Francaisdefrance's Blog

06/12/2011

Déjà best seller en Turquie, « Mein Kampf » a la cote au Qatar…

Emblème du Parti Nazi Turc…

.

Déjà cons, ces muzz. Dans Mein Kampf, Hitler ne fait pas qu’évoquer l’extermination des juifs. Ils y prennent ce qui les intéressent, ces malades; comme dans leur satané coran.

FDF

.

Le Virgin Megastore du Qatar « recommande » Mein Kampf !

Information confirmée par le très sérieux Huffington Post édition du 5 décembre.

Ae8PmGsCMAEwI9y.jpg

On savait déjà que Mein Kampf est un best-seller en Turquie. Charles Gendelman de passage au Qatar a diffusé sur son twitter une photo d’une tête de gondole au Virgin Megastore, confirmant l’attrait des islamistes pour le nazisme, sentiment décomplexé déjà confirmé par Youssef Al-Qaradawi, chef du Conseil mondial des Oulémas et directeur du Centre européen de la fatwa et de la recherche, organe juridique de référence pour l’UOIF (association contrôlant les mosquées de Poitiers, Nantes, Bordeaux, Mulhouse, Lille, Caen…)

Qaradawi le 28 janvier 2009 sur Al-Jazeera TV:

« Tout au long de l’histoire, Allah a imposé aux [Juifs] des personnes qui les puniraient de leur corruption. Le dernier châtiment a été administré par Hitler. Avec tout ce qu’il leur a fait – et bien qu’ils [les Juifs] aient exagéré les faits -, il a réussi à les remettre à leur place. C’était un châtiment divin. Si Allah veut, la prochaine fois, ce sera par la main des musulmans. »suite

Tariq Ramadan dans Faut-il faire taire Tariq Ramadan ?, Aziz Zemouri, l’Archipel, 2005, page 135, étale tout son respect pour le « savant » pro-nazi, sans qu’aucun journaliste français ne lui reproche :

« Toute personne, musulmane ou non, qui a étudié les sciences et le droit islamiques contemporains, sait quelle est la contribution de Yussuf Al-Qaradawi au débat et combien certaines de ses propositions juridiques sont novatrices. J’éprouve un profond respect pour l’homme et le savant et serait le dernier à m’en cacher »

Ce qui n’empêche pas Claude Guéant et ses proches prédecesseurs de délivrer des visas courts séjours pour tous les conférenciers étrangers invités par l’UOIF, dont Qaradawi et Ramadan et des dizaines d’autres appellant à conquérir Rome ou a exterminer les Juifs. Il faut dire que nombreux sont les députés et maires UMP à financer sur fonds public les mosquées islamistes, ou a leur mettre à disposition des terrains public, comme je l’ai prouvé dans mon enquête Ces maires qui courtisent l’islamisme (éditions Tatamis, 2010).

Alors que les Juifs sont de plus en plus maltraités par des musulmans dans toute l’ Europe, (de la Suède à la Belgique, les Juifs fuyant aujourd’hui Anvers) on ne peut que être révolté par l’attitude  de « responsables » politiques entrant dans une véritable collaboration matérielle pour quelques voix. Avec l’UMP, la liste s’allonge de jours en jours. Alain Juppé est assurément le meilleur d’entre eux.

Source: http://www.islamisation.fr/


23/06/2011

Je n’avais qu’une journée d’avance… Geert Wilders relaxé !!!

Je devras faire médium; moi… Suite à l’info que l’on a taxé de fausse que j’avais publiée hier, je l’avais donc retirée du blog. Mais excellente nouvelle ce matin! Geert Wilders a bien été relaxé à son procès! N’en déplaise à mes détracteurs… Il n’y a jamais de fumée sans feu…

Une grande victoire contre l’islamisme et une grande baffe dans la tronche aux muzz intégristes (au fait, il y en a d’autres?). Désormais, grâce à Geert Wilders, il est légal de critiquer l’islam ! Du moins aux Pays-Bas…

A retenir tout de même que la critique des croyances n’est pas de l’incitation à la haine ! Allons y gaiement…

Bravo, Geeert !

