse-6
C’est ainsi qu’il est arrivé à conquérir l’Arabie, renouvelant sa doctrine religieuse à mesure que ses forces augmentaient, et justifiant ainsi l’usage d’une violence de plus en plus généralisée. Pardon, mon esprit blasphémateur s’égare, je voulais juste signifier qu’Allah, fort opportunément, dans sa toute puissance, lui révélait de nouveaux versets justifiant sa conduite, quitte à ce que ceux-ci contredisent des versets précédents.

Toutefois, le djihad offensif n’est heureusement pas (pas encore ?) généralisé dans le monde contrôlé par les musulmans (il conviendra de faire le distinguo entre le monde contrôlé par les musulmans et le monde soumis à l’islam dans son acception pure). Certains territoires – péninsule arabique et ses lieux saints – sont les territoires de prédilection du djihad offensif, car ils sont jugés stratégiques. Déjà à l’époque de Mahomet, il s’agissait, et il s’agit toujours, de les purifier de toute présence infidèle :

« J’expulserai d’Arabie les Juifs et les chrétiens, et n’y laisserai que des musulmans » a dit le prophète (selon Al Khattib, Sahi Muslim 4366).

C’est toujours aujourd’hui ce qui justifie la peine de mort applicable à tout Juif ou chrétien mettant le pied à la Mecque. Et cette nécessité d’épuration religieuse, voire ethnique, peut s’étendre au-delà de la péninsule arabique. Il suffit pour cela que les islamistes prennent suffisamment de pouvoir, que les territoires deviennent ainsi « dar-al-islam » comme au Pakistan, en Egypte, en Irak, ou au Londonistan, pour que le djihad offensif devienne la règle, au nom de la religion de tolérance, bien entendu.
 

En conclusion

Et voilà donc le plan de l’islam, le plan auquel obéit le djihad, le plan auquel se doivent d’obéir les bons musulmans, calqué sur la vie même de Mahomet le Beau Modèle, et l’histoire de sa prédication, telle qu’elle est enseignée aujourd’hui par les savants de l’islam, telle qu’on la trouve dans le coran, les hadith, les traditions musulmanes.

Olaf-valse-hannibal
1) Le djihad secret : quand les musulmans sont trop faibles pour combattre, ils prônent la paix et la tolérance, cherchent à s’octroyer le statut de victime et à imposer un deux poids deux mesures favorable à l’islam ; dans le même temps, ils préparent secrètement la conquête à venir dans les étapes suivantes.

2) le djihad défensif : lorsque les musulmans sont assez forts pour combattre mais pas encore assez pour soumettre frontalement les infidèles, ils se cherchent des alibis et des faux prétextes d’attaque envers l’islam (le blasphème d’Asia Bibi par exemple) pour pratiquer le terrorisme, intellectuel et politique, envers les ennemis de la religion de tolérance.

3) le djihad offensif : lorsque les musulmans islamistes ont le pouvoir, ils soumettent violemment les infidèles, essaient de gagner de nouveaux territoires et pratiquent ouvertement l’épuration religieuse.

Et l’on peut donc maintenant s’amuser à voir où en sont les différents pays du monde sur l’échelle du djihad … L’Arabie Saoudite en est sans aucun doute à l’étape 3 – écrasante majorité de musulmans, aucune autre religion que l’islam n’y est tolérée, la parfaite application du manuel du djihad offensif. Le Maghreb, de nombreux pays africains, certaines zones d’Europe (les zones de « non-droit ») en sont à la deuxième étape : les musulmans bénéficient à plein des alliances avec les idiots utiles et combattent selon le djihad défensif – terrorisme, églises brûlées, assassinats, persécution des chrétiens et des infidèles … Pour certains pays – Pakistan, Egypte, Irak – on hésite encore entre l’étape deux et l’étape trois. Faisons confiance aux grands défenseurs des libertés et de la démocratie que sont l’administration américaine et ses alliés pour y donner l’ultime pichenette à la religion de paix, d’amour et de tolérance… L’Europe, l’Amérique du Nord, la Russie, et même tout le reste du monde, et bien vous l’avez deviné : nous en sommes à la première étape. L’islam n’y est bien entendu qu’amour et bienfaisance, les musulmans qui y sont établis ne demandent qu’à y vivre comme tout le monde, mais de grands méchants racistes islamophobes haineux les attaquent à cause de leur foi islamique. Heureusement, l’islam peut compter sur un establishment servile pour voler à son secours, tout comme il a bénéficié du temps de Mahomet de la protection des mêmes puissants alliés.

Olaf-valse-gellules-2

Et bien voilà, vous avez compris l’islam ! Etait-ce donc si difficile ? Maintenant vous savez pourquoi les chrétiens et les juifs sont considérés comme des quasi « untermenschen » dans le monde musulman, pourquoi certains sont prêts à tuer pour des caricatures, pourquoi les musulmans sont si prompts à se prétendre victimes de toutes les discriminations. Tout est écrit, le mode d’emploi est très clair, mais ceux de nos dirigeants qui devraient absolument le lire se refusent à le faire … Merci les musulmans, leurs leaders, leurs relais d’opinion et leurs idiots utiles dans nos pays, qui ont si brillamment réussi la première étape du djihad qu’ils en ont convaincu nos dirigeants que les seules informations valables sur l’islam sont celles à prendre chez eux.

Pouvons-nous donc alors, quand nos dirigeants se refusent à le faire, continuer d’être aussi consciemment aveugles à propos de cette religion et ses visées de domination violente ? Le meilleur allié du djihad, c’est l’ignorance crasse. La meilleure riposte : la vérité ! Et comme nous ne pouvons pas compter sur la loi, et que nous pourrons de moins en moins compter sur elle (à 15, 20 voire 40% d’adeptes de l’islam dans la société, n’espérons rien de la loi et de la puissance publique pour défendre la laïcité, les valeurs, les traditions et les non musulmans), il faut donc nous prendre en main et diffuser au maximum l’information sur les trois étapes du djihad.

