Francaisdefrance's Blog

07/09/2011

La rentrée vue par Gilbert Collard…

Le blog à Gilbert Collard… Un site à visiter souvent.

FDF

.

 L’été est terminé, la parenthèse se referme sur nous comme un étau, avec ses pinces  cruelles. On se réveille des mois de juillet et d’août. La tempête a soufflé sous le soleil de nos ensommeillements vacanciers. L’Euro, monnaie mensonge, se meurt, unité monétaire unique en son genre, qui n’a produit aucune croissance et généré seulement que  de la dette, toujours de la dette. Pour sauver le système, plus précisément la crédibilité de ses complices, on est pauvre, mais on va payer ;  on est endetté, 18OO milliards d’euros au moins, mais on va se priver, on va souffrir sous le poids des charges, des restrictions, de la vie plus dure, pour que les menteurs tiennent le coup dans leurs mensonges jusqu’à l’élection présidentielle.  On (qui on ? toujours les pauvres cons), donc, «on » va devoir économiser 1 milliard d’euros en 2011 et en 2012, 11 milliards. Alors même que la Grèce ne tiendra pas ses objectifs ; son sauvetage devient presque impossible ! Ce qui importe, c’est de faire une bonne figure qui masque la trogne du croque-mort jusqu’à  l’élection présidentielle. … Mais quelle morale politique ont-ils absorbée, depuis tant d’années, nos pseudo dirigeants, pour conduire en état somnambulique le pays, au point de n’avoir pas vu  les dangers qui le menaçaient ?On demeurera accueillant même si l’on ne peut plus accueillir. On demeurera généreux, même si l’on n’a plus un sou. On hébergera, même si l’on n’a plus un toit. Un maire  demandera de faire intervenir l’armée dans les banlieues où règne les gangs, mais on a un chef d’Etat, chef de guerre des boutons de télé, qui, « attend avec impatience le voyage à Benghazi. »,  «   Ça va être énorme. », Claironne- t-il !   On sauvera le monde et ses printemps confus, même si l’on ignore où mènent ces guerres ruineuses, forcément morales, puisqu’elles chassent nos amis du passé, les tyrans, devenus, de fréquentables, infréquentables. La rhétorique des bons sentiments est imparable. L’enfer politique est pavé de bonnes intentions électorales prestigieuses. Abdel Hakim Belhaj, aujourd’hui gouverneur militaire de Tripoli, est un « ancien » djihadiste, militant islamiste, adoubé par Ben Laden,  emprisonné, autrefois recherché par la CIA ! Il aurait changé sous la barbe. Pourquoi pas le père Noel ? Il accorde au monde une interview où la naïveté de l’intervieweur n’a d’égale que la rouerie du personnage, qui serait un Lincoln du désert !  Enfin, soyons optimistes, et croyons que tout change, même les hommes qui par conviction purgent des années de prison et subissent la torture…  Espérons-le aussi pour Israël, qui se sent bien seul en ce moment… Le couvre –feu a été décrété à Tunis. Que cache cet incendie qu’on essaye d’étouffer ?

 Et pendant ce temps, on oublie la France, en situation pré révolutionnaire, et les français qui triment, s’épuisent, se cherchent une adresse dans la mondialisation, de plus en plus étrangers dans leur propre pays, obligés de subir un destin qu’on leur interdit de choisir, obligés d’avoir honte d’eux-mêmes.La propagande de la bien-pensance terrorise, le mimétisme général  enmoutonne les Français qui portent le fardeau !

 Le souci du réel va reprendre un jour, ses droits. Un matin, je l’espère, on réconciliera notre réel, c’est à dire notre passé, notre présent et notre futur.

