Francaisdefrance's Blog

29/08/2011

Affaire DSK: « avenir incertain » pour Nafissatou Diallo…

Il fallait s’y attendre: elle a nuit à l’image « pure » de DSK, surnommé « le Sein Saint », à celle du Parti Socialiste en pleine bagarre des primaires et celle de la France en général. On ne peut pas lutter contre DSK. On ne DOIT PAS lutter contre DSK! Ca ne se fait pas. Même si le personnage n’est pas spécialement un exemple… Le pot de terre contre le pot de fer…

Ignoble.

FDF

.

On se s’attaque pas à un DSK…

.

Vilipendée par la presse new-yorkaise, sur le point de perdre son emploi : la femme de chambre qui accusait DSK de « crimes sexuels » est désormais confrontée à un avenir très incertain.

« Nafissatou Diallo doit être mise dans un avion pour sa Guinée natale aussi vite que possible » affirmait un éditorial du New York Post. En trois mois, Nafissatou Diallo est passée de l’anonymat à une célébrité planétaire. La vie privée de cette guinéenne du Bronx a été disséquée publiquement par les procureurs, ainsi que par la presse. Et la victime d’hier est la paria du jour.

Mère célibataire et employée modèle

Personne pourtant n’aurait pu prévoir ce retournement de situation : cette mère célibataire de 32 ans (http://www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAJA2628p052-057.xml1/) qui élève seule une fille de 15 ans était considérée comme une employée modèle au Sofitel de New York, où elle travaillait depuis trois ans. Elle y donnait « entière satisfaction tant en ce qui concerne la qualité de son travail que de son comportement » expliquait le patron de l’hôtel Jorge Tito lorsque le scandale éclatait, le 14 Mai.
Ses voisins parlaient d’une femme discrète et sans problème. Quant aux procureurs, ils ont commencé par la décrire comme « honnête », trouvant « plausible » son récit de l’agression présumée dans la suite occupée par Dominique Strauss-Kahn.

Revirement de situation

Mais aujourd’hui, rien ne va plus dans le monde de Nafissatou Diallo. L’image publique de la victime supposée a changé du tout au tout. Les révélations se succèdent, mettant en doute sa parole et ternissant son image : elle aurait menti pour obtenir l’asile aux États-Unis. Elle aurait fourni un récit erroné des faits aux enquêteurs. Elle aurait appelé un ami emprisonné pour trafic de marijuana pour discuter avec lui de l’éventuel profit financier qu’elle pourrait tirer de l’affaire. Elle possèderait plusieurs comptes en banque sur lesquels des dizaines de milliers de dollars auraient été déposés. Dernier rebondissement en date, ses avocats auraient tenté d’obtenir un arrangement à l’amiable avec le directeur du FMI.

L’abandon des poursuites a fini par achever sa réputation de victime. Le groupe Accor, dont fait partie le Sofitel, a fait savoir que des discussions allaient avoir lieu avec les avocats de Mme Diallo pour déterminer les suites à donner à son contrat de travail.

Les avocats de DSK ne se prive pas pour l’attaquer, durement. « Une femme monstrueuse ou pathétique, ou les deux », a ainsi affirmé Benjamin Brafman, l’avocat de DSK, en ajoutant qu’elle avait probablement été manipulée.

Le New York Post va jusqu’à réclamer son expulsion immédiate des États-Unis, en reprenant dans un éditorial la liste de tous ses mensonges. Pour tout ce qui lui arrive actuellement, « elle n’a qu’elle à blâmer » ajoute le journa. Elle avait été ostracisée par la communauté guinéenne pour être la femme « qui n’avait pas eu de chance.» L’issue spectaculaire de la procédure pénale contre Dominique Strauss-Kahn « va rendre les choses encore pire » confiait au New York Times une compatriote.

Quant à la procédure civile rien ne dit qu’elle l’emportera, estiment les experts. L’abandon des poursuites pénales a été « une claque énorme », explique l’avocate Toni Messina.