Un dernier point et non des moindres sur nos amis musulmans occidentalisés, et revenons, souvenez vous, à notre musulman paisible que je présentai en introduction. Le djihad secret commande aux musulmans de dissimuler leurs intentions de domination sous les atours de la paix et de la tolérance. Mais si vous parlez de cela à vos amis « musulmans paisibles », ils vous riront au nez, vous traiteront de fou et de paranoïaque, et vous défendront la version que nous connaissons bien de la religion de paix, d’amour et de tolérance. Et ils le feront certainement avec la plus grande sincérité, tant ils ont certainement été davantage influencés par le mode de vie occidental que par l’islam. Ils ont beau prier cinq fois par jour ou jeûner pendant le ramadan, le problème, c’est que ces « musulmans paisibles » ne connaissent que peu de choses de l’islam. Ont-ils seulement lu le coran et les hadiths, se sont-ils imprégnés des traditions, que connaissent-ils réellement de ce dont nous avons discuté dans cet article ? Nos amis musulmans paisibles ne sont en rien une source valide de doctrine islamique. La doctrine islamique est inscrite dans les textes, ce ne sont pas ces musulmans paisibles qui la décrètent, et cette doctrine est très claire pour ce qui relève du djihad. Il nous manque donc une étape dans notre échelle du djihad, c’est celle du degré zéro du djihad, pour ceux qui n’ont aucune idée à propos du djihad. Et parce que cette étape valide de fait l’islam et sa doctrine même sans les connaître parfaitement, parce qu’elle les transmet de génération en génération, elle conduit directement à l’étape d’après …

* djihad à comprendre au sens des efforts réalisés pour répandre la foi musulmane, le seul sens qui m’intéresse … Je laisserai les grands savants de l’islam ergoter pour désigner lequel des djihad de cœur de langue, de main ou d’épée est le vrai djihad de la vraie foi musulmane, je m’occupe ici de ce que je vois, je m’occupe des faits  … En aparté, je me fonde ici sur la version religieuse de la personne et de la vie de Mahomet, telle que défendue par l’islam. Elles peuvent s’éloigner grandement de la vérité historique, mais ce n’est pas le sujet de cet article – plus d’infos dans ma chronique !

**traduite en français par votre serviteur

***toujours dans cette même chronique citée précédemment, mais cette fois-ci dans son édition française ancienne, traduite par Zotenberg

***

Three Stages of Jihad, de David Wood : http://youtu.be/ERou_Q5l9Gw

Source: http://www.postedeveille.ca/

04/02/2012

Suisse: la famille touchait l’aide sociale, lui payait avec sa Visa Gold…

Un homme de 48 ans a été condamné à Zurich à 24 mois avec sursis. Sa famille recevait 9131 francs d’aide sociale par mois pendant que lui voyageait et trafiquait avec le Pakistan; son pays d’origine…

On ne va pas se moquer. C’est pratique courante en France aussi… Mais il ne faut pas le dire…

FDF

.

UNE DECISION JUDICIAIRE TRES DOUCE POUR UN ESCROC D’UNE TELLE ENVERGURE

FORT HEREUSEMENT LE PARQUET ENTEND FAIRE APPEL DE LA DECISION DE PREMIERE INSTANCE  

ILS NOUS PRENNENT VRAIMENT POUR DES TIROIRS-CAISSES
JC JC…

.

Arguant que tous les éléments de l’acte d’accusation ne pouvaient être prouvés, le Tribunal de district de Zurich n’a pas suivi le parquet, qui demandait une peine de quatre ans de prison ferme.

Le tribunal n’a finalement retenu que le détournement de 200’000 francs de l’aide sociale. L’acte d’accusation établit toutefois que l’accusé et sa famille ont touché au total un demi-million de francs d’aides entre 2002 et 2007, à raison de 9131 francs par mois.

Ce montant correspondant aux besoins d’une famille de six personnes, relève la Conférence suisse des institutions d’action sociale (CSIAS). Le problème ne réside pas dans la somme versée, mais dans le fait qu’elle a été perçue indûment.

Trafic et gros montants

Lorsqu’il s’est adressé à l’aide sociale, en 2002, l’accusé a caché qu’il percevait de son entreprise de tapis, à Zurich, un salaire de 7500 francs par mois. Il est apparu en outre qu’il avait 100’000 francs sur un compte non déclaré et qu’il avait détourné, pour ses besoins propres, 620’000 francs de prestations d’assurances versées suite à un dommage subi dans son magasin.

L’homme d’origine pakistanaise a parallèlement voyagé et a vendu, dans son pays d’origine, pour des centaines de milliers de francs de matériel technique à des militaires. L’acte d’accusation parle d’un trafic pour un montant brut de 1,8 million de francs au total. L’accusé aurait même cherché à vendre des blindés suisses au Pakistan.

Bien qu’officiellement sans revenus, l’accusé a opéré aussi d’importantes transactions, selon la procureure qui a instruit le dossier. Avec sa carte Visa Gold, il a réglé pour 70’000 francs de factures, procédé à des transferts au Pakistan pour 40’000 francs et retiré 14’000 francs à l’automate du casino de Baden.

Il est apparu enfin qu’il possède deux immeubles au Pakistan. Le parquet de Zurich dit envisager «sérieusement» de recourir contre le jugement prononcé par le Tribunal de district.

Source: http://www.lematin.ch/suisse/

21/01/2012

Le Pakistan traite les femmes comme des bêtes…

Ca étonne quelqu’un? Faites moi en part.

Merci.

FDF

.

Une petite vidéo qui devrait vous « mettre les yeux en face des trous »…

Ici:  http://youtu.be/FbUowMoz5A0

14/01/2012

Témoignage d’un récent CONverti à l’islam: que du bonheur…

Pillé chez http://cafephilodedroite.blogspot.com/

Vous admirerez comme moi le niveau intellectuel de ce nouvel adepte de la « religion » d’amour, de paix et de tolérance… Ainsi que ses « arguments ».

Pars vite faire un stage de terrorisme au Pakistan, mon pote. Tu as encore des lacunes concernant ta nouvelle idéologie… Et enlève ton bonnet: le plus gros de tes neurones a déjà disparu dans les airs.

