Francaisdefrance's Blog

07/11/2010

Toujours aussi cons…

Encore une preuve de la haine qu’a le MRAP envers la France et les français. Une preuve aussi de sa préférence non-nationale et du culte qu’il voue aux sous-merdes…

Lu sur Oumma.com (pas le dessin, bien sûr. Ca c’est « cadeau »…).

FDF


.

Le musulman et la casquette à l’envers : le Mrap saisit la Cour de justice de la République !

« La commission des requêtes de la CJR a enregistré notre plainte pour diffamation d’un groupe en raison de son appartenance religieuse, en l’espèce l’islam », a indiqué à l’AFP Kamel Maouche, l’avocat du Mrap.

La CJR a confirmé cette saisine à l’AFP. Toute personne qui se prétend victime d’un membre du gouvernement peut porter plainte devant la « commission des requêtes » de la CJR.

Si cette commission juge la plainte recevable, elle la transmet au procureur général près la Cour de cassation qui saisit la « commission d’instruction » de la CJR, formée de trois magistrats de la plus haute juridiction judiciaire. Elle instruit les faits et prononce soit un non-lieu, soit le renvoi, rarissime, du ministre devant la CJR.

Le 14 décembre 2009, lors d’un débat sur l’identité nationale à Charmes (Vosges), Mme Morano avait déclaré : « On ne fait pas le procès d’un jeune musulman. Sa situation, moi je la respecte. Ce que je veux, c’est qu’il se sente français lorsqu’il est français. Ce que je veux, c’est qu’il aime la France quand il vit dans ce pays, c’est qu’il trouve un travail, et qu’il ne parle pas le verlan. C’est qu’il ne mette pas sa casquette à l’envers. C’est qu’il essaye de trouver un boulot, et qu’on l’accompagne dans sa formation. C’est tout ça. Et je crois que si on veut être porteur de paix, on doit accepter l’autre dès lors qu’il respecte les lois ».

Face à la polémique suscitée par ses propos, la secrétaire d’Etat à la Famille avait reproché à la presse d’avoir sorti une de ses phrases de son contexte. Une première plainte avait été déposée en janvier auprès du doyen des juges d’instruction d’Epinal, mais celui-ci s’était déclaré incompétent car il avait estimé que les propos avaient été tenus dans l’exercice des fonctions gouvernementales de Nadine Morano. En tel cas, la CJR est la seule juridiction compétente pour instruire la plainte.

Le Mrap

18/12/2009

Burqa=Belphégor…

Qui a dit: «La burqa, ça fait un peu Belphégor, ça fait peur aux gens»?

18.12.09

INDICE: Elle n’aime pas que les jeunes musulmans parlent le verlan et portent des casquettes à l’envers…


C’est Nadine Morano. La secrétaire d’Etat à la Famille répondait ce jeudi sur la chaîne Public Sénat à des questions d’actualité.

A propos du débat sur l’instauration d’une loi interdisant la burqa, elle a répondu qu’elle était pour,  le port de ce vêtement faisant «un peu Belphégor» et «peur aux gens». Selon Nadine Morano, la burqa ne fait pas partie de l’Islam et n’a «rien à faire» sur le territoire français.

La secrétaire d’Etat à la Famille est revenue brièvement sur le débat sur l’identité nationale qu’elle trouve «passionnant», assumant une nouvelle fois ses propos qui font polémique depuis plusieurs jours.

Source: http://tinyurl.com/yz644nq

15/12/2009

Leçon de savoir-vivre de Morano aux jeunes musulmans: le reflet de ce que pensent un grosse majorité de Français…

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 16:58
Tags: , ,

Là, force est de constater… Mais il a fallu qu’elle fasse passer ses propos comme une « faute d’expression »… Sinon: émeutes, voitures brûlées, etc…  La France, quoi… Mais, mine de rien, le rapport islam/racaille a été évoqué; il n’y a pas de fumée sans feu…

FDF

15/12/2009

Pour Nadine Morano, un jeune musulman français "ne doit pas parler verlan", ni "mettre sa casquette à l'envers".AFP PHOTO

Pour Nadine Morano, un jeune musulman (français) « ne doit pas parler verlan », ni « mettre sa casquette à l’envers ».

Lors d’un débat sur l’identité nationale, la secrétaire d’Etat à la Famille a souhaité qu’un jeune musulman français « ne mette pas sa casquette à l’envers ». Des propos « sortis de leur contexte » selon elle.

Nadine Morano donne des leçons de bonnes manières. Lundi soir, la secrétaire d’Etat à la Famille a donné sa vision du bon musulman lors d’un débat sur l’identité nationale, à Charmes dans les Vosges.

« Moi, ce que je veux du jeune musulman, quand il est français, c’est qu’il aime son pays, c’est qu’il trouve un travail, c’est qu’il ne parle pas le verlan, qu’il ne mette pas sa casquette à l’envers », a-t-elle expliqué à un jeune homme qui l’interrogeait sur la compatibilité de l’islam avec la République.

Dans la ville de Maurice Barrès

La commune avait été choisie par le député UMP Jean-Jacques Gaultier, organisateur de la soirée, parce qu’elle est la ville natale de l’écrivain nationaliste et antidreyfusardMaurice Barrès.

Les propos de Nadine Morano ont fait tiquer à gauche. Pour le porte-parole du PS Benoît Hamon, joint par l’AFP, « cela confirme le regard caricatural de plusieurs membres du gouvernement sur la jeunesse de ce pays ».

Il estime que la majorité est « dans une stratégie de bouc-émissaire, de caricature et de stigmatisation permanente, avec toujours les mêmes cibles ». « Comment ceux qui sont ciblés en permanence vont réagir quand les ministres du gouvernement se livrent à des amalgames aussi grossiers. C’est consternant! », ajoute-t-il.

Morano a filmé le débat

De son côté, Nadine Morano a tenu à se défendre. Sur RMC, elle a dit avoir « pris la précaution, parce que je ne voulais pas que des phrases soient sorties de leur contexte, de filmer ce débat et nous le mettrons en ligne ».

« Nous parlions de la problématique des jeunes qui viennent des banlieues […] et je leur conseillais de ne pas porter leur casquette de travers, de ne pas parler verlan », a-t-elle déclaré. Mais elle ajouté: « J’expliquais aussi [qu’il fallait] que l’on utilise le potentiel de la double culture. »