Francaisdefrance's Blog

30/07/2010

Les terroristes nazislamistes laissés libres en France, viennent d’être promus « représentants diplomatiques »!

Il est certain que le meurtre de Michel Germaneau et tout ce qui gravite autour doit marquer les mémoires, pour que plus jamais nous ne revivions cet outrage… On s’en charge…

FDF

.

A la mémoire de Michel GERMANEAU

.

Victime des déchets nazislamistes

dont le quai d’Orsay est complice !

.

Lire: http://tinyurl.com/36z45gm

Les terroristes nazislamistes laissés libres en France, viennent d’être promus « représentants diplomatiques » !!!

par Koukouch Nénère, le caniche de Sarko.

Charles d’Alger

Al-Qaïda vient de brandir de nouvelles menaces contre la France.

.

Ils commencent à être fatigants, ces fous d’Allah et du « saint » coran… Al-Quaeda commencent à nous les « brouter menu ». Comme des roquets, les muzz, sans cesse à emmerder le monde et à gueuler (pardon aux roquets pour la comparaison). Ils ont exécuté un otage? Ca ne leur suffit pas? Ils veulent islamiser la France? Ca a déjà commencé, en douceur et sournoiserie…  Après les stigmatisations, les victimisations, les pleurs et larmoiements, ils menacent, les cons. C’est comme ceux qui « condamnent ». C’est usant, à force. Si Al-Quaeda frappe notre patrie, j’ose espérer que l’on saura en hauts lieux répondre avec rapidité et efficacité et non pas en offusquations de tous genres. Le triste exemple de Michel Germaneau n’a pas encore servi de leçon? Je cite souvent ici la loi du Talion; passons au plan 2: l’anticipation de la loi du Talion…

FDF

.

Quand Al-Qaïda menace la France…

Le plan Vigipirate toujours calé sur le rouge.

Le plan Vigipirate toujours calé sur le rouge.

Adoptée à une large majorité, la loi interdisant la burqa provoque la colère des islamistes. Le Premier ministre et le ministre de l’Intérieur parlent de « menaces sérieuses » pesant sur notre pays.

la réplique d’Al-Qaïda ne s’est pas fait attendre. Quelques heures après la déclaration de guerre de François Fillon contre le mouvement terroriste au Maghreb, Al Zawahiri le numéro deux de l’organisation clandestine, a appelé les femmes musulmanes à résister à la « guerre » que la France a déclaré à la burqa. Des déclarations qui font suite aux menaces beaucoup plus directes du chef d’Al-Qaïda au Maghreb islamique, lors de l’annonce de la mort de Michel Germaneau : « Sarkozy a sans aucun doute ouvert pour lui, pour son peuple et pour son pays l’une des portes de l’enfer. »

Le risque terroriste semble donc remonter de plusieurs crans mais pour le pouvoir français, pas question de lâcher la bride. C’est en substance les messages qu’ont fait passer François Fillon et Brice Hortefeux. Réagissant à l’assassinat de l’humanitaire français et à la possible riposte terroriste suite à l’attaque d’une base rebelle dans le Sahel, le Premier ministre a rappelé : « Le niveau d’alerte est très élevé : on est au niveau maximum du plan Vigipirate. »

De son côté, Brice Hortefeux a été plus clair : « Qu’il y ait une menace terroriste sur notre territoire, la réponse est oui. Je confirme que la menace est réelle. Notre vigilance doit être permanente. L’état de cette menace explique que nous maintenons le plan Vigipirate à un niveau élevé », a-t-il déclaré. Tout l’appareil sécuritaire d’Etat est focalisé depuis de longues années sur les réseaux islamistes. Le cap avait été donné dès 1993 par Charles Pasqua alors ministre de l’Intérieur à la suite des attentats du RER. La surveillance est telle qu’il sera difficile pour les terroristes de frapper sur le territoire national. Pas encore démantelé mais fortement affaibli par la traque américaine, anglaise et française Al-Qaïda semble aujourd’hui incapable de mener à bien une opération terroriste d’ampleur en dehors de son sanctuaire c’est-à-dire l’Afrique, l’Afghanistan…. Les experts penchent plutôt pour des attaques ciblées sur les intérêts français à l’étranger (lire interview). D’autant que depuis 2001, les coopérations entre services secrets et agences de renseignement se sont fortement renforcées. Impossible pour un « élément fiché » de prendre un avion de ligne ou passer une frontière sans mettre en alerte tous les services de renseignement occidentaux.


« Le risque est réel et sérieux»

Antoine Sfeir est professeur en relations internationales et président du Centre d’études et de réflexions sur le Proche-Orient.

Comment analysez-vous cette escalade dans les menaces proférées par Al-Qaïda contre la France ?

Elles ne sont pas nouvelles mais il est vrai que les propos sont plus martiaux. Il ne faut pas oublier que la France était un des six pays prioritaires comme cible d’Al-Qaïda après les attentats du 11 septembre 2001.

Pourquoi la France apparaît-elle comme un ennemi d’Al-Qaïda ?

Ces extrémistes reprochent toujours à la France sa politique en Algérie et au Moyen-Orient, son alignement sur les États-Unis, la loi contre la burqa. Pour eux, la France est toujours une puissance coloniale. Mais la colère des terroristes est d’autant plus attisée qu’ils n’arrivent pas à « punir » la France, très efficace dans la lutte contre les extrémistes.

La menace est-elle sérieuse ?

Elle est quotidienne et bien réelle. Les deux précédents pics de danger ont été atteints en 2004 et 2007. Le niveau de vigilance des autorités françaises est tout à fait justifié car il ne faut jamais prendre les menaces terroristes à la légère.

