Francaisdefrance's Blog

04/09/2011

De nombreux candidats ouest-africains à l’immigration clandestine, profitent de la chute du régime de Kadhafi pour tenter l’aventure vers l’Europe via la Libye.

Arghhhhhhhhhhhhh; en re-voilà ! Au secours !

.

Non pitié, pitié; on en a déjà plein !!! Déjà qu’on ne peut déjà plus les supporter… Gardez vos clandestins. Ou bien envoyez les directement au domicile des membres des associations pro-immigrés clandestins. Ils manifestent pour l’accueil des clandés; c’est qu’ils sont prêts à les accueillir. Qu’ils montrent déjà l’exemple…

Allo? Allo? Tiens; personne ne répond… Même pas de répondeur. Bizarre…

FDF

.

Niger – La chute de Kadhafi relance l’immigration illégale vers l’Europe !

.

Le Bureau des affaires humanitaires de l’ONU (OCHA) à Niamey, relève « d’importants mouvements transfrontaliers » dans le nord du Niger, notamment « de migrants tentant de retourner en Libye ».

« Kadhafi qui bloquait le passage n’est plus là, alors on fonce! », lance le jeune nigérian de 29 ans qui espère faire carrière dans musique en Italie.

« Après des mois de trêve en raison des troubles en Libye, les affaires reprennent« , jubile Bachir Amadou, un passeur Touareg de 38 ans.

A l’intérieur du « ghetto » (une maison de clandestins comme les appelle la population locale), au coeur d’Agadez, une centaine de Gambiens et Nigérians, dont des femmes, attendent l’heure de départ, sous la canicule (40 degrés à l’ombre), allongés sur des nattes de fortune.

Dans un autre « ghetto », à Amarwat, autre quartier d’Agadez, une cinquantaine de candidats ouest-africains règlent les derniers détails avant l’embarquement.

Certains se ruent vers une échoppe pour en revenir les mains chargées de bidons d’eau, de couvertures ou de turbans et de cagoules qui les protègeront contre les redoutables tempêtes de sable et les nuits glaciales du désert.

Après une longue heure d’attente, quatre véhicules de type Toyota pick-up se rangent, une cinquantaine de personnes prennent place, puis ils roulent vers Dirkou, localité nigérienne proche de la Libye, à trois jours d’Agadez.

« Pour la traversée périlleuse de ce vaste désert, les chauffeurs n’ont que leur flair pour s’orienter », explique Mohamed « le passeur », un « vieux routier fier de ses 17 ans d’expérience ».

« Nous leur offrons quatre jours de ravitaillement en eau, biscuits et lait en poudre » raconte-t-il.

« Chaque jour au moins trois véhicules partent pour la Libye avec 15 à 18 passagers chacun, contre une rotation mensuelle avant la chute de Kadhafi », raconte souriant Abdoulaye Abou, un autre passeur.

Pour le seul mois d’août, profitant du « chaos et des signes avant-coureurs de la chute de kadhafi, nous avons fait passer plus de 700 personnes vers la Libye avec destination finale l’Europe », poursuit-il.

Coût du voyage: 90.000 FCFA (130 euros) par personne jusqu’à Gatron, première ville libyenne à quelque 1.200 km d’Agadez. Les clandestins verseront ensuite l’équivalent 100 dollars à des passeurs libyens jusqu’à Tripoli, à un millier de km au nord.

Les plus chanceux arrivent à destination.

« Quinze de mes camarades partis d’Agadez en août nous ont téléphoné il y a deux jours d’Italie », note « Ermondo »: « nous voulons profiter du désordre en Libye, après les Blancs (les européens, ndlr) vont fermer la route », lâche-t-il.

En mars, Mouammar Kadhafi, dont le pays dispose de quelque 2.000 km de côtes sur la Méditerranée, avait cessé toute coopération avec l’Union européenne en matière de lutte contre l’immigration illégale.

« Sa chute semble avoir ouvert les vannes de l’Europe aux clandestins sub-sahariens fuyant la misère chez eux », estime un douanier d’Agadez.

A Agadez, la police ferme les yeux sur ce trafic juteux.

Avec la relance de cette immigration illégale, la belle ville ocre d’Agadez aux portes du désert, revit après trois années de rébellion armée touareg. Même si les récents rapts d’Occidentaux par Aqmi (Al-Qaïda au Maghreb Islamique) à Arlit (nord) sont dans les tous les esprits.

