Francaisdefrance's Blog

03/08/2011

Calamity-Tine…

En plus, ça rime avec Poutine, le champion de la répression et de l’interdiction de la liberté d’expression. Et voilà notre reine du Parti Socialiste qui met ses menaces à exécution… Prions ensemble pour qu’elle ne prenne pas les rênes de la France en 2012; ce serait un véritable holocauste pour les blogueurs et Webmestres qui oseraient ne serait-ce que citer son nom… Comme je l’évoquais dans un précédent post, on dirait que Martine Aubry cherche à réunir des fonds pour sa campagne. De façon fort peu courtoise; de façon méprisable, même… Pas du tout digne d’une candidate aux primaires puis probablement aux présidentielles.

On est tous avec toi, Francis.

FDF

.

La chasse est ouverte, pour Martine Aubry…

Francis Neri, son premier « gibier ».

Martine Aubry poursuit un blogueur pour diffamation!

La candidate à la primaire socialiste passe à l’attaque. Comme elle l’avait affirmé début juillet, Martine Aubry a décidé de poursuivre en diffamation ceux qui colportent des rumeurs sur elle et son mari.

Première personne visée, Francis Néri. Ce retraité âgé de 71 ans, ancien adhérent de l’UMP, a publié sur son blog le 11 juillet dernier un texte intitulé La Martine de Lille, propageant des rumeurs sur la vie privée de la socialiste.

Assigné par Martine Aubry et son mari Jean-Louis Brochen, le blogueur strasbourgeois comparaitra le 12 septembre prochain devant le tribunal de grande instance de Paris.

Dans son texte, Francis Néri, ancien responsable du mouvement anti-islam résistance républicaine, présente Jean-Louis Brochen, ancien avocat, comme « un défenseur des provocateurs salafistes et communautaristes ». L’homme propage également des rumeurs sur l’état de santé de la maire de Lille.

Quant à lui, Francis Néri reproche à Martine Aubry de ne pas avoir « pris la précaution » de lui demander de retirer son article, chose qu’il aurait faite immédiatement selon lui.

Le parti socialiste soupçonne la droite d’être à l’origine de ces ragots, qui visent à destabiliser et décrédibiliser la candidate. Le blogeur encourt jusqu’à 4000 euros d’amende…

Source: http://www.ladepeche.fr/

21/07/2011

Nouvelle lettre à Martine Aubry; le peuple de la Toile gronde…

Et si ce n’était que les webmestres et autres « accros du Web » qui rouspétaient… A mon avis, elle va avoir le retour de bâton de ses menaces, la mère Aubry…

FDF

.

Dessin emprunté à NOVOPRESS-INFO

.

Lettre de Sorel Zissu à Martine Aubry-Brochen candidate aux primaires socialistes.

Madame,

Je viens d’apprendre que vous avez entamé des procédures judicaires à l’encontre des sites Internet dont le blog « Puteaux Libre » de M. Gérard Brazon, blog que je consulte de par sa liberté de ton et son courage pour braver la chape de plomb du politiquement correct.

En lisant les articles concernant votre couple, je n’ai rien trouvé de « diffamant », uniquement des critiques et des satires dans la longue tradition française à l’égard des personnalités politiques ou autres. Je dirais même d’une « férocité » moindre que tant de médias pendant l’histoire de notre pays.

En effet, le rédacteur de ce blog n’a fait que rappeler le choix particulier pour la défense juridique de certains groupes et personnes par votre mari, Maître Brochen, et votre penchant de favoriser certaines organisations communautaristes, même s’ils sont un peu borderline par rapport aux lois républicaines (je me réfère  à l’accueil enthousiaste et chaleureux de la conférence de la Ligue Islamique du Nord au Palais de Congrès de Lille en mars 2008), la création d’horaires séparés pour les femmes dans le piscines municipales (décision dont  vous avez dû faire marche arrière) et j’en passe. Initiatives dont votre mari autant que vous-même avez parfaitement le droit de mener, mais il faut aussi avoir le courage de les assumer !

Les menaces de poursuites civiles et pénales émanant de vos avocats (8 avocats, rien de moins !!) ont  conduit à la menace de suppression du blog par son hébergeur. Ceci s’appelle en bon français de la censure pour délit d’opinion, et ceci amène de ma part quelques réflexions.

1  Aucun de vos compétiteurs aux primaires du PS n’a fait usage de telles mesures, bien que  ils ont été et ils sont aussi objet de critiques, d’attaques et de satires. Je présume qu’eux, ils n’ont rien à cacher devant les électeurs.

2  Par ces attaques vous pensez fermer des sites et décourager des gens, des professionnels des médias, de dévoiler des aspects par très réjouissants de votre action. Je suis sure que vous vous trompez dans cette analyse, car le peuple de France n’aime pas les censeurs et encore moins l’essai de museler l’opinion. Les rumeurs (même certaines infondées) ne vont que s’accroitre, d’autre blogs apparaitrons, se multiplierons, un énorme buzz médiatique peut s’emparer de l’Internet qui nuiront encore plus à votre crédibilité, déjà fortement entamée.

3  Votre action préfigure d’autres, inquiétantes de la part d’une personne censée accéder au plus haut niveau de l’Etat. Ceci me rappelle d’autres temps, que je pensais révolus, où votre prédécesseur en tant que Premier Secrétaire de PS, devenu Président de la République donc le garant de la légalité républicaine, et qui a utilisé les moyens de l’Etat, du contribuable, pour payer des barbouses et ordonner des écoutes téléphoniques illégales, pour préserver ses secrets d’alcôve.

Si c’est celui le message que vous voulez donner aux électeurs, c’est réussi.

4  Bien que hors contexte, je me permets de vous rappeler une autre facette de votre action ; votre collègue et candidat aux primaires, Maître Montebourg a fait un rapport détaillé et circonstancié sur les disfonctionnements gravissimes (c’est un euphémisme) constatés à la fédération socialiste du Bouche du Rhône, disfonctionnements qui ont conduit  Maître Montebourg à proposer la mise sous tutelle de la dite fédération. Quelle suite avez-vous donné à ce rapport, en qualité de première Secrétaire du PS ? Enfoui dans les tiroirs de la rue de Solferino !   

Je me permets d’envoyer cette lettre à tous les médias plus connu ou moins connu, en espérant que vous allez me poursuivre aussi en justice. Je n’ai pas les moyens financiers de me défendre face aux escouades de vos avocats, mais bien que simple citoyen, je ne renie et je ne renierai rien de ce que je vous ai écris.

Vous souhaitant une bonne réception de la présente

Sorel ZISSU

Pillé chez Gérard Brazon