Francaisdefrance's Blog

28/08/2011

Ahhhhhhhhhh, l’Alsace: ses vins blancs, ses cigognes, son Concordat, ses mosquées…

Eh oui; en Alsace, le *Concordat exerce ses pleins pouvoirs. Au détriment des sous-chiens locaux. Il n’en résulte pas moins une grogne pour le moins légitime… On le pourrait à moins. Bon courage, amis Alsaciens…

FDF

.

Dessin emprunté à http://www.ndf.fr/

.

Mosquée en Alsace:Témoignage d’une habitante de la ville d’Erstein

 J’édite un courier reçu d’une lectrice qui explique par le menu l’apparition d’une mosquée dans sa ville et surtout la manière dont les habitants de cette ville ont été manipulés voire trompés par le Maire de la ville. Ce témoignage n’est que l’écume de ce qui se passe dans toutes les villes de France ou la volonté d’imposer l’islam partout dans chaque ville de France est forte. A ce demander pourquoi vouloir à toute force imposer cette religion qui est incompatible avec nos lois, nos valeurs. 

Gérard Brazon

********************

         Suite à l’article  de Puteaux-Libre sur « le maire de Montluçon prend ses concitoyens pour des imbéciles ». Je tiens à vous dire que toutes de villes n’ont pas le bonheur et la chance  d’avoir  comme maire madame Eustache-Brinio ou comme député monsieur Jacques Myard.  

Fin Mars 2009, le maire d’Erstein  nous informe de l’ouverture prochaine d’une épicerie dans les locaux d’un  restaurant (notre ancienne COOP) situé en plein centre de notre quartier résidentiel construit à l’époque en même temps que toutes les maisons de notre  lotissement (les prairies). L’Annonce a été accueillie avec joie par tous les habitants (un commerce de proximité et aussi un lieu de rencontre  en égard à notre population vieillissante. La présence des travaux montrent que le projet est avalisé.

Fin octobre 2009 : le maire  informe  par courrier les habitants du lotissement les Prairies et du Mittelholz d’un  projet d’aménagement  d’un lieu de culte musulman en lieu et place de l’épicerie  et les invite à une réunion d’information pour le vendredi 06/11/2009

          Jeudi 5 novembre 2009 : veille de la réunion, toute la ville d’Erstein les riverains en particulier se réveillent abasourdie en lisant les Dernière Nouvelles d’Alsace :

ERSTEIN / Réunion publique vendredi. Vers un nouveau lieu  de culte musulman 

C’est un lieu depuis longtemps débattu au sein de la cité sucrière, d’ici 2010, la communauté turque d’Erstein devrait déménager son lieu de culte dans un nouveau site plus spacieux et résolument ouvert à la population …. Ce que nous voulons créer, c’est une vitrine pour notre culture, pour notre communauté ….. L’actuel espace cultuel (au centre ville) est depuis longtemps trop exigu pour pouvoir accueillir les 110 familles que constitue la communauté. (200 m²) contre 430 m² : Proposant 200 m² de surface dédiée à la pratique de l’islam, mais aussi une bibliothèque, un espace d’accueil pour le public, une salle d’exercices pour la pratique de la musique et de la danse folklorique turque … Proposer de l’événementiel, des moments festifs, mais aussi des cours de français …

 La ville d’Erstein, elle, soutient fortement le dossier dit le maire d’Erstein. Nous souhaitons que chacun puisse vivre librement sa religion dans le respect des règles de la République. La commune de fait consacrera une enveloppe importante dont le montant est en cours de négociation, au cofinancement du projet. (300 000€ acquisition du bâtiment et travaux inclus) 

Nicolas Blanchard. 

*****************

Vendredi 6 novembre 2010 réunion publique

Dimanche 8 novembre 2010  DNA N°262 :

          Réunion publique : différentes questions sont posées par les habitants, les réponses données ne sont que des affirmations ou déclamations orales, visant à minimiser les problèmes.

          Les DNA souligne d’entrée la présence massive des élus venus en nombre marquer le soutien de la ville au projet. Que le débat a été intense et l’ambiance houleuse. Comment peut il en être autrement, revenir sur une position antérieur pour nous proposer un lieu de culte au cœur de notre quartier résidentiel, ne regroupant que quelques rares familles d’origine turque. Alors qu’il existe depuis des années une proposition de la municipalité pour l’installation d’un lieu de culte en bordure Nord du quartier. De  plus ce  terrain a l’avantage d’être desservi par une  route départementale, une piste cyclable, un chemin piéton, un arrêt de bus.. .