La question de sa crédibilité se reposera au civil, ajoute cette dernière, en estimant que la seule chance pour Nafissatou Diallo serait que Dominique Strauss-Kahn ne se présente pas, et soit condamné par défaut.

Source:  Jeuneafrique.com

22/08/2011

Trop facile, Dominique, trop facile…

DSK: l’avocat de Diallo veut faire dessaisir le procureur !

.

On le voit déjà libéré, lavé de tout soupçons et de retour en France, DSK… Même ses potes du PS le voient reprendre sa place sur l’échiquier politique. Et pourquoi pas une candidature aux présidentielles de 2012? Ca n’aurait rien d’étonnant, connaissant les personnage: sans honte ni vergogne, le Dom.

Fort heureusement, un « petit avocat » ne voit pas sa « libération facilitée » du même oeil… Moi non plus. Ce serait un affront à la France, à la République et aux Français.

FDF

.

L’avocat de Nafissatou Diallo veut faire dessaisir le procureur chargé de l’affaire DSK, et va demander aujourd’hui au juge la nomination d’un procureur spécial, rapporte le New York Times.

« Mme Diallo veut que Dominique Strauss-Kahn soit tenu responsable, dans toute la mesure de la loi, à la fois devant la justice criminelle et civile », a déclaré Kenneth Thompson au quotidien, quelques heures avant une nouvelle rencontre entre la femme de chambre guinéenne et le procureur de Manhattan.

« Elle ne devrait pas voir son droit à un procès supprimé par les services du procureur de Manhattan », a ajouté l’avocat, qui craint l’abandon des charges contre Dominique Strauss-Kahn à l’occasion d’une audience très attendue demain.

L’avocat de Mme Diallo avait déjà écrit une lettre au procureur début juillet, après la révélation d’un certain nombre de récits erronés de sa cliente, pour lui demander de se dessaisir et de laisser un procureur spécial reprendre l’affaire, ce qui avait été sans conséquence.

Nafissatou Diallo, 32 ans, accuse l’ancien patron du FMI de l’avoir agressée et contrainte à une fellation dans une suite du Sofitel de New York le 14 mai.

M. Strauss-Kahn, qui a plaidé non coupable le 6 juin, est sous le coup de sept chefs d’accusation dont tentative de viol, agression sexuelle et séquestration.

Il est très peu probable, selon les experts, que Kenneth Thompson obtienne le dessaisissement du procureur…

Source: http://www.24heures.ch/

Ecoeurant. DSK: les charges contre lui vont s’évaporer ???

Tout s’achète, en ce bas monde. Il suffit d’y mettre le prix…
C’est à vomir mais c’est ainsi. Il est certain que l’accusé « présumé » ne va pas s’en sortir « grandi ». Sauf pour ses potes du PS, qui n’ont pas tardé à se manifester en sa faveur dès hier.

DSK: PRESIDENT !

Non, j’déconne…
FDF
.
Le « crime » était presque parfait…

Nouveau rebondissement à New York dans l’affaire DSK. L’avocat de Nafissatou Diallo et une source du New York Post estiment que les charges devraient être abandonnées en début de semaine.

La bataille entre les avocats de Dominique Strauss-Kahn, ceux de Nafissatou Diallo et le bureau du procureur de New York se poursuit, par l’intermédiaire de la presse américaine. Ce samedi, Me Kenneth Thompson, qui défend la femme de chambre accusant DSK d’agression sexuelle, indique que le procureur pourrait abandonner les charges contre l’ex-patron du FMI. 

En principe, une nouvelle audience est prévue ce mardi à New York. Mais Me Kenneth Thompson révèle au New York Times que Cyrus Vance lui a adressé un courrier afin de convoquer Nafissatou Diallo dès lundi à 15h. 

« Mon interprétation de cette lettre, c’est qu’ils vont annoncer qu’ils classent complètement l’affaire, ou abandonnent certains des chefs d’accusation », a-t-il précisé au quotidien new-yorkais. « S’ils ne s’apprêtaient pas à abandonner les poursuites, ils n’auraient pas besoin de la rencontrer. (…) Ils iraient juste au tribunal le lendemain et diraient ‘nous allons poursuivre l’affaire' », a-t-il ajouté. 

