Francaisdefrance's Blog

26/11/2010

Halal: mode d’abattage mentionné demandé par 50 députés !!!

Action SITA

PROPOSITION DE LOI visant à améliorer l’information du consommateur quant au mode d’abattage des animaux (texte officiel).

N° 2976
_____
ASSEMBLÉE NATIONALE
CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958
TREIZIÈME LÉGISLATURE
Enregistré à la Présidence de l’Assemblée nationale le 18 novembre 2010.
PROPOSITION DE LOI
visant à améliorer l’information du consommateur
quant au mode d’abattage des animaux,
(Renvoyée à la commission des affaires économiques, à défaut de constitution d’une commission spéciale
dans les délais prévus par les articles 30 et 31 du Règlement.)
présentée par Mesdames et Messieurs
Nicolas DHUICQ, Jean BARDET, Véronique BESSE, Étienne BLANC, Roland BLUM, Claude BODIN, Jean-Claude BOUCHET, Bruno BOURG-BROC, Xavier BRETON, Patrice CALMÉJANE, Alain COUSIN, Jean-Michel COUVE, Jean-Louis CHRIST, Jean-Pierre DECOOL, Michel DIEFENBACHER, Jean-Pierre DUPONT, Jean-Michel FERRAND, Marie-Louise FORT, Franck GILARD, François-Michel GONNOT, Michel GRALL, Arlette GROSSKOST, Jean-Claude GUIBAL, Maryse JOISSAINS-MASINI, Jacques LAMBLIN, Marguerite LAMOUR, Charles de LA VERPILLIÈRE, Marc LE FUR, Michel LEZEAU, Lionnel LUCA, Muriel MARLAND-MILITELLO, Jean-Claude MATHIS, Christian MÉNARD, Philippe MEUNIER, Jean-Claude MIGNON, Jacques MYARD, Jean-Pierre NICOLAS, Yanick PATERNOTTE, Bérengère POLETTI, Didier QUENTIN, Jacques REMILLER, Valérie ROSSO-DEBORD, Daniel SPAGNOU, Dominique SOUCHET, Guy TEISSIER, Michel TERROT,
Yves VANDEWALLE, Christian VANNESTE, Isabelle VASSEUR, Patrice
VERCHÈRE et Michel VOISIN,

députés.

Texte officiel complet au format PDF à cette page: http://www.assemblee-nationale.fr/13/pdf/propositions/pion2976.pdf 

Une cinquantaine de députés c’est peu alors une double action s’impose dans le cadre de la nouvelle façon  de voter.

 

Action SITA : imprimer, adresser, poster : la nouvelle façon de voter
Démocratie Directe

1) Féliciter les signataires sus-nommés de cette proposition de loi en leur envoyant un courriel. Pensez à placer le mot « Félicitations » dans le libellé du sujet du courriel pour inciter la secrétaire qui recevra le message à l’ouvrir. C’est humain on est toujours content d’être félicité.

2) Ecrire aux autre députés pour le demander de soutenir ce projet désiré par 72% des Français (http://blogdesamialdeeb.blog.tdg.ch/archive/2010/11/11/72-des-francais-contre-l-abattage-rituel.html).

Les adresses postales et emails des députés  peuvent être obtenues à cette page: http://www.assemblee-nationale.fr/qui/xml/liste_alpha.asp?legislature=13

Le texte à envoyer peut être votre propre texte ou ce texte du Figaro à copier/coller dans votre traitement de textes.

Viande: le mode d’abattage mentionné ?

Une cinquantaine de députés UMP ont déposé une proposition de loi pour que l’étiquetage de la viande -ou d’une préparation à base de viande- mentionne le mode d’abattage de l’animal, au nom « du droit à l’information du consommateur ». « Une part importante des viandes issues d’un abattage rituel est commercialisée dans le circuit traditionnel sans qu’il soit fait mention de cette caractéristique », explique Nicolas Dhuicq (UMP), proche de Jean-François Copé et auteur de cette proposition de loi.

Le texte est cosigné par 48 de ses collègues UMP, dont le vice-président de l’Assemblée Marc Le Fur et la filloniste Valérie Rosso-Debord, et les deux élus villiéristes (MPF). Selon ces députés, le consommateur a le droit d’être informé du mode d’abattage pour « des raisons éthiques », ne pas vouloir consommer de la viande issue d’animaux abattus sans étourdissement, mais aussi religieuse.

Le consommateur « peut ne pas partager les croyances religieuses des fidèles qui ont recours à l’abattage rituel et s’offusquer qu’une prière vienne consacrer les aliments dont il se nourrit », relèvent-ils. « De la même manière, le consommateur est en droit d’être informé que l’achat de viande issue d’un abattage rituel implique une participation financière à un culte », poursuivent-ils. « Entre un tiers et deux tiers de la viande consommée est issue de la filière certifiée d’abattage rituel, tandis que le nombre de consommateurs potentiels représente tout au plus 1/10e de la population française », affirment ces députés dans l’exposé des motifs de cette proposition de loi.