Francaisdefrance's Blog

19/01/2011

Deux nouvelles verrues de l’islam prévues à Strasbourg…

Heureusement qu’ils ont le Concordat, ceux-ci… Et Dieu sait s’ils en profitent. C’en est même devenu de la provocation…

FDF

.

Strasbourg: 2 nouvelles mosquées

Le conseil municipal de Strasbourg a approuvé à l’unanimité aujourd’hui la création d’une église orthodoxe et de deux mosquées de proximité, dont une avec un minaret, a-t-on appris auprès du maire adjoint chargé des cultes Olivier Bitz (PS).La mosquée dotée d’un minaret devrait être construite dans le quartier de Hautepierre, pour accueillir quelque 600 à 800 fidèles qui se réunissent aujourd’hui dans un supermarché désaffecté. 

Une plus petite mosquée sera aussi construite à Robertsau.

L’église orthodoxe, un projet de grande ampleur estimé à une dizaine de millions d’euros, devrait quant à elle voir le jour dans le quartier des institutions européennes.
Un terrain sera mis à disposition des associations porteuses des projets sous le régime du bail emphytéotique, qui permet de donner l’usufruit d’un bien immobilier pour une très longue durée. La mairie subventionnera en outre à hauteur de 10% les travaux des deux mosquées.

Ce soutien de la municipalité à la construction de lieux de culte est à replacer dans le contexte particulier du régime concordataire mosellan-alsacien, qui reconnaît et organise les cultes catholique, protestant et israélite, a souligné M. Bitz.

« Nous appliquons également le régime aux cultes qui n’en font historiquement pas partie (…) Il y a nécessité de concilier le régime et le principe d’égalité », a-t-il expliqué.
Une telle délibération n’avait pas été adoptée depuis la défaite de la gauche aux élections municipales de 2001, « alors que les besoins étaient énormes », a dit M. Bitz. Environ 10% de la population de Strasbourg est musulmane, a-t-il estimé.

L’élu a salué le « sens des responsabilités de l’opposition », qui a approuvé le texte, tout en relevant que « tous les projets (de lieux de culte) avaient été bloqués par la municipalité précédente », dirigée par Fabienne Keller (UMP).

La Grande Mosquée de Strasbourg a remercié dans un communiqué le maire de Strasbourg Roland Ries (PS) pour sa « politique courageuse visant à traiter l’islam avec équité ». Le Conseil régional du culte musulman d’Alsace a salué la fin de « l’islam des caves » à Strasbourg.

Source: http://www.lefigaro.fr/

13/11/2010

Il neige sur Eyyub Sultan, la grande mosquée turque de Strasbourg…

Le père Noël est en avance:

Un colis contenant de la poudre blanche et un message islamophobe a été adressé aujourd’hui à la mosquée turque du quartier de la Meinau à Strasbourg. Plusieurs personnes, entrées en contact avec le produit suspect, ont du être confinées pendant plusieurs heures.

» Le Milli Görüs est très bien implanté dans la capitale régionale. II y gère trois lieux de prière : la mosquée Fatih, située près du Palais universitaire, le centre culturel turc du Neuhof, petite structure de proximité, et surtout Eyyub Sultan. Avec ce lieu de culte de 10 000 m2 le Milli Görüs a vu grand. C’est la plus vaste mosquée de France. Elle a été aménagée en 1996, dans la zone industrielle de la Plaine des Bouchers. Il s’agit en fait de vieux entrepôts, rachetés en plusieurs fois et rénovés par les fidèles. Mustafa Arslan est assez fier de sa mosquée. Il la fait visiter sans rechigner.

Locaux administratifs, salle de prières, salle de réception, logements pour les imams, salles de classe pour le soutien scolaire et l’école coranique : la mosquée est un véritable lieu de vie, fréquenté du matin au soir par la communauté turque. Elle comporte également un salon de thé, une cafétéria, une épicerie halal, ainsi qu’un salon de coiffure ! « Les bénéfices de ces petits commerces nous permettent de financer en partie le fonctionnement de la mosquée », explique le président. »

« Le Milli Görüs est un mouvement islamiste né en Europe dans les années 80. Il est proche de l’ancien parti turc Fazilet, « parti de la Vertu », dirigé jusqu’en 2001 par Necmettin Erbakan et interdit en juillet 2001 pour ses positions anti-laïques. Tout comme le Fazilet s’est élevé contre les valeurs laïques de la République, le Milli Görüs s’oppose, en France, à la représentation religieuse officielle de l’Etat turc, le Ditib. Ce dernier, majoritaire dans la communauté turque au niveau national, est soumis à une forte concurrence en Alsace : le Milli Görüs y concentre en effet près d’un quart de ses associations françaises. Les deux mouvements se répartissent tacitement le territoire. «
L’appel de Roland :
Appel à tous les Républicains de France et de Navarre
Cet appel est une première forme de mobilisation citoyenne. Nous demandons à tous les Démocrates de former ainsi un front républicain à la fois de refus de l’inacceptable, et de promotion des valeurs citoyennes qui fondent notre vivre ensemble.