Francaisdefrance's Blog

04/03/2012

Xavier Lemoine à l’honneur !

Toutes nos félicitations à Xavier Lemoine !

FDF

Bravo à Xavier Lemoine, maire de Montfermeil, qui ose dire la vérité sur l’islam et l’insécurité - Les actions SITA de Riposte Laïque n°153Quelque 1 500 musulmans ont manifesté vendredi entre leur mosquée et la mairie de Montfermeil (Seine-Saint-Denis), pour réclamer «un lieu de culte digne» et protester contre le maire de la ville.

La marche silencieuse a débuté à la fin de la prière, devant un pavillon qui fait office de mosquée. Celui-ci étant trop petit, des extensions ont été construites derrière le bâtiment. Le maire UMP de Montfermeil Xavier Lemoine et l’association cultuelle des musulmans de Montfermeil sont en conflit autour de ces agrandissements.

(…) 1300 personnes selon la police, 2500 selon les organisateurs, ont marché silencieusement en brandissant pancartes et banderoles. Les hommes, en très grande majorité, étaient séparés des femmes qui se trouvaient à l’arrière du cortège.

«Xavier Lemoine nous a assignés en justice pour l’extension du lieu de culte», a rappelé Amar Brahmi, responsable de l’association. En janvier, le tribunal de Bobigny a condamné l’association à fermer ou démolir l’extension dans les six mois. Si le jugement n’est pas exécuté, l’association, qui a fait appel, devra payer 40 euros par jour, explique-t-il. (…)

En outre, «il y a une quinzaine de jours, le maire nous a mis en demeure de fermer cette extension», a ajouté Amar Brahmi.

Xavier Lemoine met en avant des «anomalies sur des questions de sécurité». «Ils sont en infraction avec le code de l’urbanisme et ne veulent pas se conformer aux lois de la République», dénonce l’élu.

L’association des musulmans n’a pas prévu de démolir l’extension. (…) que le maire nous prépare un nouveau lieu de culte», dit Amar Brahmi. (…)

Source : liberation.fr/societe/01012393540-a-montfermeil-1-500-musulmans-manifestent-pour-un-lieu-de-culte-digne

Souvenons-nous de ce qu’affirmait Xavier Lemoine dans une émission de Robert Ménard en juillet 2010 :

(…) Lorsque Xavier Lemoine déclare, sans détour, à Robert Ménard au cours de son émission « sans interdit », que le problème de la délinquance n’est ni un problème social, ni un problème économique, ni un problème urbain, mais uniquement un problème culturel, voir cultuel, il dit ce que devraient dire tous les maires de France. En résumer : à l’origine des violences urbaines et de l’insécurité croissante il y a une partie de la population arabo-musulmane qui ne veut pas s’intégrer et qui défie nos lois. Le maire de Montfermeil ne mâche pas ses mots lorsqu’il ajoute « La gauche a joué avec le prolétariat de substitution, avec l’immigration et aujourd’hui, ça nous pète à la gueule… la laïcité n’existe pas en Islam, l’égalité homme femme n’existe pas en islam, la liberté de conscience n’existe pas en islam… ».

Voilà un élu qui (…) reconnait tout simplement que l’islam n’est pas soluble dans la République, qu’il y a conflit entre l’islam et la République, et que, si la République continue se coucher face à l’islam, la France est foutue. (…)

Source : http://ripostelaique.com/Bravo-a-Xavier-Lemoine-maire-de.html

Un peu plus d’un an après cette déclaration, on peut constater que les affirmations de Xavier Lemoine dans cette émission se révèlent parfaitement exactes en ce qui concerne une partie de la population arabo-musulmane pour qui l’égalité homme femme ou la laïcité n’existent pas et chez qui il y a la volonté délibérée de ne pas respecter nos lois.

Il faut le féliciter pour sa clairvoyance et son courage afin qu’il ne cède pas aux envahisseurs et voit, concrètement, qu’il est soutenu par les Français.

C’est très simple avec la méthode Amnesty International SITA : une lettre dans une enveloppe timbrée, envoyée par la poste (voir tinyurl.com/6r4fsu et tinyurl.com/592ezu )

Et c’est très efficace (voir tinyurl.com/c44rvr)

imprimer, adresser, poster : la nouvelle façon de féliciter

Quoi mettre dans l’enveloppe ?