Peuvent-ils frapper sur notre territoire ?

La surveillance du territoire, des agents dormants et des réseaux est tellement forte que je ne pense pas que ce soit de l’intérieur que viendra la menace. Il sera plus facile aux terroristes de s’en prendre aux intérêts français à l’étranger en ciblant des ambassades, des ONG.

La guerre contre Al-Qaïda déclarée par François Fillon sera-t-elle suivie d’actions ?

La France a toujours pratiqué les représailles. Après les prises d’otages ou l’attentat du Drakkar en 1983 au Liban contre les parachutistes français, la France a toujours réagi. Mais ce sont des actions menées par les services secrets et qui restent donc confidentielles.

Recueilli par G. B.


Le chiffre : 8

8 millions d’euros> Par an. Selon un rapport du Sénat, le coût du plan Vigipirate pour les seules forces armées était de 8 M€ pour l’année 2001, où il a été renforcé.


Zoom

Le plan Vigipirate toujours calé sur le rouge

Créé en 1981 mais révisé en 2006, le plan Vigipirate comprend quatre niveaux qui sont réévalués fréquemment pour s’adapter à la menace. Seuls la présidence de la République et Matignon peuvent décider de changer d’échelon.

Le niveau jaune, face à des risques réels mais encore imprécis, se traduit par des mesures locales, qui perturbent le moins possible l’activité normale. à titre d’exemple, des patrouilles ont lieu dans les gares et les métros. Un renforcement gradué de la sécurité aérienne s’opère et les fournisseurs d’eau potable sont sensibilisés aux risques.

Le niveau orange veut prévenir le risque d’une action terroriste considérée comme plausible. Les patrouilles de policiers et militaires sont renforcées, notamment sur les accès des voies TGV. Les fournisseurs d’eau doivent renforcer la surveillance de leurs installations de traitement.

Le niveau rouge est déclenché en cas de risque avéré d’un ou de plusieurs attentats graves. Il prévoit notamment la constitution de stocks d’eau et peut entraîner des restrictions de circulation dans certaines zones de l’espace aérien.

Le niveau écarlate indique un risque d’attentats majeurs, simultanés ou non. Le trafic aérien civil peut être stoppé, l’eau du robinet coupée, certains tunnels interdits.

Source: http://tinyurl.com/323kr3o

29/07/2010

Aldo Stérone sur l’assassinat de Michel Germaneau.

.

Du net et sans bavures, ni détours… J’aime bien cette réflexion profonde d’Aldo Stérone. Ca surpasse du « Tariq Ramadan » haut la main, non? A l’envers, bien sûr…

FDF


Aldo Stérone :

« Il y a des solutions, envoyer des professionnels sur place, bien équipés,et qu’ils tuent tout ce qu’ils voient, c’est la seule solution »(vidéo à 06:34)

http://www.dailymotion.com/video/xe6f59_aldo-sterone-sur-l-assassinat-de-mi_news?start=530#from=embed

Michel Germaneau: pas de cérémonie officielle ?

.

Et pourtant, il a payé de sa vie des « affaires nationales » qui ont mal tourné, non? Mais cela ne nous regarde pas; comme bien d’autres choses qui se passent sur la terre de NOTRE nation

FDF

« Comment se fait-il qu’une cérémonie nationale ne soit pas prévue, même si le corps de Michel Germaneau n’ a pas encore été récupéré, ce Français (gros mot pour certains) lâchement assassiné par des gens qui réclament un « Maghreb islamique«  (ah bon ? il n’est pas islamique le « Maghreb » ??? Mais !!! l’islam y est religion d’Etat, non ???? sauf en Tunisie il est vrai…) ?

Comment se fait-il que le Raid et le GIGN aient été déjà rapatriés de Grenoble alors que la population de la localité concernée reste sous le joug des nouveaux bandits de grand chemin et autres « chauffeurs » (il faudrait sept mercenaires ou sept samouraïs pour y aller avec la maîtrise d’un Steven Seagal et la ruse d’un Clint Eastwood…) ?…

Comment se fait-il qu’au lieu de cerner ces 700 lieux à risques afin d’y  « terroriser les terroristes » on écoute encore les errements de sociologues d’opérette qu’un Aron aurait écarté d’un froncement de sourcil ?

Comment se fait-il que les réelles mesures à prendre en matière de relance de la machine économique ne soient toujours pas prises alors que l’on fait des économies de bouts de chandelle sur l’apparat nécessaire pourtant pour le moral des troupes.

Comment se fait-il que l’on pense plutôt multiplier les radars sur les autoroutes alors qu’il serait préférable de le faire sur le réseau secondaire qui a vu le nombre de morts et de blessés augmenter, et qu’il serait préférable d’améliorer le réseau routier et d’augmenter le nombre de moniteurs d’auto-école et d’inspecteurs pour le permis de conduire ?…

La politique étrangère n’est pas au mieux non plus.

Comment se fait-il que l’on pense à mieux légitimer les représentants de l’Autorité palestinienne alors qu’ils n’ont donné aucune garantie sur l’abandon du retour des dits-réfugiés au sein même d’Israël ?

Comment se fait-il que l’on continue de donner des gages au monde arabe alors qu’il vaudrait mieux se tourner vers le monde africain, indien, taïwanais, sud-américain ?

Comment se fait-il que l’on ne prenne pas au mot le président iranien en répondant à sa provocation lorsqu’il dit que les sciences sociales ne doivent pas être enseignées du fait de leurs racines occidentales (il est vrai que si ces sciences sont incarnées par un Muchielli ou un clone de Bourdieu, Foucault…).

