Francaisdefrance's Blog

11/12/2011

Huit millions de Français n’ont plus les moyens de se chauffer !

Et ceux-ci ne vont pas aller au Secours Catholique ni aux Restos du Coeur pour chialer comme les « nouveaux Français » qui n’y arrivent plus malgré toutes  les allocations qui leurs sont généreusement attribuées pour pouvoir nourrir leurs nichées.

C’est tout simplement une HONTE !

Au fait, le prix du gaz va augmenter de 5% en janvier…

FDF

Et en outre:

ALORS QUE NOTRE PRESIDENT  DISTRIBUE DES MILLIARDS D’€uros  à LA GRECE, A LA TURQUIE,  AU MAROC (TGV), etc etc etc etc ,  ALORS QUE CE MÊME PRESIDENT  SE PAYE DES VOYAGES  TRÈS ONÉREUX ,  ET UNE SUITE à 37000 € LA NUIT lors du sommet de  CANNES,  ALORS QUE LES DÉPUTÉS  de droite comme de gauche,  REFUSENT DE BAISSER LEURS  GRAS SALAIRES DE 10%  en ces temps de crise, QUAND « CERTAINS POLITIQUES »  perçoivent des retraites faramineuses, tandis que nos députés européens  émargent au Parlement,  parfois juste pour leur gras salaire,   et j en passe,
LA FRACTURE SOCIALE  et la PAUVRETÉ NE CESSENT  DE PROGRESSER DE FAÇON  TOTALEMENT PRÉOCCUPANTE  DANS NOTRE PAYS .

JC JC

Il n’y a rien d’étonnant à ce que plus de 80%  des français fassent  preuve d’une grande défiance à l’égard de  leurs politiques.


La Fondation abbé Pierre lance aujourd’hui une campagne de sensibilisation au problème de la précarité énergétique. Aujourd’hui, 8 millions de Français n’ont pas suffisamment les moyens de chauffer leur logement.

Spectaculaire lancement, jeudi, à Paris, de la campagne hivernale de la Fondation Abbé-Pierre : deux militants ont passé toute la journée dans un appartement de trois mètres sur quatre, avec des trous béants à la place des fenêtres, reconstitué devant la fontaine des Innocents. Leur but ? Sensibiliser l’opinion à la précarité énergétique dont souffrent 8 millions de personnes, dans 3,7 millions de logements qualifiés de « passoires énergétiques ».

La Fondation abbé Pierre lance aujourd'hui une campagne de sensibilisation au problème de la précarité énergétique. Aujourd’hui, 8 millions de Français n'ont pas suffisamment les moyens de chauffer leur logement.

La Fondation abbé Pierre lance aujourd’hui une campagne de sensibilisation au problème de la précarité énergétique. Aujourd’hui, 8 millions de Français n’ont pas suffisamment les moyens de chauffer leur logement.

Un chiffre qui fait froid dans le dos. Près de huit millions de personnes en France n’ont pas les moyens de chauffer leur logement. La Fondation Abbé Pierre veut frapper fort pour le lancement de sa campagne d’hiver. En dressant ce nouveau bilan de «précarité énergétique», la Fondation diffuse un peu partout en France des affiches où l’on peut voir notamment deux personnes âgées dans leur appartement aux murs défraîchis, enroulées sous une couverture ou encore une femme avec son fils dans un lit, qui ont froid.

Avec dessous, ce message : «Ils s’aiment mais ce n’est pas ce qui les rapproche. Huit millions de personnes souffrent du froid parce qu’elles n’ont pas les moyens de chauffer leur logement. Agissons!».

En menant cette nouvelle campagne de sensibilisation, la Fondation Abbé Pierre veut surtout interpeller les pouvoirs publics sur la création d’un «bouclier énergétique», capable d’assurer à tous «une capacité minimum à se chauffer»
«En France, aujourd’hui, 3,8 millions de ménages souffrent de précarité énergétique, soit un ménage sur six, soit 8 millions de personnes. Ce sont des gens qui ne peuvent se chauffer et s’éclairer normalement, et parfois qui ne peuvent pas se chauffer du tout», détaille Emmaüs dans un communiqué.