Un timbre tarif « 20 grammes » de base permet d’envoyer au moins deux feuilles (recto-verso, soit quatre pages), donc :

– Imprimer l’article de Liberation.fr cité ci-dessus.
En version PDF il tient sur une page. En voici deux versions au choix, illustrée chacune par un dessin de Steph Bergol adapté au sujet :

A Montfermeil, 1 500 musulmans manifestent pour «un lieu de culte digne» - Dessin Steph Bergol : coup de pied au cul et retour au bled

pdf créé avec printfriendly.com
Ajout dessin Retour au bled avec pdfescape.com

A Montfermeil, 1 500 musulmans manifestent pour «un lieu de culte digne» - Dessin Steph Bergol : coup de pied au cul et retour au bled

pdf créé avec htm2pdf.co.uk
Ajout dessin Timber et retouches avec pdfescape.com

Avec ça le destinataire comprend à propos de quoi on lui écrit et l’illustration rajoutée en guise de commentaire lui permet de voir clairement que l’on pense tout à fait comme lui.

– Imprimer à la suite la version pdf en trois pages de l’article ripostelaique.com cité ci-dessus :

version pdf de l’article ripostelaique.com - Bravo à Xavier Lemoine, maire de Montfermeil, qui ose dire la vérité sur l’islam et l’insécurité

Qui sont les destinataires ?

En priorité Xavier Lemoine, bien entendu, et ensuite optionnellement les autres élus de son conseil municipal afin qu’ils sachent quelles sont les positions du maire que la population soutien.

Les noms des élus municipaux se trouvent sur la page http://www.ville-montfermeil.fr/-Le-Maire-et-le-Conseil-municipal-.html (ou elections.lefigaro.fr 2008 Montfermeil A, B et C)

L’adresse postale de la mairie se trouve sur la page « Mentions légales » du site ville-montfermeil.fr : http://www.ville-montfermeil.fr/Mentions-legales.html

On peut aussi éventuellement rechercher l’adresse publique personnelle des élus sur les pagesblanches.fr de l’annuaire du téléphone tant il est vrai que l’on réfléchit bien mieux seul et chez soi aux conséquences de ses décisions.

Mettre les deux feuilles dans une enveloppe, écrire le nom et l’adresse du destinataire, timbrer et poster.

Voilà, ce n’est pas plus compliqué que ça.

Vous avez une enveloppe ? Un timbre ?
Alors vous avez le……… P O U V O I R ……
…de féliciter un élu qui a choisi de faire face à l’islamisation.

03/03/2012

Unis pour la paix, mais les bonnes femmes derrière, quand même, faut pas oublier les fondamentaux !

Manifester, se plaindre, se sentir stigmatisés, heurtés, chialer pour un oui pour un non, se dire horrifiés pour un tag sur une mosquée, vous les avez reconnus?

Appeler à la haine, au meurtre des chrétiens et des juifs, au combat, à la lutte armée dans NOS villes ou sur leurs sites islamo-dégénérés, vous les avez reconnus aussi? Ben oui; ce sont les mêmes.

Pourtant, on ne leur demande pas grand-chose pour leur permettre de rester sur notre territoire: pratiquer leur culture et leur idéologie discrètement. Ben même ça…

Et la loi de 1905 ne leur permet pas de demander de l’aide aux municipalités pour les aider à construire leurs satanées mosquées. Mais les lois françaises, ils les ignorent. Ils ne connaissent que la charia.


FDF

.

L’association culturelle des musulmans de la ville est en conflit avec la mairie au sujet de l’agrandissement du pavillon qui fait office de mosquée.

Quelque 1 500 musulmans ont manifesté vendredi entre leur mosquée et la mairie de Montfermeil (Seine-Saint-Denis), pour réclamer «un lieu de culte digne» et protester contre le maire de la ville.

La marche silencieuse a débuté à la fin de la prière, devant un pavillon qui fait office de mosquée. Celui-ci étant trop petit, des extensions ont été construites derrière le bâtiment. Le maire UMP de Montfermeil Xavier Lemoine et l’association cultuelle des musulmans de Montfermeil sont en conflit autour de ces agrandissements.

«Halte à la provocation», «Halte à l’islamophobie», «Musulmans, juifs, chrétiens, soyons unis pour la paix» :

*****************************************************************************

SOURATE 47:

 

4. Quand vous rencontrerez les infidèles, tuez-les jusqu’à en faire un grand carnage, et serrez les entraves des captifs que vous aurez faits.