FDF

.

http://tinyurl.com/6utfhy2

.

Comme Cat Stevens, mais pas le même niveau…

02/01/2012

Horrible: un bébé né hors mariage lapidé à mort à l’appel d’un imam au Pakistan !!!

Dur à lire mais c’est la triste réalité… On ne croyait pas ça possible, à note époque. Et pourtant…

Alors? Toujours en admiration devant la « religion » d’amour, de paix et de tolérance ???

FDF

.

« Ils n’auront pas vécu plus d’un ou deux jours », explique Mohammad Saleem, en désignant les deux tout petits cadavres essuyés avec soin par ses collègues de la morgue de la fondation Edhi à Karachi, la mégalopole du sud. L’infanticide ne cesse d’augmenter dans la conservatrice république islamique du Pakistan, où la naissance d’enfants hors mariage est condamnée et où l’adultère est passible de la peine de mort.

1.210 bébés ont été abandonnés ou tués dans le pays en 2010, contre 999 en 2009 et 890 en 2008, selon Edhi, qui tente de contrer cette tendance. La plupart sont âgés de moins d’une semaine. Des chiffres très partiels car collectés dans les principales villes du pays et n’incluant donc pas la majorité rurale de la société. Au cours du seul mois de décembre dernier, Edhi dit avoir trouvé 40 bébés morts dans les décharges et caniveaux.

Les récits morbides abondent dans les bureaux de la fondation. Entre autres exemples, son directeur à Karachi, Anwar Kazmi, cite le cas d’un enfant de six jours étranglé puis brûlé, un autre trouvé devant une mosquée après avoir été lapidé à mort à l’appel d’un imam qui a depuis disparu…

« Ne les tuez pas, déposez-les ici », implore un poster affiché devant les locaux de la fondation, où des berceaux ont été installés à cet effet. « Les gens se débarrassent des enfants car ils les considèrent comme illégitimes, mais ce sont avant tout des êtres innocents qui ne demandent que de l’amour », plaide Abdul Sattar Edhi, créateur de cette ONG aux multiples branches et figure humanitaire la plus célèbre du pays.

La fondation possède dans les faubourgs de la ville un cimetière parsemé de petites tombes anonymes. « Nous avons acheté ce terrain car le précédent était plein, rempli de centaines de corps », précise son gardien, Khair Mohammad.

90% des enfants trouvés morts par Edhi sont des filles, souligne M. Kazmi. « Le nombre d’infanticides de filles a beaucoup augmenté » en raison des difficultés économiques de la population, aggravées par les gigantesques inondations de l’été dernier, explique-t-il.

Au Pakistan, les filles sont considérées comme un fardeau plus lourd pour les familles, la plupart des femmes ne travaillant pas et restant à la charge de leurs parents, puis de leur mari. Une famille, en outre, peut avoir à dépenser plus d’un million de roupies (près de 8.900 euros) pour marier une fille dans les règles.

Jusqu’à 200 bébés sont déposés chaque année dans les 400 berceaux installés par Edhi à travers le pays, selon la fondation, qui dit avoir reçu plusieurs milliers de demandes d’adoption par des couples sans enfants.

L’avortement est interdit au Pakistan, sauf lorsque la grossesse menace la vie de la mère. Certains estiment que sa légalisation réduirait le nombre d’infanticides et sauverait des femmes qui meurent en accouchant dans la rue.

Une personne reconnue coupable d’assassinat encourt théoriquement jusqu’à la peine de mort. L’abandon d’enfant peut coûter sept ans de prison, l’enterrement clandestin deux ans. Mais ces législations sont rarement appliquées. La plupart des commissariats de police n’enregistrent même pas les affaires d’infanticide », note Abdul Rasheed, un avocat. « Alors enquêter dessus…. »

Source : Retrouvés dans une décharge de Karachi, les corps sans vie de deux nouveau-nés sont lavés une dernière fois avant d’être enterrés. Comme des centaines d’autres au Pakistan, où la crise économique pousse de plus en plus de familles à l’infanticide.

17/12/2011

Horreur: des combattants talibans pakistanais ont coupé les seins d’une femme qui allaitait son enfant !

Et ont forcé d’autres femmes de manger les morceaux !

.

Cet incident sanglant est décrit dans un rapport sur ​​la maltraitance des femmes dans les régions tribales bordant l’Afghanistan, en proie au militantisme.

.

Dédié à celles et ceux qui m’accusent d’islamophobie.

En lisant ces lignes, j’ai eu envie de vomir… Avouez qu’il y a de quoi. Dénoncer ces faits est nécessaire, pour la sauvegarde de notre chrétienté; que veulent anéantir les islamistes et la remplacer par leur idéologie…

FDF

.



L’incident s’est produit lorsque cinq militants sont entrés dans une maison et ont vu la femme en train d’allaiter son enfant. L’Express Tribune cite le rapport intitulé Impact of crisis on women and girls in FATA (l’impact de la crise sur les femmes et les filles des régions tribales). Ce rapport de l’organisation de droits humains « Khwendo Kor » (Maison des soeurs en pachto) publié avec le soutien financier de l’ONU, est basé sur des études de cas de femmes de la ceinture tribale vivant dans des camps érigés à Khyber-Pakhtunkhwa pour les personnes déplacées en raison du militantisme. Les femmes des régions tribales sont plus susceptibles d’être victimes d’abus dans un contexte post-conflit, qu’elles fassent ou non partie du conflit, indique le rapport.

Le rapport révèle également que dans les camps, des femmes ont été forcées d’avoir des relations sexuelles en échange de nourriture et d’autres articles. Les filles et les veuves sont plus exposées à de tels abus. « Quand je suis allée chercher de la nourriture à l’entrée principale du camp, un agent de sécurité m’a forcé à avoir des relations sexuelles en échange d’huile de cuisson et de lentilles », a déclaré une femme de 22 ans du camp de Jalozai citée dans le rapport.

