Francaisdefrance's Blog

30/12/2011

En Ouganda, on attaque les évêques chrétiens à l’acide !

Si vis pacem, para bellum…

(Si tu veux la paix, prépare la guerre)

Là, je sors de mes gonds. Depuis le temps que je bouillonnais tout seul dans mon coin… Alors, j’ai quelques mots à dire aux musulmans:

Ne nous cassez plus les pieds avec votre « religion » d’amour, de paix et de tolérance… Faites le ménage dans vos troupes, d’abord.

Comment réagir face aux actes barbares de cette bande de demeurés musulmans qui se revendiquent de votre confession? Sinon par le dégoût et la haine.

Islamistes intégristes, vous ne nous faites plus peur; vous nous écoeurez de plus en plus. Attention à notre Riposte. Il n’y a pas bien longtemps, on nommait ça de la Résistance. Mais au vu de ces évènements de plus en plus fréquents et de plus en plus cruels de votre part, la Riposte va prendre le relai. Ce n’est pas une menace; c’est de la légitime défense.

Tenez vous prêts ou barrez vous. Vous avez encore le choix, mais plus pour bien longtemps…

Je prends souvent la température de ceux que vous opprimez et harcelez sans cesse; c’est montré d’un cran… « Chaud devant ! »

Une nouvelle croisade est sous-jacente… Et elle débutera chez nous, en terres chrétiennes, pour se faire la main.

FDF

.

L’évêque (protestant) Oumar Mulind, auparavant fils de cheikh mais aujourd’hui converti au christianisme a été attaqué à l’acide, la veille de Noël, le samedi 24 décembre 2011, à environ 10 km de Kampala.

Alors qu’il venait participer à la fête de Noël en compagnie de centaines de nouveaux convertis, des individus se faisant passer pour des chrétiens l’approchèrent, et l’un d’eux l’interpella : « Pasteur, pasteur ! ».

« Je me suis retourné, et il m’a versé un liquide sur le visage, pendant que d’autres m’en versaient sur le dos ».

Le pasteur Mulinde, attaqué à l’acide

le 24 décembre 2011.

Les assaillant se sont alors enfuient en criant : « Allahou Akbar !« .

L’acide a rapidement causé de graves ravages, les brûlures ne cessant de se répandre, de plus en plus profondément.

Grièvement brûlé, il est transporté sur le champs par un voisin à l’hôpital de Kampala, la gravité des blessures exigeant des soins spéciaux. Son visage, son cou et ses bras portent encore d’effroyables cicatrices noirâtres dues à l’acide. Il a en outre perdu un œil, tandis que l’autre est plus légèrement touché.

Selon une chrétienne de Baluku, la victime aurait besoin d’être transférés vers des hôpitaux plus spécialisés, sans quoi il risque de perdre ses deux yeux. »

« Je suis né dans une famille musulmane, mais j’ai bien fait de me convertir au christianisme » […] « J’ai mené une campagne d’évangélisation pacifique ».

« J’ai reçu plusieurs menaces, et cette dernière est la pire » […] « J’ai porté les marques de Jésus ».

Mulinde est marié, et père de six enfants, âgés de 14, 12, 8, 6 ans, ainsi que des jumeaux de 3 ans.

La police aurait arrêté un suspect, qu’elle n’a pas voulu nommer.

Mulinde n’en n’est pas à sa première épreuve :
Lorsque qu’il s’est converti au christianisme, sa famille la chassé à coups de gourdins et de machettes. Depuis, il a subis de nombreuses attaques qui ont bien failli lui coûter la vie.

En 1994, il manque de se faire tuer. Une flaque de boue ou il s’est étalé lui évite de peu une balle qui lui était destiné, et ses assaillants ce sont enfuit, croyant l’avoir tué.

En 1995, il est attaqué à coups de gourdins, mais parvient à s’échapper.

En 1998, il est à nouveau attaqué près de Jinja Kangulomila.

En 2000 à Masaka, un fonctionnaire soudoyé précisa l’endroit où se tenait une réunion, et des musulmans firent irruption dans la pièce, non sans avoir battu le pasteur Mulinde jusqu’à ce qu’il en perde conscience.

En 2001, à Busia, toujours lors d’une réunion, un musulman tente de le tuer à l’aide d’une épée.

en Octobre 2011, il avait reçu des menaces de mort … suite à quoi il avait déménagé.

Malgré, tout, il a juré de continuer la lutte jusqu’au bout.

Source: http://infos-meconnues.blogspot.com/

22/11/2011

La vague bleu Marine et la charia…

Les antipodes de la vidéo du précédent billet…

A faire suivre aussi.

FDF

.