*****************************************************************************

1 300 personnes selon la police, 2 500 selon les organisateurs, ont marché silencieusement en brandissant pancartes et banderoles. Les hommes, en très grande majorité, étaient séparés des femmes qui se trouvaient à l’arrière du cortège.

«Xavier Lemoine nous a assignés en justice pour l’extension du lieu de culte», a rappelé Amar Brahmi, responsable de l’association. En janvier, le tribunal de Bobigny a condamné l’association à fermer ou démolir l’extension dans les six mois. Si le jugement n’est pas exécuté, l’association, qui a fait appel, devra payer 40 euros par jour, explique-t-il.

«Anomalies sur la sécurité»

En outre, «il y a une quinzaine de jours, le maire nous a mis en demeure de fermer cette extension», a ajouté Amar Brahmi.

Xavier Lemoine met en avant des «anomalies sur des questions de sécurité». «Ils sont en infraction avec le code de l’urbanisme et ne veulent pas se conformer aux lois de la République», dénonce l’élu.

L’association des musulmans n’a pas prévu de démolir l’extension. «Nous paierons l’astreinte de 40 euros par jour. Comment remettre 500 personnes dehors? Ou sinon, que le maire nous prépare un nouveau lieu de culte», dit Amar Brahmi.

Il réclame «des conditions dignes pour pratiquer le culte» et affirme que 1 500 musulmans, des Français en majorité, viennent dans cette mosquée le vendredi.

Amar Brahmi dénonce également «les attaques du maire», «ses appels à la haine». «J’ai des prises de position, des questionnements vis-à-vis de l’islam, mais ça n’a rien à voir avec ce contentieux», a dit Xavier Lemoine.

Source: http://www.liberation.fr/

Merci à Arnaud…

19/11/2011

Continuez sur ce bon chemin, monsieur Lemoine.

L’ÉCLATEMENT DE LA RÉPUBLIQUE

« Les préceptes de l’Islam remplacent les valeurs républicaines »


Voir taille réelle

Savourez cet interview. Voilà un maire qui mérite son poste… Dommage qu’il soit à l’UMP; il aurait sa place au FN…

FDF

.

« Monsieur le maire, en 2014, vous serez peut-être encore réélu, mais en 2020, ce sera nous car nous serons majoritaires » (imam de Montfermeil)

« La république court à la catastrophe »

Une interview de Xavier Lemoine, maire UMP de Montfermeil réalisée par France Soir et publiée le 19 octobre 2011.

Une étude menée pendant un an, notamment à Montfermeil, en Seine-Saint-Denis, révèle que les préceptes de l’islam remplacent de plus en plus les valeurs républicaines dans nos banlieues. Le maire de Montfermeil, Xavier Lemoine (UMP), réagit à ce constat en lançant un cri d’alarme.

FRANCE-SOIR : L’étude de l’Institut Montaigne (lire encadré) affirme que l’islam a pris le pouvoir dans nos banlieues. Partagez-vous cette analyse ?

XAVIER LEMOINE : Oui ! Je le dis depuis des années. L’islam s’est implanté dans nos quartiers. On en prend enfin conscience. Sauf que les remèdes avancés par l’Institut Montaigne – mettre plus d’argent dans les quartiers – ne sont pas les bons. De l’argent, depuis trente ans, on en a mis beaucoup dans les banlieues. Le problème, c’est que la République n’a eu aucune exigence vis-à-vis des populations accueillies. Installées en France, beaucoup d’entre elles continuent à vivre et à se comporter comme dans leurs pays d’origine, avec leurs langues et leurs coutumes, refusant nos valeurs, notre histoire et notre culture.

F.-S. : Avez-vous des exemples ?

X. L. : Dans ma ville, on a dépensé des sommes énormes pour que les populations étrangères s’intègrent. Mais des familles qui vivent en France depuis 10, 20 ou 25 ans ne parlent toujours pas français. Elles ne souhaitent pas s’intégrer et la République laisse faire.

Résultat : une multitude de communautés ethniques vivent chez nous en totale autarcie, entre elles, en dehors de nos règles et de nos valeurs.

F.-S. : Notre pays est pourtant très attaché à ses valeurs républicaines !

