Francaisdefrance's Blog

03/02/2012

Mohamed MOUSSAOUI (CFCM) sera décoré de la Légion d’honneur par Sarkozy le 9 février !

Petits rappels:

-Le CFCM (Conseil Français du Culte Musulman), c’est bien connu, rend d’innombrables services à la République Française: aide à la constructions des mosquées, d’écoles coraniques, etc…

-La Légion d’honneur récompense depuis ses origines les mérites éminents militaires ou civils rendus à la Nation…

Mais nous approchons des élections; et beaucoup de musulmans sont des électeurs…

Je vous laisse mijoter ça…
FDF

.

GENIAL NON ???? ALORS QUE NOS JEUNES SE FONT TUER EN AFGHA ET QU’ON LEURS FILE CETTE DISTINCTION A TITRE POSTHUME, C’EST HONTEUX…

Le président du CFCM (Conseil Français du Culte Musulman),  Mr Mohamed MOUSSAOUI sera décoré de la Légion d’honneur par Sarkozy le 9 février

Source WIKIPEDIA :L’ordre national de la Légion d’honneur est l’institution qui, sous l’égide du grand chancelier de l’ordre et du grand maître, est chargée de décerner la plus haute décoration honorifique française. Elle a été instituée le 19 mai 1802 par Napoléon Bonaparte. Elle récompense depuis ses origines les mérites éminents militaires ou civils rendus à la Nation.
__________________________________________________________________
Mr  MOUSSAOUI  sera  donc reconnu pour ses mérites pour la France???
Pour l’instauration de l’islam?

MAIS SARKOZY  A PERDU TOUT SENS DES VALEURS   –
C’EST UNE TRAHISON  à NOTRE  FRANCE,  ET A SES ORIGINES CHRETIENNES

JC JC…

.

Le président d la République Nicolas Sarkozy remettra le 9 février les insignes de Chevalier de la Légion d’honneur au président du Conseil Français du Culte Musulman (CFCM), M. Mohammed Moussaoui, lors d’une cérémonie à l’Elysée.

Président du CFCM depuis 2008, M. Moussaoui, professeur de mathématiques à l’université d’Avignon et polyglotte (français, arabe, berbère, anglais), est tenant d’un islam modéré, consensuel et respectueux des valeurs et des lois de la République.

Né le 1er avril 1964 à Figuig, dans l’est du Maroc, il est maître de conférences à l’université d’Avignon et vice-président du Rassemblement des musulmans de France. En juin 2011, il est réélu à son poste de président du CFCM.

M. Moussaoui a poursuivi ses études à Oujda. Après l’obtention de son baccalauréat en sciences mathématiques, il intègre l’université Mohammed Ier où il obtient en 1984 son diplôme des études universitaires générales en mathématiques et physiques. Il prépare ensuite une licence de mathématiques à Rabat et sort major de sa promotion en 1986. En septembre 1986, il rejoint Montpellier (France) où il obtient en 1990 son doctorat et son agrégation de mathématiques. En 1991, il rejoint l’université d’Avignon. En mars 1998, il est habilité à diriger des recherches. Il est auteur de nombreux articles et notes académiques sur différents thèmes de mathématiques.

M. Moussaoui a, par ailleurs, acquis une formation en théologie et sciences islamiques auprès des Oulémas da la région Est du Maroc. Il assure, depuis une vingtaine d’années], les prêches de vendredi dans plusieurs mosquées de France. Il a participé à de nombreuses conférences nationales et internationales sur la pensée islamique et le dialogue interreligieux.

Il est membre du Conseil français du culte musulman (CFCM) depuis sa création en 2003 et vice-président du Rassemblement des musulmans de France, créé en 2006. Lors des élections au CFCM de juin 2008, la liste du RMFobtient 43,24% des voix..

M. Moussaoui est membre de la Commission nationale consultative des droits de l’homme (CNCDH) et de la Conférence des Responsables de culte en France

Source: http://www.saphirnews.com/

27/08/2011

Soyez les malvenus…

Mais qu’est-ce que c’est encore que cette forme d’invasion dissimulée? Le Maroc envoie ses imams pour le ramadan en France.  Je me pose une question: combien d’entre eux retourneront au pays ??? Et nous a t’on demandé notre avis, à nous, les « sous-chiens » ? Et avec quel nouveau genre de titre de séjour ont ils pu entrer sur le territoire français? Pas un permis de travail, c’est sûr…

FDF

.

L’imam MAROCAIN d’Orange: une « riche » histoire: http://www.libertasoccidentalis.net/libertasoccidentalis09/?p=1667

.