Comment se fait-il que le terme multilatéral soit déjà flétri (en même temps que celui de multiculturalisme) alors qu’il aurait été intéressant de demander à nos brillants théoriciens  comment peut-on construire des valeurs communes s’il n’existe plus aucun cadre universel permettant de les fonder ?

Et comment se fait-il que l’idée européenne se soit effondrée et que la technostructure renforce son emprise relativiste et aseptisée au moment même où elle est de plus en plus rejetée ? Comment se fait-il que nous n’avons pas été capables de construire une culture européenne qui nous auraient permis de fêter autant la saint Patrick que la naissance de Goethe et la nuit du 4 août ?

Nous avons laissé la texture, la chair de ce qui fait au plus profond l’âme européenne (canevas de l’universel des droits humains qui plonge ses racines au coeur de la pensée judéo-gréco-chrétienne dont une certaine pensée musulmane a, certes, été la lectrice, pas plus), nous avons expulsé cette âme laissant le corps devenir ce zombi que nous connaissons encore et qui avance mécaniquement tel le poulet sans tête qui en a encore pour quelques secondes d’autonomie avant de s’effondrer (dans un tunnel berlinois  en criant  » love love love « ?).

Nous vivons en pleine auto-destruction (décadence bien connue d’un Caligula ou d’un Néron). Il n’est pas étonnant dans ce cas qu’après avoir détruit le cinéma, la littérature, la pensée, l’art dans toutes ses dimensions (même s’il reste de beaux restes et quelques résilients), nous nous soyons rendus si aveugles au fait que l’on nous presse maintenant d’adhérer à une pensée confuse qui interdit la musique autre que néantisée ou absente, qui salit l’image ou l’empêche d’exister, qui envie le confort, la beauté, comme le fit le communisme en son temps ; ou la nouvelle esthétique d’un totalitarisme nihiliste ivre de mort et d’enfermement, soutenus par des adeptes qui refusent celui-ci refusant limites, lois, même le patriotisme s’avère un fascisme; voilà le comble d’aujourd’hui.

Evidemment et simultanément une vulgarité suintante d’argent facile les rend également si immondes avec leurs faux « people » (dont on verra bientôt les entrailles puisque l’on suit déjà leurs photocopies en caméra vidéo permanentes ou la série-réalité). Ne reste-il plus comme seule issue que de se rappeler les Anciens et ainsi être montrés du doigt comme d’affreux réactionnaires ? Pourtant, une autre issue reste possible, celle de laisser les conservateurs et leurs croupions postmodernes ferrailler dans un je t’aime moi non plus qui nous mène droit au mur, et tourner enfin la page vers une nouvelle refondation républicaine, de type néomoderne (version ésotérique, pour la version exotérique : ici). »

Source: Lucien S.A Oulahbib

28/07/2010

Roms: belle excuse pour ne pas stigmatiser que les muzz…

.

Voila que Sarkö met le paquet sur les Roms. C’est vrai que ce ne sont pas tous des enfants de coeur, comme les « gens du voyage », mais de là à leur mettre sur les dos toute l’insécurité nationale dont notre pays ressent les effroyables relents (Michel Germaneau, banlieues, rixes inter-ethniques, menaces islamiste et j’en passe…), il faudrait voir à ne pas trop intoxiquer les français sur les faits et méfaits de ce peuple roulant en grosses voitures et caravanes de luxe. Ce n’est pas d’aujourd’hui que les Roms et Cie commettent des forfaits mais cela a toujours été plus ou moins médiatisé. Le jeu n’en valait pas la chandelle, à l’époque.

Mais il est certain que l’on pallie aujourd’hui l’impuissance à laisser les fous d’Allah égorger nos ressortissants et nos soldats en focalisant les français sur un autre sujet devenu tout à coup brûlant…

Le français aime peut-être qu’on le prenne pour un con, mais pas trop longtemps, quand-même…

FDF

.

Roms: le gouvernement veut démanteler 300 camps.

28/07/2010

A l’issue de la réunion du gouvernement, Nicolas Sarkozy envisage une réforme législative pour bien faire appliquer les mesures.

Deux fois moins de camps de Roms illicites d’ici à trois mois! Telle est l’ambition de Brice Hortefeux. A la sortie de la réunion du gouvernement sur les « problèmes que posent le comportement de certains Roms » – pour reprendre les mots de Nicolas Sarkozy, le ministre de l’Intérieur a livré l’essentiel des mesures retenues par le gouvernement depuis le perron de l’Elysée.

Brice Hortefeux a chiffré à environ 300 le nombre de « camps ou squatts » visés par la mesure. Dans un communiqué, le chef de l’Etat précise qu’une réforme législative sera entreprise « afin de rendre plus efficace le dispositif d’évacuation des campements illégaux

« Eviter l’amalgame »

Brice Hortefeux a aussi assuré que le gouvernement allait poursuivre le développement des aires d’accueil, ce qui correspond à une revendication des associations de soutien aux gens du voyage. « 66% de celles qui étaient prévues par la loi de 2000 sont d’ores et déjà financées et l’effort sera donc poursuivi », a-t-il dit.
Nicolas Sarkozy a souhaité pour sa part que tout soit mis en oeuvre « pour éviter le risque d’un amalgame injuste entre les délinquants et la majorité des gens du voyage. »

La France va aussi « proposer à la Roumanie d’accueillir des policiers roumains et parallèlement d’envoyer des policiers français en Roumanie ». Il y aura également une reconduite « quasi immédiate » vers la Bulgarie ou la Roumanie des Roms « qui auraient commis des atteintes aux biens ou des fraudes ».