Ils vont annoncer qu’ils classent complètement l’affaire, ou abandonnent certains des chefs d’accusation 

Pour le tabloïd New York Post, le procureur va effectivement demander, mardi, l’abandon des charges. Le rendez-vous de lundi ne viserait donc qu’à prévenir la plaignante de cette demande.  

Selon le New York Post, Cyrus Vance s’apprête à déposer une motion de recommandation de rejet qui fera valoir que les charges retenues contre DSK ne peuvent être prouvées « au delà du doute raisonnable ». De nouveaux éléments pourraient émerger dans ce texte, mettant un peu plus en cause la crédibilité de Nafissatou Diallo, ajoute encore le quotidien. 

Si l’affaire est classée, DSK qui avait plaidé non coupable le 6 juin de sept chefs d’accusation, dont tentative de viol, agression sexuelle et séquestration, sera libre de rentrer en France immédiatement. 

Déjà deux reports de l’audience

S’agit-il d’une énième tentative de faire pression sur le bureau de Cyrus Vance? Ou davantage, comme le suggère le tabloïd new-yorkais?  

Car la tension reste persistante entre les avocats de Nafissatou Diallo et le procureur, qui doute de la crédibilité de la plaignante. Le rendez-vous, fixé à mardi, a ainsi été repoussé à deux reprises déjà, pour complément d’enquête. Et, lors d’une conférence de presse tenue fin juillet, les soutiens de Nafissatou Diallo n’hésitaient pas à exiger le remplacement de Cyrus Vance par un autre procureur. 

Les avocats de Nafissatou Diallo ont depuis fait feu de tout bois pour restaurer son image: interview télévisée, plainte au civil qui qualifie l’agression de « violence et sadique »… Le rapport médical, rédigé après l’hospitalisation en urgence de Nafissatou Diallo le 14 mai, a également fuité ces derniers jours. Il mentionne des blessures dont il précise: « Cause des blessures: agression, viol ». 

Mais vendredi, une nouvelle révélation a encore ajouté au trouble: elle faisait était d’une rencontre secrète fin juin, à l’initiative des avocats de Nafissatou Diallo, pour essayer de parvenir à un règlement financier amiable avec les défenseurs de l’ancien ministre français. Les avocats de la femme de chambre ont dénoncé une « nouvelle attaque sans fondement » émanant du camp DSK. 

Abandon des charges probable

Après trois mois d’un extraordinaire feuilleton judiciaire qui à coûté à DSK son poste de directeur général du Fonds monétaire international, de nombreux experts ont prédit un abandon des charges, en raison des doutes sur la crédibilité de la femme de chambre. 

« Il y a une bonne chance que le procureur classe l’affaire », estime ainsi l’avocate Toni Messina. « Le fait que la plaignante ait porté plainte au civil, contre l’avis du procureur, le fait qu’elle ait tous ces problèmes de crédibilité affaiblissent considérablement son dossier », explique-t-elle. 

Source: http://www.lexpress.fr/

26/07/2011

Nafissatou Diallo: on voit enfin sa photo !

Depuis le temps qu’on en parle, de la femme de chambre sur qui DSK se serait jeté… Sa photo a enfin été rendue publique.

En toute objectivité: Anne Sinclair a tout de même un « petit plus »:

Bon; je vous laisse: il faut que j’aille vite rentrer mes poules. Des fois qu’ ils « le » relâchent » subitement…

FDF

.

01/07/2011

Affaire DSK: on change de victime…

Changement de victime… Et fier de l’être.

.

Pas de taille à lutter, Nafissatou Diallo… On dit bien que l’argent est le nerf de la guerre… Ecoeurant. Pas loin de revenir dans la courses aux présidentielles, DSK. Il lui suffit de rentrer en France et ça, on n’en est pas loin.

