Francaisdefrance's Blog

06/03/2012

Sarközy: pêche aux voix à la mosquée de Paris…

Il n’ose pas aller chasser dans les banlieues… Hollande est déjà passé. Il va donc à la mosquée de Paris. Comme il a mal amorcé, peu de chances pour lui qu’il revienne les bras chargés de bulletins…

FDF

.

Photo montage d’illustration…

.

Nicolas Sarkozy devrait se rendre cette semaine à la Grande Mosquée de Paris afin de rendre hommage aux combattants musulmans tués pendant la Première guerre mondiale.


« Nicolas Sarkozy devrait inaugurer une stèle en hommage aux combattants musulmans morts pendants la Première Guerre mondiale », a indiqué Europe 1 ce lundi. Le site de la radio a en effet annoncé la visite du président de la République à la Grande Mosquée de Paris cette semaine. Toujours d’après Europe 1, l’heure et le jour de la visite n’ont toujours pas été définis. La date proposée par Dalil Boubakeur, le recteur de la mosquée de Paris ne concorderait pas avec l’emploi du temps du président en campagne.

Apaiser les tensions ?

Ce rendez-vous intervient par ailleurs au moment où la polémique sur la viande halal enfle chez les politiques. Claude Guéant, le ministre de l’Intérieur a en effet récemment déclaré : « accepter le vote des étrangers, c’est la porte ouverte au communautarisme. Nous ne voulons pas que des conseillers municipaux étrangers rendent obligatoire la nourriture halal dans les repas des cantines, ou réglementent les piscines à l’encontre des principes de mixité ».

Des propose sur lesquels l’opposition n’a pas manqué de rebondir. Manuel Valls, le directeur de la communication de François Hollande a ainsi jugé ces déclarations « nauséabondes » et « à l’image de la campagne de Nicolas Sarkozy ». Olivier Besancenot, l’ancien candidat du NPA a, quant à lui, estimé que le ministre de l’Intérieur « joue sur le terrain du racisme et de l’islamophobie ».

De son côté, Nicolas Sarkozy a tenu à réaffirmer samedi dernier sa volonté de ne rien lâcher quant aux cantines halal et aux horaires réservés pour les femmes dans les piscines.

Source: http://www.francesoir.fr/

16/12/2011

Et pan! Houria Bouteldja devant la justice pour racisme anti-français !

Enfin la justice a reconnu le racisme anti-Français !

Houria Bouteldja voulait « niquer la France » ? Et bien la France lui retourne le compliment. Le racisme existe dans les deux sens. On ne le pensait pas, jusqu’à présent.

Procès : Houria Bouteldja affirme qu‘elle « n’a pas les moyens d’être raciste »

.

Ce mercredi, 14 décembre 2011, Houria Bouteldja, porte-parole du Parti des Indigènes de la République et militante contre le racisme, comparaissait devant le tribunal de Toulouse. Elle est poursuivie pour « injure raciale » à l’encontre des français.

La porte-parole du PIR, accusée de racisme, comparaissait devant le tribunal correctionnel de Toulouse. La procédure a été initiée par l’AGRIF, présentée comme une organisation d’extrême droite visant le respect de l‘identité française et chrétienne. Elle fait suite à une émission de télévision au cours de laquelle Houria Bouteldja a employé le terme « souchiens » pour désigner les « français de souche ». L’AGRIF a interprété le terme comme étant orthographié « sous-chiens » et lui prête une connotation raciste.

Lors d’une conférence de presse précédant sa comparution, Houria Bouteldja affirme qu‘elle « n’a pas les moyens d’être raciste ». Elle explique que « dans ce système de domination et de privilèges accordés aux blancs, même malgré eux, seuls ces derniers peuvent faire preuve de racisme, du fait de leur position ». Elle note également que « Jean-Louis Borloo avait eu recours à ce néologisme lors d’une interview télévisée, et qu’il n’avait nullement été inquiété. »  Du côté de son avocat, Maitre Braun, on parle d’une « incrimination ridicule » et on ironise sur cette « recherche du tiret perdu ». Le climat de crispation engendré par le débat sur l’identité nationale constituerait un terrain favorable à ce genre de déviances.

Un enjeu de politique nationale

Le Parti des Indigènes de la République parle d’enjeux dépassant le cadre du procès et de propagande d’idéologies inquiétantes. Il dénonce l’utilisation et la multiplication des recours aux procès contre les actions estimées « blasphématoires » envers l‘identité nationale. Il accuse ces manœuvres de ne pas avoir pour but d‘obtenir des verdicts favorables mais d’accumuler les assignations en vue de finir par faire taire. Il y voit également une manipulation mensongère prônant l’existence d’un racisme anti-blanc et alimentant la haine xénophobe.

Au terme d’une longue comparution, le ministère public a « pris fait et cause pour l’AGRIF ». Le procureur n’a pas requis de peine mais Houria Bouteldja risque 6 mois de prison et jusqu’à 3 600 euros d’amende. Il faudra attendre le 25 Janvier 2012 pour connaître le verdict.