Source: http://www.afreekelection.com/

11/10/2010

Otages au Niger: Aqmi réclame l’abrogation de la loi sur le voile et 7 millions d’euros !

Oh les « prétextes »… Ca vole vraiment bien bas…
Et quoi, encore ? Un paquet de mars ? Ils commencent à devenir pénibles, ces cons-là! Mais envoyons leurs la troupe, la Légion, que sais-je encore? De toutes façons, s’ils veulent tuer des otages, ils le feront, en toute barbarie… Ils nous l’ont déjà prouvé avec en autres Michel Germaneau. Ils veulent jouer à la guerre? Et bien jouons avec eux! Quelques bons missiles sur la tronche et ça va les calmer, on doit bien savoir où ils se planquent… Ou bien on leur envoie Poutine…
FDF
.

Aqmi a enfin donné ses revendications concernant la libération des cinq otages français, de Vinci et Areva, ce lundi. Selon l’agence Reuters, citant la chaîne de télévision Al Arabiya, les ravisseurs réclament la supression de la loi sur le voile, 7 millions d’euros ainsi que la libération de plusieurs prisonniers.

Les sept otages, dont cinq Français, ont été enlevés dans la nuit du 15 au 16 septembre sur le site d’une mine d’uranium du groupe français Areva. Ils seraient détenus au Mali.

…/… Plus d’infos à venir

Source: http://tinyurl.com/32xghkf

02/10/2010

Le dessin d’actualité du jour…

En ce vendredi, je vous ai déniché ceci… Actualité oblige.

FDF

28/09/2010

Otages au Niger: ce qui circule sur un site pro-palestinien…

Impressionnant. Et l’on va encore nous affirmer qu’il n’y a pas lieu de s’alarmer. Si ces infos sont vraies, encore une fois, le dessous des cartes n’est pas en notre honneur… Lamentable.

FDF

.

Wednesday, September 22, 2010

Guerre civile en France : Confirmation que les 7 otages au Niger sont aux mains des services franco-israeliens


MISE A JOUR IMPORTANTE 23 SEPTEMBRE 2010, 16H21 (TEMPS UNIVERSEL): INTERCEPTION DES COMMUNICATIONS DES SERVICES FRANCAIS VERS PARIS. LES SERVICES FRANCAIS VIENNENT D’ENVOYER UNE CASSETTE VIDEO DES  7 OTAGES A AL JAZEERA IL Y A QUELQUES MINUTES, LA FRANCE-ISRAEL A APPOSE LE LOGO AQMI, LE DRS-DST LES VOIX DES MERCENAIRES…
« Le Niger, comme la Mauritanie, le Mali, tout le Maghreb étant sous le control total et direct de la France-Israel et de son gouvernement de racistes et de poseurs de bombes (sur la photo, la racaille de l’extreme droite juive sioniste Sarkozy et son nouveau pantin Tandji installé depuis peu par les services francais).
Des sources touaregues dans la region nous confirment que les ravisseurs ont travaillé pour la sécurité d’Areva et sont liés aux trafics de drogue dans la region, au Maghreb et dans le sud de l’Europe (Espagne, Corse, Sardaigne, sud de l’Italie). Toujours selon des sources touaregues locales, plusieurs groupes armés utilisent des telephones satellites de fabrications francaises et sont en contact direct avec des élements francais travaillant comme ‘conseillers-instructeurs’ dans les armées nigeriennes, maliennes ou mauritaniennes et que ce sont ces éléments francais qui ont enlevé indirectement les otages d’Areva avec l’aides de leurs reseaux de trafiquants de drogue locaux qui sont etrangement puissament armés.
Les services francais ont enlevé les 7 otages au Niger, selon nos sources aucun signe de vie des otages depuis dimanche dernier. Les tribues touaregues accusent la France de mener une guerre coloniale contre les tribues touaregues au travers de l’armée nigerienne dont le nouveau chef a été  mis en place par les services francais lors du dernier coup d’etat, de piller le Niger et ses richesses naturelles.
Cote DRS-DST, les sources touaregues confirment la venue d’emissaires francais et algériens au debut du mois d’aout 2010, pour tenter de localiser qui des tribues locales avaient informées des tierces parties des prises d’otages récentes en cours du DRS-DST, et qui donnait des informations sensibles. Plusieurs jeunes ont été enlevés par l’armée nigerienne sur ordre des ‘conseillers’ francais en représailles. Les freres touaregues confirment qu’ils subissent le harcelement continu des reseaux de trafiquants de drogue, de l’armée nigerienne, qui sous-traitent dans la region et qui sont protégés par les militaires francais d’un coté et le DRS-DST algérien de l’autre coté, ils nous informent egalement de la présence accrue d’anglais et d’americains (beaucoup de noirs americains) qui offrent beaucoup d’argent pour des informations et ont etabli plusieurs liens solides avec des chefs de tribues. Plusieurs jeunes femmes ayant été enlevées, violées et retrouvées mortes. Reseaux de proxenetismes qui les offrent ensuite aux expatriés et militaires occidentaux. Il ne fait aucun doute que les prises d’otages a répétition sont le fait des services francais qui souhaitent maintenant devancer la présence americaine dans la region en re-établissant des bases militaires opérationnelles illégalement sous couvert de terrorisme dans la région.

