Francaisdefrance's Blog

21/11/2011

USA: un « sympathisant » d’Al-Qaïda fabriquait des bombes.

Le 11 septembre ne leur a pas suffit, à ces cons. Et il me semble que les pires, dans le domaine des actions terroristes, sont les convertis…

FDF

.

Les autorités à New York ont annoncé dimanche avoir arrêté un « sympathisant d’Al-Qaïda » qui selon elles avait fabriqué des bombes pour attaquer la police et des membres de forces armées américaines.

Le maire de New York, Michael Bloomberg, a annoncé dans une conférence de presse convoquée à la hâte dimanche soir que Jose Pimentel, 27 ans, d’origine dominicaine et converti à l’islam, « prévoyait d’utiliser des bombes contre des voitures de police, des équipements de la poste, et des militaires revenant de l’étranger ».
« Cela aurait pu tuer beaucoup de gens », a déclaré M. Bloomberg, ajoutant qu’avant l’arrestation de Pimentel, « il y avait eu au moins 13 complots terroristes qui ciblaient New York depuis le 11-Septembre« , et que « celui là serait le 14ème ».
Le patron de la police Ray Kelly a affirmé que le suspect, surveillé depuis deux ans par la police, avait ces derniers mois construit trois bombes artisanales dans son appartement, après en avoir acheté les composants dans plusieurs endroits, et s’être inspiré de conseils sur internet.
Mais ces bombes n’étaient apparemment pas complètement terminées lorsqu’il a été arrêté samedi, selon le détail de l’acte d’accusation.


Pimentel était un partisan de l’imam radical américano-yéménite Anwar al-Aulaqi, tué le 30 septembre dernier, et ses activités s’étaient intensifiées après la mort de l’imam, a également déclaré M. Kelly.
C’était un « loup solitaire », motivé par son ressentiment vis à vis de l’engagement des troupes américaines en Irak et en Afghanistan, et inspiré par la propagande d’Al-Qaïda, a précisé le maire, ajoutant qu’il « ne faisait pas partie d’un complot plus vaste d’origine étrangère ».
« Il avait parlé de tuer des militaires américains qui rentraient d’Irak et d’Afghanistan (…) Il avait parlé de faire sauter des bureaux de poste (…) et des voitures de police dans New York » a ajouté M. Kelly.
Les autorités ont précisé qu’elles avaient choisi d’intervenir samedi, pour éviter tout risque.
L’acte d’accusation précise que Pimentel animait depuis octobre 2010 un site internet « true islam », sur lequel il avait notamment placé un lien vers un document « comment faire une bombe dans la cuisine de votre mère« .
Ce document provenait d’un magazine, « +Inspire°, créé par Al Qaïda », selon les autorités.
Le suspect est notamment accusé de possession d’arme à des fins terroristes, complot terroriste, soutien à un acte terroriste et possession de substances explosives. Il devait être formellement inculpé plus tard dimanche.
Dimanche, le maire de New York a rappelé que quelque 1.000 policiers étaient chaque jour assignés à la lutte antiterroriste à New York.
L’agenda du maire ne prévoyait aucune activité dimanche, jusqu’à la convocation inhabituelle de cette conférence de presse dans la soirée.

Partagez cet article sur FacebookPartagez cet article sur Twitterpartagez
Source: http://actu.orange.fr/

06/06/2011

Nico et Ray: de bons potes…

A force de trop regarder les experts et Cie…

FDF

.

Affaire DSK : Nicolas Sarkozy très proche du chef du NYPD, cette police soupçonnée de connivence avec les tabloïds américains.

