Francaisdefrance's Blog

14/06/2011

Dijon: un drapeau Français arraché, lacéré, incendié, sur un momument aux morts !

Inutile de chercher bien loin les auteurs de cette infamie. Qui peut détester notre drapeau à ce point? Je vous laisse deviner…

FDF

.

Le Comité du Souvenir Français, entre « Ecoeurement et colère »

Le Comité de Dijon du Souvenir Français tient à communiquer : « Nous venons d’apprendre que le drapeau tricolore qui flottait au vent devant le Mémorial des Morts pour la France en Extrême-Orient, Place Gaston Gérard, a été arraché, lacéré, et qu »on » a même tenté d’y mettre le feu »

« Au-delà des haut-le-coeur qui nous saisissent, nous tenons à crier notre colère et à réaffirmer avec force (le monument a déjà été profané il y a plusieurs mois !) que ce délit, car c’en est un (Art. 1 du Décret n°2010.835 du 21 juillet 2010) relatif à l’incrimination de l’outrage au drapeau), est un outrage qui ne doit pas rester impuni. Comment accepter, pire encore, nous résoudre sans nous trahir, que l’emblème de nos pères tombés au champ d’honneur pour que nous vivions libres soit ainsi souillé ?

Au nom du sang versé pour leur liberté, que ces voyous sachent bien que la lâcheté de leurs actes minables les déshonore à jamais ! En s’attaquant à notre symbole national, ce sont les valeurs universelles de Liberté d’Egalité et de Fraternité qu’ils nient, c’est la mémoire de nos pères qu’ils insultent, c’est l’Histoire du pays qu’ils injurient et bafouent. Cette infamie, jamais nous ne l’accepterons ! Notre drapeau n’est pas qu’une simple pièce d’étoffe, ses plis renferment la gloire et l’honneur d’une nation, sa souffrance et son sang. Voilà ce que ces gens-là ont profané. Un tel acte, de tels individus ne méritent que notre mépris.

Qu’ils comprennent bien toutefois que nous ne resterons pas impassibles? Le drapeau est sacré. Il représente la France. Et la France sera toujours « le soldat de l’idéal ». Résolus, absolument déterminés, patriotes responsables et libres, nous saurons faire notre devoir. »

Source: http://www.bienpublic.com/fr/

22/03/2011

Maître Collard et le malaise de la France…

SI CELA VIENT VRAIMENT DE LUI, EN CAS DE PROBLEME, JE LE PRENDS COMME AVOCAT…

.

Libres propos de Gilbert Collard (avocat)

.
Marine Le Pen donnée par un sondage en tête au premier tour de la présidentielle, je crains le pire pour le révérend père président de la République, Nicolas Sarközy du Chardonnet.


Va-t-on le filmer, errant sur les lieux de mémoire vêtu d’une soutane noire ?
Va-t-il transformer le Fouquet’s en lieu de pèlerinage pour people repentis ?
Va-t-il remplacer le marathon de New York par le marathon de Saint- Jacques de Compostelle ?


Ce petit jeu cache une vraie trouille qui est une peur politique des conséquences de la maltraitance identitaire française depuis des années.
Depuis vingt ans, peut-être plus, une certaine honte de la France a été cultivée, reléguant à une forme de racisme simplificateur toute revendication de dignité nationale, d’expression d’une histoire millénaire, de souhait secret d’’être un peu respecté.

S’il n’’y avait Marine Le Pen qui ose exprimer haut et fort le non-dit d’’une France  exaspérée d’’être ignorée, croyez-vous qu’’on s’’intéresserait tout à coup à un peuple qui cherche à retrouver enfin une adresse à la poste restante de l’histoire, du mondialisme et d’une Europe déracinée ?
Un peuple qui aime son pays, ses paysages, ses traditions, sa Patrie, même s’il n’’ose encore le dire par peur du rire, qui, d’’où qu’’il vienne, s’est fondu par le temps qui passe dans la Nation.