Enfin, 10 inspecteurs du fisc vont « contrôler » les situations des personnes qui résident dans les camps. Lors de sa courte déclaration, le ministre de l’Intérieur a estimé que de nombreux Français étaient « surpris on observant la cylindrée de certains véhicules » *qui tractent les caravanes.

La réunion, une initiative prise par Nicolas Sarkozy après le saccage de Saint-Aignan, a provoqué l‘indignation à gauche et dans les rangs de plusieurs associations.

Source: http://tinyurl.com/363mpl2

* Et ça ne le dérange pas, Hortefeux, de voir les racailles « issues de l’immigration » au chômage se pavaner dans de superbes décapotables allemandes, musique arabe à fond oblige et chapelet et/ou coran suspendu au rétro ? Il ne se questionne pas sur la provenance de l’artillerie lourde qu’ils utilisent pour tirer sur les forces de l’ordre?

FDF

Deux Maliens confirment la mort de l’otage français âgé de 78 ans. Il aurait été décapité!

.

Bande d’ordures !!!

FDF

.

Un élu malien déclare que Michel Germaneau a été « décapité ».

25/07/2010

Un élu malien déclare que Michel Germaneau a été "décapité"

AFP/Archives/Enminal

Portrait datant de 2007 de l’otage français Michel Germaneau

« Nous annonçons avoir exécuté l’otage français dénommé Michel Germaneau samedi 24 juillet pour venger nos six frères tués dans la lâche opération de la France », aux côtés des forces mauritaniennes contre une unité d’Al-Qaeda, a déclaré le chef de l’Al-Qaeda au Maghreb islamique (Aqmi), Abou Moussab Abdel Wadoud, dans un enregistrement sonore diffusé dimanche soir par la chaîne Al-Jazira.

La présidence française a indiqué de son côté qu’elle n’avait « pas de confirmation » immédiate de l’exécution de M. Germaneau, 78 ans, enlevé au Niger le 19 avril. Le président Nicolas Sarkozy a convoqué un « conseil de défense et sécurité » lundi, a ajouté l’Elysée.

Au Mali, des élus confirment.

Sur place, un élu et un notable du nord du Mali ont confirmé dans la nuit de dimanche à lundi que l’otage français Michel Germaneau avait bien été exécuté comme l’a affirmé Aqmi. « Oui, c’est vrai, après l’échec du raid franco-mauritanien de jeudi, Aqmi a exécuté l’otage français », a déclaré, sous couvert de l’anonymat, un élu de la région malienne de Kidal (nord-est) où était censé être détenu Michel Germaneau. Il a affirmé que « le Français a été décapité sous les yeux » du chef de l’unité radicale d’Aqmi qui le détenait, Abdelhamid Abou Zeid, qui avait déjà exécuté, l’an dernier, un otage britannique, Edwin Dyer, après six mois de détention. « Il était bien vivant lors du raid, mais caché dans une zone montagneuse dans la région de Kidal, vers la frontière avec l’Algérie. L’endroit est une forteresse imprenable, où les islamistes ont posé des mines et construit des abris pour se protéger de toute attaque aérienne », a ajouté l’élu.

Un notable du nord du Mali, impliqué dans toutes les négociations pour libérer les otages dans cette zone et qui n’a pas non plus souhaité être nommé, a pour sa part déclaré: « C’est sûr, pour se venger de la mort de plusieurs de leurs éléments, ils ont tué l’otage français. Nous venons de l’apprendre par des canaux traditionnels ».

Questions en suspens

Michel Germaneau est-il mort? Aucune confirmation de l’Elysée pour le moment… En outre, le message et la photo du 14 mai sont la dernière trace de vie de l’otage français. En l’absence de revendication précise montrant la volonté des terroristes de négocier, comme dans le cas de Pierre Camatte que le même groupe détenait, on peut s’interroger: Michel Germaneau a-t-il bien été exécuté ce samedi, en représailles au raid franco-mauritanien, comme l’affirme Aqmi? Ou est-il décédé plus tôt? De cause naturelle ou non?

Samedi, un responsable français de la Défense avait annoncé que des militaires français avaient participé le jeudi 22 juillet à un raid avec des soldats mauritaniens dans le désert malien contre un groupe de l’Aqmi, en pensant avoir localisé l’otage.

Cette opération s’était soldée par un échec, l’ancien ingénieur n’étant pas présent dans le camp de l’Aqmi attaqué par les commandos français et les unités mauritaniennes. Sept jihadistes avaient été tués au cours de cette attaque, tandis que quatre étaient parvenus à s’enfuir, selon les Mauritaniens. Un premier bilan avait fait état de six morts.

« Aucune revendication précise »

Dimanche dans la journée, au Mali, des sources au sein de services de sécurité et de renseignement avaient assuré à l’AFP que l’inquiétude était à son comble sur le sort du Français, impliqué dans l’action humanitaire. « Les nouvelles de Germaneau ne sont pas bonnes », a déclaré l’une de ces sources. « On est très inquiet au moment où de folles rumeurs et des informations lugubres circulent sur son sort ».

Dimanche, le ministère français des Affaires étrangères avait déclaré que « depuis l’enlèvement de notre compatriote, les ravisseurs, en dépit des efforts des autorités françaises, ont refusé tout dialogue et n’ont formulé aucune revendication précise ».

Et les deux autres otages d’Aqmi?