180 imams marocains envoyés en France pour le Ramadan

Le président du Conseil français du culte musulman Mohamed Moussaoui. /DR
Le président du Conseil français du culte musulman Mohamed Moussaoui. /DR
Agrandir

Le Maroc a dépêché 180 imams pour l’encadrement religieux des musulmans de France durant le mois sacré du Ramadan, consacrant ainsi une tradition instaurée depuis plusieurs années, a déclaré le président du Conseil français du culte musulman (CFCM), M. Mohamed Moussaoui.

« C’est devenu une tradition. Chaque année, le Maroc nous envoie en renfort des imams pour assurer la lecture du Coran et les prêches durant le mois sacré du Ramadan où les fidèles sont plus nombreux à se rendre sur les lieux du culte musulman (mosquées et salles de prière) », a-t-il précisé dans un entretien à la MAP.

Le président de la plus haute instance représentative des musulmans de France constate une hausse en continue du nombre des délégués marocains, en particulier après la réforme du champ religieux qui n’a pas omis la communauté marocaine à l’étranger.

L’année dernière, ils étaient 165 à venir épauler les 600 imams permanents dans l’Hexagone, contre une soixantaine quelques années auparavant.

Pour ce Ramadan, « nous avons également bénéficié de 25.000 exemplaires du Saint Coran édités au Maroc », sur les 350.000 produits cette année grâce à sa nouvelle imprimerie équipée des dernières techniques d’impression, a indiqué M. Moussaoui qui s’attend à ce que cette part augmente « une fois l’imprimerie atteindra son objectifs d’un million d’exemplaires par an ».

Une centaine de mosquées inaugurées durant le Ramadan.

Le CFCM s’assure de la répartition des prêcheurs marocains ainsi que les exemplaires du Saint Coran reçus sur les différentes mosquées et salles de prière existantes en France.

Outre le volet prière, elles accueillent tout au long du mois, des veillées religieuses, des séances d’apprentissage et de récitation du Saint Coran, et des conférences sur des sujets ayant trait à la religion, notamment les vertus du jeûne et les valeurs fondamentales de l’Islam qu’il s’agit de transmettre aux futures générations (tolérance, fraternité, solidarité, respect, partage etc.).

Certains de ces lieux de culte ont fêté cette année leur premier Ramadan, selon le président du CFCM.

C’est le cas notamment de la Grande mosquée de Strasbourg (Est de la France) qui a précipité son ouverture, prévue initialement vers la fin de l’année, pour accueillir provisoirement les musulmans de la cité alsacienne durant ce mois sacré.

Le Maroc avait soutenu financièrement la construction de cette mosquée dont le coût global s’élève à 8,7 millions d’euros.

Le projet a été principalement financé grâce aux dons des musulmans, l’aide de pays étrangers, comme l’Arabie Saoudite et le Koweït, en plus du Maroc, ou encore des collectivités locales, ce qui n’est possible en France qu’en Alsace et dans le département de la Moselle, à la faveur du statut spécifique de cette région où il n’existe pas de séparation entre les Eglises et l’Etat, grâce au régime du concordat.

La mise en place en 2009 de la coupole de la Grande mosquée de Strasbourg, à l’occasion de la fête de l’Aïd Al-Adha, avait marqué un événement exceptionnel dans l’avancement de ce projet lancé en octobre 2004, mais dont les travaux ont été retardés en raison de difficultés financières mais aussi pour des considérations politiques.

Le projet initial avait été amputé de sa bibliothèque et de son minaret par l’équipe municipale de droite qui avait succédé en 2001 au maire socialiste Roland Ries, avant que celui-ci ne relance le chantier à son retour à la tête la mairie en se disant notamment favorable à la construction d’un minaret « si la communauté le souhaite ».

Cette position a été saluée par la communauté musulmane strasbourgeoise, estimée à 50.000 personnes dont une majorité marocaine, d’autant plus qu’elle intervenait en plein débat en France sur les minarets après le référendum suisse interdisant en 2009 leur construction dans les mosquées de la Confédération helvétique.

Encore des années pour résorber le déficit de salles de prière

Globalement, le président du CFCM se félicite du rythme de construction de nouvelles mosquées en France, bien qu’il reste encore, selon lui, plusieurs années pour que le déficit soit résorbé.

« Nous estimons à 250.000 m2 le besoin actuel en surface de prière, mais les choses s’améliorent », a-t-il dit, soulignant à cet égard que le CFCM continue à oeuvrer pour trouver des solutions à ce problème et permettre aux cinq millions de musulmans de France, dont un million environ de Marocains, d’accomplir leur prière dans des conditions dignes.

Parmi les solutions envisagées pour résoudre le problème des prières de rue, à l’origine d’une vive polémique en France, M. Moussaoui a cité l’ouverture prochainement à Paris, où le problème est le plus ressenti, de deux grandes salles de prière d’une capacité de 3.000 personnes, grâce à un accord avec la préfecture qui a mis à disposition des musulmans une ancienne caserne à cet effet.