FDF

Reçu par mail:

« DSK blanchi? C’était lui la victime!!!
La femme de chambre ne pouvait être qu’une menteuse…
Ah que c’est bon d’être immensément riche et d’appartenir au Bilderberg Group!!!
C’est à vômir, à vômir, à vômir!
Reste que ce sont toujours ces monstrueuses crapules dépravées qui dirigent le monde partout et devant lesquelles nous devons nous incliner, chapeau bas, avec le plus grand respect! Si non, 17ème Chambre Correctionnelle direct, ou suicide « spontané » dans notre garage, le pot d’achappement dans la bouche..
B C »

.

Et si Nafissatou Diallo avait menti ? C’est ce que laissent entendre les premiers éléments à décharge dévoilés par le bureau du procureur. L’ex-patron du FMI devrait voir ses conditions de détention assouplies.

Click here to find out more!

La thèse de l’accusation sur le point de s’effondrer. Un dossier près de se refermer. L’incroyable feuilleton des sept charges valant 74 ans de prison qui pèsent sur DSK depuis le 16 mai dernier pourrait connaître son épilogue dans les prochains jours. C’est ce que révèle le New York Times vendredi matin après que les procureurs responsables de l’affaire ont rencontré les avocats de l’ex-patron du FMI jeudi et dévoilé les nouveaux éléments de leur enquête (voir notre dossier : Le scandale DSK).

La crédibilité de l’accusatrice se fissure

C’est toute la crédibilité de l’accusatrice qui est en cause. À commencer par son passé. Nafissatou Diallo aurait déjà été impliquée dans des activités criminelles, elle serait notamment liée à un réseau de blanchiment d’argent et de trafic de drogue. La jeune femme aurait aussi menti aux enquêteurs au sujet de sa demande d’asile et aurait faussement déclaré être en possession d’un seul téléphone portable alors qu’elle payait ses factures à cinq compagnies de téléphone différentes.

Sa crédibilité quant aux faits reprochés à DSK serait également contestable….

Suite et source: http://www.lepoint.fr/chroniqueurs-du-point/laurence-neuer/affaire-dsk-vers-un-non-lieu-01-07-2011-1348185_56.php?xtor=EPR-6-[Newsletter-Quotidienne]-20110701

21/05/2011

Affaire DSK: les immigrés guinéens sont heureux que la justice américaine ait fait son boulot.

Mal barré aussi de ce coté là, DSK… La femme de chambre, musulmane, a toute la communauté guinéenne avec elle…

FDF

.

Les Guinéens du Bronx réclament justice

Les responsables de la communauté immigrée de Guinée, essentiellement composée de Peuls, connaissent bien la femme de chambre du Sofitel. Et ils sont particulièrement touchés par les accusations de viol.

Pas de minaret ni de coupole. Le Fouta Islamic Center n’est qu’un petit immeuble de brique rouge dont le rez-de-chaussée est défendu par deux rideaux de fer. Une petite porte vitrée ouvre sur un escalier qui conduit à l’étage. Ce n’est qu’à la vue du mur recouvert de casiers à chaussures que l’on comprend qu’il s’agit d’une mosquée. Le vendredi, 500 à 600 Guinéens se pressent dans la vaste salle de prière. Installé dans un bureau contigu, l’imam Abdourahmane Bah tient conseil avec d’autres membres de l’Union pour le développement du Fouta-Djalon, l’association qui a fondé la mosquée. Un seul sujet à l’ordre du jour: l’affaire du Sofitel.

«Bien sûr que nous connaissons Nafissatou Diallo, dit le religieux. Elle fréquente cette mosquée.» La femme de chambre, victime présumée de Dominique Strauss-Kahn, n’habite qu’à un quart d’heure de marche. Le cœur de la communauté guinéenne du Bronx bat ici, au coin de la 3e Avenue et de la 166e Rue. A côté de la mosquée se trouve un centre d’assistance pour les démarches administratives et les transferts d’argent vers le pays natal, puis un restaurant où l’on sert les plats traditionnels et, enfin, une épicerie où, en plus des aliments de base, on peut acheter des baguettes dorées et des croissants bien ventrus.