Et c’est la France qui l’a N…..

.

Voilà qui va faire jurisprudence (je pense à mon pote Chap…). Et ça, soyez sûr que nous allons l’exploiter. En ces périodes de chasse, les « sorcières » ont changé de visage.

FDF

.

« Il faut éduquer les sous-chiens : les blancs », qu’elle disait…

Injure raciale à l’égard des Français !

.

Historique:

En mai 2010, sur plainte de l’AGRIF devant le tribunal de Toulouse, Houria Bouteldja, présidente de l’association dénommée « Indigènes de la République », a été mise en examen pour avoir proféré une injure raciale à l’égard des Français. Il s’agissait de l’emploi très méprisant et péjoratif du terme « souchiens » (ou sous-chiens). Traduction: Français de souche.

Le juge d’instruction de Toulouse a fait signifier sa mise en examen à Madame Bouteldja  par son collègue compétent territorialement, c’est-à-dire celui de son lieu de domicile.
Elle a été  jugée par le tribunal correctionnel de Toulouse.

Par ailleurs, la procédure contre le livre « Nique la France » édité par l’association de Madame Bouteldja dans la même veine de haine anti-française est en cours.

A noter que le NPA d’Olivier Besancenot avait apporté son soutien à Madame Houria Bouteldja. On n’en attendait pas moins…  😉
NDLR: Le racisme anti-français est devenu hélas, une réalité. Il est le plus souvent le fait d’une petite minorité de « français de papier », c’est à dire des étrangers trop vite dotés de la citoyenneté française dont ils sont parfaitement indignes, car ne reconnaissant aucune des valeurs de notre république. Leur comportement en témoigne et un signal d’arrêt fort doit être donné à leurs agissements délictueux.

C’est la première fois à notre connaissance qu’ une plainte pour racisme anti-français est portée devant la Justice et déclarée recevable par un magistrat, dont nous saluons ici la décision, car elle a valeur de message. Soyons attentifs aux jugements et arrêts qui seront prononcés par les tribunaux dans cette affaire: ils feront jurisprudence.

Les responsables de l’Institut du Monde arabe, à Paris, qui emploient Madame Bouteldja, apprécieront sans doute médiocrement ce procès impliquant l’une de leurs employées, qui les place dans une situation assez inconfortable.


En complément : l’AGRIF (L’Alliance Générale contre le Racisme et pour le respect de l’Identité Française et chrétienne) s’est portée partie civile contre Houria Bouteldja. Cette association aux modestes moyens financiers, se bat courageusement depuis des années contre tous ceux qui injurient la France, les français, les chrétiens. Son combat mérite d’être reconnu.

Source: http://infos.fncv.com/post/2010/05/12/Madame-Houria-Bouteldja-mise-en-examen-pour-racisme-anti-francais-souche

.

Faites circuler un maximum !!! Pour nous, les « sous-chiens », pour NOTRE France !

01/09/2011

Cauchemar…

Une journée qui commence plutôt mal…

FDF

.

Cette nuit, j’ai fait un rêve épouvantable, un cauchemar devrais-je dire. C’était un 14 Juillet sur les Champs Elysées. Madame Eva Joly, Présidente de la République présidait aux cérémonies de la Fête Nationale avec son gouvernement au grand complet : Cécile Duflot, Premier Ministre, Noël Mamère, Ministre des Affaires Etrangères, Daniel Cohn Bendit, Ministre de l’Intérieur et de la Pensée Orthodoxe, Bernard Thibault, Ministre du Travail et des Grèves, Hervé Ghesquière, Ministre des Otages, Jean-Luc Mélenchon, Ministre de la Joie de Vivre, Jamel Debbouze, Ministre de la Culture, Olivier Besancenot, sous-sous-Secrétaire d’Etat aux Affaires Judiciaires, Dominique Galouzeau (qui a repris son nom de roturier pour être ministre plénipotentiaire) représentant les bobos à l’étranger etc… etc. Le traditionnel défilé commence avec l’imposante brigade des Faucheurs Volontaires en combinaison verte, la faux sur l’épaule, précédés par Nicolas Hulot portant pieusement sur un coussin de velours vert la pipe de José Bové, mort au champ (de maïs OGM) d’honneur, et dont les cendres reposent au Panthéon. Il a été fauché involontairement par un Faucheur Volontaire lors d’une opération guerrière. Viennent ensuite une centaine d’enfants des écoles, un bouquet de fleurs à la main, puis de nombreuses autres délégations, entre autres : les gays et lesbiennes, les producteurs de cannabis, les trieurs de déchets poussant fièrement devant eux leurs poubelles vertes, bleues, jaunes, les différents syndicats arborant leurs pancartes traditionnelles, etc. Suivent alors pour, dans ce nouvel enthousiasme national, remplacer les engins blindés de l’ancienne époque: les cyclo-pousse et les calèches, nouvellement affectés aux transports urbains non polluants, suivis des employés municipaux chargés de récupérer le crottin des chevaux pour enrichir les espaces verts de la ville. Tout cela au son du nouvel hymne national « A la claire fontaine » joué par la Garde Républicaine en chemises à fleurs, pendant que flotte mollement sous l’Arc de Triomphe le nouvel emblème national, un étendard vert prairie frappé en son centre d’un épi de maïs et d’une coccinelle. Pour parachever la cérémonie, le défilé aérien: Yann Arthus Bertrand en ULM à pédales, encadré d’une escouade d’oies dressées, suivi d’une escadrille de montgolfières… Dans la foule, quelques éléments perturbateurs, nostalgiques de l’ancien régime tentent bien de se faire entendre en chantant la Marseillaise et en brandissant des drapeaux tricolores, mais ils sont vite interceptés et placés en garde à vue par les forces de l’ordre, les fameuses Brigades Vertes…. Curieusement, je me trouvai à côté de la Présidente qui soudain me prit dans ses bras pour m’embrasser fougueusement. C’est là que je me suis réveillé en hurlant, à 06h45.