X. L. : Oui, mais par angélisme on a laissé ces communautés s’organiser entre elles. Sous prétexte de respecter leurs cultures, on n’a pas exigé le respect de notre culture. On a été pris en otages. Ce que je dis, ce n’est ni du racisme ni de la discrimination. C’est du bon sens. Il faut défendre les valeurs qui ont fait la France.

F.-S. : Refuser de s’intégrer, ça veut dire quoi ?

X. L. : Par exemple, ne pas parler français. La plupart des enfants des quartiers ne parlent pas français à la maison. Ils parlent la langue et ils regardent la télévision du pays d’origine de leurs parents. Dans les cours de récréation de ma ville, il y a 40 à 50 nationalités différentes. Et, là encore, chacun parle la langue d’origine des parents. Les mercredis et les samedis, ces mêmes enfants sont pris en charge par les écoles coraniques ou les associations tenues par leurs ambassades. Les établissements publics sont de moins en moins utilisés.

F.-S. : Quelles conséquences pour ces jeunes ?

X. L. : Elevés dans leurs ghettos communautaires, ils n’adhèrent pas à nos valeurs. Et, quand ils arrivent dans le monde du travail, ils ne sont pas « employables ». Ce n’est pas une question de formation, mais de « savoir être », de comportement, de codes sociaux.

F.-S. : Quelles conséquences pour notre pays ?

X. L. : C’est l’éclatement de la République ! Les politiques, les associations et les médias doivent comprendre que nous ne sommes pas au pays des Bisounours. Récemment, un imam est venu me voir et il m’a dit : « Monsieur le maire, en 2014 vous serez peut-être encore réélu, mais en 2020 ce sera nous. C’est mathématique, car nous serons majoritaires. »

F.-S. : Je ne comprends pas…

X. L. : Cet imam faisait allusion au basculement démographique qui, selon lui, se produira en France. Déjà, en Seine-Saint-Denis, que constatons-nous ? Sur le 1,5 million d’habitants recensés, 500.000 sont titulaires d’une carte de séjour, 500.000 sont français en vertu du droit du sol ou des naturalisations et donc sans aucune ascendance française, les 500.000 autres, Français ayant des ascendances françaises, plutôt vieillissants et « déménageants ». Or le taux de natalité des deux premiers tiers est le double de celui du dernier tiers. C’est inéluctable, la bascule démographique s’accomplit, comme le décrit très bien Christopher Caldwell dans son récent livre, Une révolution sous nos yeux.

F.-S. : On aborde là un sujet tabou. Que proposez-vous ?

X. L. : La France doit exiger trois choses de la part des populations qui s’installent chez nous : la connaissance du français, la connaissance et le respect de nos coutumes, et la connaissance et le respect de notre histoire. Actuellement ce n’est pas le cas, et c’est dangereux. Nous n’enseignons même plus notre histoire à l’école. Il est temps d’être lucide et responsable.

F.-S. : Que faire si certains refusent de se plier à vos trois exigences ?

X. L. : J’ai été récemment au Danemark et en Suède. Là-bas (des pays culturellement plutôt à gauche), les étrangers ont six mois pour apprendre la langue du pays, ses valeurs fondatrices et son histoire. Si vous ne possédez pas ces trois éléments essentiels, vous n’avez pas accès au numéro d’immatriculation qui vous donne droit à la Sécurité sociale, aux aides sociales, au logement, au travail.

F.-S. : En France, imposer ces trois critères aux étrangers, est-ce possible ?

X. L. : Bien sûr que c’est possible ! C’est même indispensable, si nous croyons en nos valeurs. Quand j’en parle en privé avec des élus de gauche, ils sont d’accord avec moi. Sur le terrain, les maires de gauche font le même constat que moi. Ils ont déjà fait évoluer le discours du PS… mais ils n’osent pas encore le dire publiquement. Le plus lucide et courageux d’entre eux, c’est Manuel Valls, bien mal récompensé par les résultats des primaires.

L’Institut Montaigne

Cette étude, intitulée Banlieue de la République, a été publiée par l’Institut Montaigne, un groupe de réflexion sur l’évolution à long terme de notre société. Il regroupe des universitaires, des hauts fonctionnaires, des représentants de la société civile, des syndicalistes, des chercheurs, des chefs d’entreprise. Institut indépendant, il bénéficie d’un budget annuel de 3 millions d’euros, alimenté uniquement par des dons privés.

