Francaisdefrance's Blog

21/11/2011

Ca continue: deux policiers agressés lors d’une intervention à Voisenon!

Encore des « chances pour la France », sûr; on ne cite pas les noms…

En revanche, dans le meurtre horrible de la jeune Agnès, on cite le nom: c’est un Français…

Ici, la légitime défense eût été la meilleure façon de régler le problème. Mais en France, la police ne doit pas riposter; ça déclencherait des émeutes… Mais on peut toujours négocier « en privé ».

Le règne des sous-merdes doit se terminer; et vite !

FDF

.

Photo d’illustration

.

Deux policiers de Melun (Seine-et-Marne), âgés d’une trentaine d’années, ont été sauvagement agressés dimanche vers 17 heures, lors d’une banale intervention sur un incendie à Voisenon. Les deux fonctionnaires étaient présents pour sécuriser les lieux et barrer la rue principale de ce village habituellement tranquille.

Alors que l’un était en faction, il a été attaqué par deux « jeunes majeurs », capuches sur la tête, qui l’ont mis à terre et roué de coups. Lorsque son collègue est intervenu, il a subi le même traitement et ses agresseurs ont même tenté de l’étrangler.

Heureusement, les renforts sont intervenus et le duo, originaire de la commune, a été arrêté et placé en garde à vue. Les policiers, eux, ont été transportés à l’hôpital de Melun. Ils souffrent de traumatismes crâniens et présentent des hématomes sur tout le corps. Pour l’instant, les raisons de ce déchaînement de violence restent inconnues.

Source: http://www.leparisien.fr

12/10/2010

Le « chanteur » Cheb Mami restera en prison… Y’a un problème ?

Ce sont les algériens qui l’ont foutu dehors… C’est en Algérie qu’il s’était planqué, pensant échapper à la Justice Française. Tout faux, mon pote!

On ne récupère que la « crème », en France… Nul n’est au dessus des lois, comme semblait le croire ce type. Comme ont aussi tendance à le croire ses semblables; ce ne sont pas les exemples qui manquent… Je vous cite les noms?

FDF

.

La star du raï Cheb Mami voit sa demande de libération conditionnelle rejetée

Le juge d'application des peines de Melun a rejeté mardi la demande de libération conditionnelle du chanteur algérien de raï Cheb Mami, condamné le 3 juillet 2009 à 5 ans de prison pour tentative d'avortement forcé de son ex-compagne, a-t-on appris auprès de son avocat.

Le juge d’application des peines de Melun a rejeté mardi la demande de libération conditionnelle du chanteur algérien de raï Cheb Mami, condamné le 3 juillet 2009 à 5 ans de prison pour tentative d’avortement forcé de son ex-compagne, a-t-on appris auprès de son avocat.

Le chanteur, après deux ans de fuite en Algérie, avait décidé de se présenter devant la justice, alors que par ailleurs sa carrière semblait au point mort.

Le chanteur, après deux ans de fuite en Algérie, avait décidé de se présenter devant la justice, alors que par ailleurs sa carrière semblait au point mort.

Le juge d’application des peines de Melun a rejeté mardi la demande de libération conditionnelle du chanteur algérien de raï Cheb Mami, condamné le 3 juillet 2009 à 5 ans de prison pour tentative d’avortement forcé de son ex-compagne, a-t-on appris auprès de son avocat.

Cheb Mami avait fait une « demande de libération conditionnelle parentale concernant son fils » de deux ans, né durant la cavale de l’artiste en Algérie, a expliqué à l’AFP Me Khaled Lasbeur.

Le juge d’application des peines de Melun, ville où Cheb Mami est incarcéré, a « rejeté » cette demande de libération « car son enfant ne vit pas en France mais en Algérie », a poursuivi l’avocat, ajoutant qu’il allait faire « appel ».

Selon lui, la loi « n’exige pas que l’enfant ait sa résidence en France mais chez le père » et « c’est le cas car avant son incarcération Cheb Mami, sa femme et son enfant vivaient ensemble en Algérie ».

Cheb Mami a été condamné le 3 juillet 2009, notamment pour des « violences » avec circonstances aggravantes en 2005 à l’encontre de Camille, une photographe de presse de 43 ans, avec laquelle il entretenait une liaison.

En août 2005, celle-ci affirme avoir été amenée de force dans une villa à Alger après qu’elle eut annoncé sa grossesse au chanteur, qui y était opposé. Elle dit y avoir été droguée et séquestrée, affirmant que deux femmes et un homme ont tenté de lui faire un curetage. Elle a finalement donné naissance à une fillette aujourd’hui âgée de quatre ans.

Le chanteur, après deux ans de fuite en Algérie, avait décidé de se présenter devant la justice, alors que par ailleurs sa carrière semblait au point mort.

Lors de son procès, Cheb Mami avait demandé pardon à Camille. « Je regrette tout ce qui s’est passé. Je lui demande pardon, je regrette », avait-il dit en invitant son ex-impresario, aussi impliqué dans l’affaire, à en faire de même.

S’il avait reconnu sa responsabilité, le chanteur avait néanmoins affirmé avoir été « piégé » par son entourage.

Source: http://tinyurl.com/3xhfosz