Le réel d’aujourd’hui, que nos élites ne veulent pas voir, c’est la vie, c’est une certaine rue religieuse et provocante qui prie, c’est le travail difficile, c’est le chômage, c’est la pauvreté, c’est l’insécurité ;c’est Delanoë le fêtard qui fête, à la mairie de Paris, la rupture du jeûne par les musulmans, sans se soucier des Juifs, des chrétiens, des protestants, des autres, et des athées, bafouant la laïcité dans sa neutralité ; c’est Jean Claude Gaudin qui accueille, bras ouverts, accent chaud, une terroriste à la retraite, poseuse de bombes à Alger ;qui, pour excuse, ose avouer  qu’il l’ignorait…

C’est un parking à Marseille aux mains des voyous, sans que la police bronche ce petit doigt qui griffonne avec dextérité les contraventions ; c’est une jeune fille violée en pleine rue, un train attaqué ; c’est le tribalisme galopant, l’accentuation des particularismes, l’exacerbation des fanatismes les plus archaïques, les bandes qui ne tolèrent comme loi que leurs propres règles ; c’est le sentiment de  devenir étranger sur son propre territoire qui déchiquette à pleines dents l’unité de la nation ; c’est l’imposition totalitaire de l’idéologie des bobos du micro qui ont le monopole rémunéré de la parole et qui ont la prétention du savoir absolu, du jugement définitif , de la Morale. Jusqu’à quand acceptera-t-on d’être nié dans notre réalité, dans notre culture, dans notre histoire, dans notre vie, dans le présent de notre passé ?  D’être insulté parce qu’on n’est pas d’accord avec l’entreprise de pompes funèbres ? Clovis, Louis IX, François Ier, Louis XII, Louis XIV, Napoléon Ier, s’effacent des programmes d’histoire, sous la gomme du « politiquement correct ».  Molière et Victor Hugo s’en vont, dos courbé, chassés des manuels, sans doute le premier pour avoir inventé Tartuffe et le second pour avoir chanté la France. Enfin, rien n’est perdu, nos petits apprendront comment l’empire du Mali s’est construit !

C’est la rentrée, c’est la sortie !

Il y a eu la France d’en haut, d’en bas, celle qui se lève tôt, celle qui se couche tard. Un jour, espérons, il y aura la France qui en a marre, marre de ces institutions désuètes, pourries, qui datent de la préhistoire  des  combines politiques, et qui s’époumonent à diriger la vie sociale sans rien diriger, pour le seul profit du partage du pouvoir dans un conformisme de langage mensonger, qui grime de bonnes paroles une réalité insupportable.

Il faut construire un humanisme du présent, fondé sur la lucidité qui prend en compte la force des choses, sur la mémoire collective, sur le qualitatif et non le quantitatif, il faut un courage d’avenir ! Pour l’instant l’avenir, c’est le retour lugubre, prétendument essentiel, de DSK… Comme si on n’avait rien d’autre à penser !!!

Source: http://www.gilbertcollard-leblog.com/

01/02/2011

Pourquoi cette agitation soudaine au Maghreb ?

Très simple: les habitants de ces lieux d’amour, de paix et de tolérance subissent plus que nous le rayonnement solaire qui accélère le processus (électromagnétique) de prise de conscience… J’en connais qui n’iront pas au bout de ce billet; et pour cause…

FDF

.

Résonances géophysiques de Schumann et résonances cérébrales humaines


D’après Wikipédia, les résonances de Schumann sont un ensemble de pics spectraux dans le domaine d’extrêmement basse fréquence (3 à 30 Hz) du champ électromagnétique terrestre. Ces pulsations lentes de la magnétosphère terrestre sont excitées par les éclairs (formés par l’ionisation atmosphérique qui est due aux rayons cosmiques). Elles ont été découvertes dans les années 1950 par le physicien allemand Winfried Otto Schumann (1888-1974). On observe actuellement les cinq fréquences suivantes: 7,8 Hz (fondamentale) – 14,3 Hz (1re harmonique) – 20,8 Hz (2e harmonique) – 27,3 Hz (3e harmonique) – 33,8 Hz (4e harmonique). Ces fréquences ne sont pas fixes mais excursionnent autour de ces 5 valeurs. Le mode principal des pulsations de Schumann (composante horizontale du champ) a une longueur d’onde égale à la circonférence de la planète et une fréquence de 8 Hz, tandis que la composante verticale (première harmonique) est à 14 Hz, avec une amplitude plus grande que celle de la composante horizontale. J’ai constaté avec surprise que la comparaison de cette suite d’harmoniques pouvait se rapprocher de la suite mathématique de Fibonacci ainsi que de celle des fréquences du cerveau humain, comme le montre très clairement le tableau suivant.