Propos recueillis par Patrick Meney

14/11/2011

Xavier Lemoine: « c’est eux ou nous »…

Encore un de plus qui a tout compris. Dommage que ses fonctions l’empêchent de résister avec nous. Quoi que, avec un pseudo… Le maire de Montfermeil (neuf-trois) est bien placé pour  en parler. La « résistosphère » s’agrandit.

En tout cas bravo, Xavier Lemoine ! Ca mérite un courrier/iel d’encouragements: http://www.ville-montfermeil.fr/-Le-Maire-et-le-Conseil-municipal-.html

FDF

.

« C’est eux ou c’est nous. S’ils gagnent, nous sommes morts. Je suis fier d’être français et catholique et je n’ai pas l’intention de vivre comme un “dhimmi” dans mon propre pays. Nous sommes différents d’eux et ces gens ne sont pas compatibles avec la France. »

Xavier Lemoine

http://youtu.be/6v1lap54fe8   

Ou:

http://www.youtube.com/watch?v=6v1lap54fe8&feature=player_embedded

Merci à JC JC…



« C’est eux ou c’est nous. S’ils gagnent, nous sommes morts. Je suis fier d’être français et catholique et je n’ai pas l’intention de vivre comme un “dhimmi” dans mon propre pays. Nous sommes différents d’eux et ces gens ne sont pas compatibles avec la France. »
Xavier Lemoine, maire UMP de Montfermeil (93)

23/10/2011

Pauvres « jeunes » de Clichy et de Montfermeil…

On a essayé l’intégration. Bilan: nul.

On a essayé la prévention. Bilan: nul.

On a essayé la « raison ». Bilan: nul.

On a essayé la rénovation urbaine. Bilan: ils détruisent tout.

On a essayé la « resocialisation ». Bilan: nul.

On a essayé… En fait on a TOUT essayé. Bilan: archi-nul…

Et « islamisés » à souhait, ces racailles deviennent encore plus dangereux.

Alors, on en fait quoi, de cette racaille. Ohhhhh, je sais qu’il y en a qui ont plein d’idées; mais c’est interdit:

Et même dans les zoo, personne n’en veut. Malgré ça, « on » leur trouve encore des excuses…

Voir ci-dessous.

FDF

.

Une étude réalisée à Clichy-sous-Bois et Montfermeil, en Seine-Saint-Denis, met une nouvelle fois le chômage au « coeur du problème » des quartiers populaires, et met en avant une « intensification de l’identité musulmane » chez des habitants qui se sentent relégués socialement. Les cinq chercheurs qui ont réalisé l’étude pour l’institut Montaigne, conduite par le politologue Gilles Kepel, ont fait une plongée dans Clichy-sous-Bois et Montfermeil, où les émeutes urbaines avaient démarré en 2005. Ils ont mené une enquête auprès de 100 habitants de cette agglomération « emblématique car s’y manifeste une collection de symptômes sociaux ». Ecoutez Elizabeth Martichoux et Laurent Bazin | 05/10/2011 – 13h03 écouter Le politologue Gilles Kepel, l’un des chercheurs qui a dirigé l’étude pour l’institut Montaigne, était l’invité de « RTL Midi » mercredi

A Clichy, le taux de chômage est de 22,7% contre 11% en Ile-de-France. Par ailleurs, 76% des mineurs habitant cette ville ont au moins un parent né à l’étranger, contre 16,9% en Ile-de-France. Et encore : plus de la moitié des élèves de l’agglomération, au sortir du collège, sont orientés en CAP ou en BEP.

Le territoire n’est pas pour autant abandonné de la République : il a bénéficié d’un plan de rénovation urbaine de 600 millions d’euros, qui a transformé le bâti sur le plateau de Clichy-Montfermeil.

Mais « sans insertion sociale par l’emploi, les opérations de rénovation urbaine n’ont au mieux que des effets transitoires », note l’étude. « Le oeur du problème de Clichy-Montfermeil est l’emploi », résument les chercheurs, avant de mentionner le problème de l’enclavement de l’agglomération et le décalage entre les compétences requises par les entreprises qui s’installent en Seine-Saint-Denis et la formation des jeunes de Clichy-Montfermeil. 

