Francaisdefrance's Blog

26/11/2010

En islam, mentir est un devoir…

On le savait déjà, mais un petit rappel ne nuit pas…

FDF

.

Fondements doctrinaux du mensonge légal en islam

reliance.jpg

Afin de déterminer si la dissimulation [Taqiyaa ‘] autorisant le mensonge à destination des infidèles est une partie intégrante de l’Islam, il est bon de se pencher sur le traité de droit islamique appelée  La confiance du du voyageur , écrit par Ahmad ibn Naqib al-Misri (1302-1367). Le livre de l’auteur, juriste renommé de l’école de Shafi’i (le Shaféisme est une des 4 écoles juridiques de l’islam sunnite), traduit en langue anglaise en 1991 (Reliance of a traveller, Amana Corporation) porte le sceau d’approbation de l’université Al-Azhar au Caire. Dans ce manuel très complet, les pages 744-746 décrivent les circonstances dans lesquelles le mensonge est permis.

À la page 745, un Hadith Sahih [propos de Mahomet certifié authentique] de Bukhari  et de Muslim citent Oum Kalsoum témoin d’un propos de Mahomet:

« Je ne l’ai pas entendu permettre le mensonge chez quiconque, sauf pour trois causes : la guerre, le règlement des différends, et un homme qui parle à sa femme ou elle avec lui « 

Toujours à la page 745, le célèbre philosophe islamique Ghazali est cité pour appuyer cette analyse :

« Parler est un moyen pour atteindre des objectifs. […] Quand il est possible d’atteindre un but [louable] par le mensonge, mais pas en disant la vérité, il est permis de mentir, si l’objectif est permis, et obligatoire de se coucher lorsque l’objectif est obligatoire. » Comme la propagation de l’islam (selon l’Islam) est considérée comme bénéfique ou obligatoire, cette évaluation s’applique à la question spécifique de mentir afin de faire avancer l’islam…

…Suite et source: http://tinyurl.com/36w2qhd