Le viol, un sujet particulièrement douloureux

Au Fouta Islamic Center, c’est la colère qui domine. «Un viol, chez nous, c’est le déshonneur, dit Souleyman Diallo, président de l’association. Nafissatou a été souillée. C’est pour cela qu’elle se cache et qu’on ne voit aucune photo d’elle. Qu’on ait dévoilé son nom est déjà très grave.» Dans la communauté guinéenne de New York -qui compte plus de 3000 personnes, dont 80% de Peuls qui jouissent de l’asile politique-, le viol est un sujet particulièrement douloureux. Car le régime de Conakry, quand il a envoyé ses milices contre les populations peules, a incité ses soudards à violer systématiquement les femmes. Qu’une des leurs ait subi le même sort dans un palace de Manhattan plonge les Guinéens dans leurs souvenirs les plus sombres.

«M.» Diallo (il a demandé qu’on ne dévoile pas son prénom) connaît Nafissatou depuis son enfance. Elle a 32 ans, trois ans de plus que lui et ils ont grandi dans le même village, Sagalé, dans le Fouta-Djalon. «En Guinée, dit-il, les gens de Sagalé ont la réputation d’être très pieux, le village est cité en exemple.» «M.» raconte que Nafissatou, fille d’agriculteurs, est arrivée aux Etats-Unis il y a sept ans à l’instigation de sa sœur aînée, qui vit à New York depuis quatorze ans, avant d’obtenir un statut de réfugiée politique. Elle s’est installée chez elle avec sa fille âgée de 15 ans aujourd’hui, qu’elle élève seule depuis la mort de son mari en Guinée. Grande, discrète, portant toujours un foulard pour couvrir ses cheveux, le visage un peu grêlé par des cicatrices d’acné, la jeune femme a d’abord travaillé dans un restaurant du Bronx, tenu par des Gambiens. Il y a trois ans, grâce à un contact dans la communauté guinéenne, elle a décroché une place de femme de chambre au Sofitel de Manhattan.«C’est un job enviable, souligne «M.». Ici, tout le monde aimerait travailler dans un grand hôtel comme celui-là. Elle sait à peine lire et écrire!» Tous la décrivent comme une jeune femme sérieuse, assidue au travail et préoccupée par l’éducation de sa fille, scolarisée dans un lycée du Bronx. Les habitués des clubs de musique africaine du Bronx ne l’ont jamais aperçue dans ces lieux de nuit. «Elle vient régulièrement prier au rez-de-chaussée de la mosquée, dans la salle réservée aux femmes», confie Souleyman Diallo.

Jeffrey Shapiro, son avocat, a expliqué à la chaîne de télévision NBC que Nafissatou Diallo était encore sous le coup de ce qui lui était arrivé. Il a indiqué qu’elle était forcée d’aller de chambre d’hôtel en chambre d’hôtel avec sa fille pour échapper aux médias qui font le siège de son appartement du Bronx. «Elle est perdue, a-t-il déclaré, ne sait pas de quoi son avenir sera fait. Elle a peur pour son job.» Il a également répété qu’elle ne savait pas qui était celui qui l’a, selon sa version, agressée. «C’est un ami qui le lui a appris au téléphone quand l’information de son arrestation a été diffusée à la télévision», a raconté Jeffrey Shapiro, quelques heures avant qu’elle dépose devant le grand jury de la cour criminelle de Manhattan.

«Aux Etats-Unis, j’ai autant de droits qu’Obama!»

Au Fouta Islamic Center, on suit la procédure heure par heure. Bien sûr, ces immigrés guinéens sont heureux que la justice américaine poursuive un homme aussi puissant que DSK, suspecté d’avoir violé une petite employée d’hôtel. «Aux Etats-Unis, j’ai autant de droits qu’Obama!» lance Abdoulaye, enthousiaste, sur le trottoir de la mosquée. Tous redoutent néanmoins que l’avocat de DSK parvienne à contrer les accusations du procureur et que, selon eux, justice ne soit pas rendue. Ils ont peur pour Nafissatou Diallo et sa famille que la défense du directeur général du FMI tente de les présenter sous un jour négatif et les diffame afin de «sauver» ce prestigieux client.