« Si l’Etat n’agit pas sur l’éducation, ce qui a été fait de formidable sur le bâti n’aura servi à rien », met en garde Gilles Kepel, dans « Le Monde ».

L’étude s’intéresse aux décrocheurs scolaires, aux jeunes mal orientés, ainsi qu’à ceux qui ont fait des études supérieures, sans toutefois trouver d’emploi. Parmi ces derniers, « certains en viennent à retourner le stigmate dont ils souffrent en un rejet radical de la France et des valeurs qui lui sont prêtées« , écrivent les chercheurs. « L’école est l’objet des ressentiments les plus profonds en cas d’échec scolaire », notent-ils encore.

Tout en faisant part dans un communiqué de son « intérêt » quant au « résultat de l’enquête », le ministre de l’Education nationale Luc Chatel a relevé « que dans le chapitre consacré à l’éducation, le parti pris a été de ne donner la parole qu’aux habitants et non aux acteurs institutionnels qui ne peuvent nuancer des propos souvent à charge ».

« Nous avons plusieurs fois rencontré, au substrat de ces logiques de rupture, l’affirmation de valeurs islamiques de clôture communautaire », expliquent également les auteurs de l’étude.

 Gilles Kepel dit avoir été frappé par « l’intensification de l’identité musulmane ». « Dans ce territoire, il y a eu une compensation à la désaffection de la société française, à la promesse non tenue de l’intégration », dit-il au « Monde ». Il met en avant « l’extraordinaire développement du halal », qui « marque les interdits dans la vie privée et sociale ».

L’étude insiste sur « le poids de l’islam dans le quotidien ».

Gilles Kepel explique malgré tout « ressortir plutôt optimiste » de cette étude. « Nos quartiers recèlent d’un grand potentiel pour notre pays tout entier« , se félicite-t-il.

Merci à JC JC…

11/08/2011

Emeutes: la « leçon » de 2005 oubliée…

Paris 2005 ou Londres 2011 ?

.

Ce qui se passe en Grande Bretagne aujourd’hui nous remémore ce qui a embrasé la France en 2005. Mais il n’est pas impossible du tout que les émeutes de Londres traversent le « Channel », puis qu’aucune leçon n’a été retenue de ces actes barbares ayant un relent de guerre civile…

FDF

.

Qu’ont retenu les dirigeants français des émeutes de 2005 ? Rien !

On se souvient que du 27 octobre au 17 novembre 2005, durant trois longues semaines, notre pays fut la proie de violentes émeutes qui embrasèrent des dizaines de villes et se soldèrent par la destruction de 10.000 voitures, 300 écoles, nombre de bâtiments administratifs et d’entreprises, essentiellement situées dans les « quartiers sensibles ». Le détonateur sera la mort de deux jeunes garçons, Bouna Traoré et Zyed Benna, âgés de 15 ans, qui, à Clichy-sous-Bois, se réfugièrent dans un local EDF en fuyant devant des policiers qui ne les poursuivaient pas.

Certains avancent la thèse que, en plein ramadan, une grenade lacrymogène lancée par les forces de l’ordre aurait atteint la mosquée de Clichy-sous-Bois, et que cet événement aurait été le déclic supplémentaire qui aurait aggravé les tensions. Le témoignage du maire de Montfermeil, Xavier Lemoine, est intéressant :
« Je descends, j’arrive à la caserne de pompiers et Claude [Dilain] me rejoint quasi instantanément, on prend la voiture. On arrive sur les lieux et tout de suite on voit que l’on est passé à autre chose. Ce qui m’a frappé c’est l’ambiance qui régnait dans la mosquée, j’ai eu le sentiment que l’on était dans une autre dimension. La mosquée était pleine de gaz lacrymogène, on peut contester tout ce qu’on veut sur la façon dont les gaz sont entrés, mais il y en avait plein, tout le monde pleurait. J’ai vu des hommes mûrs, avec chez eux une violence dans les paroles. La colère ne venait plus de la même partie de la population, les jeunes, et j’ai senti que là, il se passait effectivement quelque chose» Selon Claude Dilain, le maire socialiste de Clichy-sous-Bois, « c’est à partir de ce moment-là que les émeutes se sont généralisées à la France entière. ».