Outre Michel Germaneau, Al Qaeda au Maghreb islamique détient deux ressortissants espagnols depuis maintenant 8 mois. Madrid n’avait pas caché leur inquiétude à la suite du raid franco-mauritanien, en fin de semaine dernière. Ce lundi, le site du quotidien El Pais, comme la plupart des médias nationaux, précisent que les deux Espagnols ne sont pas aux mains du même groupe que l’otage français. La katiba d’Abou Zeid le détenait, alors que Albert Vilalta et Roque Pascual sont retenus par celle de Mokhtar Belmokhtar. Un groupe « dangereux mais moins agressif que les commandos rapides d’Abou Zeid, plus ambitieux géographiquement, et encore plus expéditifs dans leurs méthodes », expliquait Jean-Pierre Filiu, spécialiste d’Al Qaeda, vendredi dernier.

Les ravisseurs de M. Germaneau avaient diffusé le 14 mai une photo où il paraissait très fatigué ainsi qu’un appel à l’aide de l’otage au président français Nicolas Sarkozy, qui, le 12 juillet, a fait part de sa « brûlante inquiétude ». Aqmi avait aussi publié un message à l’attention de Paris où le groupe menaçait de tuer le Français sous 15 jours si Paris ne répondait pas à ses demandes.

« Depuis cette date nous n’avons ni négociation, ni preuve de vie, ni revendication, avec même le refus d’une médiation médicale », avait assuré samedi une source française au ministère de la Défense. M. Germaneau était détenu par la cellule d’Aqmi dirigée par l’émir algérien Abdelhamid Abou Zeid, un extrémiste décrit comme « violent et brutal », qui avait déjà exécuté, il y a 13 mois, un otage britannique, Edwin Dyer, enlevé six mois auparavant.

Londres avait refusé de céder aux exigences d’Aqmi, qui réclamait des Britanniques qu’ils oeuvrent en faveur de la libération de plusieurs membres de l’organisation prisonniers dans des pays du Sahel. Ces mêmes exigences ont été formulées par Aqmi – qui détient également deux otages espagnols – pour épargner Michel Germaneau. Mais selon Paris, aucune information n’a été fournie par les ravisseurs sur l’identité ou le lieu de détention des prisonniers qu’ils voulaient voir libérer.

Source: http://tinyurl.com/392lo3k

Fillon: « Nous avons tout fait pour sauver Michel Germaneau ». C’est cela, oui…

Il se dédouane, le père Fillon; ou plutôt, il dédouane le gouvernement et la présidence… Il est payé pour. Mais, soyons sérieux… Si « nous avons tout fait pour sauver Michel Germaneau », merci d’expliquer au peuple de France pourquoi cet homme a été finalement assassiné. « Tout faire », c’eût été aller chercher manu-militari l’otage dès l’annonce de son enlèvement sans se soucier de la susceptibilité des fous d’allah (jamais de majuscule à allah!). Les autres otages français encore aux mains de ces ces malades ont du souci à se faire. Souhaitons pour eux qu’ils n’aient pas accès aux médias…

FDF

.

.

le 27/07/2010

Sur Europe 1, le Premier ministre a longuement commenté la mort de l’otage français au Mali. Mais pas que…

François Fillon l’a joué… « juste une mise au point », vous savez, la chanson.


La mort de l’otage français Michel Germaneau:

– juste une mise au point sur les preuves dont on dispose: « Nous avons confirmé sa mort car la bande son qui la revendiquait a été authentifiée. »

– juste une mise au point sur l’action de la France, critiquée, dans ce dossier: « Nous avons tout fait pour lui sauver la vie. Nous n’avons jamais réussi à établir un contact avec les ravisseurs. Nous avons reçu des revendications floues, et puis plus rien. Nous avons essayé de passer par les canaux diplomatiques, par d’autres pays, rien. Et le 12 juillet, nous recevons un ultimatum: si les revendications pas précisées ne sont pas exécutées, l’otage français est mort. Nous avons alors décidé de participer à l’opération mauritanienne. Nous avions des informations indiquant la présence possible de Michel Germaneau, sans qu’on en soit certain. Ca valait le coup de tenter l’opération de la dernière chance. Je pense que la vie de Michel Germaneau était condamnée depuis que nous avons reçu cet ultimatum. »

– juste une mise au point sur la doctrine de la France quand il s’agit de récupérer des otages: « Nous discutons à chaque fois que c’est possible avec les terroristes. La règle qu’on s’est fixée, c’est que les terroristes ne franchissent pas la ligne rouge. » Le Premier ministre explique que dans le cas des otages du navire français le Ponant, la ligne rouge était que les terroristes ne les ramènent pas à terre. Ils l’ont fait, les forces spéciales sont intervenues.

– juste une mise au point sur les possibles représailles gouvernementales: « La France ne pratique pas la vengeance. Nous allons traquer les terroristes et les livrer à la justice. »

– juste une mise au point sur les menaces qui pèsent sur la France: « Le niveau d’alerte en France est très élevé. On déjoue plusieurs attentats par an. Nous n’allons pas relâcher notre effort. »

François Fillon fait un peu comme l'oiseau

François Fillon

Menaces sur les policiers à Grenoble :

– juste une mise au point sur… la police de proximité: « Cette affaire montre la violence d’un grand banditisme qui doit être combattu. Ca montre aussi le caractère vain des débats sur la police de proximité. On met les moyens pour retrouver les auteurs de ces menaces. »

Et le remaniement, les affaires, la crise, la rigueur?