Un peuple qui  cherche à faire respecter son héritage judéo-chrétien.
Oserait-on, aujourd’hui, évoquer « la France des racines », dont jusqu’’alors on se foutait, s’’il n’y avait en sourdine un besoin de ressourcement reconstructeur.

La difficulté pour l’’actuel pontife présidentiel, c’est qu’’il ne suffit pas de visiter une cathédrale médiévale au Puy–en-Velay, de s’’improviser le notaire d’un « magnifique héritage »  chrétien, pour être crédible dans cette posture.
Trop de crachats impunis ont depuis des années souillé d’’humiliations notre histoire ; trop d’’atteintes à notre identité de tous les jours comme de tous les temps historiques nous ont été infligées :l’’hymne hué, sifflé, le drapeau transformé en torche-cul,  notre langue estropiée, abandonnée, notre passé toujours en procès, notre diplomatie démonétisée,   notre culture judéo-chrétienne et notre amour des autres tournés en dérision, transformés en économie frauduleuse. Tout ce mal,  sans qu’on lève le petit doigt politique, associatif, judiciaire pour essuyer l’’affront.
Ce qui est extraordinaire, c’est qu’il faille que le président devienne potentiellement candidat pour découvrir qu’il existe en France des Français qui aiment la France et ses racines sans être racistes, xénophobes, ou même franchoulliardement cons !
Si l’’identité, comme on dit, faute de mieux, avait été honorée comme il se doit, dans le respect réciproque des autres et par les autres,  serait-il nécessaire d’en faire un débat, d’’en parler, d’’en discuter ?
L’’ouverture de cette discussion est révélatrice d’une souffrance française : le mal du pays !

*************************************************************************************************************

Mon « petit coup de pouce »:

FDF


23/12/2010

Première « condamnation » pour outrage au drapeau français !

Ca s’arrose! Et pourvu que ça fasse jurisprudence!

Bon; le « ressortissant algérien » n’a pris que du sursis; ça c’est pour ne pas se fâcher avec Bouteflicka. Mais pour les cas suivants (et il y en aura) exigeons des sanctions répressives et efficaces.

Essayez, vous, Français, de faire la même chose en Algérie: c’est dix ans de prison minimum avec tortures et tout le toutim… Non non, je ne plaisante pas.

FDF

.

Un ressortissant algérien qui, sous le coup de la colère, avait brisé la hampe d’un drapeau français de la préfecture des Alpes-Maritimes, a été condamné mercredi à 750 euros d’amende avec sursis pour outrage au drapeau tricolore, première condamnation du genre. 

Depuis un décret de juillet, l’outrage au drapeau est passible d’une amende dite de « cinquième catégorie », pouvant aller jusqu’à 1.500 euros.

C’est la première fois qu’un tribunal prononce une condamnation sur la base de ce texte, a précisé mercredi le ministère de la justice.

Le tribunal correctionnel de Nice a par ailleurs condamné cet homme à quatre mois de prison avec sursis pour rébellion ainsi qu’à l’obligation de suivre un « stage de citoyenneté« .

Mardi matin, Abderramane Saïdi, 26 ans, exaspéré des lourdeurs et lenteurs de l’administration, s’est emparé du drapeau français qui se trouvait dans le hall de la préfecture, a cassé le manche en deux et en a jeté les deux morceaux vers la fonctionnaire qui se trouvait derrière le guichet, sans l’atteindre.

Il a été difficilement maîtrisé par deux policiers, auxquels il a tenté de porter des coups.

Son avocat Frédéric Rossler a indiqué à l’audience que son client avait « pété les plombs » en raison de la dégradation spectaculaire, depuis quelques mois, du climat à la préfecture des Alpes-Maritimes, où le stress, les retards, et les heurts, a-t-il dit, sont monnaie courante.

Le jeune homme devra participer à ses frais au stage de citoyenneté, qui est ouvert aux étrangers.

