Francaisdefrance's Blog

02/03/2012

Algérie: les islamistes ont disparu dans les médias…

Profitons en…

.

Ne vous réjouissez pas si vite! C’est le mot « islamiste » qui est désormais interdit d’utiliser pour les journalistes radio ou TV d’Algérie… C’est la nouvelle liberté d’expression issue des printemps arabes.

Mais ne vous leurrez pas; ça va venir bientôt chez nous…

FDF

.

Il avait dit « le mot »…

.

Algérie : pour les médias publics, il n’y a plus « d’islamistes »!

Si vous êtes journaliste à la radio ou à la télévision algérienne, gardez-vous bien d’user du vocable « islamiste » pour désigner les partis politiques de cette mouvance. Des instructions verbales, datant du samedi 25 février dernier et transmises aux rédactions des médias audio-visuels par les nouveaux directeurs généraux de la radio et de la télévision, interdisent l’usage du terme « islamiste » à l’antenne.

Ce sont les directeurs qui ont eu à instruire, lors des briefings, des nouvelles mœurs langagières au Boulevard des Martyrs, le siège de la télévision et de la radio.

« On nous a demandé de ne plus parler de mouvance islamiste. Si notre compte-rendu ou reportage se rapporte à un parti islamiste, la recommandation nous a été faite de citer le parti sans dire son obédience », témoigne à DNA un journaliste de la radio chaine III.

Ce journaliste qui parle sous la confidence de peur de représailles dit ignorer les motifs de cette censure d’un genre nouveau.

« Je ne comprends pas pourquoi il nous faudra à nous journalistes de la radio de taire l’obédience islamiste des partis comme le MSP, El Islah, Ennahda ou encore le FJD alors que ces partis ne ratent aucune occasion de s’en réclamer ! », s’exclame notre confrère.

L’instruction, émise en briefing sans aucune autre forme d’explication ou de justification, est, telle une consigne ferme, transmise de brigade en brigade, sans instruction écrite.

Certains journalistes, dispensés des briefings matinaux, découvriront, ahuris, cette recommandation au moment ou ils s’apprêtent à entrer en studio.

Aussi, lors des journaux parlés et autres flashs de la journée durant laquelle le MSP, El ISlah et Ennahda ont confirmé leur alliance électorale, les journalistes se sont abstenus d’évoquer le terme « alliance islamique », mais plutôt une alliance électorale entre le MSP, El Islah et Ennahda.

L’islamisme fait-il si peur ou point de ne pas le désigner par ce qu’il est ? On ne sait quels soucis rongent les esprits des concepteurs de cette « douce censure » pour ainsi décider de bannir d’antenne le vocable islamiste.

Nous avons tenté de joindre la direction de l’information de l’ENTV à cinq reprises depuis la matinée du jeudi pour obtenir confirmation ou démenti, mais ni le directeur ni les rédacteurs en chef ne sont en mesure de répondre à nos sollicitations.

« Ils sont en réunion jusqu’à 18 heures », affirme au téléphone l’assistante de la direction de l’information. Auparavant, celle-ci à qui nous avions laissé nos coordonnées pour être éventuellement rappelés indiquait que les responsables étaient sortis pour déjeuner.

Mehdi Benslimane avec Farid Alilat

dna-algerie.com

Merci à Henri…

05/10/2010

Mouvance islamiste: 9 interpellations dans le sud, des armes saisies !

Là, c’est « retour au bled ». Sans armes, ni violence…

.

« Religion » d’amour, de paix, etc…

FDF

Neuf personnes ont été interpellées mardi matin à Marseille et Avignon dans le cadre d’une enquête parisienne dans la mouvance islamiste, et quelques armes ont été saisies

Source: http://tinyurl.com/3amyvsz