Le gouvernement de la France-Israel souhaitant jouer les premiers roles dans la region du Maghreb-Sahel, par l’intermediaire d’une part de son controle total sur le DRS-DST (controle du general Kharroubi-Attafi dit Kherfi, Tewfik ayant demandé la protection d’Obama) et de l’autre coté des bases militaires illégales et coloniales, completant ainsi son dispositif avec les bases secretes du Senegal, et publiques de Cote d’Ivoire, Tchad, Centre-Afrique et Djibouti, forcant ainsi l’administration Obama et les israeliens a deleguer entierement la region aux francais, contrairement a ce qui se passe en Afghanistan, Yemen, Somalie, Liban, Syrie, Turquie, Jordanie, Emirats-Arabes Unis. Voila pourquoi le DRS-DST a implanté ces faux groupes armées, le message etant de faire comprendre que seuls le DRS-DST, donc la France peuvent lutter et se charger de faire le gendarme localement.

Car l’heure du bilan est venu pour la mafia israelienne a Paris et celui-ci est catastrophique, les soldats morts pour Israel en Afghanistan doivent se justifier avant 2012, de meme que la politique de re-integration dans l’OTAN ou la encore, Sarkozy ne pese aucun poids dans la balance, la France-Israel souhaitant donc montrer qu’elle a su conserver le pré-carré  africain et que Sarkozy controle toujours le DRS algérien et ce meme apres la mort de Larbi Belkheir, créateur des GIAs et pere de la guerre civile algérienne pour le compte des services francais, celui la meme qui a installé Tewfik et Smain Lamari. Malheureusement pour eux, sont venus se greffer de multiples faux groupes financés et appuyés par des reseaux anglais, americains, israeliens, qui eux aussi ont leur ramification et leurs liens dans le DRS-DST a Alger.

Chacun faisant jouer ses réseaux, au final ce sont les reseaux Kharroubi,-Attafi, dit Kherfi, qui affrontent les reseaux Tewfik…. chacun monnayant ses services au plus offrant pour rester en place car dans les chancelleries occidentales il ne fait plus aucun doute, l’Algerie est passée sous controle ‘islamique’, Sarkozy tente de se replacer militairement dans la région en devancant le changement radical et inévitable au maghreb pour eviter les désagrements qui ont lieu en Guinee, au Cameroun, en RDC ou les ‘nouveaux regimes’ se tournent vers l’argent chinois pour sortir de la spirale de la domination coloniale raciste de la France-Israel, c’est deja le cas en partie au maghreb mais les decrets cremieux de France savent qu’ils ne font pas le poids face a la puissance economique chinoise…   Au final ceux qui pensent que le DRS-DST protege les interets algériens ne sont que des fous, sa tete ne faisant que monnayer la securite des gisements d’hydrocarbures et de minerais rares du peuple algérien, aux voleurs de la France-Israel, et s’assure (ndlr: la tete du DRS-DST) que tout ce qui a été volé durant le reigne de Larbi Belkheir (depuis pres de 30 ans) reste sous controle de la France-Israel….

