Francaisdefrance's Blog

29/10/2011

Contre le droit de vote des étrangers: on attend votre signature…

En aparté: n’oubliez pas ce soir (ou cette nuit, d’avancer vos montres, pendules, horloges, etc, d’ UNE HEURE! Je sais; ça ne sert plus à rien mais faut faire avec… Mais le bon côté est que vous dormirez une heure de plus cette nuit…). C’est dit !

****************************************************************************

Si les étrangers s’immiscent dans nos affaires locales, dans moins de 10 ans, nous n’aurons plus aucune liberté. Ce n’est pas de la voyance, c’est du réalisme. Je soutiens et j’adhère.

FDF

.

Pétition contre le droit de vote des étrangers

Chers amis pétitionnaires,
>

Un grand merci pour avoir signé notre pétition contre le droit de vote des étrangers hors Union européenne dans les élections en France. Dans quelques heures nous serons six mille citoyens à dire NON !

Tout comme nous, vous considérez que cette mesure, que les socialistes veulent faire adopter s’ils arrivent au pouvoir en 2012, est incompatible avec la (philosophie républicaine) conception la plus élémentaire de la nationalité et une menace pour l’avenir de notre pays.

Nous avons raison d’alerter nos compatriotes car faute de pouvoir distribuer des largesses budgétaires, crise financière oblige, le Parti socialiste choisira pour satisfaire son électorat de futures lois relevant de la manipulation sociale.

Parmi les mesures envisagées, celle d’accorder le droit de vote aux étrangers non Européens est probablement la plus dangereuse, celle qui aura des conséquences incalculables pour l’avenir de notre nation.

Comme l’écrit le journaliste Éric Branca, « donner le droit de vote aux étrangers, ce serait non seulement ruiner l’idée de communauté nationale (fondée, comme dit Renan, sur le « souvenir des grandes choses faites ensemble » et la volonté de « partager de nouveaux sacrifices ») mais aussi offrir à la gauche un puissant réservoir de voix pour se maintenir au pouvoir ».

Le récent vote massif des Tunisiens « de France » en faveur du parti islamiste montre l’échec de l’assimilation et la persistance de repères identitaires différents des nôtres. Beaucoup de nos concitoyens en déduisent donc qu’une grande partie de ces populations se comporte en expatriés. Un expatrié vote dans son pays d’origine, pas dans son pays d’accueil provisoire !

Pour aller plus loin, cela pose le problème général de la réforme de l’acquisition automatique de la nationalité française.

En dépit du cri d’alarme d’intellectuels, de responsables associatifs et de chercheurs, la détermination de la gauche est sans faille. Elle ne voit que son intérêt électoral. Puisque le peuple français ne vote plus pour elle, la gauche a décidé de changer le peuple.

Je vous cite un seul exemple. François Rebsamen, le maire de Dijon qui refuse de prendre des mesures contre le racisme anti-blancs qui fait des victimes dans sa ville, n’a qu’une idée en tête sous sa casquette de nouveau président du groupe socialiste au Sénat : donner au plus vite le droit de vote aux étrangers.

Or, malheureusement, nous ne pouvons pas faire confiance à la droite pour nous défendre.
>Certes, la Droite populaire vient de manifester son hostilité à ce projet de la gauche la plus antinationale, mais quel est le poids de cette minorité au sein de l’UMP face à la volonté d’un Nicolas Sarkozy ?

Vous souvenez-vous qu’avant d’être élu à la présidence de la République, Nicolas Sarkozy a écrit en 2001 qu’il n’était pas outrageusement choqué par la perspective de voir des étrangers, y compris non communautaires, voter pour les scrutins cantonaux et municipaux ?

Vous souvenez-vous que le même homme a déclaré au Monde le 24 octobre 2005 « Je ne trouve pas anormal qu’un étranger en situation régulière, qui travaille, paie des impôts et réside depuis au moins dix ans en France, puisse voter lors des élections municipales. J’ouvre un débat en faveur d’une mesure que je pense juste ».