– juste une mise au point… sur son futur-éventuel-probable-départ de Matignon: « Je ne suis ni satisfait, ni étrillé. Diriger la France, c’est difficile, diriger la France dans ce contexte de crise, c’est encore plus dur. La notion de vacances est un peu irréelle pour moi. Ca fait 3 ans et 3 mois que je suis à Matignon, et tous les 6 mois on annonce mon départ. Ca viendra bien un jour. Je m’apprêterai à tourner la page Matignon quand le président de la République me l’aura demandé. »

– juste une mise au point… sur la rigueur: « La rigueur est une réalité… pour les dépenses de l’Etat. Mais on ne peut pas parler de politique de rigueur au sens économique des choses. S’agissant de l’argent mis à disposition des ministres, c’est une politique de rigueur. Mais on n’augmente pas les impôts, pas plus qu’on ne baisse les salaires des fonctionnaires. »

(Source: Europe 1)

27/07/2010

Pour ne pas oublier Michel Germaneau… Une vidéo de Pat Condel.

Une petite piqûre de rappel, en souvenir de Michel Germaneau, qui nous fera réfléchir que l’islam n’est pas qu’amour, paix et tolérance, comme on essaie de nous l’inculquer, pour mieux nous islamiser… Du fin fond de sa Hollande natale, mon pote Geert Wilders nous prévient aussi depuis longtemps, déjà… Et sa tête est mise à prix… Par des islamistes…

FDF

.

Lire: http://tinyurl.com/2dfehc9

L’assassinat de Michel Germaneau vivement « condamnée »… Trop tard, le mal est fait…

« La négation même des principes de l’islam »…

Tout le monde condamne, tout le monde pleurniche, tout le monde s’insurge, mais PERSONNE n’a rien fait pour éviter cette ignominie.

En attendant, cet homme a été assassiné au nom du même « prophète », du même coran… Par des fous d’Allah. Et TOUS les musulmans prient Allah. Arrêtons de croire ce que nous disent les musulmans, à savoir qu’il y a plusieurs « islam »…


« C’est pas moi, m’sieur!« 


FDF

.

mardi 27.07.2010

 L'homme de 78 ans était parti faire de l'humanitaire. PHOTO AFP

La revendication de la mort de l’otage français, Michel Germaneau,par le réseau Al-Qaïda au Maghreb islamique est unanimement condamnée dans le monde. …

Le président de la commission des Affaires étrangères à l’Assemblée nationale Axel Poniatowski considère « L’assassinat de Michel Germaneau, tout comme celui de l’otage britannique en juin 2009 par la même unité d’Al-Qaïda », comme « un acte des plus odieux ».

Le président du Conseil français du culte musulman (CFCM), Mohammed Moussaoui, exprime « sa grande tristesse et condamne avec la plus grande vigueur cet acte lâche commis contre un militant humanitaire par des terroristes qui se réclament de l’islam, alors que leurs actions sont la négation même des principes de cette religion qui sacralise la vie humaine ».

Les États-Unis ont qualifié d’acte « odieux et lâche » cette exécution et Washington « se tient prêt à aider le gouvernement français » dans cette affaire.

Pour le chef de l’ONU Ban Ki-Moon cette exécution constitue un « rappel de la nécessité urgente de vaincre le terrorisme à travers le monde et en particulier dans la région du Sahel ».


Bon, ben: TOUS AU SAHEL !!! Et pas de prisonniers !!!


Source: http://tinyurl.com/3633d3j

L’assassin de Michel Germaneau: une bête sauvage à abattre au plus vite !

.
Je vais lui filer aussi les coordonnées de mon dentiste, à cette bête sanguinaire. Il faut l’éliminer, vite fait bien fait! Qu’est-ce qu’on attend? Il faut lancer la traque, la vraie, pas celle des promesses. Et embaucher des « chiens de guerre » pour faire le boulot… Et qu’on n’aille pas nous raconter qu’il est introuvable.

FDF

Ordure !!!

Petit retour sur le fumier en question: Abdelhamid Abou Zeïd, qui n’hésite pas à tuer. Décrit comme « violent et brutal », Abdelhamid Abou Zeïd est à la tête de la cellule d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) qui a déjà assassiné il y a 13 mois un touriste britannique, Edwin Dyer.

Abdelhamid Abou Zeïd, c’est le merdeux à la tête des chiens de la cellule d’Aqmi, un groupe de terroristes en babouches qui ont assassinés Michel Germaneau, un français parti de son pays pour aider les pov’ afwicains. Le motif de Abdelhamid Abou Zeïd, venger six « frères » tués dans la « lâche opération de la France ».Les hommes d’Abdelhamid Abou Zeïd était-ils des soldats ou des petits étrons? Nous ne savons pas, ce que nous savons en revanche, c’est que Abdelhamid Abou Zeïd n’a pas les moyens de se venger sur d’autres soldats de l’équipe adverse, il préfère tuer un vieillard, preuve de son courage de mollusque.

Qu’il serait bon de voir un combat de boxe française, dans les règles de l’art, entre Abdelhamid Abou Zeïd le bigorneau, et un jeune et fier boxer français. Qu’il serait agréable de voir un combat d’homme à homme, mais Abdelhamid Abou Zeïd n’est pas un homme, ni une femme d’ailleurs, il n’est rien, pas même un singe. Quand il arrivera devant le tout puissant, Dieu lui demandera pourquoi il a tué un vieillard, un civile, qui passait sa vie pour aider les autres, son prochain, et que répondra Abdelhamid Abou Zeïd? Rien, il n’aura rien a répondre, et se fera tout petit dans ses babouches moisies, sans honneur.