Les israeliens ne perdant rien dans la région puisqu’ayant le controle et la supervision depuis  les reseaux elyseens de la France-Israel-Algerie, a l’interieur du DRS-DST et par  l’entremise d’Ouyahia qui est un agent de la DST comme Tewfik le rebel, les reseaux Balkany et ceux du MEDEF, par Dov Zerah nouvellement installé par Sarkozy. Bernard Squarcini de la DCRI, qui chapote les prises d’otages avec Bernard Bajolet (coordinateur du renseignement a l’elysée), sur conseils non avisés de Claude Guéant (conseiller principal de Sarkozy, un illuminé raciste qui a fait carriere dans les valises du criminel Pasqua),  le diplomate Levitte (tres proche du cabinet Netanyahu) et enfin Herve Morin, ministre de la défense, dont le pro-sionisme tapageur fait des ravages a l’interieur de son ministere (affaire Chauprade), tout ce beau monde issu de la mafia israelienne, ou ayant fait carriere grace au lobby qui n’existe pas en France… La sécurité d’Areva étant assurée par des barbouzes des services francais… CQFD »

Source: http://tinyurl.com/36gfg72

23/09/2010

Otages au Niger : l’Etat connaissait le danger depuis un an !

Y en a t’il parmi vous que ça étonne?

FDF

.

22/09/2010

Niger : la sécurité des mines d’uranium en question.

Depuis près d’un an, les rares spécialistes français de la sécurité des mines d’uranium dans le nord du Niger tiraient la sonnette d’alarme auprès des autorités françaises. Ils n’ont pas été entendus et la vive colère de Nicolas Sarkozy, après l’enlèvement des otages, n’y changera rien. Voici les éléments permettant de mieux comprendre la situation.

Depuis 2007, plusieurs incidents avaient été signalés, d’abord dans le nouveau site d’Imouraren (aujourd’hui très sécurisé) puis à Arlit, la mine « historique » à 80 kilomètres plus au nord. Deux tentatives de prises d’otages ont eu lieu, en 2008 et 2009, mais elles se sont à chaque fois vite et bien reglées avec « nos amis touaregs« , indique une source. Pourtant les signaux passaient au rouge les uns après les autres : ainsi, le dernier enlèvement, qui concernait un géologue de réputation internationale, n’avait eu lieu qu’à cinq kilomètres hors du périmètre en principe sécurisé de la ville d’Arlit.

Localement, Areva confie la sécurité de ses sites aux forces armées du Niger, la police et l’armée. Environ 350 hommes sont déployés à Arlit, auquel s’ajoutent des vigiles. Ceux-ci ne sont pas armés. Areva comme le Niger ne veulent pas de sociétés militaires privées. Même si Areva aide les forces armées du Niger en leur fournissant des véhicules ou des postes de radio, par exemple, « celles-ci n’ont pas forcément toutes les capacités voulues », assure une source.

Une petite équipe française est présente sur place pour conseiller Areva en matière de sécurité. Elle est fournie par la société Epée, dirigée par le colonel Jacques Hogard, un ancien du COS. Sur place, le colonel Benoit de Rambures dirige une petite équipe formée d’anciens légionnaires du 2ème REP et d’un colonel à la retraite de l’armée nigerienne…


Suite et source: http://tinyurl.com/2w4hqcy

20/09/2010

Niger: les agents de sécurité n’étaient pas armés… Ca vous étonne ?

Ben moi, ça ne m’étonne pas. Un accord avec le gouvernement nigérien… Comme si les types que l’on envoie là-bas pouvaient être dangereux dans l’exercice de leur boulot. Mais tout le monde n’est pas terroriste, mis à part les intégristes et autres fous d’Allah! Ces mecs, on les a envoyés au casse-pipe et pis c’est tout, comme dirait Philippe Lucas aux Guignols de l’info… Il est clair que nos « hautes Autorités » n’ont pas intérêt à se planter sur ce coup là. Parce que l’affaire Michel Germaneau partie en vrille, ça a abouti à une exécution, rappelons le. Et la pilule n’est pas passée. Et à qui la faute? Le peuple n’acceptera pas une seconde bourde du même genre; c’est certain…

FDF

.

20.09.10

Cette disposition relevait d’un accord avec le gouvernement nigérien…

La sécurité des expatriés français au Niger est-elle bien assurée? Alors que l’enlèvement de cinq français en zone sécurisée soulève de nombreuses questions, la société Areva a révélé dimanche que les agents et gardiens employés sur son site à Arlit n’étaient pas armés, a confirmé dimanche à l’AFP une porte-parole du groupe nucléaire public. La porte-parole a précisé que cette disposition relevait d’un accord avec le gouvernement nigérien, qui assurait la présence à Arlit de 350 gendarmes et militaires qui eux étaient armés.