Un million de propriétaires occupants aussi concernés

Parmi ces précaires «énergétiques», il y a même des ménages modestes qui vivent dans des maisons individuelles. Parmi eux, «plus d’un million de propriétaires occupants sont aussi concernés par cette forme de précarité», rapporte encore la fondation sur le mal-logement.

Si le phénomène n’est pas nouveau, la précarité énergétique, elle, explose depuis maintenant quelques années. En cause, une inflation des loyers «de près de 50 % en 10 ans», ainsi qu’une «hausse dramatique des charges de gaz, d’électricité ou de fuel».
Mêmes les mesures actuelles (tarifs sociaux, aide aux impayés…) ne suffisent plus. «Elles n’allègent qu’une partie du public concerné et ne compensent pas les diverses augmentations subies par les familles les plus modestes», plaide la Fondation Abbé Pierre.

Le gouvernement avait révélé au printemps dernier que 800 000 ménages sont éligibles au tarif social du gaz mais que seulement 300 000 en bénéficient réellement.

Quant aux litiges sur les factures énergétiques, le nombre de dossiers traités par le médiateur de l’énergie a explosé en 2011.

Source: http://www.leparisien.fr/

01/12/2011

Relation de cause à effet…

On comprend mieux les « prophéties » de Boumediene et de Kadhafi…

Pauvres de nous.

Et ça s’est fait sournoisement; pourtant, nous étions prévenus…

Mais ne perdons pas espoir de reconquérir nos territoires.

FDF

.

MÉDAILLES DE LA FAMILLE FRANÇAISE

En 1974, à la tribune de l’ONU, le président de la République Algérienne, Houari Boumediene, a déclaré :

« Un jour, des millions d’hommes quitteront l’hémisphère sud pour aller dans l’hémisphère nord. Et ils n’iront pas là-bas en tant qu’amis. Parce qu’ils iront là-bas pour le conquérir. Et ils le conquerront en le peuplant avec leurs fils. C’est le ventre de nos femmes qui nous donnera la victoire ».

Dans le Figaro du 19 décembre 2006, notre grand ami Mouammar Kadhafi déclarait :

« Sans épée, sans fusil, sans conquêtes, les 50 millions de musulmans  en Europe la  transformeront bientôt en continent musulman ! »

Le droit du sol fera le reste.

C’est ainsi… Et la supposée « extrême droite » n’y est pour rien.

 L’ « extrémisme », sans doute, consiste à prévenir nos compatriotes de ce qui les attend :

 Un pays où les français d’origine européenne seront minoritaires.

 Les démographes indépendants prévoient ce basculement pour le milieu du XXIè siècle.

 Est-ce bien cette France que vous souhaitez pour vos enfants ?

VOYEZ LES CONSEQUENCES DE L’IMMIGRATION

 

Médaille de la famille « française » : les lauréates d’Epinal

Cette photographie provient de la Liberté de l’Est, presse régionale qui couvrait la remise de la médaille de la famille française à Epinal, ville UMP où une gigantesque mosquée va être construite sur 8000m2 de terrain. 

On comprend mieux les prétentions de l’islam dans la ville lorsque l’on voit que

sur 7 mères de familles médaillées par la mairie, 5 portent le voile et 6 sont arabes.

La seule française, invitée pour le symbole, Françoise Skorynnée, a elle 4 enfants.

**************************************************************

 DIJON N’EST PAS EN RESTE

Des mères de famille Française méritantes médaillées

 Les familles à l’honneur. 

Samedi après-midi, Françoise Tenenbaum, adjointe déléguée à la Solidarité et à la Santé, a procédé à la remise des médailles de la Famille française, salle de Flore. Créée en 1920 par décret, modifié le 28 octobre 1982, la médaille de la Famille française est « une distinction honorifique décernée aux personnes qui élèvent ou ont élevé dignement de nombreux enfants, afin de rendre hommage à leurs mérites et de leur témoigner la reconnaissance de la Nation ». C’est donc une façon de récompenser ces mères méritantes qui, par leur dévouement et leur abnégation, ont su assumer leur rôle, même si ces mères, quant à elles, pensent qu’il n’y a là aucun mérite. L’instruction des demandes est réalisée par l’UDAF qui diligente les enquêtes. Les médailles sont attribuées par décision du préfet, l’avis du sénateur-maire ayant été préalablement requis. C’est ainsi que vingt et une mères, devant toutes les familles réunies, ont reçu leur médaille.