Souleyman Diallo veille tout particulièrement sur la procédure. «Si des poursuites n’avaient pas été lancées immédiatement, confie-t-il, j’étais prêt à organiser des manifestations de Guinéens devant le tribunal de Manhattan.» Cette communauté peule qui a connu les meurtres, les viols, les destructions et l’arbitraire du pouvoir en Guinée sait apprécier l’Etat de droit. Et elle usera de tous les moyens qu’il lui offre pour voir DSK condamné.

Source: http://www.lefigaro.fr/

Qui est Nafissatou Diallo, la jeune femme que Dominique Strauss-Kahn est accusé d’avoir agressé sexuellement?

Quelques renseignements sur la proie de DSK qui a causé sa perte…
FDF

.

Qui est vraiment Nafissatou Diallo?

La famille de celle qui accuse Dominique Strauss-Khan de tentative de viol s’est confiée à SlateAfrique. Elle décrit une jolie jeune femme de nationalité guinéenne sans histoire, sérieuse et qui n’a pu être manipulée.

Nafissatou Diallo n’est pas la jeune fille dont la photo Facebook a été diffusée par la presse [NDLE: les contenus ont depuis été supprimés]. Celle qui a d’abord été connue sur le prénom d’Ophelia n’est ni sénégalaise, ni ghanéenne, ni portoricaine, comme l’ont rapporté différents organes de presse, mais de nationalité guinéenne.

» Pourquoi nous avons décidé de publier le nom de la jeune femme qui accuse DSK? Notre réponse, ici

Selon un membre de sa famille, qui préfère rester anonyme et qui a contacté SlateAfrique, Nafissatou Diallo, 32 ans, est installée depuis treize ans aux États-Unis, où elle menait jusqu’à samedi 14 mai une vie sans histoire.

Voici ce qu’il nous a confié.

Fille d’un commerçant appartenant à l’ethnie peule (40% de la population dans un pays qui compte 10,3 millions d’habitants), originaire de la région de Labé, en Guinée, Nafissatou Diallo a suivi son mari, un commerçant guinéen, aux États-Unis en 1998. Elle a ensuite divorcé et élève seule sa fille de 15 ans dans le Bronx. Elle a par ailleurs de la famille à Harlem, notamment sa sœur, mariée à un homme d’affaires guinéen opérant dans l’import-export.

Détentrice d’une carte verte, employée comme femme de chambre par la chaîne hôtelière Sofitel depuis trois ans, Nafissatou Diallo a la réputation d’être une fille sérieuse.

«Une grande bosseuse comme sa sœur», selon un autre cousin, que nous avons également eu au téléphone. Ses proches, issus d’une grande famille de commerçants guinéens n’ont pas encore eu directement accès à elle. Comme tout le monde, ils ont lu la presse, mais ils espèrent que l’agression a eu des proportions «moins importantes» que ce qui est rapporté.

Mamadou Chérif Diallo, parent de la victime, un Guinéen de 35 ans qui travaille pour une agence de la ville de New York, et chargé de représenter la famille déclare:

«C’est une bonne musulmane. Elle est vraiment très jolie, comme beaucoup de femmes peules, mais dans notre culture, on n’accepte pas ce type d’agressivité. Franchement, Dominique Strauss-Kahn est tombé sur la mauvaise personne! C’est un scandale et c’est vraiment triste, cet accident!»

Sous protection policière

La famille explique que Nafissatou Diallo a été emmenée par la police de New York dans un endroit tenu secret, pour la protéger des médias. Elle est assistée par un avocat. Le bureau de l’attorney general de Manhattan, contacté par SlateAfrique, a refusé de confirmer l’identité de Nafissatou Diallo, une mesure qui relève de la protection des victimes aux États-Unis.

