Francaisdefrance's Blog

24/11/2011

Vote des étrangers: retournement de veste à l’UMP…

« Il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis »… Dans le cas présent, ce proverbe tombe mal à propos. Dans 6 mois environ, les Français seront appelés aux urnes. Et là, afin de les inciter à glisser le « bon » bulletin dans l’urne, il faut les écouter et faire au moins semblant de vouloir aspirer à leurs désirs et simuler que l’on est d’accord avec eux. Première chose.

Seconde chose: il faut promettre le contraire de ce qu’annonce l’adversaire.

En fait, la politique, c’est facile…

Marine: débarrasse nous de tout ça en 2012; merci.

FDF

.

L’actuel ministre de l’Intérieur comme le président de la République ont changé d’avis quant à cette mesure qu’ils estimaient de bon sens.

Devant une assemblée de maires, le président de la République a donc jugé « hasardeuse » la mesure socialiste visant à accorder le droit de vote aux étrangers lors des élections locales. La contradiction n’effraie visiblement pas le futur candidat à sa succession.

Ministre de l’Intérieur, Nicolas Sarkozy évoquait, avec la même gravité, la même force de conviction, une mesure de « bon sens ». Un immigré qui travaille et paye des impôts en France « doit pouvoir choisir son maire », disait-il. C’était en 2005 et face à la grogne – discrète – d’élus et de militants UMP, il avait ensuite exigé la réciprocité de la part des pays dont sont originaires les étrangers (hors UE) vivant dans l’Hexagone.

Une proposition minoritaire dans son camp que Nicolas Sarkozy a longtemps portée, défendue et assumée, en privé comme en public. À tel point qu’il aurait confié à l’un de ses visiteurs, en 2009, qu’il proposerait une loi sur le sujet s’il était réélu en 2012… Ainsi se posait-il en homme libre, faisant fi des doctrines partisanes. On ignore donc aujourd’hui la véritable raison de son revirement – même si on la devine, en jetant un oeil sur les sondages qui donnent Marine Le Pen à 20 % d’intentions de vote au premier tour de la présidentielle.

« La droite a tort de se braquer sur cette question »

Il en est un autre, certes plus discret, qui s’est prononcé « à titre personnel » en faveur du droit de vote des étrangers aux élections locales. Il s’agit de Claude Guéant, aujourd’hui inlassable pourfendeur de cette proposition inscrite dans les priorités socialistes. Au printemps dernier, en marge d’un déplacement à Milan, bien avant que la Droite populaire ne rédige une pétition contre le vote des étrangers, le ministre de l’Intérieur confiait au Point y être favorable, « comme le président de la République ». Il précisait cependant que les Français n’étaient « pas encore mûrs sur le sujet ».

« La droite a tort de se braquer sur cette question. Les élus n’ont pas à craindre le vote des étrangers. Ces derniers ne croient plus aux idées de la gauche faites de misérabilisme et d’assistanat à leur égard. Ils voteront pour des maires de droite, si cette mesure entre en vigueur », analyse un important ministre de Sarkozy, qui se dit ouvert à l’extension du droit de vote pour les étrangers

Source: http://www.lepoint.fr/

15/04/2011

La Cour de Cassation a décidé une application immédiate de la réforme de la garde à vue.

Eh bien voilà une nouvelle qui va encore favoriser la délinquance et surtout le sentiment d’impunité jusqu’à la récidive chez nos racailles… Encore une mesure qui va en faveur de ceux (toujours les mêmes) qui font régner la terreur et l’insécurité sur notre territoire de France… N’allons pas nous offusquer si les chiffres de cette même délinquance montent, cette fois… Mais ce ne sont que des chiffres…

FDF

.

La réforme de la garde à vue appliquée dès ce week-end

L’application immédiate de la réforme de la garde à vue demandée par la Cour de cassation a été confirmée par les ministères de la Justice et de l’Intérieur. Un « gros bordel » en perspective, d’après le syndicat des avocats de France.

Les avocats vont devoir être présents dans les commissariats dès ce week-end. La Cour de Cassation a décidé une application immédiate de la réforme de la garde à vue.  

En réponse, le ministère de la Justice et le ministère de l’Intérieur ont demandé aux magistrats son application « sans délai ». « Des instructions précises sont immédiatement données aux magistrats du parquet pour que, sans attendre le 1er juin, les règles définies par la loi publiée ce matin (…) soient appliquées sans délai, afin de garantir d’emblée la conformité des mesures prises aux exigences européennes », explique la Chancellerie dans un communiqué.  

Concrètement, « ça veut dire que toutes les procédures dans lesquelles le droit au silence et le droit à l’avocat lors des interrogatoires ne seraient pas respectées tomberont sous le coup de la nullité », prévient Jean-Louis Borie, secrétaire national du Syndicat des Avocats de France (SAF).  

Ca va donner de multiples requêtes en nullité 

A peine la décision rendue publique, policiers et avocats craignent le pire. « L’application immédiate de la réforme va engendrer un ‘gros bordel’, réagit à chaud Didier Ligier, secrétaire général du SAF, joint par LEXPRESS.fr. Les commissariats et gendarmeries ne sont pas préparés à appliquer de telles mesures…

Suite et source: http://tinyurl.com/69tvx25