Un salarié d’Areva basé sur le site avait affirmé à l’AFP, sous couvert d’anonymat, que les «hommes en civil employés par des sociétés de gardiennage privées», «postés devant les domiciles» durant la nuit, «ne possèdent ni armes ni gourdins». Dimanche, le père d’un des otages a confié sur RCI Martinique que son fils ne se sentait pas en sécurité.

«Aucun dispositif sérieux de sécurité»

L’ancien ministre nigérien de l’Intérieur Idi Ango Omar a mis en cause samedi la protection des salariés d’Areva à Arlit, assurant qu’il n’y avait «aucun dispositif sérieux de sécurité» autour de leurs domiciles.

Les groupes français Areva et Vinci ont entrepris d’évacuer tous leurs expatriés du nord du Niger, après l’enlèvement jeudi de cinq Français et deux Africains à Arlit, où Areva extrait de l’uranium. Les otages se trouveraient désormais au Mali. Paris et Niamey soupçonnent Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi).

Source: http://tinyurl.com/39kgct5

16/09/2010

Cinq Français ont été enlevés au Niger! Ca ne va pas recommencer, non ?

Et c’est reparti! L’assassinat de Michel Germaneau n’aura pas servi de leçon, semble t’il. Tant du coté des Hautes Instances de l’Etat qui n’ont pas pris les mesures nécessaires pour ne pas revivre ce triste épisode de l’humanitaire éliminé par les intégristes sur fond de rançon non payée et d’intervention armée ratée; tant du coté de celles et ceux qui vont encore dans ces pays où la haine du blanc-chrétien est un sport national et dont les enlèvements sont source de profits non négligeables… La sécurité de nos concitoyens à l’Etranger n’est elle pas primordiale? Il y a tant à faire sur ce sujet; mais « on » ne fait rien. « On » attend que ça pète. Eh bien c’est fait. Aux médias de procéder comme d’habitude au comptage des jours depuis la date de l’enlèvement de ces personnes. Ca fait pleurer le peuple mais ne donne pas la solution…
FDF

.
16.09.10

Sept salariés des entreprises françaises Areva et Sogea-Satom (filiale du groupe Vinci) ont été enlevés dans la nuit de mercredi à ce jeudi dans le nord du Niger. Parmi elles, cinq Français, selon une information du monde.fr. Les deux autres membres du groupe sont un Malgache et un Togolais. Ils auraient été enlevés près des mines d’uranium, dans la région d’Arlit (près de 1.000 km au nord de Niamey).

Les sept personnes sorties sans escorte?

«Un certain nombre de dispositions ont été prises, aussi bien militaires que policières, pour rapidement rechercher les victimes ainsi que les auteurs de l’enlèvement sans pour autant compromettre la vie des otages», a indiqué Laouali Dan Dahdit, un porte-parole du gouvernement nigérien qui a confirmé officiellement l’enlèvement.

Selon une autre sécuritaire nigérienne, deux couples de Français figurent parmi les otages. L’enlèvement a eu lieu «entre 2h et 5h du matin», a-t-on précisé. Les sept personnes étaient «sorties sans escorte et ont été surprises par un groupe de ravisseurs enturbannés, venus à bord de cinq pick-up», selon la même source.

Areva, qui exploite des mines d’uranium au Niger, a précisé dans ce sens qu’un de ses salariés avait été kidnappé avec son épouse «dans leur habitation d’Arlit». Tous les deux sont Français, selon un porte-parole du groupe.

Enlevés par Aqmi?

«Les assaillants seraient probablement des éléments d’Al-Qaida au Maghreb islamique (Aqmi)» ou des bandits qui revendent leurs otages aux jihadistes, a déclaré une source sécuritaire au Niger à l’AFP. Avant la confirmation des sociétés, le «possible enlèvement» d’un groupe de personnes, dont des Français, avait été évoqué par le porte-parole du ministère français des Affaires étrangères, Bernard Valero, indiquant que Paris s’efforce de vérifier cette information.

Areva avait annoncé le 27 juillet le renforcement de sa vigilance au Niger où il exploite deux gisements d’uranium et emploie près de 2.500 personnes dont une cinquantaine de Français, après la mort de Michel Germaneau.


NDFDF: le renforcement de sa vigilance au Niger…  Et bien, je ne vous félicite pas, messieurs de chez AREVA…