Francaisdefrance's Blog

10/10/2011

Islamisation: une école d’Angoulême devient une mosquée !

Et une étape de plus dans l’islamisation de notre pays. Et encore une fois, la municipalité se montre fort complaisante… A mon avis, le simple fait de baisser le prix de vente de l’école qui deviendra une mosquée tombe sous le coup de la loi de 1905…

FDF

.

« La Ville vend l’ancienne école Marcel-Pagnol, mise à disposition depuis 2007, à l’association des musulmans de Charente pour 102.000 €. Un achat rendu possible par les dons. Jusque-là, on ne voulait pas faire les importants travaux nécessaires parce que le lieu ne nous appartenait pas.

  • Kader Bouazza montre les huisseries qu’il va falloir changer en priorité dans la salle de prière de la mosquée, rue de la Charité.

  • Kader Bouazza montre les huisseries qu’il va falloir changer en priorité dans la salle de prière de la mosquée, rue de la Charité.Un premier exploit financier qui en appelle d’autres. Lundi, la Ville d’Angoulême officialisera en conseil municipal le rachat de la mosquée de Basseau, rue de la Charité, par l’association des musulmans de Charente. Pour devenir propriétaire de l’ancienne école Marcel-Pagnol mise à sa disposition depuis 2007, la communauté s’est cotisée pendant plus d’un an, jusqu’à réunir les 102.000 €, le prix de vente proposée par la mairie.

À l’intérieur de la salle de prière cette semaine, une petite affiche sur le panneau d’information fait le point sur les sommes récoltées. Ainsi, au 25 août, la somme était de 82.000 €. «ça n’a pas été facile, mais entre la vieille dame qui accepte de donner cinq euros de sa modeste retraite et le soutien des mosquées de la région ou de celle de Paris, on a réussi. Cette solidarité est formidable», se félicite Kader Bouazza, le président de l’association, également président du conseil du culte musulman dans le Grand-Ouest.

Désormais, les musulmans d’Angoulême ont un lieu de culte qui leur appartient. Et ça change tout, en particulier pour moderniser et isoler le bâtiment. «Jusque-là, on ne voulait pas faire les importants travaux nécessaires parce que le lieu ne nous appartenait pas», poursuit Kader Bouazza, même si des travaux «d’urgence d’un montant de 25.000 à 30.000 €» avaient déjà été faits par la communauté.

Mais l’exploit est appelé à se répéter. Il va falloir trouver une somme au moins équivalente à l’achat pour moderniser le lieu. C’est aussi une des raisons pour laquelle la mairie a accepté de baisser le prix de vente de 170.000 € (l’estimation des Domaines) à 102.000 €. Huisseries et isolation d’abord pour en finir avec «l’été très chaud et l’hiver très froid à l’intérieur», mais aussi agrandissement du lieu de prière, font partie des objectifs.

L’exemple de Rochefort pour baisser les coûts

«Les fidèles sont de plus en plus nombreux, autour de 350 un vendredi de prière, et certains sont obligés de rester dehors. On doit donc agrandir», poursuit Kader Bouazza, qui peut compter pour l’instant sur environ 350 m2, salle des femmes comprises. Désormais, la totalité du bâtiment est propriété de l’association, soit 750 m2.

Kader Bouzza peut se féliciter du chemin parcouru depuis les premiers locaux mis à disposition de la communauté en 1979 (lire l’encadré).

Mais après avoir mis la main à la poche, les musulmans d’Angoulême pourraient aussi mettre la main à la pâte, comme à Rochefort. En 2009, les musulmans de là-bas ont construit bénévolement leur mosquée sur un terrain loué à la mairie 50 € par an. Ce qui a abaissé le coût de l’édifice religieux à 300.000 € environ. Avec des dons des fidèles mais aussi des mosquées voisines, dont Angoulême. «Nous aussi, on va essayer de sortir la brouette et le ciment et profiter des compétences de chacun», explique Kader Bouazza. »

Source: http://www.charentelibre.fr/
Photos: Photo Phil Messelet

02/08/2011

22 août: départ de la longue marche des harkis.

Il y va fort, le Joseph. Mais il a raison. Combien de promesses électorales le « roi de France » n’a t’il pas tenues? On ne les compte plus.

FDF

.

LA LONGUE MARCHE DES HARKIS…

 

 « Si je suis élu Président de la République, je veux reconnaître officiellement la responsabilité de la France dans l’abandon et le massacre des Harkis et d’autres milliers de musulmans français qui lui avaient fait confiance, afin que l’oubli ne les assassine pas une nouvelle fois »  (Nicolas Sarkozy, candidat à la Présidence de la République, 31 Mars 2007)

 

            C’est parce que cet engagement n’a jamais été tenu, que les harkis et leurs enfants ont décidé de symboliser par une longue marche pédestre qui les conduira de Montpellier à Paris, une tragique histoire occultée depuis un demi siècle. Ce mouvement qui a pris naissance devant le Palais Bourbon, le 5 mai 2009, ne s’est jamais essoufflé ; bien au contraire, il continue sur sa lancée depuis les villes du sud de la France jusqu’à Paris. Dans les prochaines semaines, il va s’amplifier à travers tous les départements et toutes les régions de France dans le but de dénoncer le honteux abandon –comme jadis en Algérie- de cette communauté et rappeler ses souffrances. Faute de locaux, les marcheurs passeront la nuit en campant devant les mairies coupables de non assistance à personnes en détresse.