Huit médailles d’argent (six ou sept enfants)


Treize médailles de bronze (quatre ou cinq enfants)

Sources : http://numa.vial.perso.sfr.fr/geneaSUITE/FRIF/10famillejaime.htm

http://www.1ainsisoit-il.name/article-le-grand-complot-67479894.html

.

Merci à JC JC…

21/11/2011

De « nouveaux Français » à l’honneur à Evry…

Admirez la nouvelle image de la France nouvelle. Oui, ces nouveaux Français qui vont pouvoir voter, désormais. Et nous foutre dehors, c’est prévu. Admirez aussi sur la photo le femme en foulard islamique, sur la gauche.

Mais on peut se poser la question à savoir si ils ont tous réussi aux tests de la nouvelle directive ministérielle qui veut qu’ils passent avec succès des examens de pratique de la langue française? Enfin; c’est comme tout. Tout s’achète, ici bas, il suffit d’y mettre le prix…

Cette France là, je suis prêt à la quitter; sans remords. Et j’emmène toute ma famille.

FDF

.

Vous remarquerez l’esprit d’ouverture de la France, qui accueille en son sein, des personnes pourtant le foulard islamique.
Lui a t on appris les principes de la laïcité?

</p><br /><br /><br /><br />
<p>

Ils ont été reçus avec les honneurs. Tous les habitants d’Evry ayant obtenu, cette année, la nationalité française ont participé hier matin à une cérémonie organisée dans l’hôtel de ville de la commune. « Fruit d’une démarche administrative de longue haleine, la naturalisation est le signe d’un engagement profond, réfléchi et d’une adhésion aux valeurs fondatrices de la République.


Cette cérémonie est l’ultime étape d’un parcours d’intégration pleinement réussi », explique-t-on en mairie.
Source: http://www.leparisien.fr/

16/11/2011

Cinq « jeunes » prennent une raclée: ils n’osent pas porter plainte…

Et une bonne dans la tronche de ces cinq sous-merdes à qui ça a du faire drôle de se faire massacrer par deux types à qui ils cherchaient des noises. En même temps, cela va servir de leçon aux autres racailles qui voient ainsi fuir lentement leur sentiment d’impunité… Et ce n’est qu’un début, croyez moi… La baston, c’est réciproque.

Le règne de l’insécurité venue « du Sud » prend fin. Vous aimez la bagarre? Vous allez être servi: nos troupes sont prêtes et connaissent vos points faibles sur le bout des doigts…

Ca va être dur de quitter en vitesse les banlieues en ambulance. Puis, à l’hôpital, vous serez remis sur pied vite fait, bien fait. Et ensuite, retour au bled où vous serez accueillis à bras ouverts, je pense.

Quelle délectation de lire ces faits dans un journal…

FDF

.

La langue française a perdu un mot. C’est une lourde perte pour les amoureux du vocabulaire, de la syntaxe et de la langue de Molière.  Les prédateurs ont été laissés en liberté par l’Académie Française, gardienne …

La langue française a perdu un mot. C’est une lourde perte pour les amoureux du vocabulaire, de la syntaxe et de la langue de Molière. 

Les prédateurs ont été laissés en liberté par l’Académie Française, gardienne du dictionnaire, parce qu’ils ont jugé que les coupables, identifiés comme « journalistes », méritent leur clémence : la culture, qui ne fait plus partie de leur cycle d’apprentissage professionnel, a été remplacée par l’enseignement de la novlangue. 

Ainsi le Dauphiné Libéré (1) nous en fait, d’une manière aussi désuète que pathétique, les aveux criants.

A Annecy, en Haute Savoie, une bagarre a éclaté samedi après midi rue de la Poste entre, explique le journaliste, un groupe de cinq « jeunes » et deux « hommes ».

« Il était 18 heures lorsqu’un petit groupe de cinq jeunes réunis autour d’une belle voiture a interpellé grossièrement deux couples (…) demandant (…) aux jeunes femmes, si elles souhaitaient finir leur soirée dans leur bolide (…). Une proposition que n’ont que modérément goûtée les deux hommes qui accompagnaient les deux jeunes femmes ».