Les enquêtes menées dans les camps de secours de Nahqai et de Jalozai montrent que les femmes ne sont pas à l’aise d’aller aux toilettes parce que des hommes rodent continuellement dans les parages. Le rapport fait également état d’une augmentation des « crimes d’honneur » visant les femmes violées, le viol étant considéré comme un déshonneur pour la famille. Les mariages forcés, les crimes d’honneur, l’échange de femmes entre tribus et la naissance d’enfants handicapés à cause des mariages entre cousins germains rendent les femmes très dépendantes, indique le rapport.

Source : Taliban cut nursing woman’s breast, asked others to eat pieces: UN-backed report, Indian Express, 16 décembre 2011.

Traduction par http://www.postedeveille.ca/

15/12/2011

Pakistan : Une chrétienne enceinte battue par la police !

Si si; ils ont osé… La barbarie n’a pas de limites, en islam.

Bande de lâches! Bande de demeurés !

FDF

Photo d’illustration

.

« Je les ai supplié d’arrêter en leur disant que j’étais enceinte de 5 mois mais elles ont continué pendant près de 3 heures. Elles ont essayé de me forcer à admettre que j’avais commis le vol, elles ont menacé de tuer mon bébé mais j’ai refusé de me déclarer coupable d’un crime que je n’ai pas commis. » Finalement, alors qu’elle était sur le point de mourir, Salma a été conduite à l’hôpital Benazir Shaheed où les médecins ont fait tout leur possible pour la sauver, elle et son bébé :

Rachid ajoute que les policiers ont essayé de lui faire renier sa foi : « Un policier m’a proposé d’abandonner l’accusation de vol si je reniais Jésus et devenais musulman. Je lui ai répondu : peu importe ce qui m’attend, je ne renierai jamais ma foi et je ne reconnaitrai jamais un vol que je n’ai pas commis. »

Aujourd’hui, faute de preuves, Salma et Rachid ont été relâchés mais ils ont perdu leur emploi. Salma devra comparaître devant la justice le 8 décembre.

Source: http://prophetie-biblique.com/

09/12/2011

Pakistan: un chrétien brûlé vif, sa femme violée par la police. Ils refusaient de se convertir à l’islam.

Brûlé vif par des musulmans… Si ça m’arrivait, je boirais 10 litres d’essence avant et je resterais tout près d’eux…

Bande d’êtres immondes !!!

FDF

.


Un chrétien dans la province du Pendjab au Pakistan est entre la vie et la mort depuis samedi 20 mars, après avoir été brûlé vif par des religieux musulmans, accompagnés par des membres de la police, tandis que sa femme était violée par des policiers.

Leur crime est d’avoir refusé de se convertir à l’islam selon des témoins chrétiens et les sources hospitalières qui disent être au courant de l’affaire, rapporte BosNewsLife. Arshed Masih a été brûlé vendredi 19 mars en face d’un poste de police de la ville de Rawalpindi, près de la capitale pakistanaise Islamabad, après des menaces de mort proférées par son employeur musulman, le Sheikh Mohammad Sultan, un homme d’affaires influent, et par les leaders religieux, a déclaré l’hôpital à l’agence BosNewsLife.

Sa femme, Martha Arshed, aurait été violée par des policiers. Leurs trois enfants – âgés de 7 à 12 – auraient été forcés d’assister à l’agression contre leurs parents.

“Tous deux, [Masih et sa femme] ont été transportés à l’hôpital Holy-Family et sont sous traitement”, dit un employé de l’hôpital.

Il est dans un état grave, brûlé sur environ 80 % de son corps.

Enquête policière

Les agents de la police locale ont indiqué qu’ils étaient «au courant» des attaques menées par des dirigeants musulmans et, apparemment, certains agents ont ajouté qu’une enquête était en cours. Samedi soir, aucune enquête n’avait encore été signalée. (Mais dimanche les autorités pakistanaises ont annoncé l’ouverture d’une enquête.)

Avant que les tensions ne surviennent au sujet de sa foi chrétienne, Masih travaillait comme chauffeur et sa femme comme servante de l’homme d’affaires musulman depuis 2005, disent des témoins chrétiens.

Le couple vivait semble-t-il avec leurs enfants dans l’aile des serviteurs de la résidence de Sultan à Rawalpindi. En janvier, les chefs religieux et l’employeur auraient demandé à Arshed ainsi qu’à toute sa famille de se convertir à l’Islam Après son refus, le groupe l’aurait menacé de «conséquences désastreuses».

Arshed proposa sa démission, mais l’homme d’affaires aurait dit qu’il le «tuerait» s’il devait partir.

Apparemment, il a également déclaré aux médiateurs chrétiens qu’il ne permettrait jamais que cette famille chrétienne aille vivre ailleurs.

Cette semaine les tensions sont montées d’un cran après que Sultan a signalé un vol de 500.000 roupies pakistanaises (5952 $), selon une déposition vue par BosNewsLife.

Dans le document aucun membre de la famille chrétienne n’est nommé comme suspect.

Source: http://www.forum-religions.com/

10/11/2011

Un « demi » fier combattant du « prophète »…

Attention! Personnes sensibles s’abstenir…

.

Il s’en fout, le type. Il ira au paradis d’Allah où l’attendent les 72 « ispices di conasses ». Mais il risque de se trouver con: il a perdu ses outils dans l’affaire…

FDF

.


Un pieux musulman a commis une erreur irréparable et a fait détoner par inadvertance  sa ceinture d’explosifs avant d’arriver à la mosquée…

Ses coreligionnaires étonnés prennent des photos souvenir avec leurs portables.

Attention; c’est par là dessous que ça se passe…

3

2

1

Boum!

Photo pillée chez Bivouac…

05/11/2011

Pakistan: des chrétiens roués de coups et contraints à réciter les prières islamiques sous menace de mort !

Idéologie de merde !!!

FDF

.


