Francaisdefrance's Blog

09/09/2011

Au royaume des pourris…

Ce pourri a réussi à « sauver les meubles »… Comme tant d’autres. Il avait prémédité sa chute.

FDF

.

Kadhafi a vendu 20 % de l’or libyen avant la chute du régime !

Alors que le régime était à cours de liquidité, environ 29 tonnes d’or sont sorties du pays.

L’ex-dirigeant libyen Muammar Kadhafi a vendu plus de 20 % des réserves en or du pays, d’une valeur de plus d’un milliard de dollars, au cours des derniers jours du régime, a annoncé jeudi le gouverneur de la banque centrale libyenne, Qassem Azzoz.

Environ 29 tonnes d’or, d’une valeur d’environ 1,7 milliard de dinars, ont été vendues à des commerçants locaux, alors que le régime était à court de liquidités, selon le gouverneur. « L’or a été liquidé pour payer les salaires et disposer de liquidités, en particulier à Tripoli », a indiqué Qassem Azzoz.

Selon des responsables de la banque centrale, l’or est vraisemblablement sorti du pays notamment vers la Tunisie voisine. Le montant total des avoirs de la banque centrale s’élève désormais à 115 milliards USD, dont 90 milliards sont à l’étranger.

Click here to find out more!
Source: http://www.lepoint.fr/

09/07/2011

La France n’a plus les Américains derrière elle en Libye. Mais continue la guerre…

En France, on est cons… Enfin, quand je dis « on », je ne parle pas du peuple…

Les Américains se sont cassé les dents au Vietnam. Les Américains, après les Russes, prennent une tôle en Afghanistan. Ils vont en partir. En Libye, les Américains ont compris. Il ne reste plus qu’un pays qui continue la guerre en armant les forces rebelles: c’est la France. Le « seigneur de guerre » Français ne veut pas rester sur un échec; même si ça coute des vies « dommages collatéraux » et énormément de fric aux contribuables. La France aime bien continuer à être la risée du monde. La France n’a pas encore remarqué que c’est sur SON TERRITOIRE que beaucoup de problèmes sont à régler. La France entretien une guerre civile en Libye. Alors qu’elle est sur le point d’exploser sur ses propres terres..

Et quand je dis la France, je n’évoque pas les Français…

FDF

Après la Russie et le Royaume-Uni, c’est au tour du Congrès américain de prendre ses distances avec l’initiative française d’armer les rebelles.

Click here to find out more!

Après avoir fustigé l’intervention américaine en Irak, la France jouerait-elle désormais le mauvais rôle en Libye ? Paris se trouve en tout cas chaque jour davantage isolé auprès de ses alliés, en dépit de l’annonce mardi de l’abandon du parachutage français d’armes aux rebelles libyens. Après la Russie et le Royaume-Uni, c’est maintenant au tour des États-Unis de prendre leurs distances avec l’initiative française. En effet, la Chambre américaine des représentants a voté jeudi un amendement interdisant au Pentagone de fournir tout équipement, entraînement ou soutien militaire aux opposants de Muammar Kadhafi, sans pour autant couper les fonds nécessaires à la poursuite de la guerre en Libye. À l’origine du vote, le représentant républicain Tom Cole, qui a insisté sur la « responsabilité du Congrès (…) à mettre fin à cette aventure irréfléchie en Libye ».

Pour Jean-Vincent Brisset, directeur de recherche à l’Institut des relations internationales et stratégiques (Iris) et ancien militaire de haut rang dans l’armée de l’air, ce vote possède à la fois des portées intérieures et internationales. « Il s’agit d’une réaction logique du Congrès américain qui n’a pas été consulté au moment de l’engagement américain en Libye », explique le chercheur. « Mais c’est aussi un sérieux rappel à l’ordre vis-à-vis de la France et de son interprétation extrêmement limite de la résolution 1973 de l’ONU. »

Des missiles en guise d’aide

Les résolutions 1970 et 1973, qui ont ouvert la voie à une intervention occidentale en Libye, sont notamment censées, d’une part, prévoir une zone d’exclusion aérienne visant les forces du colonel Kadhafi et, de l’autre, mettre en oeuvre « tous les moyens nécessaires » pour éviter des exactions contre les populations civiles. Des « moyens » qui ont donc pris la forme de lance-roquettes, de fusils d’assaut, de mitrailleuses et de missiles antichars parachutés par avion dans la région montagneuse du djebel Nefoussa, au sud de Tripoli, a-t-on appris le 28 juin dernier dans les colonnes du Figaro.