          Après avoir rassuré le public du faible pourcentage de fidèles qui viennent le matin, qu’il n’y aura pas de minaret ou appel de la prière et qu’une trentaine de places de parking est également prévu, le maire fait savoir : la ville a examiné le projet et n’a rien trouver à redire sur les questions d’urbanisme. Le bâtiment n’a pas vocation à être profondément modifié et l’espace vert en face du bâtiment restera en état.

          «  Au bout de deux heures de discussion parfois houleuse , J.Marc Willer persiste et signe : je ne peux imaginer qu’un tel projet ne soit pas porté par moi et mon équipe.

 Vendredi 25 juin 2010 : DNA N° 149 :

 Subvention : il convient ainsi de permettre l’exercice libre d’un culte dans notre commune. La traduction de cette position, c’est une aide de la ville qui atteindra 65 000 € pour un projet d’aménagement présentant un coût total de 340 000 €.. /.. «  Le conseil général s’est également engagé pour fournir une subvention de 30 000 € » précise J.M Willer 

 Remarque : par contre le conseil Régional a refusé son aide. Lire sur Oumma.com : Faut il prendre les mots pour des idées en Alsace.

Juillet 2010  Flash info mairie N°116 distribuer dans chaque foyer d’Erstein : Page 2 – Déménagement d’un lieu de culte musulman à Erstein.

 Le conseil municipal a voté à l’unanimité une subvention de 65 000€ (faux : car je connais personnellement  un membre qui n’a pas voté pour et qui d’ailleurs aujourd’hui, n’est plus conseiller municipal).

Le Projet  a changé.

     – il y a bien un petit minaret : la  hauteur est limité par le POS

     – salle de prière 149 m², 2 salles culturelles, une salle de restauration et un appartement pour l’imam (ce que le maire a toujours omis de signaler)

le coût total est maintenant  610 000€ ttc

le nombre de parking 27 existants (habitant à proximité  de notre ancienne  COOP, je peux affirmer qu’il n’a jamais eu un parking pour 27 voitures.

et le bouquet : « la ville d’Erstein soutient équitablement, dans le respect du concordat, l’existence de tous les lieux de culte dans notre commune (catholique, protestant, israélite, musulman), à condition qu’ils soient ouverts et respectueux des règles et des valeurs de notre république laïque.«  

          Malgré l’opposition et toutes les remarques concernant les gênes, nuisances et l’insécurité des habitants du quartier et ceux qui viennent des environs (la Coop se trouve en face de 2 écoles maternelles de 6 classes et  un  terrain de jeux,) et le manque de parking, le maire a délivré le 7 octobre 2010  le permis de construire déposé.

           Maintenant que le lieu de culte est  terminé et ouvert au public  depuis fin juillet (vacances scolaire). Je constate que les paroles du maire n’étaient que de la takiya pour pouvoir faire passer  le  permis de construire :

 Car que nous a dit le Maire de cette ville ? Il a dit,  suite aux craintes des habitants concernant les problèmes de stationnement, que le nombre de parkings proposé sur leur terrain est largement suffisant  pour accueillir les fidèles :

– En semaine  il y a tout au plus  env. 10 personnes

– Ce n’est que vendredi après midi qu’il y aura env. 50  personnes

 Soit

 Prière du  matin, entre 5 et 8h : env. 5 personnes

 Prière du midi, entre 12 et 14h (sortie d’écoles):env. 5 personnes

                        Sauf vendredi : env. 50 personnes

 Prière de l’aprèm, entre 16 et 18h (sortie d’école) env. 5 personnes

 Prière du soir  entre 19 et 21 h : env. 10 personnes

Que  ce lieu de culte ne sera pas utilisé pour les fêtes du Ramadan et la fête de mouton.

Dans la réalité, la vraie vie, voici ce qui se passe :

A midi,  mais surtout le soir  il y a  plus de 20 voitures garées rien que  sur la voie publique. Et le soir, à la tombée de la nuit : on pourrait s’imaginer à la gare : les hommes sont avant et après la prière devant l’entrée principale à parler à voix haute. Ce n’est pas un lieu de Prière : c’est un lieu de vie

Côté rue de la Provence : les voitures viennent, moteur en marche, déposent femmes et enfants et repartent et la même chose se reproduit pour le retour et  parfois avec l’aide du klaxon pour avertir qu’ils sont cherchés. Devant la porte, s’il ne pleut pas (les femmes se regroupent parlent  à voix haute et en langue étrangère.)  Certaines laissant les enfants courir et jouer sous le lampadaire et cela (après la prière du soir de 19h et 21 h ) soit entre 23h30  et 3h30 du matin.