Le lecteur de Dreuz.info aura compris : ces « jeunes » sont probablement une bande de « jeunes issus de l’immigration, des nouveaux français » (avant on disait arabes, mais le mot a lui aussi disparu), et les « hommes » sont certainement des français historiques.

L’incident est rapporté dans le journal car la scène a été d’une rare violence, mais aussi parce que les deux « hommes » ont donné aux cinq « jeunes » une raclée carabinée – et humiliante : cinq contre deux.

C’est la fin de l’article qui nous apporte notre cerise sur le gâteau, et qui n’appelle aucun commentaire :

« Hier soir, aucun des cinq jeunes, âgés de 25 à 30 ans (…) n’avait estimé nécessaire de porter plainte ». « Leurs deux adversaires, âgés de 24 et 34 ans, ont eux été (…) entendus par les policiers. »

.

Reproduction autorisée, et même vivement encouragée, avec la mention suivante et le lien ci dessous :
© Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info
(1) http://www.ledauphine.com/haute-savoie/2011/11/14/ils-voulaient-provoquer-mais-se-font-tabasser

12/10/2011

Les nouvelles plaquettes des Allocations Familiales…

A la Caisse d’Allocations Familiales, on annonce la couleur… Ca, on ne peut leur reprocher. La franchise est de rigueur. Mais pourquoi ne voit on pas un seul enfant blond aux yeux bleus et à la peau blanche, sur ces plaquettes (On peut néanmoins distinguer, avec une bonne vue, une fillette blonde reléguée tout à l’arrière plan de la première plaquette…)?

Pour ne pas heurter les « nouveaux Français » ?

En tout cas, un bel exemple de racisme anti-blanc à peine dissimulé… Comment voulez-vous qu’avec des actions pareilles, les « nouveaux Français » ne se sentent pas prioritaires sur les Français de souche? C’est tout simplement lamentable. Encore un bienfait de la diversité et une jolie preuve de la préférence non-nationale…

FDF

EN SERIONS NOUS DÉJÀ à LA SUBSTITUTION DE POPULATION TELLEMENT VOULUE PAR L’UMPSVerts?????

.

Merci à JC JC…

20/07/2011

Acquérir la nationalité française…

Quoique on en dise, l’acquisition de la nationalité n’est pas un acte « citoyen » républicain comme on veut nous le faire croire… Pour les immigrés, clandestins ou pas, c’est un refuge, une victoire de l’invasion. Encore une preuve ci-dessous… Quand je vois dans la presse locale, des articles avec photos où l’on montre en général le maire de la commune et les immigrés « fraîchement naturalisés » et dont le titre ne change invariablement pas « De nouveaux Français« , je me mets à la place de « ces nouveaux Français »: ils doivent bien se marrer. Et ils ont raison. 

FDF

.

Devenir française pour mon métier.

«Je n’ai pas demandé la nationalité française par patriotisme. Je ne me sens pas liée à un pays en particulier, et j’aurais pu continuer de vivre en France, comme je le fais avec ma famille depuis 1991, en renouvelant ma carte de séjour chaque année. Si j’ai demandé à être Française, c’est pour pouvoir pleinement exercer mon métier.

Mon travail de réalisatrice indépendante m’amène à devoir faire de nombreux tournages à l’étranger. Mais combien de fois ai-je dû renoncer à un contrat pour des problèmes de papiers? Pour les États-Unis, les Français n’ont pas besoin de visa. Moi par contre, avec ma nationalité africaine, il faut que je fasse des démarches auprès de l’ambassade américaine. Et c’est trop long pour que je puisse honorer un contrat de dernière minute.

Ce cas de figure s’est répété de nombreuses fois, mettant en difficulté ma carrière. Même pour une escale technique, il me faut un visa. Cette situation commençait à me fatiguer, tout comme mon énorme dossier à refaire tous les ans pour ma carte de séjour. Puisque je vivais en France depuis l’âge de 10 ans, que j’y avais un métier, un compagnon, et que je n’avais aucune raison ni intention de retourner dans mon pays natal, j’ai décidé de demander fin 2005 la nationalité française.

l’intégralité de l’article est sur http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2011/07/11/01016-20110711ARTFIG00561-mon-parcours-pour-devenir-francaise.php