FDF

.

 

 

Le Coran comparé à « Mein Kampf » : Wilders relaxé !!!

Le patron de la droite populiste néerlandaise, poursuivi pour incitation à la haine raciale et religieuse, a été relaxé ce jeudi par le tribunal d’Amsterdam.

 

Conformément aux réquisitions du parquet, le tribunal d’Amsterdam a relaxé ce jeudi Geert Wilders, le chef du Parti pour la Liberté (PVV), de tous les chefs d’accusation pour lesquels il était poursuivi. Le patron de la droite populiste, qui soutient au Parlement sans y participer le gouvernement du Premier ministre libéral Mark Rutte, était accusé d’incitation à la haine et à la discrimination raciale et religieuse.
 
Geert Wilders, 47 ans, avait notamment comparé le Coran à Mein Kampf d’Adolf Hitler. La justice lui reprochait également d’avoir appelé les musulmans à se conformer à la « culture dominante » ou à s’en aller. Ses différents propos avaient été tenus entre octobre 2006 et mars 2008 dans des journaux néerlandais, sur des forums internet et dans son film Fitna (« Discorde » en arabe), diffusé sur internet. Il encourait jusqu’a un an de prison ou 7.600 euros d’amende.

« Légal de critiquer l’islam »
 

« Les déclarations de M. Wilders ne constituaient pas une critique des individus eux-mêmes mais une critique de leurs croyances« , explique le juge, selon lequel « le tribunal juge ces déclarations acceptables en raison du contexte et du débat de société« .  « Le tribunal estime que ces déclarations sont grossières et dénigrantes. Mais elles ne constituent pas une incitation à la haine« , ajoute-t-il. Selon le droit néerlandais, cette décision ne peut faire l’objet d’un appel.
 
Geert Wilders se félicite évidemment de sa relaxe. « Ce n’est pas seulement une grande victoire pour moi-même, c’est une victoire pour la liberté d’expression. Aussi longtemps que je vivrai, je continuerai de m’exprimer« , assure-t-il. « Cela signifie que c’est légal de critiquer l’islam« , conclut-il.

 

Source: http://lci.tf1.fr/monde

27/05/2011

Encore une victoire pour Geert Wilders!

Ils auront beau tout essayer; ils ne réussiront jamais à le faire taire. La raison l’emporte sur l’idéologie malsaine de l’islam.

Bravo, Geert: nous sommes tous avec toi !

FDF

.

Le parquet requiert à nouveau la relaxe de Geert Wilders !

« Le parquet n’a pas changé d’avis, nous recommandons la relaxe », a déclaré le procureur Paul Velleman lors d’une audience retransmise en direct sur internet par la télévision publique néerlandaise.

Le parquet néerlandais a à nouveau requis mercredi la relaxe du chef de file de l’extrême droite néerlandaise Geert Wilders, jugé à Amsterdam pour incitation à la haine raciale et à la discrimination envers les musulmans. « Le parquet n’a pas changé d’avis, nous recommandons la relaxe », a déclaré le procureur Paul Velleman lors d’une audience retransmise en direct sur internet par la télévision publique néerlandaise.

Geert Wilders, qui encourt jusqu’à un an de prison ou 7.600 euros d’amende, est poursuivi notamment pour avoir comparé le Coran au « Mein Kampf » d’Adolf Hitler, dans des déclarations faites entre 2006 et 2008 dans des journaux néerlandais, sur des forums internet et dans son film de 17 minutes « Fitna » (« Discorde », en arabe).

« Ses commentaires peuvent provoquer de l’anxiété et de l’aversion, mais ils ne sont pas punissables par la loi », a affirmé M. Velleman. « Critiquer une religion n’est pas une offense punissable », a pour sa part affirmé Birgit van Roessem, une autre représentante du parquet, estimant que les critiques de M. Wilders, 47 ans, sont dirigées vers l’Islam et non envers les musulmans.