Source: http://www.aufaitmaroc.com/

17/12/2010

François Fillon, le mieux placé pour faire la morale au FN ?

Certainement pas…

FDF

.

Rappel:

1- Fillon promet 170 000 visas/an à l’Algérie :

ALGER (AFP) 21/6/2008 :

— Le chef du gouvernement algérien, Abdelaziz Belkhadem (islamiste notoire), a interpellé samedi à Alger son homologue français François Fillon, en visite à Alger, sur « la nécessité d’une plus grande fluidité dans la circulation des personnes entre les deux pays« .(…)

La France, régulièrement critiquée par l’Algérie au sujet de la circulation des personnes, fait valoir la progression du nombre de visas, désormais octroyés au rythme d’environ 170.000 par an, contre 57.000 en 1997.

Paris a rouvert ses consulats d’Annaba (est) et d’Oran (ouest), fermés dans les années 1990, et fait valoir que l’instruction des visas, qui avait été transférée à Nantes (ouest de la France), retourne progressivement vers l’Algérie. » Lire l’intégralité de la dépêche AFP.

Le gouvernement UMP octroie trois fois plus de visas aux Algériens que les socialistes en 1997…tant qu’ils ne débarquent pas (encore) à Sablé-sur-Sarthe, François Fillon est tolérant.

2- Fillon, seul Premier ministre de l’histoire de France à inaugurer une Grande mosquée/université islamique, sous tutelle algérienne…

Le Premier ministre français a donc inauguré la mosquée Al-Ishan lundi 28 juin. Une information de Libération qui consacre un article à l’évènement, où 800 personnes sont invitées par Matignon, dont évidemment le président du Conseil « Français » du Culte Musulman, le marocain Mohamed Moussaoui  qui était le 5 juin dernier amiclament aux côtés d’un islamiste syrien apologiste du djihad  offensif (j’en ai été le témoin direct voir cette  vidéo) pour inaugurer la mosquée de Roissy-en-Brie.

Le ministre des Affaires religieuses algérien, Bouabdallah Ghlamallah, islamiste notoirement anti-chrétien, fut annoncé. Ses déclarations fracassantes contre l’évangélisation de l’Algérie, et son zèle quant à l’application des lois de mars 2006 réprimant l’apostolat n’ont déclenché aucune réactions en France, malgré les 2 à 5 ans de prison qu’encourent les évangélistes dans l’état FLN. Ainsi, la mosquée Al-Ishan d’Argenteuil est contôlée par l’Algérie, qui y nomme l’imâm, à l’encontre de tout le discours officiel sur un islam supposément « de France ».

Les photos du site Internet de la mosquée montrent des salles de classes de la future « Université » (terme employé par l’association) où sera enseignée la charia, ou « science religieuse », reconnue pourtant comme incompatible avec les démocraties européennes par un arrêt de la Cour européenne des droits de l’homme du 13 février 2003. François Fillon a préfèré parler de « centre culturel », n’ayant pas le courage d’appeller école coranique une école coranique . Mais les Français ne sont pas dupes. Lire la suite

Joachim Véliocas, décembre 2010. Auteur de L’islamisation de la France (éditions de Bouillon,2006) et de Ces maires qui courtisent l’islamisme (éditions Tatamis, 2010)

source : islamisation.fr

21/11/2010

La circulaire qui tue…

Chers amis,

Vous trouverez ci joint la circulaire interministérielle du 26 octobre 2010, adressée aux préfêts de la République par Messieurs les ministres Brice Hortefeux et B Lemaire à l’occasion de l’Aïd Al Adha.

A ces deux ministres s’est joint Monsieur Mohamed Moussaoui, président du CFCM (Conseil Français du Culte Musulman) pour rédiger l’Annexe IV de cette circulaire interministérielle pour rappeler aux fidèles scarificateurs qu’ils doivent :

– « égorger d’un geste vif et précis »…

– respecter le Coran, chapitre 22 Versets 37 et 28.

– « être conformes au Tahir et scarifier en état de pureté rituelle »,

– sans oublier de prononcer à cette occasion la phrase rituelle:

Bismi-l-lah Wa Allahou Akbar.

(Tel que préconnisé à la circulaire interministérielle du 26 octobre 2010 Annexe IV)

Rappel : On lit dans la Contitution de la République Française, au Titre Premier, Article 2 :

« La France est une République laïque ».

On peut se demander, à la lecture de cette circulaire, si c’est bien toujours le cas…

Enfin, oserai-je ajouter que cet article 2 précise aussi que :

« La langue de la République est le français »,

ce qui n’apparaît pas vraiment à l’Annexe III de cette circulaire, mais bon…

B. C.

Lire: Circulaire interministerielle du 26 octobre 2010