Lire: http://youtu.be/mIoTR-8MRxg

28/01/2011

France: 8% de la population fait peur au reste…

Pourquoi l’islam fait peur… Pour plein de raisons. En attendant, 8% de la population fait peur au reste…
FDF

.


Heureusement que la Résistance veille…

42 % des Français considèrent les  musulmans comme une “menace”. 68% jugent qu’ils ne sont “pas bien  intégrés”. D’où vient cette défiance sans précédent ? Comment en est-on  arrivé là ?

Cela faisait plusieurs semaines, déjà, que l’Ifop avait réalisé son sondage coup de poing avant que le Monde ne   se décide, courageusement, à le publier le 5 janvier. Venant à l’encontre de bien des idées reçues sur l’intégration de la “communauté musulmane” en France (et en Allemagne, l’étude portant sur les deux pays), c’est peu dire, en effet, que ses résultats se situent aux antipodes du discours “politiquement correct” ambiant. Et encore le Monde n’a-t-il   pu rendre compte que d’une partie seulement des… quarante-quatre pages   de données que comprend ce sondage – auquel nous avons eu accès dans sa  globalité. À noter aussi que sont intégrées dans cette étude les réponses des musulmans et personnes de culture musulmane eux-mêmes (8 à 9   % de la population).

« Très sévères sur le fond » (les principes de l’islam), « très critiques sur la forme » (la volonté d’intégration des musulmans) et, ceci expliquant cela, « très inquiets pour leur avenir » (leurs   valeurs et leur mode de vie) : tels sont aujourd’hui, selon Jérôme Fourquet, de l’Ifop, les sentiments majoritaires des Français.

« S’ils se montrent de plus en plus hostiles, c’est que cette hostilité a changé de registre, décrypte, pour Valeurs actuelles, le directeur adjoint du département opinion de l’institut de sondage. Autrefois    limitée, dans les années 1980-1990, à des reproches et à des    inquiétudes liés à l’insécurité et à la concurrence économique des    immigrés, voire du terrorisme, cette défiance est désormais    principalement identitaire et culturelle, de type “choc des    civilisations”. »

Très sévères , donc, sont les jugements des Français sur l’islam .   Sur les huit formules (quatre positives, quatre négatives) qui leur ont  été soumises par l’Ifop, ce sont les quatre défavorables qui « correspondent le mieux à l’idée » qu’ils s’en font aujourd’hui : “rejet des valeurs occidentales”, “fanatisme”, “soumission” et “violence” (72 % de citations en premier au   total). Arrivant en tête des réponses, le “rejet des valeurs occidentales” (31 %) a presque doublé en dix ans (17 % en 2001) !

Les quatre jugements favorables sont, quant à eux, relégués en  queue de classement : “protection de la femme”, “justice”, “liberté”, “démocratie” (9 % de citations en premier, soit huit fois moins que les opinions hostiles). Principale explication, selon Fourquet, de ce rejet,  sur le fond, de l’islam : « le réveil identitaire et religieux,  constaté depuis quelques années, d’une partie des musulmans ». « Très  médiatisé, celui-ci apparaît pour beaucoup comme une menace pour la  “laïcité à la française” » : affichage à la hausse du voile et de la burqa (auxquels 59 % des Français sont opposés dans la rue ; voir graphique page 15),   ramadan de plus en plus suivi, prières sur la voie publique, revendication de nourriture halal dans les écoles, les étals de supermarché et les fastfoods, ou encore d’horaires aménagés dans les piscines… Un « choc visuel et psychologique » qui explique que, pour 55 % des Français, “l’influence et la visibilité de l’islam” sont “trop importantes”.

Conséquence de cette perception d’une pratique religieuse  jugée trop “conquérante” : un jugement (très) négatif sur leur volonté  et leur capacité d’intégration. Si 68 % des personnes interrogées  estiment que les musulmans ne sont pas bien “intégrés”, c’est en raison,  d’abord, de leur “refus de s’intégrer” et de leurs “trop fortes  différences culturelles”. « Les Français, relève Fourquet, ont  pris conscience que cette communauté n’avait pas vocation à partir, revendiquait sa place, et qu’il allait donc falloir “cohabiter” avec elle. » D’où cette “inquiétude” pour le maintien de certaines de leurs valeurs (tolérance, égalité homme-femme…) et de leur mode vie (liberté de mœurs, codes vestimentaires, alimentation…) : seuls 22 % des Français considèrent que les musulmans sont un “facteur d’enrichissement culturel”, contre près du double (42%) qui voient en eux une “menace pour l’identité de [leur] pays”.

