Francaisdefrance's Blog

05/01/2012

Merci l’euro !

Allez; un peu d’humour pour changer… Et ce n’est même pas anti-muzz. (Faut que j’aille consulter, moi…).

FDF

.

Merci à DG…

28/06/2011

L’oraison funèbre de l’Euro faite par l’hebdo allemand Der Spiegel…

Contraste saisissant : alors qu’aucun journal français n’évoque réellement la crise de l’euro, le premier hebdomadaire allemand titre, lui sur la mort de l’euro. Et dire que lundi 27 juin, Nicolas Sarkozy affirmait que tout allait bien entre la France et l’Allemagne…

On y va tout droit, dans l’abîme. Mais en France, on ne prévient pas le peuple; présidentielles oblige…
FDF

.

« Plötzlich und Erwartet. Nachruf einer gemeinsamen Währung ». Traduction : « Soudain mais prévisible. L’oraison funèbre de l’euro ». Quand nos amis allemands s’emparent de la question monétaire, ils n’y vont pas avec le dos de la cuillère ! Le dernier numéro de l’hebdomadaire consacre 25 pages à la crise de l’euro.
Première critique de fond : l’euro n’avait pas été pensé pour ça. Ça ? Les journalistes du Spiegel se déchaînent contre le Fonds de stabilisation européen, ce qu’ils nomment avec quelque anxiété le « Transferunion », un concept qui semble décrire une politique européenne qui enchaîne les pays bien-portants aux canards boiteux. Un changement de paradigme, qui, selon l’hebdomadaire, rencontre l’opposition non seulement des pays « subventionneurs » mais aussi des pays « aidés ».

Alors qu’en France, les difficultés de l’euro ne sont évoquées qu’à regret et a minima – et avec une extrême candeur – elles font les gros titres en Allemagne : l’historique des unes du Spiegel montre d’ailleurs que ce n’est pas la première fois que l’hebdo allemand tire la sonnette d’alarme sur la monnaie unique.

Suite et source: http://www.marianne2.fr/Euro-le-Spiegel-appelle-a-un-plan-B-_a207921.html

14/06/2011

L’euro-délire…

Ca, on le savait. Pour les euro-sceptiques, voir ce qui suit…

FDF

.

L’euro-délire a détruit l’économie et l’industrie française


François Langlet s’exprime sur le déficit commercial record de la France. Écoutez donc cet homme qui a la langue qui se délie : oui l’euro détruit l’économie de la France alors qu’il était censé améliorer la convergence de notre économie avec l’Allemagne … C’est tout sauf ça !

François Langlet précise : « L’euro c’est une monnaie unique, un peu trop grande pour les petits (pays), un peu trop petite pour les grands […] l’euro est pénalisant pour la France, les parts de marché de la France se sont détériorées ».


Voir: http://youtu.be/GoOsARxWMfM

Source: http://www.nationspresse.info/