C’est décidé, dorénavant je mangerai léger le soir et je ne prendrai plus de tisane aux plantes bio, je ne veux plus faire de tels cauchemars…


	

27/11/2010

Besancenot n’a plus le vent en poupe: sa candidate voilée largue les amarres…

Le NPA en ordre de départ…

Ca lui apprendra, au facteur à vouloir tenter de se faire élire avec les voix des muzz… Une: sa candidate voilée a pris une tôle; deux: elle quitte le NPA et entraîne du monde avec elle. Déjà qu’il n’y avait pas foule… Que ça serve d’exemple aux autres maboules aveuglés par la « puissance électorale » des muzz… La préférence non-nationale, c’est pas le meilleur plan. Encore une preuve: ça vous fout un parti politique au dos…

FDF

.

La candidate voilée du NPA quitte le navire…

Ilham Moussaid, candidate du NPA pour les élections régionales en région Paca, lors d'une conférence de presse à Marseille, le 3 février 2010.Ilham Moussaid, candidate du NPA pour les élections régionales en région Paca, lors d’une conférence de presse à Marseille, le 3 février 2010. SIPA 

Elle lâche le NPA avec sept autres adhérents qui dénoncent une «véritable chasse aux sorcières»…

La candidate voilée du NPA aux dernières élections régionales, Ilham Moussaïd, ainsi que sept autres adhérents dans le Vaucluse, ont décidé de quitter le parti d’Olivier Besancenot, a-t-on appris ce vendredi auprès d’un porte-parole du NPA dans ce département. Sa présence sur les listes du NPA avait engendré une scission au sein des effectifs du parti dans ce département.

Le 31 mars, la tête de liste NPA aux régionales, Jacques Hauyé, avait expliqué dans un communiqué que «les comités attachés au féminisme et à la laïcité regrettent l’instrumentalisation de l’islam à laquelle la candidate s’est prêtée avec le concours actif d’une équipe qui s’est autonomisée et qui continue autour d’elle».

«Un départ c’est toujours un échec»

Selon un porte-parole du NPA, Jacques Fortin, huit membres de cette équipe, dont Ilham Moussaïd, ont décidé de quitter le parti. Dans une lettre révélée jeudi dans Mediapart et évoquée dans Libération, l’un des chefs de file de ce groupe, Abdel Zahiri, a déploré une «véritable chasse aux sorcières» et s’est plaint que lui et ses camarades soient «montrés du doigt comme des pestiférés».

Le congrès du NPA devait trancher le débat né de la présence de Mlle Moussaïd sur ses listes régionales. «Un départ c’est toujours un échec», a réagi Ingrid Hayes, membre du comité exécutif du NPA. «On prend acte et on respecte leur décision», a-t-elle dit, tout en estimant que l’«on peut tout à fait vivre ensemble et militer ensemble en étant en désaccord».

«Pas l’échec du travail d’implantation du NPA dans les quartiers populaires»

«Ce départ est lié au débat, aux remous qui ont secoué notre organisation suite à la candidature (d’Ilham Moussaid), sur les questions de religion, le féminisme, la laïcité. C’est un débat qui sera tranché au congrès, on regrette qu’ils soient partis avant», a-t-elle ajouté. Leur départ «ne signe ni l’échec du travail d’implantation du NPA dans les quartiers populaires ni l’échec du NPA en général», a-t-elle souligné.

Le congrès du NPA a déjà été repoussé deux fois. Prévu dans un premier temps du 10 au 14 novembre, il avait déjà été renvoyé, en septembre, au 10-12 décembre. Lors d’un Conseil politique national (CPN, parlement) qui s’est tenu mi-novembre, le NPA a décidé à nouveau de repousser son congrès national aux 4, 5 et 6 février.

Source: http://www.20minutes.fr