Alors que de précédents débats (tel le référendum sur la Constitution européenne de 2005) faisaient apparaître une vraie césure “France d’en haut contre France d’en bas”, le jugement porté sur les musulmans témoigne, lui, d’un profond clivage droite-gauche : 71% des sympathisants de droite (UMP + FN) considèrent ainsi leur présence comme   une “menace”, contre 24 % seulement à gauche.

Selon Jérôme Fourquet, les résultats de cette étude sont, par ailleurs, annonciateurs d’un casse-tête pour Sarkozy dans la perspective   de 2012 : « Face à ce qu’ils considèrent comme une menace culturelle  et idéologique, les Français perçoivent bien l’impuissance du pouvoir :  “Que peut-il faire ? Pas grand-chose”… » Mais le “piège” peut aussi se refermer sur la gauche : «   Une forte minorité de ses électeurs est, elle aussi, inquiète, notamment sur la laïcité, et ne se reconnaît pas dans les discours “bienpensants” de ses représentants », poursuit- il. De quoi, « si l’un ou l’autre camp ne trouve pas de réponse adaptée, offrir une importante marge de progression au FN ». Surtout, si la question de l’islam figure, comme le prédit l’Ifop, « parmi les thèmes dominants de la prochaine présidentielle ».

Source : Valeurs Actuelles

05/01/2011

L’islam inspire la crainte? Plus pour longtemps…

Bouh !!!

C’est ce qu’ils veulent: que nous ayons peur d’eux. Ce qu’ils devraient savoir: c’est que la tendance va s’inverser… C’est inéluctable. De tous cotés, la résistance s’amplifie. Reste à nos politiques de prendre le train en marche. Mais ça, d’ici à ce qu’ils comprennent…  Tant pis, nous nous passerons d’eux. On réglera nos comptes après… En 2012, pour commencer.

FDF

.

L’islam inspire la crainte en France comme en Allemagne…

Quarante pour cent des Français et des Allemands estiment que l’islam représente «plutôt une menace», selon un sondage du Monde. Les sondés dénoncent en priorité l’échec de l’intégration des communautés musulmanes.

Jugement sévère sur l’islam des deux côtés du Rhin. Un sondage de l’Ifop, publié mardi par Le Monde, révèle que la communauté musulmane représente «plutôt une menace sur l’identité de leur pays» pour 40% des Français et 42% des Allemands. Seuls 22% des Français et 24% de leurs voisins voient dans l’islam «un facteur d’enrichissement culturel». Ces réserves sont quasiment homogènes quelques soient les classes d’âge en France. Entre 41% et 44% des sondés de 25 à 65 ans partagent ce constat. Seule exception les jeunes de 18 à 24 ans. Seuls 28% d’entre eux se déclarent inquiets. En Allemagne, la tendance est au contraire inversée. Les plus méfiants sont les jeunes, à 47%. La génération née avant 1945 ne fait part de craintes que dans 36% des cas.

Des deux côtés de la frontière, plus de deux-tiers des sondés dénoncent avant tout le manque d’intégration des communautés musulmanes. Un échec imputable aux principaux intéressés, selon 61% des Français et 67% des Allemands. Viennent ensuite les différences culturelles pour 40% des interrogés hexagonaux et 34% du panel germanique, puis le fait que les personnes d’origine musulmane soient regroupées dans certains quartiers et certaines écoles. Le racisme et le manque d’ouverture de certains Français et Allemands arrivent en quatrième position pour 18% des tricolores et 15% de leurs voisins.

Le poids des débats politiques nationaux

Sans surprise, l’image de l’islam est sombre. Un tiers du panel lui associe en priorité le label «rejet des valeurs occidentales». Ce score a bondi en France. En 2001, ils n’étaient que 17% à le penser. Par le passé, les expressions les plus citées étaient «fanatisme» et «soumission», rappelle Le Monde.

La similarité des résultats interpelle. «Malgré une histoire coloniale, une immigration et des modes d’intégration différents, le constat, dur et massif, est le même dans les deux pays», note Jérôme Fourquet,qui a réalisé l’étude. Il voit dans ce phénomène l’influence des discours politiques. Pour l’anthropologue Dounia Bouzar, interrogée par Le Monde, ce durcissement peut être lié aux responsables politiques. De droite comme de gauche, ils fustigent des aspects de l’islam, qui ne sont véhiculés que par les musulmans radicaux.