Le parquet avait déjà requis la relaxe du député d’extrême droite le 15 octobre 2010, mais les premiers juges de M. Wilders ayant été récusés le 22 octobre à la demande du prévenu, qui avait mis en doute leur impartialité, le procès qui s’était ouvert le 4 octobre avait été arrêté. Les nouveaux juges avaient ordonné le 30 mars la reprise du procès.

Le ministère public néerlandais avait décidé en 2008 de ne pas engager de poursuites contre M. Wilders à la suite de plaintes déposées contre lui. Mais il y avait été finalement contraint, le 21 janvier 2009, par la cour d’appel d’Amsterdam.

Le Parti pour la Liberté (PVV) de Geert Wilders, arrivé troisième aux élections législatives du 9 juin 2010, a apporté son soutien au gouvernement du Premier ministre libéral, Mark Rutte.

Source: http://www.lalibre.be/

.

« Il est temps que les bons se rassurent et que les méchants tremblent »

Louis-Napoléon Bonaparte

01/03/2011

Le chiffre du jour: 53 000…

L’islam doit être interdit en France! Pourquoi? Déjà pour ce qui suit.

FDF

.

 

53000 femmes excisées en France chaque année… La faute aux cathos ou aux bouddhistes ?

Il paraît qu’il n’y a aucun problème avec l’islam, comme le prétendent les Mélenchon ou les idiots utiles du cinéma comme celui qui a reçu le César,  Xavier Beauvois, qui a osé tenir un discours de culpabilisation de ceux qui s’inquiètent de l’islam à se rouler par terre. Pour ce bisounours, il suffit de se parler pour que tout aille bien…

Or, il y a 53000 femmes excisées chaque année en France. Et ceux et celles qui les font exciser n’ont sans doute pas eu la chance de rencontrer un Xavier Beauvois pour discuter avec eux, c’est pas de chance pour ces 50000 femmes.

Il n’empêche… Qui exige que la femme n’ait pas de plaisir sexuel ? Qui exige que les femmes soient enfermées et vouées à un seul mâle ? Qui a si peur d’être cocu qu’il mutile délibérément la femme ? Les catholiques ? Les protestants ? Les bouddhistes ?

Que nenni.

Qui fait réparer à grands frais son hymen ?  Qui demande l’annulation d’un mariage pour non virginité de la mariée ? Comme le rappelle un article de Wikipedia « Les demandes de certificat de virginité et de réfection d’hymen sont de plus en plus fréquentes, d’après les gynécologues. Le Collège national des gynécologues obstétriciens de France a pris position de façon ferme à ce sujet en juin 2008. Cependant, les praticiens sont placés devant leur conscience quand ils envisagent le sort des jeunes filles promises à des mesures de rétorsion . Pour certains praticiens, ne pas établir de certificat de virginité est sans conséquence ; soit la jeune fille est vierge et cela ne pose pas de problème lors de la nuit de noces, soit elle ne l’est pas et le certificat ne sert alors à rien . Pour d’autres, les risques auxquels s’expose une fille n’arrivant pas vierge au mariage les conduisent à faire un faux certificat .

Concernant la plastie d’hymen, les conséquences peuvent être dramatiques, aux dires de certains médecins. Refuser une telle opération équivaudrait à un jugement moral sur des jeunes filles prises entre leur époque et les traditions patriarcales de leur entourage. Pour le professeur Israël Nilsand « Un médecin ne devrait pas marcher dans cette combine ! Ne devrait pas contribuer à perpétuer le système d’inféodation de la femme ! » Mais il reconnaît déroger parfois à cette règle, « pour sauver une jeune fille » ». Qui agit ainsi ? Les catholiques ? Les protestants ? Les bouddhistes ?

Que nenni.

Et il y a des pervers qui prétendent qu’il n’y a pas de problème avec l’islam… Et il y a des pervers qui pensent qu’il faut un débat sur l’islam, alors qu’il n’y a plus qu’une seule solution, de plus en plus évidente, l’islam doit être interdit en France, comme serait interdit n’importe quel système voulant appliquer Mein Kampf.

Source:http://christinetasin.over-blog.fr/article-53000-femmes-excisees-en-france-chaque-annee-66866357.html

06/02/2011

La montée de l’islam radical fait peur… C’est fait pour.