Pendant que les parents (prient) les enfants, laissés seuls courent et traversent la rue sans regarder, En voiture il m’est arrivé de freiner pour les éviter, la visibilité étant  parfois nulle à certains endroits

Les prières se font de plus en plus fortes : ils prient fenêtres  et porte ouverte.  il est impossible maintenant d’avoir une nuit paisible : ma vie est  rythmée par leur façon de vivre.

 Pour couronner le tout :

Pour justifier le non respect du POS : stationnement doit être assuré en dehors des voies publiques : le maire ne cesse de nous rappeler : « l’Eglise catholique est bien au centre de la ville  et n’a pas non plus assez de parkings ! 

          Tous les  habitants que je connais sont unanimes à dire que nous respectons  toutes les cultures, toutes les religions mais sacrifier la sérénité de tout un quartier pour un projet dont ne bénéficie même pas les résidents… (Bien au contraire.. sinon pourquoi cette phrase encore de notre maire : où voulez vous que je le mette, personne n’en veut : je ne ferai que déplacer le problème.

         –  La ligne bleue des Vosges est devenue la ligne verte des Vosges.

– Notre ancienne COOP, seul endroit qui aurait pu être un lieu de rencontre pour les habitants   est devenue une mosquée.

– A quand un cimetière musulman pointant son nez. Comment  bien vivre ensemble sur cette terre  si dans la mort la séparation existe aussi de par la volonté des musulmans.      

Est-ce qu’un jour l’on verra la rue de la Lorraine devenir la rue d’Ankara, la rue de  la Provence,  rue d’Istanbul  (présence actuellement de nombreuses femmes et fillettes voilées et  pour certaines femmes de la tête aux pieds)

Ellsacien

Source:     http://puteaux-libre.over-blog.com/

*Concordat: http://fr.wikipedia.org/wiki/Concordat_en_Alsace-Moselle

(Voir « cas de l’islam »).

25/08/2011

Montluçon: première victoire de l’islamo-racaille ?

Ci dessous un billet de Christine Tasin. Elle y analyse de belle façon la politique de l’autruche pratiquée par bon nombre de nos dirigeants et élus en ce qui concerne les rapports étroits entre l’immigration, l’islam et la racaille. Je suis tout à fait de son avis.

Pour mémoire: http://tinyurl.com/44jkjet


FDF

On ferme les yeux. Ce sont des « jeunes »…

.

Nous nous égosillons à le dire. Plus on accorde d’accommodements raisonnables, plus on autorise – et même finance !- de mosquées, plus on accepte les prières dans les rues, plus les demandes des islamistes se font insistantes, moins la République est respectée, plus elle est piétinée et plus les zones de non-droit où police et pompiers ne peuvent plus intervenir se multiplient et se développent…

La dernière preuve en date, les émeutes de la nuit dernière à Montluçon. Appelés pour tapage nocturne (rupture du jeûne du ramadan ?) dans le quartier de Bien-Assis, pratiquement sur le lieu d’une des futures mosquées, dont le terrain a été vendu une somme  symbolique par la Mairie, les policiers ont été caillassés et  les poubelles brûlées.

Selon l’un des témoins, responsable local de Résistance républicaine,  qui nous en a informés, la police aurait été contrainte d’utiliser les flashball pour permettre aux pompiers de faire leur travail et il aurait  fallu des renforts de police venus de Moulins et de Vichy  pour ramener le calme dans le quartier… sans qu’aucune interpellation ait été effectuée !  


Nul doute que certains ne manqueront pas de dire que nos articles sur le minaret de Montluçon auront mis le feu aux poudres, sans doute les mêmes que ceux qui avaient eu l’indécence d’attribuer  la tuerie de Norvège au message de l’apéro saucisson-pinard !

Peu nous chaut. Nous connaissons les véritables responsables des émeutes.


Jusqu’à quand les Maires, préfets et notre gouvernement chercheront-ils à acheter une paix sociale impossible à obtenir par toujours plus d’accommodements raisonnables et de renoncements ?


Jusqu’à quand les Maires, préfets et notre gouvernement se coucheront-ils devant le désordre, la violence et la haine à l’égard de la France ?