Hamid et Zohra qui ont passé deux ans devant l’Assemblée Nationale en campant sur le trottoir par tous les temps sont, une nouvelle fois, les instigateurs et le fer de lance de cette mobilisation. Ils crient leur désespoir : « Nous avons passé deux années devant le Palais Bourbon ; nous avons dormi sur le trottoir face l’Assemblée Nationale ; nous avons souffert du froid, de la neige, du verglas, du vent, de la pluie et de la chaleur. Les femmes et hommes politiques nous ont discriminés, nous avons subi les pires humiliations des deux partis politiques UMP et PS et avons été tabassés par la police Sarkozienne. Il est hors de question d’accepter une soumission ou bien de courber l’échine. Cette reconnaissance l’Etat français nous la doit. Nous sommes prêts à dormir dehors sur les trottoirs devant toutes les mairies qui refusent de nous accueillir. La Coordination Nationale du Mouvement de la Résistance Harkis avec les pieds-Noirs qui la rejoindront, mèneront ensemble une action sur le terrain pendant 34 jours à travers tous les départements pour démontrer que le Président de la République avec son Gouvernement sont des voyous de la République et des délinquants constitutionnels. »Puis, avec une pointe d’amertume dans la voix : « Nous considérons que nous ne sommes plus chez nous, on préfère dérouler le tapis rouge à des criminels de la guerre d’Algérie, ceux qui salissent la France, ceux qui l’insultent au lieu de servir les honnêtes citoyens et aider nos compatriotes dans la détresse. Cela devient inacceptable ! …  Il faut honorer la mémoire de nos anciens, celle de nos parents, celle de nos familles qui étaient innocents. Ils ont payé très cher leur engagement au service de la France. Leur destin est aussi le nôtre. Nous souffrons encore de ces blessures que le clan gaulliste nous a infligées pour punir notre fidélité et notre amour du drapeau tricolore. Nous nous battrons jusqu’au bout pour dire non à Nicolas SARKOZY ! … Cette reconnaissance il nous la doit. Nous sommes dans la dernière ligne droite du cinquantenaire de notre exode ; il faut nous unir fraternellement  –harkis et Pieds-Noirs – pour faire trembler ce Gouvernement qui fait honte à la France… Le moment est venu pour descendre dans la rue ; plus rien ne nous arrêtera ! C’est l’honneur de nos pères que nous défendons ! C’étaient des hommes valeureux et courageux ; ils ont pris les armes pour défendre une terre qu’ils voulaient française jusqu’à l’ultime sacrifice. La France nous l’aimons ; c’est notre patrie, il faut la défendre avant qu’il ne soit trop tard ! »
           

Le départ de cette longue marche se fera le lundi 22 août devant la Préfecture de Montpellier. Les marcheurs arriveront entre 17h00 et 18h00 devant la Mairie de LUNEL. Il est à noter que le Maire ayant refusé de mettre à leur disposition une infrastructure permettant de les abriter et d’accéder aux toilettes, c’est sur le trottoir que les harkis passeront leur première nuit. D’autres Maires ont refusé leur aide : Ceux de Nîmes, Castillon du Gard et Saint-Vallier sur Drôme. Nous appelons nos compatriotes de toutes origines et de toutes confessions à apporter un soutien massif à ces hommes et ces femmes en les accueillant à chacune de leur arrivée. Dans la PJ n° 2, sont indiquées toutes les villes étapes et, en rouge, les municipalités qui ont refusé leur aide. Nous comptons sur votre solidarité et votre fraternité.

                                                                                                                                                                                                        José CASTANO

                                                                                                                                                                                             e-mail : joseph.castano0508@orange.fr

Documents:

Etapes avec n° routes

Inscription longue marche recto et verso – MODIF

Tract recto et verso

 

Pour contacter Hamid et Zohra – Tel : 06.24.84.65.18 – e-mail : resistance-harkie430@live.fr

Secrétariat : francis.hamilton@orange.fr (envoi par email des documents souhaités)

Pour tout Savoir sur la tragédie des harkis Cliquez sur ce titre : – LE  MASSACRE  DES  HARKIS –

19/08/2010

Mosquée de Masny: la municipalité prévoit des travaux d’agrandissement…

Et une municipalité de plus dans la bande des dhimmis! Honteux! Ca cautionne l’islam, ça favorise l’invasion et ça se pavane sans vergogne. En outre, comme d’habitude, la population locale du crû fort concernée n’a pas été consultée… Lamentable.

FDF

« Chaque vendredi, près de 150 fidèles viennent écouter le prêche de l’imam. En cette période de ramadan, la mosquée El Nour fait le plein.

La mairie a prévu travaux d’agrandissement.

Chaque vendredi, c’est affluence. A l’occasion de la prière du vendredi, surtout en période de ramadan, près de 150 fidèles se pressent à la mosquée de Masny. Ce lieu de culte fait partie des sept mosquées que compte le Douaisis. Elle illustre le dynamisme de la communauté musulmane dans le Douaisis. »

Lire la suite de l’article dans l’Observateur du Douaisis en vente du 19 au 25 août 2010.
Source: http://tinyurl.com/26zrhxw