La préfecture avait déposé plainte pour « dégradation de biens publics, détérioration d’un symbole de la République française et outrage au drapeau tricolore ».

Les policiers avaient également porté plainte ainsi que la fonctionnaire.

Lu sur: http://www.ladepeche.fr/

27/09/2010

Outrage au drapeau: les dhimmis de la LDH…

Vous n’allez pas y croire… Et pourtant…

Souvenez vous de cette histoire d’un connard qui se torchait avec le drapeau français et dont la photo avait fait l’objet d’un concours organisé par la FNAC. A l’époque, ceci avait fait un scandale parmi les patriotes et citoyens républicains.Et c’était une réaction pour le moins légitime.

La LDH conteste cette……contestation. Et ça va même plus loin. Avec la LDH, la liberté d’expression, c’est comme ça l’arrange… Dément.

FDF

.

La Ligue des Droits de l’Homme (LDH) a annoncé aujourd’hui avoir déposé devant le Conseil d’Etat un recours contre un décret du ministère de la Justice publié en juillet, punissant d’une amende de 1.500 euros l’outrage au drapeau français. La LDH estime dans un communiqué que ce décret est « en violation de la Constitution et du principe de liberté d’expression ».

Le « gouvernement sait parfaitement que, d’une part on ne peut réprimer la liberté d’expression par simple décret mais seulement par une loi, et que d’autre part, malgré les termes très larges et très vagues de son décret, le Conseil constitutionnel a expressément refusé que le délit d’outrage au drapeau s’applique aux oeuvres de l’esprit dans une décision de 2003 », ajoute la LDH. Le décret du 21 juillet 2010 a été publié après la polémique suscitée par une photographie, primée lors d’un concours à Nice, montrant un homme s’essuyant le postérieur avec le drapeau français.

Cette photo faisait partie des « coups de coeur » du jury d’un concours photographique organisé par la FNAC de Nice le 6 mars et avait été publiée en tant que telle dans un journal gratuit le 19 mars. Le décret institue une amende prévue pour les contraventions de la 5e classe, soit 1.500 euros, qui sanctionnera le fait, « lorsqu’il est commis dans des conditions de nature à troubler l’ordre public et dans l’intention d’outrager le drapeau tricolore », de « détruire, détériorer ou utiliser de manière dégradante » le drapeau « dans un lieu public ou ouvert au public ». Le texte précise qu’est également puni, « pour l’auteur de tels faits, même commis dans un lieu privé, (le fait) de diffuser ou faire diffuser l’enregistrement d’images relatives » à ces faits.

Source: http://tinyurl.com/32h29o8

07/09/2010

Notre justice confond (volontairement?) haine et amusement… Grave.

Ah les bâtards! C’est une honte et un affront au drapeau. Les racailles remplis de haine qui ont fait ça s’en tirent lamentablement bien. Je croyais que l’affront au drapeau état désormais punissable…

C’est décidé. Cet après-midi, je me ballade toute la journée avec un drapeau français sur ma voiture. Et j’attends de pied ferme le premier qui me fera une remarque. On verra si on a encore le droit, en France, d’aimer sa Patrie Puisqu’on ne risque rien à la haïr…
FDF

Etendard français brûlé et remplacé: Condamnés à un euro !


07 Septembre 2010

Deux « jeunes » hommes de 22 et 27 ans ont été condamnés lundi par le tribunal correctionnel de Créteil à verser 1 euro de dommages et intérêts à la ville de Villeneuve-Saint-Georges (Val-de-Marne), dont ils avaient brûlé l’étendard pour le remplacer par un drapeau algérien. Ils devront également rembourser à la commune la somme de 215 euros, correspondant au prix de l’étendard incendié. A l’audience, fin juillet, la procureur Brigitte Franceschini avait confirmé que l’acte était dénué de toute portée politique, le qualifiant de simple « connerie« .


Source: http://tinyurl.com/22tt6y9