Jusqu’à quand les Maires, préfets et notre gouvernement accepteront-ils qu’un ferment de guerre civile couve partout en France, rendant quasiment inéluctables la formation de milices citoyennes et la levée en masse de tous ceux, Français ou immigrés légaux, qui veulent vivre en paix selon  nos valeurs et notre culture ?


Jusqu’à quand les Maires, préfets et notre gouvernement refuseront-ils de comprendre qu’il n’y a qu’une seule façon de faire finir les émeutes et de rétablir ordre et sécurité, le karcher à eau dans un premier, temps,  l’armée qui ne fait pas de quartier si cela ne suffit pas ?


Nous sommes dans un contexte de guerre contre un système totalitaire. Il nous faut, d’urgence, serrer les coudes et faire face, avec détermination, aux forces obscures et barbares qui veulent nous imposer leur loi.


C’est le rôle d’un gouvernement digne de ce nom.

 

C’est le rôle d’un gouvernement élu par la volonté des Français sur un programme qui mettait l’accent, en 2007, sur la Républliqe, le respect des valeurs, de la volonté populaire et de la sécurité.


ON nous l’a promis en 2007.


Nous sommes en 2011 et, comme sœur Anne, nous ne voyons toujours rien venir, les Barbe Bleue nous menacent pourtant chaque jour davantage.  Pour une simple raison : les racailles ont compris qu’ils étaient dans un pays où on pouvait impunément agresser des policiers, sans que ceux-ci n’aient le droit de se défendre, par la crainte du syndrome Malek Oussekine, et d’un embrasement généralisé. Pour ne pas avoir la guerre (des émeutes), nos gouvernants choisissent le déshonneur, depuis 30 ans. Comme le disait Churchill, ils auront la guerre, et le déshonneur.


En attendant, les citoyens de ce pays constatent avec effroi, que d’Amiens à Montluçon en passant par Marseille, il ne se passe plus une journée qui ne démontre que notre pays est de moins en moins en état de faire respecter l’état de droit, en France.


Plus grand monde n’est dupe, quand, en décalage total avec la réalité quotidienne subie par des millions de nos compatriotes, les bien-pensants continuent, à longueur d’antenne, à nous vanter une immigration qui enrichit le peuple de France, ou un islam de France qui va s’intégrer tellement harmonieusement dans la République que le maire de Paris lui ouvre les portes de l’Hôtel-de-Ville !


Montluçon incarne tellement mieux que de longs discours leur invraisemblance ! Ce sera la République ou les « islamo-racailles » comme les appelle Alain Soral.  


Christine Tasin

22/08/2011

Montluçon: le courrier de René Marchand au maire…

Il paraît que: suite à son attitude pour le moins surprenante, le maire de Montluçon a reçu « des dizaines de courriers » ( http://tinyurl.com/44jkjet )… Ce n’est sans doute pas fini…

FDF

Il manque quelque chose, sur cette carte postale…

.

Mon père n’a pas donné sa vie pour que Montluçon, sa ville, soit livrée à l’islam !

Monsieur le Maire,

Cette lettre m’est inspirée par une grande colère et par beaucoup de tristesse.
Je suis né à Montluçon il y a trois quarts de siècle. C’est dans cette ville que j’ai passé mon enfance, avenue Jules Guesde, dans le quartier des Fours-à-chaux. J’ai fréquenté l’école publique Paul-Lafargue. J’ai fait mes études secondaires au lycée où j’ai eu, au nombre de mes professeurs, votre prédécesseur à la mairie, Jean Nègre, dont je garde un souvenir magnifique. Tous mes aïeux sont enterrés à Montluçon ou à Domérat

C’est à Montluçon que, à quatre ans, j’ai vu, pour la première fois, des êtres humains fracassés par un bombardement aérien. C’est là que j’ai assisté au triste spectacle de la « débâcle » : le défilé de pauvres gens, harassés de fatigue et de désespoir ; un groupe de misérables qui avaient trouvé refuge pour une nuit dans la cour de l’immeuble qu’habitaient mes grands-parents ; parmi eux, une femme qui touillait des vêtements dans une marmite sur un petit feu de bois : elle teignait ses vêtements en noir, car elle venait d’apprendre la mort de son mari soldat. C’est là que, quelques semaines plus tard, ma mère et mes grands-parents apprenaient que mon père était « mort pour la France » (encore une scène que je n’oublierai jamais). C’est là que j’ai vécu la guerre, avec la sensibilité si aiguë d’un gamin, apprenant, jour après jour, ce qu’était une ville occupée, une ville bombardée, une ville martyrisée, mais aussi une ville combattante (un des fusillés de la carrière des Grises était un proche de ma famille), puis une ville libérée…
Montluçon, une ville libérée. Donc, désormais une ville libre ? Je le croyais.