 

Oui, nous avons raison de protester.

Face à une gauche qui veut nous déposséder de notre droit à déterminer notre avenir et face à une droite prête à toutes les compromissions, nous avons besoin d’une mobilisation citoyenne.

Or pour réussir à mobiliser les Français, nous avons besoin de vous. Quand le navire « France » aborde la tempête, nous avons besoin de tout le monde sur le pont.

Voilà pourquoi je vous invite à rejoindre le Comité de citoyens contre le droit de vote aux étrangers.

C’est pour vous le moyen de faire quelque chose d’important pour votre pays.

Rejoindre le Comité est un moyen de sécuriser l’avenir de vos enfants et de vos petits enfants.

Venir avec nous, c’est défendre la France que vous et moi aimons plus que tout.

Rejoindre le Comité pour quoi faire ?

Au sein du Comité, toutes les sensibilités sont réunies par l’amour de la France. Nous mettons toutes nos compétences au service d’une grande cause, préserver notre pays, notre civilisation européenne.

Chacun selon ses capacités, selon sa formation, selon son expérience, apporte sa pierre à l’édifice.

Actif ou retraité, prenez contact avec le Comité en écrivant à l’adresse électronique ci-dessous.

Contreledroitdevotedesetrangers@gmail.com

Important: merci de préciser dans votre courriel :

Nom, prénom,

Adresse de contact

Téléphones de contact

Expérience professionnelle ou niveau d’études (s’il y a lieu)

Disponibilité

Catherine Blein

Coordinatrice du Comité de citoyens

06 40 57 03 31

11/08/2011

Par peur des émeutiers, des groupes d’auto-défense se forment en Grande Bretagne… Et ça inquiète les autorités.

Je ne vois vraiment pas pourquoi les autorités s’inquiètent. En Grande-Bretagne, face à une police impuissante (par faute de moyens), les racailles mettent le pays à feu et à sang. Le peuple en a assez de subir les excès de violence. Le peuple veut une justice, et un sentiment de sécurité; ce qu’il n’a pas. Donc le peuple prend les armes pour se défendre lui-même. Car le peuple, lui, est au coeur du conflit et sa réaction tient de l’instinct de survie. Quoi de plus logique?

Tout faux, Steve Kavanagh; tout faux…

FDF

.

Carte des émeutes et pillages à Londres et sa banlieue…

.

Les groupes d’auto-défense inquiètent en Angleterre…

Depuis lundi, commerçants et habitants se regroupent pour protéger leurs rues des émeutiers. Ces initiatives ont été condamnées par la police, qui craint des échauffourées supplémentaires et veut éviter de diviser ses forces.

Les milliers de policiers -16.000 à Londres- faisant face aux émeutiers mardi soir n’étaient pas les seuls à faire respecter l’ordre dans les villes britanniques. Des centaines de commerçants et d’habitants ont également patrouillé dans les rues pour protéger leur quartier et leurs magasins. De très nombreux groupes d’auto-défense ont émergé à Londres depuis lundi pour pallier à une police jugée trop timorée à intervenir pour arrêter les pillages. Des initiatives similaires se montent dans les autres localités du pays, touchées par les violences. Le phénomène préoccupe la police, qui a condamné mercredi l’existence de tels groupes.«La dernière chose dont j’ai besoin sont des justiciers autoproclamés qui ont dû boire un coup de trop. Ils accaparent des policiers, qui ne peuvent remplir leur mission première : empêcher les pillages», a mis garde, mercredi, Steve Kavanagh, commissaire adjoint de la police londonienne. «Ce sont des petits groupes de gens frustrés et en colère, ce qui est très compréhensible au vu des événements de ces derniers jours. Mais lorsque la télé montre des endroits où la police est absente, c’est parce que nos hommes doivent désormais aussi s’occuper de ces soi-disant défenseurs», a-t-il souligné. Cette mobilisation citoyenne est également critiquée par les associations de terrain qui redoutent de futures tensions entre communautés…
Suite et source: http://tinyurl.com/3j4au74