Pourquoi Abdelhamid Abou Zeïd n’a pas de couilles ?


source : paturage.wordpress.com

26/07/2010

Et on fait comment, là? Trois Français toujours otages à l’étranger.

.

Et détenus également par des islamistes… On peut donc maintenant craindre le pire, suite à l’assassinat de Michel Germaneau… On parle dans l’ info qui suit de « négociations »… Mais pourtant, « on » devrait savoir que la négociation n’est plus à l’ordre du jour, si l’on peut dire, des ravisseurs fous d’Allah… Al Quaeda n’est plus cette structure maléfique organisée qu’elle a été. Des groupuscules non-contrôlés par ce mouvement islamo-intégriste se revendiquent en faire partie mais en fait, ce ne sont que des factions armées (de haine, aussi) qui enlèvent et assassinent simplement pour faire parler d’eux. Des sauvages, des barbares assoiffés de sang occidental. Alors au lieu de nous abreuver dans les médias du nombre de jour de captivité de ces otages, « on » ferait mieux de nous montrer des agissements concrets. On va les laisser crever aussi, Denis Allex, Hervé Ghesquière et Stéphane Taponier ? Et faire de la récupération politique si ils sont libérés? Mais enfin, la France n’est elle pas une République dite civilisée? La France a t’elle peur d’intervenir manu-militari sous prétexte de préserver la vie de ces otages? De toutes façons, si les malades mentaux qui les détiennent ont envie de les assassiner, ils le feront. Et nous aurons droit à de nouvelles simagrées qui vont « condamner », qui vont « jurer de tout mettre en oeuvre pour », qui vont « rendre hommage », etc…

Putain! Merde! (désolé, la douleur m’égare) « FAITES DONNER LA LEGION » !!! Et que l’on n’aille pas nous raconter que les gouvernements des pays concernés où sont retenus les otages ne peuvent rien faire! Le peuple n’est pas au fait des transactions entre « hautes sphères ». Ca vaut peut-être mieux…

FDF

.


Voilà, ce qu’on peut faire… Ca serait vite réglé…

« Après la confirmation lundi de la mort de l’otage français Michel Germaneau au Sahel, par Nicolas Sarkozy, trois Français sont actuellement séquestrés comme otages à l’étranger.

Depuis le 14 juillet 2009, un agent des services du renseignement français, Denis Allex, est détenu en Somalie par le mouvement islamiste Shehab. Ils se trouve probablement dans la région autonome autoproclamée du Puntland au nord du pays. Il avait été enlevé avec un autre agent qui était otage d’un mouvement distinct mais allié des Shehab, le Hezb al-Islam. Celui-ci avait retrouvé la liberté fin août. Selon ses déclarations, il avait pu échapper à ses ravisseurs, tandis que des représentants du Hezb al-Islam avaient fait état du versement d’une rançon, démentie par la France. Denis Allex a lancé en juin un appel à l’aide dans une vidéo mise en ligne sur des sites islamistes et diffusée par le centre de surveillance américain SITE, énumérant les revendications des insurgés, notamment la cessation de tout soutien politique ou militaire de la France au gouvernement somalien et le rapatriement de tous ses conseillers.

Depuis le 30 décembre, deux journalistes de France 3, Hervé Ghesquière et Stéphane Taponier, sont otages en Afghanistan. Les reporters, travaillant pour le magazine « Pièces à conviction », ont été enlevés avec leurs trois accompagnateurs afghans par des talibans présumés à 60 km de Kaboul, dans la province montagneuse de Kapisa, zone réputée à risques. En janvier, les talibans ont nié toute implication dans l’enlèvement, mais en avril, une vidéo diffusée sur internet montre les deux otages, filmés par leurs ravisseurs, lisant un texte dans lequel ils demandent aux autorités françaises de satisfaire les exigences des talibans. Fin juin, le ministre de la Défense Hervé Morin et le patron de France Télévisions Patrick de Carolis se sont rendus en Afghanistan. Patrick de Carolis avait alors déclaré que les « échanges » avec les ravisseurs « s’intensifiaient » après avoir rencontré les négociateurs de la DGSE. »


Source: http://tinyurl.com/2u6f36k

Michel Germaneau: le ministre de la Défense rappelle qu’aucune négociation n’a pu être engagée…

L’art et la manière de dégager en touche; honteux concernant cet assassinat… Cette affaire sent mauvais, très mauvais. Et Kouchner de partir, trop tard, comme d’habitude, faire de la « prévention » dans ces pays où les gouvernements respectifs sont incapables de lutter contre ces islamistes intégristes de merde. Et Sarkö qui nous joue son refrain désormais habituel qu’il applique à beaucoup de situations, genre: « je promets de tout mettre en oeuvre », etc, etc… Un p’tit mouchoir, monsieur le président?

J’ai une pensée particulière, ce soir, envers Michel Germaneau, qui a payé de sa vie et dans des conditions atroces, le laxisme pratiqué dans toutes les affaires de ce genre. Et on ne sait pas tout…

Ce soir, aussi, j’ai honte d’être français…

FDF

26/07/2010

Alors que Nicolas Sarkozy a confirmé la mort de l’otage français au Niger, le ministre de la Défense rappelle qu’aucune négociation n’a pu être engagée.