Résonances de Schumann 7,83 Hz 14,3 Hz 20,8 Hz 27,3 Hz 33,8 Hz
Rythme cérébral 8,0 Hz (q/a) 13,0 Hz (a/b1) b1/b2 b2/b3 b3/g
Suite de Fibonacci 8 13 21 34

Comme on peut le voir dans le premier graphique ci-dessous, l’unique lobe (en marron) de la fondamentale horizontale de 8 Hz correspond à la transition des ondes thêta de somnolence aux ondes alpha d’éveil de conscience. C’est l’état « horizontal » de l’être humain couché et passif qui se réveille d’un long sommeil. A mon avis, c’est ce phénomène qui se manifeste sous la forme des « révolutions » de « Jasmin » ou autre fleurs que l’on constate actuellement dans les pays arabes. Le rayonnement solaire accélère-t-il ce processus ? La fréquence de ces résonances et celle du rythme cérébral, très proches les unes des autres, se répercutent sans doute sur celle du champ biomagnétique des êtres vivants. Chaque être humain possède en effet, d’après la thèse du Dr Bruno Méric, un champ magnétique (céphalosphère) qui pourrait contenir sa mémoire personnelle.

Le Principe anthropique du Dr Jean-Bruno Méric : « Une théorie électromagnétique de la Conscience »

La théorie électromagnétique de la conscience, développée par le Dr Jean-Bruno Méric, est décrite aux pages 22-30 de la revue efferveSciences (numéro 73, décembre 2010), sous le titre « La Magnétosphère terrestre, support magnétique de toute la Mémoire du vivant ? ». Dans cet article, l’auteur cite Régis Dutheil et le Dr Paul Chauchard (1912-2003) (efferveSciences 44 et 48). De même que Teilhard de Chardin avait décrit une Noosphère, le Dr Méric décrit une sorte de « magné-noosphère » composée de la magnétosphère terrestre et de sa modulation par la mémoire collective de toutes les anciennes mémoires cérébrales (également électromagnétiques) de l’espèce humaine. Chaque « céphalosphère » individuelle est physiologiquement activée par les circuits de Papez intégrés dans les deux hippocampes. James Papez (1883-1958) a en effet décrit dès 1937 la possibilité d’un cerveau viscéral, limbique ou émotionnel faisant appel à ces trajets nerveux, émetteurs d’un champ électromagnétique détectable et enregistrable.

Hippocampes du cerveau humain, contenant les circuits de Papez

Cette céphaloptère individuelle rejoint, au décès, la noosphère terrestre. Comme l’écrit le Dr J.-B. Méric, « nous sommes là, chacun pour sa part et à son niveau, pour donner une mémoire et une conscience à la Terre qui nous a produits et nous fera mourir. Grâce à nous, elle (Gaïa) est désormais éveillée et consciente d’elle-même », ce qui rejoint la définition donnée par Teilhard de Chardin : « L’humanité est l’évolution devenue consciente d’elle-même » (diaporama explicatif).

Une fois debout, l’être humain reçoit par en haut et par en bas l’énergie des deux lobes (en rouge) de la composante verticale de 14 Hz, laquelle correspond à la transition entre les ondes alpha (relaxation) et bêta-1 (activité cérébrale vraie) du cerveau. Comme le montre le deuxième graphique ci-dessus, ces deux lobes sont ceux qui, parmi toutes les résonances de Schumann mesurées à ce jour, ont la plus grande amplitude et donc la plus grande puissance d’appel à l’éveil de conscience active. La composante de troisième harmonique de 21 Hz (en vert) correspond à l’éveil de la conscience supérieure (bêta-2 ci-dessus): ses trois lobes entourent la Terre à la fois horizontalement et verticalement, son lobe horizontal se superposant à celui de la fondamentale d’émergence de l’état de somnolence et d’inconscience (8 Hz).

Curieusement, l’induction magnétique propre des pulsations électromagnétiques de Schumann est exactement égale à celle de la cellule humaine: 1 pT (10.-12 T) (picotesla).

Vous êtes arrivés au bout? Bravo !!!

Et merci à DB pour cette bonne partie de rigolade.

FDF