Des liens très étroits unissent Nicolas Sarkozy et le commissaire qui dirige la police de New-York, Raymond Kelly. Ce dernier très populaire dans cette ville, est à ce poste depuis très longtemps ce qui lui a permis de tisser des liens très solides avec ses homologues français.Le site du Nouvel Obs, nous révèle que que celui qu’on appelle « Ray » Kelly est à la tête du célèbre NYPD depuis janvier 2002, nommé par le maire Michael Bloomberg. Cette nomination se situe quelques mois après les attentats du 11 septembre, ce qui l’a incité à créer un service spécialisé dans la lutte antiterroriste au sein du NYPD. Cette décision découle de l’estimation qu’il a, comme beaucoup d’américains, que le gouvernement fédéral et le FBI ont failli à leur mission de protéger le pays contre le terrorisme international.Selon Le Nouvel Obs, il choisit comme consultant en matière de terrorisme, le criminologue Alain Bauer qui est à l’époque le conseiller en matière de sécurité de Nicolas Sarkozy, ministre de l’Intérieur. De ce fait, Ray et Nicolas deviennent très proches. Raymond Kelly a une autre attache avec la France, il a pour ami Émile Pérez un ancien attaché de la police française pour les États-Unis de 1997 à 2001, poste basé à Washington. Ce dernier est actuellement chef de la Direction de la Coopération Internationale(DCI) au ministère de l’Intérieur.Le ministre de l’intérieur Nicolas Sarkozy très admiratif de la police de « Big Apple » qui a pour concept la « tolérance zéro », a décoré en 2006 de la légion d’honneur son chef Raymond Kelly, lors d’une cérémonie au consulat de France à New-York.Tout cela serait anodin, si des soupçons très forts de fuites émanant des services de la police new-yorkaise vers les tabloïds américains circulaient au préjudice de l’ancien patron du Fonds monétaire international. Des fuites qui selon Me Brafman et Me Taylor, les avocats de Dominique Strauss Kahn, pourraient influencer des jurés potentiels qui sont abreuvés quotidiennement de ces informations.Dans une lettre adressée fin mai au procureur de New York, Cyrus Vance, les avocats mentionnent notamment un article du New York Times, qui en se référant à une source « informée de l’affaire », raconte dans les détails ce qui se serait passé dans la suite de l’hôtel Sofitel occupée par DSK le 14 mai dernier.

La lettre évoque aussi d’autres fuites qui faisaient état de résultats des analyses ADN des prélèvements faits sur la femme de chambre victime présumée ainsi que dans la chambre d’hôtel et qui ont été comparés aux prélèvement fait sur DSK.

Mais toujours selon Nouvel Obs, le très « francophile » chef de la police de  New York, Raymond Kelly, a déclaré que le témoignage de la femme de chambre était « crédible ». Une prise de position qui peut faire soupçonner les policiers du NYPD et leur chef de partialité et de les suspecter d’être les « gorges profondes » des journalistes. Une suspicion qui a fait dire à Raymond Kelly : « j’espère que ce n’est pas le cas ! »

Cependant les avocats de Dominique Strauss Kahn ont annoncé qu’ils comptaient faire état de cette dérive lors de l’audience de lundi 6 juin devant le juge Michael Obus.

Mais il faut également se poser la question sur la promiscuité des proches de Nicolas Sarkozy avec le procureur Cyrus Vance. Le site du journal Le Point, nous révèle que Jean-Claude Marin, le procureur de Paris ami du président, s’est entretenu pendant trois quarts d’heure avec  le procureur new-yorkais qui dirige l’enquête sur l’affaire de DSK, et cela le 16 mai, soit deux jours après l’arrestation de l’ex-directeur du FMI.

Que se sont-ils dit ? Selon le haut magistrat français, l’affaire DSK n’aurait pas été évoquée, et nie avoir transmis aux autorités françaises des éléments du dossier. Mais on est dans l’incapacité de vérifier sa version des faits. Et on peut se demander si l’Élysée n’a pas été informé dans ses moindres détails de cette affaire, tout de suite après l’arrestation de DSK, ce qui peut-être très embarrassant pour le chef de l’État.

Source: Le Post- http://www.lepost.fr/article/2011/06/05/2514920_affaire-dsk-nicolas-sarkozy-tres-proche-du-chef-du-nypd-cette-police-soupconnee-de-connivence-avec-les-tabloids-americains.html