Et voici que son maire, sous le prétexte de préserver je ne sais quelle « harmonie » entre les citoyens, se couche devant l’islam, ce système politico-religieux dictatorial, expansionniste et guerrier, qu’il laisse construire une mosquée au sein de sa cité, qu’il donne son accord pour une deuxième. Une mosquée, c’est-à-dire un lieu de propagande, d’enseignement, de formation continue, un bureau d’état-civil, une mairie, un commissariat, un tribunal, éventuellement une prison ou une caserne… C’est tout ça, une mosquée ! En 1938, à Munich, fallait-il préserver « l’harmonie » à n’importe quel prix et, sous prétexte que les Allemands n’étaient pas tous nazis, qu’il y avait parmi eux des démocrates, laisser le champ libre aux chefs et chefaillons qui encadraient et mobilisaient les masses, aux chiens du parti qui, justement, pourchassaient sans relâche les opposants au sein de leur communauté ? Au moins, à l’époque, les républicains n’offraient-ils pas aux ennemis des démocraties des centres opérationnels sur notre territoire afin qu’ils puissent plus aisément y faire croître et prospérer leur idées mortifères.

Monsieur le maire, vous avez rejoint la troupe lamentable des grands patrons esclavagistes, des politiciens cyniques et gribouilles, des intellectuels aliénés ou aveugles qui, depuis quarante ans, livrent la France à un totalitarisme aussi redoutable que, hier, celui de Staline ou d’Hitler. Vous, successeur de Marx Dormoy, vous vous êtes mis au service d’une idéologie contraire à tous nos principes, à toutes nos traditions, à toutes nos valeurs. Vous vous êtes fait mercenaire d’une stratégie d’invasion. Ne savez-vous pas que les prétendus « religieux » (comme le dénommé Lamachi) qui encadrent, de plus en plus étroitement chaque jour, les communautés musulmanes et les manipulent considèrent que leur devoir le plus sacré – un devoir absolu, définitif, non révisable, non discutable, parce que commandé par Allah lui-même et, comme Lui, éternel – est de nous asservir, par tous les moyens, la ruse comme la guerre, l’argent comme le terrorisme, puis d’anéantir nos libertés, notre civilisation et jusqu’à notre honneur ?

Monsieur le maire, vos pas pourraient vous mener sur les traces de ceux qui ont flétri la France il y a soixante-dix ans. Les vaillants qui, alors, nous ont sauvés de la honte et de l’anéantissement leur ont fait payer leur trahison. Je ne demande rien de tel pour vous. Pour ma part, je me contenterai de souhaiter que, prenant conscience de votre ignorance ou de vos lâchetés (pour l’heure, je ne veux pas trancher), vous vous effaciez de la vie politique. Vous pourriez, par exemple, si vous avez été circonvenu en toute bonne foi, profiter de votre temps libre pour apprendre un peu ce qu’est l’islam. Peut-être, qui sait ?, ayant pris conscience des menaces qu’il représente pour les peuples européens, et, au premier rang, pour la France, rejoindrez-vous un jour les rangs des résistants.

René Marchand

Ancien élève de l’Ecole nationale des Langues orientales, licencié de langue et littérature arabe.

Lu sur: http://ripostelaique.com/

19/08/2011

Montluçon: changement de programme pour la future mosquée.

Voici que le maire reçoit des « dizaines de lettres d’insultes »… De contestation plutôt. Il semble qu’il tienne à son poste, monsieur le Maire…
FDF

.

Le maire réfute le projet d’un minaret

Dans un communiqué du 17 août (*), Daniel Dugléry, maire de Montluçon, dit avoir découvert « avec stupéfaction les déclarations de M. Lamachi », le président d’As Salam.

« Le projet porté par son association n’a jamais évoqué une mosquée avec un minaret de quinze mètres et appel à la prière », explique l’élu. La note explicative du dossier de l’architecte précise pourtant que : « le projet consistera à fermer l’auvent existant et à construire un minaret sur la façade principale ». Il en a donc été question.

Néanmoins, le maire précise : « A aucun endroit dans l’arrêté du permis de construire, le mot « minaret » n’est mentionné. Il y aura une surélévation qui vise à donner une unité architecturale qui corresponde à ce que voulait l’association. Mais je ne veux pas qu’on emploie le mot « minaret » ».

