Francaisdefrance's Blog

10/12/2011

Nous sommes tous invités au « dîner de cons » offert par le Sénat !

A cette heure, on sait que le sénat a voté POUR le droit de vote aux étrangers. Mais cela doit encore passer devant NOS députés à l’Assemblée Nationale… Et là, on pourra savoir qui a voté quoi…

A suivre de près.

FDF

.

Les défenseurs de la Laïcité savent que le 9 décembre marque le 106e anniversaire de la loi de 1905 si fragilisée aujourd’hui car agressée de tous côtés par ceux qui s’assemblent en meute pour la violer.

Le Sénat chevauché désormais par la gauche triomphante s’échine à tenter de porter l’estocade à ce qui garantit encore l’indivisibilité du peuple français déjà mis à mal dans sa chair quand il subit l’insécurité, les insultes, le racisme et les agressions comme celle dont viennent d’être victimes deux policiers dans un centre commercial d’Evry. Alors qu’ils accomplissaient leur métier et s’efforçaient d’appliquer la loi en verbalisant une femme en niqab, ils ont été sauvagement agressés par l’homme qui l’accompagnait et par des malfrats racistes et vengeurs appelés en renfort par ce dernier.

Les deux représentants de la loi ont été victimes de multiples insultes racistes et ont subi des blessures suffisamment graves pour justifier d’un arrêt de travail d’une semaine.

Par un concours de circonstances désormais récurrent, le Sénat a examiné une proposition de loi sur le port de signes religieux étendue ou non à la sphère privée et aux structures accueillant les jeunes enfants, afin que ceux-ci ne soient pas soumis à un prosélytisme incontrôlé et potentiellement dangereux dans la mesure où ils sont particulièrement perméables à tout ce qui les entoure et n’ont pas la capacité de refuser ce qui peut leur être néfaste. Il est du devoir des parents à veiller à ce que leur enfant soit préservé de tout discours ou représentation sectaire et il est du devoir des instances républicaines de les y aider afin de leur éviter le risque d’une plainte en cas de refus de confier leur enfant à une personne qui ne leur garantirait pas cette neutralité. A l’heure où les plaintes se multiplient pour islamophobie ou racisme dès que l’on refuse de se plier aux diktats religieux de plus en plus agressifs et menaçants, il est nécessaire et urgent de mettre les points sur les i, d’autant plus si nos chères têtes blondes sont en danger.

Compte tenu de la houle et du malaise suscités par cette proposition elle est passée à l’as au prétexte officiel d’un timing serré.

C’est devant ce même Sénat qu’il fallait être aujourd’hui pour s’opposer avec vigueur au droit de vote des étrangers si convoités par ceux qui se prétendent encore de gauche alors qu’ils foulent aux pieds les petites gens, les ouvriers, les classes moyennes, ceux qui croyaient en eux et qui se sentent à juste titre trahis. Le petit peuple français n’avait que la gauche à se mettre sur le cœur, cette gauche aujourd’hui se rit d’eux et les bafoue sans vergogne. Le parti socialiste a vécu et désormais ne l’intéressent que les étrangers et les islamistes, ce nouveau peuple qui s’avance et nous mutile pour prendre la place que la morte-gauche lui offre, pantalon baissé sur les chaussettes dans une posture ridicule et indécente.

Donner le droit de vote aux étrangers c’est leur donner notre patrimoine et notre âme sans contrepartie et on voudrait nous faire croire que c’est pour les aider à s’intégrer. Mais des individus n’ayant pas à cœur de devenir pleinement français manifestent par là même leur refus de s’intégrer ! Il est aussi absurde de prétendre intégrer des personnes qui votent en masse pour des partis islamistes dans les pays arabes que de prétendre intégrer leurs enfants en leur enseignant l’arabe à l’école (ELCO : Enseignement de Langue et de Culture d’Origine). Est-il imaginable de prendre le risque de donner du pouvoir à des gens qui réclament toujours plus de minarets ? Qui imposent le halal dans les cantines scolaires ? Qui menacent de mort ceux qui s’opposent à leurs idées ? Qui contribuent à instaurer une charia qui considère qu’un homme vaut deux femmes ? Qui interdisent aux femmes la vision d’une banane ou d’un concombre en raison des idées lubriques qu’elles pourraient avoir ?

Est-ce que tout cela est vraiment sérieux ? Mais de quelle farce grotesque sommes-nous les acteurs ? Quel est ce dîner de cons où ces sénateurs ont prévu de nous inviter ? Et surtout, qui sera le con-dindon de cette farce hallucinante ?

Caroline Alamachère

Source: http://ripostelaique.com/