Il est de notre devoir d’arrêter ce massacre…

FDF

.

Le djihad contre les Chrétiens est lancé.

 

L’essentiel de ce qui devait être dit sur l’attentat contre l’église des Saints à Alexandrie a été dit ici, par Ftouh Souhail. Comme il l’écrit, il y a de la barbarie et de l’incitation au meurtre dans l’islam. Je veux penser qu’un islam modéré peut réémerger, mais, depuis les temps mu’tazilites, cet islam là est profondément absent. Et ce qui se propage depuis plusieurs décennies a un visage meurtrier, totalitaire, ignoble, sanglant, bestial, qu’une grande masse silencieuse de musulmans se garde de contrer et de contredire.

J’attends une manifestation de musulmans sortant dans la rue, par dizaines de milliers, pour dénoncer ce qui ressemble de plus en plus, dans un nombre croissant de pays, à une volonté d’extermination, et qu’on ne me dise pas que ce genre de manifestation ne peut pas se faire parce que les musulmans ne manifestent pas : je me souviens des foules qui vociféraient leur haine d’Israël, et, quelquefois, des Juifs, lors des opérations israéliennes contre le Hamas à Gaza. Des dizaines de milliers de personnes en colère parce qu’on exerce des représailles envers une organisation d’assassins aux buts génocidaire, mais personne lorsque des innocents sont massacrés : dois-je dire que cela me semble lourd de sens. Dalil Boubakeur et le Conseil Français du Culte Musulman ont condamné, certes, mais en parlant de « terrorisme », et seulement de terrorisme, ils ont éludé la question, et Boubakeur, en ajoutant que ce qui est survenu ne doit pas « dresser les communautés les unes contre les autres » a procédé à une forme de renvoi dos à dos du bourreau et de la victime qui relève, au mieux, de l’aveuglement volontaire.

Cet aveuglement volontaire est aussi celui des dirigeants des grands pays occidentaux. Nicolas Sarkozy a laissé à Michèle Alliot-Marie le soin de s’occuper de ce dossier apparemment subalterne à ses yeux, et celle-ci a parlé d’une « réponse concertée à l’échelle européenne », ajoutant : « Il faut que nous agissions entre nous, que nous accueillions, que nous offrions à ceux qui se sentent menacés le droit d’asile, mais surtout que nous agissions pour que ces gens puissent rester chez eux ». Que voilà des paroles fortes ! Barack Obama a réussi à dénombrer des victimes chrétiennes et musulmanes dans un attentat commis par des Musulmans contre des Chrétiens : sans doute que s’il ne considérait pas qu’il y avait des victimes musulmanes, il n’aurait pas trouvé de raison de s’apitoyer. Et puisque les victimes musulmanes n’existaient pas, il lui a suffi de les inventer. Le pape a appelé les autorités du monde à « défendre les Chrétiens contre les abus et les intolérances religieuses », sans dire de quels abus et de quelles intolérances il s’agissait. La montée de l’islam radical fait peur, tellement peur qu’on n’ose plus utiliser le mot « islam » dans ce genre de contexte. La montée de l’islam radical fait si peur que nul, à de rares exceptions près, n’ose dire qu’il y a un problème immense au coeur de l’islam, et que ce problème ressemble de plus en plus à une bombe à fragmentation qui n’en finit pas d’exploser et face à laquelle, au nom du politiquement correct, qui, en l’occurrence, devient un islamiquement correct, on se contente de tous côtés de détourner le regard en espérant être épargné et en adoptant un geste de soumission.

Ce qui s’est passé à Alexandrie n’est pas une exception, et ce doit être rappelé. Cela vient quelques semaines après un acte ignoble et plus sanglant encore à Bagdad, après divers actes de harcèlement et des meurtres ayant touché les chrétiens au Nigeria, au Soudan, au Pakistan, dans les territoires contrôlés par l’Autorité Palestinienne que certains aiment tant en France. Cela relève de l’épuration religieuse, et parfois à de l’épuration ethnique. Cela relève du djihad, dont le coran dit qu’il est du devoir des musulmans de le mener s’ils entendent qu’Allah se montre « miséricordieux » envers eux.