Le maire, comme le permis de construire, parlent de l’« aménagement d’un centre cultuel et socioculturel dans un bâtiment artisanal ». Les deux ajoutent qu’ « aucun élément de l’édifice n’excédera de trois mètres le faîtage du bâtiment existant ».

Contacté par téléphone, le maire explique en fait que la hauteur de la « surélévation » a été réduite par rapport au projet, et qu’elle ne dépassera donc pas les 8, 94 mètres. Ce qui lui fait dire « si on n’en avait pas parlé, personne n’aurait rien vu ».

Pour le maire, cette affaire est « une tempête dans un verre d’eau, qui risque de provoquer des réactions [qu’il] déplore par avance ». Plusieurs dizaines de lettres d’insulte de toute la France lui sont déjà parvenues. « Alors que je me bats depuis 10 ans pour que tous vivent en bonne intelligence, et que Montluçon avait été épargné, on tombe dans ce mauvais débat national », regrette Daniel Dugléry.

De son côté, l’association As Salam a vu les partis extrémistes s’accaparer de l’affaire. « Nous faisons face à des commentaires racistes. Notre but n’est pas de créer de débats ou une polémique », explique Aziz Lamachi.

« Nous voulons être discrets et surtout apaiser les tensions. Et nous voulons respecter l’aspect et l’architecture des mosquées avec une petite tour, mais rien d’ostentatoire », précise-t-il désormais.

Il s’agirait donc d’un « malentendu entre la mairie et l’association ». Les deux parties ajoutent, pour conclure, qu’elles doivent se rencontrer à la fin du mois pour « discuter calmement ».

Source: http://www.lamontagne.fr/

Pour les curieux: http://tinyurl.com/3ccs9k9

17/08/2011

Montluçon: pas de mosquée, ni minarets !


blason islamique du futur califat de la ville de Montluçon, AllierLa nouvelle mosquée, en construction à Montluçon, sous l’égide de l’association As Salam sera dotée d’un minaret. Une première pour la ville, et pour la région.

Depuis maintenant trois ans, les bénévoles de l’association As Salam oeuvrent pour réhabiliter les anciens entrepôts des transports Sauzet en une mosquée, près de 700 m2 en zone industrielle. Au total, ils sont une dizaine, des professionnels de tous lescorps de métier, à s’être investis dans la construction du lieu de culte.

Aziz Lamachi, le président de l’association, espère voir les travaux se terminer début 2014, avec comme touche finale, l’édification d’un minaret.

La présence de la tour a fait l’objet de longues négociations avec la mairie entre fin 2010 et début 2011. Le permis de construire a finalement été délivré le 13 janvier.

« La tour mesurera 15 mètres. Elle est destinée à l’appel à la prière du vendredi, (…)

La suite sur

http://www.lamontagne.fr/editions_locales/montlucon/le_premier_minaret_erige_en_auvergne@CARGNjFdJSsBHxwFABk-.html

[Archives : copie d’écran, version PDF pour imprimante]

Un maire démocrate et républicain, soucieux de l’avenir tant pour sa commune que pour la France, ne devrait JAMAIS autoriser la moindre construction de mosquée, ni la construction d’un minaret (interdits en Suisse tout comme le souhaitent la majorité des européens) et encore moins laisser un adorateur de Mahomet annoncer impunément qu’il a l’intention de ne pas respecter la loi interdisant les nuisances sonores ! Il existe une multitude deraisons parfaitement fondées à cela, multitude de raisons que tant les maires que les élus municipaux ignorent le plus souvent, ou parfois préfèrent sciemment ignorer afin de pouvoir dire plus tard « On ne savait pas… ».

Informons les élus, et la population, afin que tous sachent pourquoi il ne fallait pas autoriser la construction d’une mosquée, ni d’un minaret, pourquoi il leur faut surtout rappeler aux envahisseurs que l’appel à la prière est INTERDIT, et qu’ensemble ils prennent les bonnes décisions.

C’est très simple avec la méthode Amnesty International SITA : une lettre dans une enveloppe timbrée, envoyée par la poste (voir tinyurl.com/6r4fsu et tinyurl.com/d95pa9)

Et c’est très efficace (voir tinyurl.com/c44rvr)

Action SITA : imprimer, adresser, poster : la nouvelle façon de voter
Démocratie Directe

Quoi mettre dans l’enveloppe ?

– Imprimer l’article lamontagne.fr à propos de la mosquée à partir de sa version PDF pour imprimante. Il rentre sur une page.