Or,en Allemagne, où vivent 4 millions de musulmans dont 2,5 millions d’origine turque, comme en France, le débat sur la place de l’islam dans la société est au centre des préoccupations politiques. Outre-Rhin, la chancelière Angela Merkel a levé un tabou en affirmant que le modèle multiculturel dans lequel cohabiteraient harmonieusement différentes cultures avait «complètement échoué». Sans oublier le pamphlet anti-islam écrit par un ancien dirigeant de la Banque centrale allemande, Thilo Sarrazin, vendu en quatre mois à 1,25 million d’exemplaires. Dans l’Hexagone, l’été a été dominé par les questions d’identité nationale et d’interdiction du voile intégral avant que le Front national ne mette en avant les prières de rue. Le poids des débats nationaux est notamment visible sur le thème du voile dans la rue. 59% des Français y sont opposés désormais. En 2003, ils n’étaient que 32%.

LIRE AUSSI :

» Lire l’intégralité de l’enquête de l’Ifop

Source: http://www.lefigaro.fr/

15/11/2010

Menaces de mort contre Geert Wilders aux Pays-Bas: son auteur acquitté !

Le célèbre pourfendeur de l’islamisme est menacé de mort: la Justice acquitte son auteur…

Oh!!!  La belle dhimmitude qui arrive à point nommé. Cette merde de rappeur a vu qu’en France (Limoges) on pouvait impunément vomir sur l’Occident; il s’en prend à Geert Wilders. Il profère des menaces de mort: Devant la Justice Néerlandaise, il est acquitté !!!

Dément.

FDF

.

Une decision très bizarre de la cour d’appel néerlandaise, acquittant un rappeur qui a menaçé de mort Geert Wilders. Lisez les paroles plus bas, vous constaterez que les menaces de mort sont pourtant incontestables.

LA HAYE, 11/11/10 – La cour d’appel de La Haye a acquitté hier un rappeur qui a menacé Geert Wilders, leader du Parti pour la liberté (PVV) estimant que le texte de sa chanson ne constituait pas une infraction.

.

Le rappeur, qui se fait appeler “Mosheb” (photo ci-dessus), était poursuivi pour les paroles de sa chanson intitulée ”Qui est le prochain?”, dont voici un extrait des paroles :

“Pim Fotuyn a parlé des musulmans,

Il a été abattu.

Theo van Gogh, a parlé des musulmans,

Il a été abattu.

Qui est le suivant …? (…)

je prépare une attaque contre Geert Wilders.

Et ceci avec des MOTS.

Je te  trouve affreux. Tu seras étranglé.

Tous ceux (…) qui parlent des musulmans se font tuer. “

Dans les paroles, le rappeur alterne constamment les menaces avec des mots qui les atténuent.

“Geert préfères-tu sauter du toit, ou préféres-tu recevoir des balles dans le corps?

Je suis pas un terroriste,  je suis un rappeur innocent.

Ceci est un avertissement !

Veux-tu rester en vie ?

Alors tu dois retirer ce que tu as dis (…)

Ecoute Geert, ce n’est pas une blague, la nuit dernière j’ai rêvé que je te coupais la tête. “

Wilders a lancé une procédure contre la chanson en 2007, après avoir entendu et vu le clip sur Internet.

Un tribunal de première instance avait condamné Mosheb, mais la cour d’appel a décidé l’acquittement hier.
Selon la cour d’appel, le texte ne constitue pas en soi une infraction punissable. Par contre la vidéo telle qu’elle pouvait être vue sur Youtube est une infraction. Car on pouvait y entendre également des coups de feu.
Les coups de feu ne pouvaient cependant pas être entendus sur la version originale du CD du rappeur.

La cour d’appel a conclu qu’il ne peut pas être établi si les coups de feu ont été ajoutés par le rappeur ou par quelqu’un d’autre.

Source : NIS News, via Tundra Tabloids traduction et source: Bivouac-id.

27/09/2010

Interpol: l’immigration clandestine, une grave menace mondiale.

Même Interpol le dit…

FDF

.

Russie

EKATERINBOURG (Oural)

L’immigration clandestine constitue l’une des principales menaces du monde actuel, a déclaré lundi le secrétaire général d’Interpol Ronald K. Noble lors d’une conférence de presse à Ekaterinbourg.

« Actuellement, l’immigration clandestine et les gens cherchant à pénétrer dans un pays sous un faux nom ou avec des faux documents, représentent l’une des principales menaces contre la sécurité dans le monde », estime M.Noble.

« Pourtant, on peut dire que la Russie a toujours été l’un des meilleurs pays afin de détecter de telles personnes », a ajouté le SG d’Interpol.

Selon lui, une autre menace majeure posée au monde moderne est l’escroquerie informatique.

Roland K. Noble est arrivé à Ekaterinbourg pour participer à la Vème conférence des chefs des départements régionaux du Bureau central national d’Interpol en Russie.

Source: http://fr.rian.ru/russia/20100927/187513181.html