Le but était de trouver et de tuer Amanat Masih, un chrétien accusé injustement de blasphème, arrêté puis remis en liberté par un tribunal qui a constaté la fausseté des accusations portées contre lui. C’est pour ce motif qu’un groupe de militants intégristes islamiques conduit par un imam a enlevé Shahzad Masih, 23 ans, fils de Amanat Masih, et son épouse, Rukhsana Bibi, âgée de 20 ans. Le groupe les a enlevés le 26 octobre dernier dans leur village natal, Farooqabad, dans les environs de Sheikhpura dans la province du Punjab. Il les a roués de coup et les a contraint à réciter les prières islamiques sous menace de mort. Il les a ensuite tenus en otage pendant 10 jours de manière à faire en sorte qu’Amanat Masih accepte de servir de monnaie d’échange afin de libérer ses enfants. Amanat Masih en effet – arrêté sur la base de la loi sur le blasphème en 2007 mais acquitté par la Cour d’Appel – vit en clandestinité pour motifs de sécurité.
Le tout, remarque l’ONG « World Vision in Progress » qui a signalé le cas à Fides, est intervenu sous le couvert d’influents hommes politiques musulmans appartenant à la « Pakistan Muslim League – N » parti représenté au Parlement national et qui participe au gouvernement de la populeuse région du Punjab.
Les haut-parleurs de la mosquée de Farooqabad ont été jusqu’à annoncer officiellement que « Shahzad Masih et Rukhsana Bibi ont embrassé l’islam et abandonné la foi chrétienne ». Le piège était prêt pour appâter Amanat et accomplir la énième exécution sommaire d’un chrétien considéré blasphémateur. Seule l’intervention rapide de l’ONG « World Vision in Progress », qui offrait déjà sa protection à Amanat, auprès des autorités de police a évité un autre épanchement de sang et a permis – dans l’une des rares affaires classées avec succès – la libération du jeune couple.
Selon « World Vision in Progress », 24 cas de conversion forcée à l’islam concernant des femmes chrétiennes ont été enregistrés au Punjab au cours des trois derniers mois. Par ailleurs, 96% des cas de blasphème ont lieu au sein de la province du Punjab – ajoute l’ONG – et la majeure partie des cas demeure impunie.

Source: http://www.chretiente.info/

12/10/2011

Violée par des islamistes, cette jeune chrétienne est forcée d’épouser l’un d’eux !

Pakistan: là, on atteint les bas-fonds… Idéologie de merde !!!

FDF

.

Enlevée et violée de manière répétée pendant huit mois par une bande de militants islamiques. Annihilée et traumatisée, elle a été convertie à l’islam et contrainte à contracter un mariage islamique. L’histoire d’Anna (nom de fantaisie), adolescente chrétienne de 12 ans, est semblable à celle des quelques 700 adolescentes et jeunes filles chrétiennes, et au moins 250 hindoues qui subissent, chaque année, de terribles violences et abus au Pakistan. Les musulmans, racontent des sources de Fides au Punjab engagées dans leur assistance, « les considèrent comme des objets, des marchandises et les traitent comme des bêtes ».
La communauté chrétienne au Pakistan est fortement indignée après le énième cas de violence impunie. Ainsi que l’indiquent des sources fiables de Fides, « les ravisseurs et les violeurs d’Anna sont libres parce qu’ils appartiennent à un groupe radical islamique, le Lashkar-e-Tayyaba (interdit pour faits de terrorisme) et la police s’est même refusée de prescrire une visite médicale ». Le magistrat du secteur a enregistré une plainte contre un certain nombre de musulmans mais il n’a disposé aucune mesure restrictive à leur encontre. La police a invité les parents d’Anna à remettre la jeune fille « à son mari légal » (l’un des violeurs) sans quoi ils pourraient subir un procès pénal.
Anna, 12 ans, est la fille d’Arif Masih, balayeur à Shahdra, dans les environs de Lahore, capitale de la province du Punjab. Elle a été enlevée par deux musulmans le 24 décembre 2010 après être tombé dans un piège tendu par l’une de ses amies. Malmenée et violée pendant des jours, elle a été contrainte à signer un certain nombre de documents attestant sa conversion et son mariage avec l’un des criminels, Muhammad Irfan.
Le 5 janvier 2011, son père a déposé plainte (First Information Report) contre X. C’est seulement en septembre, soit huit mois après sa disparition, qu’Anna a appelé sa famille depuis Tandianwalla, dans le district de Faisalabad, à 190 Km de Lahore. Elle a indiqué avoir été enlevée mais être parvenue à s’enfuir. Revenue dans sa famille, elle a raconté son histoire au magistrat. Mais Muhammad Irfan a présenté un certificat de mariage grâce auquel même l’accusation de viol est tombée. La police a conseillé aux parents d’Anna de la remettre à son bourreau. Aujourd’hui, Anna et ses parents se cachent et les militants du Lashkar-e-Tayyaba leur donnent la chasse.
« Entre autre, le mariage en dessous de 16 ans est illégal. Ceci démontre que le gouvernement, la magistrature et la police du Punjab cherchent à couvrir les méfaits des groupes radicaux islamiques et en sont complices » remarque une source de Fides. Au Pakistan, il est fréquent que des groupes extrémistes islamiques enlèvent et violent des jeunes filles appartenant aux minorités chrétiennes et hindoue. Selon Amarnath Motumal, avocat et membre de la Commission pour les droits de l’homme du Pakistan, ONG connue disposant de sièges dans toutes les provinces, chaque mois, ce sont 20 jeunes filles hindoues qui sont enlevées et converties de force.
Les organisations chrétiennes et la société civile ont recueilli de nombreux cas et histoires dans le cadre desquels la police a omis de mener l’enquête et elles demandent aujourd’hui une intervention décidée du gouvernement, faisant appel aux Nations unies afin de bloquer de telles violations flagrantes des droits de l’homme.

Source: http://www.chretiente.info/

04/09/2011

Pakistan: les talibans en sont à prendre des enfants en otages… On atteint des sommets !

Et rien n’interdit de penser qu’ils pourraient les tuer. Les talibans ne sont plus à un égorgement humain près… Je prône l’éradication totale et rapide de cette de ces pourritures de meurtriers islamistes !  S’en prendre à des enfants; quel acte de courage !!!

Et vous, les maîtres à penser musulmans de la religion d’amour et de paix, de France et d’ailleurs? Vous ne « condamnez » pas çà ?