La famille paraît dépassée par les événements, et insiste sur le fait que Nafissatou Diallo n’a pas encore formellement porté plainte [NDLE: formellement, c’est le procureur qui porte plainte au pénal, la victime peut en revanche choisir ultérieurement de porter plainte au civil, pour un procès en dommages et intérêts]. Son statut d’immigré, certes légal, est précaire et en tant que résidente étrangère aux États-Unis, sa famille sait qu’elle n’a pas le droit à l’erreur.

A-t-elle été manipulée? Son cousin, Mamadou Chérif Diallo proteste: 

«Non, non, non! Les gens doivent comprendre qu’ici, on vit dans le communautarisme et que Nafissatou vit dans sa communauté, les Peuls de Guinée, et qu’elle ne s’intéresse pas à la politique. Elle n’a pas le droit de vote aux États-Unis et ne participe même pas à nos associations politiques guinéennes.»

Alors que le monde entier s’interroge sur la possible corruption de cette jeune femme à des fins hautement politiques, il paraît quelque peu ironique que ce soit une femme de chambre guinéenne qui puisse être à l’origine d’un scandale mettant en cause le patron du Fonds monétaire international (FMI). Une institution avec laquelle son pays, dirigé depuis décembre par un nouveau président, Alpha Condé, cherche à renouer pour sortir de l’ornière.

Le pays qui a dit «non» à De Gaulle

La Guinée, située au sud du Sénégal et de la Guinée-Bissau, fut la seule colonie française à dire «non» à De Gaulle en 1958, accédant avant toutes les autres à une indépendance cher payée. La France est en effet partie en claquant la porte, avec équipements et fonctionnaires.

Sous Sékou Touré, son premier Président et dictateur, la Guinée a longtemps vécu dans le giron du bloc soviétique, se faisant notamment livrer de très inutiles chasse-neige, dans les années 1960, au titre de la coopération entre pays frères.

Le pays est sorti du bloc de l’Est avant la fin de la Guerre froide, à la faveur de l’accession du général Lansana Conté à la présidence, par voie de putsch, en 1984, après la mort de Sékou Touré.

Cette nation a traversé une profonde crise politique après la mort de Lansana Conté, fin 2008. Livré à une jeune junte d’officiers menée par le capitaine Moussa Dadis Camara, les militaires ont été contraints de passer la main et d’organiser des élections après le massacre de 156 manifestants et le viol d’une centaine de femmes par des militaires, le 28 septembre 2009 à Conakry.

Souvent décrit comme un scandale géologique, en raison de son potentiel hydraulique et minéral, la Guinée souffre d’un énorme retard dans son développement, à l’échelle de la sous-région. A Conakry, la capitale, les habitants n’ont toujours pas l’eau courante ni l’électricité. Les jeunes, eux, manquent cruellement de perspectives. Du coup, l’émigration vers le Sénégal, la Côte d’Ivoire, mais aussi la France, l’Allemagne et les États-Unis représente la seule planche de salut, depuis plusieurs décennies.

Sabine Cessou


Actualisation le 17/05 pour préciser que l’avocat n’a pas été commis d’office.

» Tous nos articles sur l’affaire DSK



Pourquoi avons-nous décidé de publier le nom de l’accusatrice de Dominique Strauss-Kahn?

Certains lecteurs nous ont posé la question, au nom de la protection de la victime.

En racontant son histoire grâce aux récits de sa famille, ce qui est le but de l’article (et non pas de dévoiler son nom qui était déjà cité dans plusieurs sites d’informations en français, bien avant que nous décidions de sa publication), nous avons estimé que cela servait à protéger sa personne des rumeurs, des accusations portées contre elle et autres théories du complot qui se multipliaient à son sujet. Selon sa famille, elle n’est pas l’instrument machiavélique d’un sombre complot.

Par ailleurs, si ce nom semble, à beaucoup de nos lecteurs, rare, ce n’est pas le cas parmi les habitants de Guinée. Le patronyme de cette jeune femme y est aussi commun, comme dans certaines parties d’Afrique de l’Ouest, que Françoise Martin en France ou Jane Smith aux Etats-Unis. Un petit tour sur Facebook est assez explicite. Nous n’aurions probablement pas fait la même chose si son nom avait été moins commun.