MONTLUCON - Islam - dimanche 14 août 2011 - 08:55 - Le premier minaret érigé en Auvergne
(Version pdf obtenue avec
printfriendly.com + pdfescape.com)

Avec ça le destinataire va comprendre à propos de quoi on lui écrit.

Un timbre tarif « 20 grammes » de base permet d’envoyer au moins deux feuilles, vous pouvez donc rajouter une feuille à votre courrier (recto-verso, soit deux pages). Avec le verso libre de la feuille où vous avez imprimé la première page de l’article, cela fait donc trois pages disponibles sur lesquelles expliquer pourquoi il ne faut pas construire de mosquées.

– Imprimer sur ces trois pages l’argumentaire Construction de mosquées : pourquoi il faut dire NON, http://sitamnesty.files.wordpress.com/2009/03/ripostelaique_com-argumentaire-pour-les-maires-construction-de-mosquees-pourquoi-il-faut-dire-non.pdf.

Si vous le souhaitez, vous pouvez imprimer d’autres argumentaires à la place

– soit en trois pages eux aussi (voir la rubrique Argumentaires sitamnesty.wordpress.com/argumentaires au paragraphe Documents en 3 pages).

– soit vous pouvez bien entendu aussi imprimer un argumentaire en seulement une page, ou seulement deux pages, ou panacher en trois pages = 1 page + 2 pages etc. comme il vous plaira (voir les divers argumentaires proposés).

Du fait de l’opposition des populations à l’invasion musulmane connue maintenant depuis plusieurs années et de la manifeste surdité volontaire des élus, vous pouvez si vous le souhaiter passer à une phase un peu plus musclée que la simple information…

Car n’allez pas croire qu’en ne faisant rien les musulmans vont subitement, comme par enchantement, décider de respecter la loi. C’est ce que l’on se disait à Boston, USA, jusqu’à un beau jour où… C’est aussi ce que l’on se disait à Rheinfelden, Allemagne, jusqu’à un beau jour où… C’est aussi ce que l’on se disait à Rendsburg, Allemagne, jusqu’à un beau jour où… C’est aussi ce que l’on se disait à Milan, Italie, jusqu’à un beau jour où… C’est aussi ce que l’on se disait à Nanterre, France, jusqu’à un beau jour où… C’est aussi ce que l’on se disait au Puy-en-Velay, France, jusqu’à un beau jour où…

Option Muscle 1

A la place de la simple version pdf de l’article sur la mosquée, utiliser la version pdf « musclée » : surlignages, notes et surtout… signature de l’ordre des templiers (ce qui va interloquer plus d’un destinataire : cet ordre a été refondé en 2002…) :

MONTLUCON - Islam - dimanche 14 août 2011 - 08:55 - Le premier minaret érigé en Auvergne - version musclée templiers breivik 2083
lamontagne-fr_montlucon_le_premier_minaret_erige_en_auvergne_muscle.pdf

Option Muscle 2

En plus d’utiliser la version « musclée » ci-dessus vous pouvez non plus informer mais désormais avertir les élus qu’ils devront rendre des comptes.

Pour cela vous pouvez imprimer la version pdf en trois pages du discours de Paul Weston Aux dirigeants qui livrent l’Occident à l’islam : « Nous vous demanderons des comptes » (la version pdf en trois pages est au bas du discours).

Pour vous simplifier le travail, voici ces documents pdf réunis en un seul fichier pdf de quatre pages :

MONTLUCON - Islam - dimanche 14 août 2011 - 08:55 - Le premier minaret érigé en Auvergne - version musclée 4 pages
lamontagne-fr_montlucon_le_premier_minaret_erige_en_auvergne_muscle4pages.pdf

Qui sont les destinataires ?

En priorité les élus, puis l’architecte collabo et enfin optionnellement les habitants.

Les noms des élus municipaux se trouvent sur la page mairie-montlucon.fr/Action-Municipale/Le-Maire-et-lequipe-municipale/Le-maire-et-l-equipe-municipale.html
(ou elections.lefigaro.fr 2008 Montluçon A et elections.lefigaro.fr 2008 Montluçon B)

L’adresse postale de la mairie se trouve sur la page « Contact » du site internet de la ville : mairie-montlucon.fr/infos-pratiques/nous-contacter.html

On peut aussi éventuellement rechercher l’adresse publique personnelle des élus sur les pagesblanches.fr de l’annuaire du téléphone tant il est vrai que l’on réfléchit bien mieux seul et chez soi aux conséquences de ses décisions.