Qui ne dit rien consent. On attend un communiqué et vite! Car dans ce cas, il ne s’agit pas simplement d’une mosquée taguée…

FDF

.

De futurs combattants, certes, mais des enfants avant tout…

.

25 enfants pakistanais enlevés par les talibans !

Les enfants, qui étaient en randonnée du côté afghan de la frontière, sont retenus en otage parce que leurs parents « aident le gouvernement » et combattent les taliban. 

Les taliban pakistanais ont revendiqué ce samedi la capture d’environ 25 enfants, enlevés en représailles au soutien de tribus à l’armée dans le nord-ouest du pays. 

Des responsables pakistanais avaient indiqué vendredi que les enfants avaient été capturés après s’être aventurés du côté afghan de la frontière lors d’une randonnée. 

Selon le porte-parole des taliban pakistanais qui a confirmé qu’ils retenaient les enfants, ils ont été « enlevés car leurs parents et les chefs tribaux aident le gouvernement et combattent contre nous« . 

Les enfants sont détenus dans un lieu inconnu. 

Un ministre du gouvernement pakistanais a confié que le ministre de l’Intérieur était en contact étroit avec les autorités afghanes. « L’accident a eu lieu de leur côté et, comme le veut la loi, il est de la responsabilité du gouvernement afghan de leur permettre de revenir sain et sauf au Pakistan », a déclaré le ministre pakistanais des Régions. 

Les enfants viennent des tribus de Mamoun, qui sont opposés à Al Qaïda et aux taliban. 

Source: http://www.lexpress.fr/

28/08/2011

Le 11 septembre sera dignement célébré…

Après Oussama Ben Laden, les troupes américaines semblent avoir « négocié » le N° 2 d’Al-Qaïda… A qui le tour?

FDF

.

Et un:

Et deux:

.

Le numéro 2 d’al-Qaida aurait été tué !

Le numéro deux d’al-Qaida, Atiyah abd al-Rahman, a été tué au Pakistan, a indiqué samedi un haut responsable américain. Un haut responsable américain a en effet indiqué sous couvert d’anonymat qu’Atiyah abd al-Rahman avait été tué dans la zone tribale du Waziristan le 22 août, sans en dire plus sur les circonstances de sa mort.

Des responsables dans la région tribale avaient indiqué à l’AFP, la semaine dernière, qu’un drone américain qui avait tiré sur un véhicule dans le Nord Waziristan avait tué quatre personnes.

Le responsable américain a estimé que la mort d’Atiyah abd al-Rahman était un coup très dur pour al-Qaida dans la mesure où son chef, Aymen al-Zawahiri, se reposait beaucoup sur lui depuis la mort de Ben Laden et même avant. « Le matériel qui a été trouvé dans la maison de Ben Laden a clairement montré que (Atiyah abd al-Rahman) était profondément impliqué dans la direction des opérations d’al-Qaida », a dit le responsable. « Il a assumé plusieurs responsabilités dans l’organisation et sera très difficile à remplacer« , a-t-il ajouté.

Appel à l’unité

L’annonce de cette mort intervient alros que les Etats-Unis s’apprêtent à commémorer les dix ans des attentats du 11-Septembre.

Samedi, dans son adresse hebdomadaire à la radio, le président américain Barack Obama a appelé les Américains à l’unité, soulignant que les Etats-Unis avaient toujours de lourds défis à relever, à quelques jours de la commémoration des attentats. Dix ans après ces attaques qui avaient touché New York, Washington et la Pennsylvanie, faisant près de 3.000 morts, le président américain a évoqué le sens de la communauté qui avait prévalu dans l’immédiat après 11-Septembre.

« Alors que nous allons célébrer cet anniversaire solennel, retrouvons encore une fois cet esprit« , a-t-il déclaré. « Et montrons que ce sens de la communauté dont l’Amérique a besoin n’est pas seulement passager, qu’il peut être une vertu durable — pas juste pour un jour, mais tous les jours ». Pour le président américain; c’est une nouvelle victoire après la mort le 1er mai dernier d’Oussama Ben Laden, tué au Pakistan lors d’une opération commando des forces spéciales américaines à Abbottabad (nord d’Islamabad).

Source: http://www.lefigaro.fr/

20/08/2011

Pakistan: on n’en finit plus avec la christianophobie…

Ils vont l’avoir, le retour de bâton; ils vont l’avoir. En France et dans les pays chrétiens, nous avons plein trop de musulmans… La loi du Talion; rien de tel. Ils massacrent et maltraitent les chrétiens d’Orient? Ok; la peur va changer de camp… J’en connais un paquet que ça démange.

FDF

L’atlas de la persécution des chrétiens…

.

Une jeune femme catholique enlevée et faussement convertie à l’islam, menacée de mort après qu’elle ait échappé à son ravisseur.

.

Un nouveau cas de jeune femme chrétienne pakistanaise enlevée et contrainte à une conversion forcée à l’islam a été signalé à l’Agence Fides par l’Association des Pakistanais chrétiens en Italie.