JH

Retourner à l’article

Source: http://www.slate.fr/

20/05/2011

Pendant que les Strauss-Kahniens hurlent au complot…

Oumma.com s’y met aussi dans l’affaire DSK… Il faut dire que la brèche est largement ouverte. Et en outre, la dame en question est musulmane… Belle opportunité. Tiens? C’est marrant que la Halde, Sos Racisme et compagnie n’aient pas encore mis le nez dedans. Trop gros poisson, DSK; et puis, des ordres ont certainement été donnés…

FDF

.

Nafissatou Diallo, la femme de chambre du Sofitel, ignorait qui était DSK…

Lu sur Oumma.com:

Redevenu simple justiciable, déchu de ses précieux passe-droits, face à une machine judiciaire américaine qui s’est mise en branle à la vitesse de l’éclair, le col blanc déviant, Dominique Strauss-Kahn, a vu s’effondrer en 48h son univers doré, au confluent de l’ivresse des cimes, de l’abus de pouvoir, et de l’assouvissement de désirs débridés.

Un univers, hors de l’espace temps et au-dessus des lois, dans lequel évoluait comme un poisson dans l’eau l’économiste bon teint et éminent, surprotégé par un entourage qui savait, qui veillait au grain, et qui, bien que le mettant récemment encore en garde contre ce que la gauloiserie française se plaît à taxer de « petite faiblesse » pour la gent féminine, se projetait néanmoins à travers lui aux plus hautes responsabilités de la France.

Le sérail politique, toutes sensibilités confondues, qui parle avec lyrisme du devoir d’exemplarité, et qui le dévoie constamment, ne pouvait décemment ignorer les notes de RG décrivant par le menu les pratiques sexuelles invétérées de l’ancien ministre. Cette même élite dirigeante, notamment socialiste, qui se dit incrédule et ne sort plus de l’état de sidération dans lequel l’a plongée l’arrestation de son homme providentiel.

Alors que la thèse farfelue du complot est sur toutes les lèvres, et entonnée en chœur par les Strauss-Kahniens – comble de l’hypocrisie ! – la compassion pour la victime présumée est muette, un silence assourdissant à l’égard d’une sans-grade, noire et musulmane de surcroît, qui a fait choir le grand homme.

Mais la malheureuse femme de chambre du Sofitel de Manhattan, qui aurait été sauvagement violentée par DSK, est faite de chair et de sang, répond au nom de Nafissatou Diallo, est d’origine guinéenne, et ignorait qui elle avait en face d’elle au moment des faits, comme le relate RMC.

Comment d’ailleurs, cette jeune mère courage, extrêmement bien notée par sa direction, aurait-elle bien pu connaître le patron du FMI, alors même que la personnalité de DSK, hormis les cercles d’initiés, était inconnue du grand public américain ?

Son meilleur ami, interviewé par RMC, et qui l’héberge aujourd’hui, insiste sur la stupeur qui a envahi Nafissatou Diallo quand elle a découvert, le soir de l’arrestation, à la télévision, l’identité de DSK. C’est même ce proche qui a dû lui expliquer l’importance de la personnalité politique française. Aujourd’hui, Nafissatou vit sous haute protection policière, dans un lieu tenu ultra-secret. Son confident décrit une femme traumatisée, en état de choc : « Elle a passé deux jours entiers à pleurer », a-t-il déclaré.

Autre point non négligeable qui démonte l’instrumentalisation de la conspiration pour tenter de sauver le « soldat DSK » : la jeune femme n’a pas formellement porté plainte, c’est le procureur qui est à l’origine des poursuites actuellement en cours contre le directeur du FMI, et pour lesquelles celui-ci ne risque pas moins de 74 années de prison.

Ce qui fut historiquement le Nouveau Monde est aujourd’hui une autre planète !