A noter : vous pouvez en faire tout autant avec les noms des candidats aux municipales qui ont été battus. Vous les trouverez sur elections.lefigaro.fr 2008 Montluçon C et elections.lefigaro.fr 2008 Montluçon D

Le nom de l’architecte collabo est dans l’article : Eric Fouquet, un architecte montluçonnais.

Vous trouverez son adresse postale publique à la page « Contact » de son site internet professionnel : fouquetarchi.com/contact.html

Mettre les deux feuilles dans une enveloppe, écrire le nom et l’adresse du destinataire, timbrer et poster.

Voilà, ce n’est pas plus compliqué que ça d’expliquer aux élus pourquoi il ne doivent pas se rendre responsables et coupables de certaines erreurs à ne surtout pas commettre. Ils ne pourront pas dire qu’ils ne savaient pas…

Vous avez une enveloppe ? Un timbre ?
Alors vous avez le……… P O U V O I R ……
… de dire son fait à toute personne publique.

Option « Informer la population »

On note une étrange tendance récurrente des élus, toutes villes et toutes tendances confondues, à ne faire que le minimum syndical pour l’information des riverains lors d’un projet de construction de mosquée dans leur quartier alors pourtant que ces riverains sont bien évidemment concernés au premier chef. D’ailleurs il ne vient même jamais à l’idée des élus de consulter les riverains pour savoir s’ils veulent ou non d’une mosquée, à croire qu’ils n’ont pas confiance en la démocratie, hormis pour se faire élire et en faire ensuite à leur guise au mépris des habitants.

Puisqu’on ne peut pas compter sur les élus pour faire le travail d’information et de consultation pour lequel ils sont pourtant payés, on va le faire à leur place, toujours avec la même méthode citoyenne de tractage postal. La lettre destinée à la population sera la même que celle destinée aux élus, ne reste qu’à trouver les noms et adresses postales des riverains du projet.

Une fois informés, on peut compter sur les habitants pour aller demander des comptes à leurs élus.

Là encore c’est très simple.

On trouve dans l’article des indications suffisantes pour déterminer le nom d’une rue à proximité du projet de mosquée : Montluçon, anciens entrepôts des transports Sauzet

On trouve sur societe.com l’annonce de cloture d’activité de cette entreprise [copie d’écran], ce qui nous donne son adresse : Z I. Rue Eugene Sue, 03100 MONTLUCON

Le nom de la rue est suffisant pour trouver noms et adresses postales des habitants de la rue, grâce à l’annuaire du téléphone pagesblanches.fr : indiquer le nom de la rue, le nom de la ville, cliquer sur Trouver et l’annuaire vous donne la liste des nom-adresse de tous les habitants de la rue (il s’agit d’une zone industrielle, ce sont donc surtout des entreprises).

Vous pouvez ensuite trouver les noms de rues voisines en cliquant sur le service cartographique de l’annuaire (lien Plan sous les noms)

Si vous préférez, utiliser n’importe quel autre service cartographique indépendant, tel maps.google.fr ou Viamichelin.fr par exemple, en indiquant de même le nom de la rue et la ville.

Le plan permet de voir les rues voisines et donc d’obtenir, de proche en proche via l’annuaire, tous les nom-adresse de tous les habitants de toutes les rues riveraines du projet de mosquée. Cela va permettre d’informer le plus grand nombre possible de riverains.

Vous pouvez bien évidemment répéter l’opération à volonté :-) tant que vous avez des timbres, des enveloppes, du papier, de l’encre dans votre imprimante et un peu de temps.

Petit à petit, internaute après internaute envoyant lettre(s) après lettre(s), vos missives vont toucher élu après élu, habitant après habitant, au hasard, telles des gouttes de pluie.

Inexorablement, l’information va inonder le conseil municipal et la ville, jusqu’à la goutte qui fera déborder le vase, et ce sera peut-être celle que vous aurez envoyée.

Pas de timbre, ni d’enveloppe, ni d’imprimante ? Grosse flemme ?

Bien que cela soit éminemment moins efficace que par tractage postal, vous pouvez participer par courriel, voir sitamnesty.wordpress.com/sita-par-courriels

L’URL court tinyurl.com à indiquer dans votre courriel pour le présent article est tinyurl.com/44JKJET

Éventuellement, vous pouvez recenser vos actions au sitathon.blogspot.com afin d’inciter d’autres internautes à agir de même, et vous inscrire à la lettre d’information alertes-sita.blogspot.com pour être averti des prochaines actions.

appel du muezzin - youtube - Extrait de oss117