Il s’agit d’Arifa Alfred, jeune catholique de 27 ans, de Nawa Killi, Quetta, enlevée par un musulman, Amjad, en mai 2009. L’homme a été aidé par deux complices pour réaliser un séquestre programmé avec soin. Les deux complices en question sont deux amies d’Arifa, Lubna et Rebecca. S’étant rendue chez cette dernière, elles ont servi à Arifa du thé drogué.
Une fois inconsciente, la jeune femme a été enlevée par Amjad. Lorsque Arifa a repris connaissance, elle se trouvait au domicile de ce dernier. Amjad lui a déclaré qu’elle s’était convertie à l’islam et l’avait épousé, lui présentant un faux certificat de mariage.
Arifa a nié s’être convertie et plus encore avoir épousé son ravisseur attendu qu’elle était inconsciente. Pour vaincre la résistance de la jeune femme, Amjad l’a soumis à des tortures mentales et physiques. Arifa a été constamment droguée, recluse et durement frappée pendant deux ans, tentant vainement de fuir à plusieurs reprises.
La nuit précédant le 1er août, Amjad a frappé violemment Arifa, lui causant différentes lésions internes. Le 1er août, la jeune femme a trouvé, pour la première fois en deux ans, la porte ouverte et, bien que gravement blessée, elle est parvenue à s’enfuir. Elle a pris un pousse-pousse et s’est rendue à l’hôpital civil où elle a été soignée. Elle s’est ensuite rendue chez son frère Adnan.
La jeune femme a ensuite déposé plainte contre Amjad mais la police n’a pour l’heure rien fait pour présenter le coupable à la justice. D’autre part, l’inspecteur de police a indiqué être content qu’Arifa se soit convertie à l’islam.
Actuellement, Arifa et sa famille sont en fuite parce qu’ils ont reçu des menaces de mort de la part d’Amjad. En effet, ce dernier affirme qu’Arifa est musulmane et qu’elle est son épouse. Pour ce motif, elle ne peut s’échapper de la maison, sans quoi, elle sera tuée ainsi que sa famille. De son côté, Arifa réaffirme : « je suis chrétienne et je suis toujours demeurée ferme dans ma foi chrétienne, continuant à prier dans mon cœur Jésus Christ et la Bienheureuse Vierge Marie au cours de ces deux années de captivité afin d’obtenir la liberté ».

Source: http://www.chretiente.info/

13/08/2011

Passé entre les gouttes…

Vous ne devriez pas l’avoir vue passer, cette info (ça date de mai). On ne l’a pas médiatisée. Ce n’est pas fait pour rassurer mais il faut que le monde sache… Les Français convertis à l’islam et envoyés en « formation » de terroristes, ça n’est pas du pipo. Rassurons nous, il n’y a pas que des Français… Mais ce mec a peut être tué un soldat Français…

FDF

Photo d’illustration

.

Un Français tué en Afghanistan … du côté Taliban.

Plusieurs talibans ont été abattus le 9 Mai 2011 dans la province de Zabol au Sud-est de l’Afghanistan, et l’un deux possédait un passeport Français.

« Plusieurs insurgés ont été tués vers le 9 mai dans une opération dans la province de Zabol. Parmi eux, figurait un homme porteur d’un passeport français »
Bernard Valero, porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

L’homme s’entraînait sans doute au djihad, et d’ailleurs, Claude Guéant, a récemment rappelé « qu’un certain nombre de Français sont allés se former au jihad en Afghanistan ».

De longue date, les responsables français du renseignement et de la lutte antiterroriste ciblent les djihadistes partis combattre les forces internationales en Afghanistan, comme la menace principale à l’intérieur des frontières.

Selon les services Français, quelques dizaines de Français s’entraineraient à la Guerre Sainte en Afghanistan.
Leur retour en Europe est surveillé de près, et ces précautions ce sont révélées efficaces, quand une dizaine de djihadistes ont été capturés en Ile de France, dont quelques uns cueillis à leur descente d’avion.
C’est le cas notamment d’un Indien qui serait l’animateur de ce réseau djihadiste Français. Cet homme était d’ailleurs « la cible principale » de l’opération menée contre les réseaux djihadistes Français et celui-ci aurait « des liens avec le Pakistan.
Les autres interpellés au cours de cette même opération sont soupçonnés d’avoir effectué des allers-retours vers la zone Pakistano-afghane.

Ils auraient été identifiés notamment à la faveur d’échanges sur internet, a expliqué une source proche de l’enquête.

Source: http://infos-meconnues.blogspot.com/

08/08/2011

Pakistan: des femmes chrétiennes contraintes par la force d’épouser des musulmans.

« Religion » de tolérance… Idéologie de tarés, plutôt.

FDF

.

De plus en plus de femmes chrétiennes sont contraintes par la force d’épouser des musulmans au Pakistan. « Les cas de conversions forcées augmentent de façon alarmante », déclare Mgr Rufin Anthony, évêque catholique d’Islamabad. Il réagissait à l’enlèvement le 3 août d’une jeune chrétienne, Mariam Gill, qui se trouvait sur le marché de Kahota, une ville distante de quelque 20 km d’Islamabad, la capitale du Pakistan.

Mariam Gill a été kidnappée le 3 août dernier par Muhammad Junaid, un musulman de la ville, et ensuite convertie de force à l’islam et contrainte à l’épouser, rapporte l’agence de presse catholique romaine AsiaNews. Munir Gill, le père de la victime, déclare que Muhammad Junaid est « un important homme d’affaires », qui depuis quelque temps avait jeté son dévolu sur sa fille.

   Munir Gill avait dénoncé cette intention à plusieurs reprises au père du kidnappeur et à la police, mais « sans résultat ». Malgré une plainte formelle déposée par les parents de la victime au poste de police, Amir Mirza, fonctionnaire de la police de Kahota, a considéré l’auteur de l’enlèvement comme un « homme d’affaires musulman respectable » et déclaré que la fille s’était convertie et mariée de sa propre volonté.

Les chefs religieux musulmans saluent cet « acte noble » conforme à la charia

Egalement complices de cet enlèvement, les chefs religieux musulmans locaux, qui ont qualifié cet enlèvement et la conversion à l’islam de cette fille d’ »acte noble », conforme à la charia, la loi islamique. En outre, ont-ils décrété, le changement de religion a eu lieu selon les règles et doit être considéré comme valide. Le 5 août dernier, le chef musulman de la zone, Maulana Hafeez Aziz, a converti Mariam Gill à l’islam et a célébré son mariage avec Muhammad Junaid. Pour lui, « seul un vrai musulman » peut agir ainsi.

   Les chrétiens locaux estiment que ce nouvel acte commis contre les femmes chrétiennes au Pakistan est un indice du climat d’impunité dont jouissent ceux qui commettent ce genre d’abus. Mariam Gill, interrogée par des fonctionnaires locaux, a répété qu’elle avait été enlevée et contrainte par la force à se convertir à l’islam, mais qu’elle n’avait aucune intention d’abandonner le christianisme. A la fin des entretiens, les responsables ont décidé de rendre la fille à sa famille d’origine, mais Muhammad Junaid l’a déjà menacée de « conséquences terribles » si on ne lui « rend » pas la jeune fille.