Le contexte politique de l’époque aide à mieux comprendre pourquoi, pendant trois semaines, les forces de l’ordre eurent pour consigne de tout faire pour qu’il n’y ait ni blessés, et encore moins des morts, parmi les émeutiers, dont certains leur tiraient dessus à balles réelles. Jacques Chirac était alors président de la République, et Dominique de Villepin son premier ministre. Tous deux n’avaient qu’un objectif : empêcher à tout prix Nicolas Sarkozy, qui était ministre de l’Intérieur, d’arriver à l’Elysée. La stratégie des deux compères fut donc simple : laisser le maire de Neuilly se ramasser sur les émeutes, dont ils le jugeaient responsable pour l’emploi du mot « racailles » quelques mois auparavant. Pas dupe, le ministre de l’Intérieur ne voulait surtout pas d’un nouveau Malek Oussekine, et pensait avant tout à 2007…

Suite et source: http://tinyurl.com/3c43vss

23/02/2011

Immigration : Xavier Lemoine (maire UMP de Montfermeil – 93) dit que Marine Le Pen a raison.

Et pour en arriver là, c’est une nouvelle preuve que ça commence à sérieusement réfléchir, dans les « hautes sphères » gouvernementales sur le changement de comportement de leurs adhérents…

Le FN a de nouveaux alliés. Et ils sont issus des mouvances gouvernementales.  Ca, on peut le constater dans les différents meetings de Marine Le Pen où des membres de l’UMP viennent applaudir et même prennent une carte du FN.

Coup dur pour Sarkö Ier. Le PS s’auto-détruit; les Verts accumulent les preuves de leur nullité à ce niveau et les autres, on n’en cause même pas…

Marine: on les aura !!! Toi seule pourra redonner son vrai statut à la France.

FDF

.

 

Lire: http://www.dailymotion.com/video/xh5lkh_xavier-lemoine-22-fevrier-2011_news#from=embed&start=118

13/02/2011

Adoption : CAF et Conseil Général de Seine-Saint-Denis en conformité avec la charia !

Rien d’étonnant non plus, dans cette info. Plus c’est gros, mieux ça passe.

FDF

.

Faute de détracteurs vigilants certaines informations tomberaient rapidement dans l’oubli. C’est un lecteur qui a attiré notre attention.
Le 24 janvier 2011 se tenait à Paris un débat sur le thème “islam et intégration” auquel participait Xavier Lemoine, maire de Montfermeil. C’est à cette occasion qu’il révéla à son auditoire qu’en Seine-Saint-Denis, le Conseil Général et la CAF sont déjà en conformité avec la charia sur les questions d’adoption. Une exception dans notre pays.

Appel aux lecteurs :

Nous sommes à la recherche de documents officiels attestant de ces aménagements de la CAF en faveur des musulmans de Seine-Saint-Denis. Fonctionnaires, élus, vous pouvez vous manifester via le bouton « Partager une info » , vos messages seront supprimés par souci d’anonymat si vous le souhaitez.

Le morceau choisi de cette conférence sur http://www.defrancisation.com/adoption-le-conseil-general-et-la-caf-de-seine-saint-denis-en-conformite-avec-charia/

L’intégralité de cette conférence sur http://www.enquete-debat.fr/archives/conference-islam-et-integration-avec-xavier-lemoine

Exclusivité: Défrancisation.com

30/01/2011

A quand une marche contre la francophobie ???

Alors que cette « minorité » nous prouve tous les jours sa haine de la France (qui les héberge) et des français (qui les nourrissent), les musulmans se mettent à organiser des marches contre l’islamophobie, qu’ils ont provoqué eux-même. On marche sur la tête…

FDF

.

Montfermeil : une marche contre l’islamophobie


|
 

Plus de 500 personnes ont participé hier à la marche silencieuse organisée par l’Association cultuelle et culturelle des musulmans de Montfermeil contre « l’intimidation, la provocation et l’islamophobie ». Parties du pavillon de l’avenue Jean-Jaurès qui leur sert de lieu de culte, faute de mosquée dans cette commune où les fidèles se disent traités comme s’ils étaient transparents, elles ont traversé la ville jusqu’à la mairie.

Là, le président de l’ACCM a rappelé que cette marche pacifique (FDF: Merci à eux de ne pas manifester armés…), organisée « sous la bannière de la République », était un appel « au respect élémentaire des principes fondateurs de cette République ».
Lu sur: http://www.leparisien.fr