Les organisations de défense des droits de l’homme, si promptes, comme les foules musulmanes, à vociférer haineusement contre Israël sont très timides sur ce genre de dossier et n’en traitent jamais comme d’un problème d’ensemble. Les Chrétiens sont persécutés aujourd’hui dans l’ensemble du monde musulman. Les Juifs ne le sont pas parce qu’ils ont déjà été persécutés avant, et qu’à de très rares exceptions près, les pays musulmans sont épurés de toute présence juive. Mais la moitié de la population juive du monde étant en Israël et Israël étant le seul Etat juif sur la planète, on rêve tout haut dans l’ensemble du monde musulman d’épurer le dar el-islam de l’Etat juif, quitte à ce que cela passe par une extermination de masse. Dans l’ensemble du monde musulman, des livres comme les protocoles des Sages de Sion et Mein Kampf circulent. Et ce n’est pas du tout un hasard.

L’Europe est faible, couchée aux trois quart, en état de décomposition intérieure accélérée. En réagissant comme elle le fait, elle entérine le djihad mené contre les Chrétiens du monde musulman. Elle reconnaît qu’elle tremble et qu’elle est pusillanime. Elle espère que sa pusillanimité et sa volonté de plus en plus affichée de lâcher Israël aux chiens lui permettra de survivre, fut-ce dans la servitude. Elle risque fort d’avoir la servitude : pour ce qui est de la survie, je ne me prononcerai pas. Mais j’ai des doutes.

Les Etats-Unis sont, dans un moment terrible, gouvernés par le pire Président de leur histoire, un homme qui en Egypte, à al-Azhar, lieu où se sont formés de nombreux djihadistes, est allé chanter les louanges de l’islam et traiter Israël d’Etat d’apartheid sans trouver un seul mot à dire sur les Coptes du pays ou sur le sort des Chrétiens en terre d’islam.

Les conditions sont réunies pour que d’autres massacres aient lieu, puis d’autres encore.

Et dans le monde musulman, on fera ce qu’on fait déjà de tous côtés depuis le massacre d’Alexandrie : on dira que c’est la faute des Juifs et d’Israël. Et on jurera de tuer tous les Juifs.

Dès lors que tuer des Chrétiens donne de bonnes raisons de tuer des Juifs et que le reste de la planète élève à peine une voix irrésolue, pourquoi se gêner ?

Guy Millière

09/08/2010

Geert Wilders a dit…

« Nul autre que Winston Churchill a écrit ce qui suit en 1898:

«La religion des mahométans est militante et prosélyte. Il n’y a pas de force plus rétrograde dans le monde. Elle est déjà répartie dans toute l’Afrique centrale, soulevant des guerriers sans peur à chaque étape. La civilisation de l’Europe moderne pourrait s’effondrer comme la civilisation de la Rome antique».

Plus tard, il écrit à propos de Mein Kampf par Hitler:

«C’est le nouveau Coran de la foi et de la guerre: emphatique, fastidieux, sans forme, mais plein de son propre message».

Non seulement Churchill, mais les sociaux-démocrates avaient une image plus honnête de l’islam. Par exemple, le social-démocrate néerlandais et intellectuel Jacques de Kadt a écrit en 1939 que le national-socialisme était le nouvel islam. Et mon grand héros, l’écrivaine italienne Oriana Fallaci, a déclaré:

«Un islam modéré n’existe pas. Il n’y a pas de différence entre le bon islam et le mauvais islam. C’est l’islam, un point c’est tout. L’islam est le Coran, et rien d’autre que le Coran. Et le Coran est le Mein Kampf d’une religion qui veut éliminer les non-musulmans qui sont appelés des chiens d’infidèles, et des créatures inférieures. Lisez le Coran, ce Mein Kampf, encore une fois. Quelle que soit la version, vous verrez que le mal que les fils d’Allah ont perpétré contre nous et contre eux-mêmes vient de ce livre».

Ce sont des paroles sages et véridiques. »

Geert Wilders