   Mgr Rufin Anthony, interrogé par AsiaNews, a relevé qu’il s’agissait là d’un événement « horrible », confirmant que les cas de conversions forcées augmentent à un taux alarmant: « l’enlèvement de filles chrétiennes est devenu une pratique courante au Punjab. Les responsables de la sécurité doivent garantir le respect de la loi ». Les violences contre les minorités au Pakistan ne concernent pas seulement les jeunes chrétiennes, mais touchent aussi les Hindous, contraints à chercher refuge de l’autre côté de la frontière, affirme l’évêque d’Islamabad. Pakistan:



Source: http://www.kipa-apic.ch/

29/07/2011

La charia, ça ne rigole pas…

Mais mon Dieu, qu’est-ce qu’ils sont cons !!! Le pire est qu’ils ne s’en rendent même plus compte. On savait certains « fidèles » atteints de zoophilie aigüe, mais là…

Il faut que je surveille mes lapins nains. Ce sont deux femelles et j’habite à proximité d’une mosquée…

FDF

.

Pakistan : une ânesse abattue pour « adultère » !!!

Une autre victime de crime d’honneur… et son amant a échappé de près au même sort !

Osama-donkey
___________________

Aussi incroyable que cela puisse paraître, une ânesse déclarée «adultère» a été abattue dans une région éloignée lundi. La Jirga (assemblée des aînés) a imposé une amende de 110.000 roupies à son «amant» présumé.

Selon les rapports, un villageois du nom de Ghazi Khan, alias Malang, du village de Ghahi Khan Jatoi, a abattu son ânesse pour avoir commis l’«adultère» avec Sikandar Ali, alias Deedo. Il a également tenté de tuer l’amant présumé Sikandar, mais celui-ci a réussi à s’échapper et s’est livré à une personne influente de la région.

Selon certaines sources, la personne influente a convoqué les deux parties et imposé une amende de 110.000 roupies à l’amant adultère Sikandar. Ces sources ont dit que Sikandar et sa famille avaient dû verser 50.000 roupies immédiatement, le reste étant payable par versements. Les sources ont ajouté que devant les membres de l’assemblée, Sikandar s’est dit non coupable d’adultère avec l’ânesse, mais qu’ils n’en ont pas tenu compte. La famille de Sikandar a déclaré que celui-ci avait payé 50.000 roupies pour sauver sa vie, faute de quoi il aurait été tué.

Source : Donkey declared ‘Kari’ killed,  et http://www.legaulois.info/

14/07/2011

Péril jaune… Et vert.

Encore une preuve de la lâcheté des talibans qui profitent de l’innocence des enfants… Bande de fumiers !

FDF

.

Des bambins chinois s’entrainent au Djihad …

Sans doute les talibans trouvent-ils que le commerce d’enfants kamikazes coûte trop cher … toujours est-il que maintenant, ils exploitent les enfants chinois, pakistanais ou Afghans, en les apprennant au Djihad … à partir de 5 ans …

Encore une de leurs techniques, toutes plus odieuse que les autres … Quand aux fillettes, si elles ne sont pas aptes à la guerre … eh bien le plus simple est de les envoyer se faire sauter en toute innocence, procédé déjà utilisé de nombreuse fois …

Lu sur Poste De Veille.
 
Des enfants visent avec des fusils AK-47 pour s’entraîner à faire la guerre aux troupes britanniques. Ils sont formés au combat même s’ils peuvent à peine tenir les armes létales.
Des vidéos choquantes montrent des bambins d’à peine cinq ans s’entraîner comme «martyrs» dans un camp secret d’Al-Qaïda. Ils apprennent à faire sauter des immeubles et à placer des bombes en bordure des routes. Les commandants britanniques en Afghanistan disent que les talibans utilisent de plus en plus des enfants comme kamikazes et boucliers humains pendant les combats.
Les images montrent des enfants applaudissant quand une voiture de police jouet est déchiquetée par une bombe après qu’un bambin ait pressé un bouton sur un téléphone mobile. Les enfants, dont certains portent un uniforme de camouflage, se montrent impatients dans la file où ils attendent de recevoir leur fusil.  

Des centaines d’enfants apprennent à devenir des tueurs dans le camp de militants basé au Nord Waziristan avant d’être envoyés de l’autre côté de la frontière pour se battre contre les troupes occidentales. Ces enfants sont d’ethnie turque Ouïgour – des musulmans chinois en fuite qui se sont installés au Pakistan, en Afghanistan et au Kazakhstan.

Source: http://infos-meconnues.blogspot.com/

01/07/2011

Ils ne sont pas heureux…

Piqué à Nitro. Merci. Ca vaut un billet; le voici:

FDF

.

Ils ne sont pas heureux ….

Si on réfléchit bien …….. l’analyse n’est pas fausse !!!!!!

En fin de compte: Les Arabes ne sont pas heureux

Ils ne sont pas heureux à Gaza
Ils ne sont pas heureux en Egypte
Ils ne sont pas heureux en Lybie
Ils ne sont pas heureux au Maroc
Ils ne sont pas heureux en Tunisie
Ils ne sont pas heureux en Algérie
Ils ne sont pas heureux en Iraq
Ils ne sont pas heureux en Iran
Ils ne sont pas heureux au Yémen
Ils ne sont pas heureux en Afghanistan
Ils ne sont pas heureux au Pakistan
Ils ne sont pas heureux en Syrie
Ils ne sont pas heureux aux Emirats
Ils ne sont pas heureux au Liban
Ils ne sont pas heureux en Arabie
Ils ne sont pas heureux au Koweït

Et où sont-ils heureux ?
Ils sont heureux en Angleterre
Ils sont heureux en France
Ils sont heureux en Italie
Ils sont heureux en Allemagne
Ils sont heureux en Suède
Ils sont heureux aux USA
Ils sont heureux en Norvège

Ils sont heureux dans tous les pays NON Musulmans

Et qui blâment-ils
Pas l’Islam
Pas leurs leaders
Pas eux-mêmes

Ils blâment les pays où ils sont heureux !!!!

Page suivante »