Or, c’est avec des mots très durs que Sergueï Lavrov, le ministre russe des Affaires étrangères, a condamné publiquement le 1er juillet l’initiative française, devant un Alain Juppé médusé. Pour le chef de la diplomatie du Kremlin, qui a dénoncé une « violation grave de la résolution 1970 », cette résolution permettrait en réalité « à n’importe qui de faire n’importe quoi, n’importe quand ». Faux, répond le ministre français des Affaires étrangères, qui met en avant la situation « extrêmement précaire » des populations attaquées par Kadhafi pour expliquer le geste français, qui, selon lui, rentre donc « exactement dans le cadre des résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU ». Mais Paris était loin de se douter que la gronde irait jusqu’à gagner son principal partenaire en Libye, c’est-à-dire le Royaume-Uni.

« Une guerre civile »

« Cette résolution ne prévoyait pas d’armer un camp contre un autre dans une guerre civile, à l’intérieur d’un pays dont on avait oublié qu’il n’avait pas vocation à rester uni », estime Jean-Vincent Brisset, qui pense que l’on sous-estime les soutiens dont dispose encore Muammar Kadhafi dans le pays. Tandis que le conflit va bientôt entrer dans son quatrième mois et que Tripoli est toujours aux mains du colonel Kadhafi, cette dernière polémique ne symbolise-t-elle pas l’enlisement d’une coalition dont l’intervention ne devait pourtant pas dépasser la quinzaine de jours, dixit les membres du Conseil national de transition libyen, réunis en mars à Paris ? Et l’ancien pilote de chasse de mettre en cause certaines décisions politiques : « Peut-être les gouvernements engagés auraient-ils dû se concerter avec de véritables connaisseurs de la Libye avant de s’engager. »

Source: http://www.lepoint.fr/

19/10/2010

Hommage au « Guide »…

Allez, il mérite bien un petit hommage, notre « Guide » international un peu dérangé du cervelet… On se demande comment il fait pour avoir plein de potes, même (et surtout) dans le monde Occidental… Rappelez-vous: il avait même planté sa tente et fait paître ses chameaux dans les jardins de l’hôtel de Marigny… (http://tinyurl.com/36clv5b)


FDF

.

Toute ma vie, j’ai rêvé
D’être une hôtesse de l’air.
Toute ma vie, j’ai rêvé
De voir le bas d’en haut.
Toute ma vie, j’ai rêvé
D’avoir des talons hauts.
Toute ma vie, j’ai rêvé
D’avoir, d’avoir
Les fesses en l’air…

PVR-ZONE.CA

14/10/2010

Kadhafi de plus en plus taré…

Photo d’archives FDF

.

Les vérités à méditer du colonel Khadafi…

Article de Bernard Antony 12 octobre 2010

Dans Paris-Match de cette semaine, on peut lire un entretien bien mené avec « le Guide » du régime libyen, le colonel Muammar Kadhafi. Ce dernier rectifie ou plutôt précise des propos antérieurs qui avaient suscité les commentaires de stupéfaction des autruches de l’information dont il est toujours plaisant d’entendre le mélange inhérent à leur espèce de barrissement, de couinement, de mugissement lorsqu’elles sortent, rarement, leur indigente tête à cervelle de noisette des sables de leur conformisme.

Voici donc ce qu’a déclaré le guide suprême :

« Comme vous le savez, la Turquie est un pays musulman de 75 millions d’habitants. Si l’on ajoute les populations de l’Albanie , de la Bosnie et du Kosovo, toutes les communautés islamiques des autres pays européens -qui se comptent par millions- plus les Européens convertis à l’islam, dont le nombre est en constante augmentation, compte tenu du vieillissement de la population et du fait que le nombre de chrétiens a tendance à stagner, pour moi, il apparaît clairement que, à l’avenir, l’Europe ne sera plus ce qu’elle est aujourd’hui. On ne peut pas dire qu’elle sera chrétienne, mais musulmane. Voilà ce que j’ai dit. Et je persiste et signe ! »

On ne voit pas hélas en quoi serait faux ou même provocateur ce constat tranquille, heureux pour lui et bien triste pour nous.

Plus loin Kadhafi rappelle que lorsque Mahmoud Ahmadinejad exprime : « Celui qui choisit une foi qui n’est pas l’islam sera parmi les perdants le jour du jugement dernier » il ne fait qu’énoncer le Coran. Et ne lit-on pas d’ailleurs dans la brochure « initiation à l’islam » vendue en la très « modérée » mosquée de Paris :  « Croyants et incroyants ne peuvent pas être égaux : les uns vont au Paradis et les autres en Enfer ; mais il s’agit de l’au-delà ».

On ira vérifier cela dans la sourate 98 consacrée au sort des « gens du Livre » demeurant « incrédules » malgré la preuve décisive de la vraie religion apportée par le Prophète : « Ils seront dans le feu de la Géhenne où, immortels, ils demeureront ». (Coran-traduction Blachère, Ed Maison Neuve et Larose p.660 ; ou traduction D.Masson in Pléiade, p.763)

Source: Bernard Antony