Michel Germaneau exécuté "sans la moindre discussion"

AFP/Archives/Enminal

Portrait datant de 2007 de l’otage français Michel Germaneau

C’est fait. Le président Nicolas Sarkozy a confirmé ce lundi 26 juillet la mort de l’otage français Michel Germaneau au Sahel, revendiquée dimanche par Al-Qaeda au Maghreb islamique (Aqmi), dénonçant un « acte barbare, odieux », au cours d’une intervention à l’Elysée. « Ils ont assassiné de sang froid une personne de 78 ans, malade, à qui ils ont refusé de faire parvenir les médicaments dont elle avait besoin », a-t-il déclaré.

« On annonçait la mort de Michel Germaneau à travers un ultimatum (lancé le 11 juillet, ndlr) sans qu’il y ait la moindre discussion », a déclaré le ministre de la Défense, Hervé Morin sur France Inter. « Nous n’avons jamais eu de revendications précises. Ils ont même refusé toute discussion pour permettre l’acheminement de médicaments dont Michel Germaneau avait besoin pour ses problèmes cardiaques », a poursuivi le ministre actuellement en voyage officiel au Vietnam.

Le Président a aussi affirmé que la France avait « le devoir » de tenter de sauver Michel Germaneau. Il justifie ainsi la participation française au raid mauritanien mené jeudi contre une base d’Aqmi. Aqmi dit avoir tué son otage français en représailles de ce raid.

Il a annoncé que le ministre des Affaires étrangères, Bernard Kouchner, se rendrait dès lundi soir au Mali, au Niger et en Mauritanie, « afin d’examiner avec les autorités locales et nos ambassadeurs les mesures de sécurité à prendre pour nos ressortissants ». Il a répété qu’il « demandait à tous les Français d’éviter de se rendre dans le Sahel pour éviter d’être pris en otage. »

Trop facile et un peu tard…

FDF

Source: http://tinyurl.com/3555pjk

Al-Qaeda a bien tué Michel Germaneau! Bande de fumiers !!!

Oui, bande de fumiers!… Assassiner un homme de cet âge, sans doute égorgé de façon barbare, comme bon nombre d’otages qui ont laissé leurs vie en terre d’islam… Putain de « religion » d’amour, etc… Et il y en aura d’autres, c’est certain. On ne peut plus regarder les musulmans du même oeil, désormais. Ils ont encore montré de quoi ils sont capables. Innommable! Et « on » leur construit des mosquées, de plus en plus, avec notre argent (vous savez, l’histoire des subventions déguisées…), la loi anti-burqa ne passera pas, c’est certain, pour ne pas froisser nos « amis » musulmans, etc… Ca ne vous fait pas réfléchir, vous? Moi, si, depuis longtemps. Et je n’ai pas attendu ce nouveau crime pour réagir et tenter de sensibiliser le monde Occidental à ces faits de barbarie… J’espère que maintenant, ça va bouger, chez les franchouillards…

Ce qui me mets hors de moi, aussi, c’est ce qu’a dit Sarközy qui « s’incline »: « Le crime commis contre Michel Germaneau ne restera pas impuni ». Trop facile, d’oser annoncer ça. C’est avant qu’il aurait fallu faire quelque-chose pour sauver ce pauvre homme. « On » en avait le pouvoir et les moyens. Ah, c’est sûr, ce n’est pas Ingrid Bétancourt… Au fait, les musulmans de France, « on » va leur demander de réagir suite à ce crime, quand-même? Ca m’étonnerait qu’ils « condamnent; ce serait contre-productif…

FDF

Al-Qaeda a bien tué Michel Germaneau

Michel Germaneau: un humanitaire assassiné dans l’indifférence…

« Nicolas Sarkozy a confirmé lundi le décès de Michel Germaneau, sans en préciser toutefois les circonstances précises. L’exécution de l’otage français, retenu depuis avril par Al-Qaeda au Maghreb islamique (Aqmi), avait été annoncée la veille par la chaîne Al-Jazira sur la base d’un enregistrement sonore du chef de l’Aqmi. « Je m’incline devant la mémoire d’un homme de bien », « assassiné de sang-froid » par des « gens qui n’ont aucun respect de la vie humaine », a déclaré le chef de l’État. Nicolas Sarkozy a parlé en outre d’un « acte barbare, odieux »…


Source et suite: http://tinyurl.com/39b5op5

25/07/2010

Si c’est vrai, c’est grave, très grave… Michel Germaneau aurait été exécuté…

Souhaitons de tout notre coeur qu’il s’agisse d’une fausse information. Mais j’ai bien peur que ce ne soit vrai… Si c’est le cas, il y en a certains qui devraient logiquement raser les murs… Je ne cite personne, mais on se comprendra à demi-mots…

FDF

.

DUBAI

Al-Qaïda au Maghreb islamique annonce avoir exécuté l’otage français!

25/07/2010

Le chef de la branche maghrébine d’Al-Qaïda a annoncé l’exécution de Michel Germaneau, dans un enregistrement sonore diffusé dimanche soir par la chaîne Al-Jazira.

Al-Qaïda au Maghreb islamique annonce avoir exécuté l'otage français

Michel Germaneau

« Nous annonçons avoir exécuté l’otage français dénommé Michel Germaneau samedi 24 juillet pour venger nos six frères tués dans la lâche opération de la France », aux côtés des forces mauritaniennes contre une unité d’Al-Qaïda, a déclaré le chef de l’Aqmi, Abou Moussab AbdelWadoud, dans cet enregistrement.

La France n’a « pas de confirmation » pour le moment de l’exécution de l’otage français Michel Germaneau par le groupe Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), a indiqué dimanche l’Elysée, qui « cherche à vérifier » cette information donnée par la chaîne Al-Jazira. »

Source: http://tinyurl.com/27tkqjb

« Page précédente