Francaisdefrance's Blog

06/03/2012

Comment un système qui a créé le problème peut-il résoudre le problème ?

Notre ami Gilbert Collard est de retour; et en pleine forme…

FDF

.

Ca a un peu « secoué » à Bayonne…

.

LE JAMBON DE BAYONNE

Dans la ville du jambon, Nicolas le peu preux a été pris en sandwich et obligé de se réfugier comme un vulgaire bock de bière dans un bistrot.

 Nous, on connaît, mais on ne bat jamais en retraite!

D’un coup, celui qui joue avec les milices socialo-mélanchonistes verdâtres et les moralistes subventionnés  pour empêcher Marine le Pen de parler redécouvre la République ! Il s’indigne, s’essouffle dans un lyrisme comique, pour en appeler  au respect de la démocratie ! Un comble ! Quand on jette des pierres, des insultes, des menaces ; quand des nervis empêchent, ou tentent d’empêcher, à Paris, à la Réunion, à Marseille, un peu partout, Marine le Pen de parler ; quand des journalistes militants, armés d’un sécateur entre les dents, coupent systématiquement la parole à une candidate ; quand des pressions sont exercées sur les élus pour qu’ils refusent leur signature ; quand on remplace le débat public par de la « moraline », ce sous-produit commercial de la morale, pour discréditer l’argumentation de l’adversaire tout en utilisant des ventriloques pour vendre ce que l’on condamne , c’est alors la République exemplaire défendue par les deux compères en duo électoral, qui se veulent seuls sur les tréteaux pour confisquer le débat.

 Cette élection est truquée, l’ONU devrait intervenir… Elle est truquée dans les faits, dans les paroles, dans les candidats !

On évite d’aborder la seule vérité : comment un système qui a créé le problème peut-il résoudre le problème ?

 Le mot d’ordre est : continuons gaiement dans nos échecs ! On a raison d’avoir eu tort… C’est l’histoire du fou qui tombe du dixième étage et qui se dit devant chaque étage : « pourvu que cela dure ! » Folie !

Comment oser les réformes structurelles qui sauveront la France du pillage organisé qui l’éventre ? Les chiffres sont connus !

Comment sauver une identité que la mondialisation et le communautarisme déstructurent sous le regard faussement compassionnel des Tartuffes du Murat, restaurant de truffes où ils dînent, loin du peuple pauvre? Comment oser une politique d’immigration qui nous évite de voir craquer, puis tomber les murs de la maison sous la pression démographique ? Au seul nom du respect dû aux murs de la vieille maison qui, ce n’est ni sa faute ni celle des occupants, s’effondre sous le poids.

 La seule solution est dans la rupture avec un système moribond, complice, peureux, qui n’ose pas appeler un chat un chat, Sarkozy  une machine à remonter le temps perdu,  Hollande  un président de canton, Mélenchon  un Marx Brothers !

Ils veulent la République de la continuité financée par des emprunts que nous payons avec le sang des pauvres et la fuite des riches. Philippe Bénéton appelle cela « La politique des somnambules »   Plus personne ne comprend, le but est atteint ! La confusion sur la question économique atteint des sommets d’incompréhension. Les cranes d’œuf savent tout et son contraire… C’est inouï !

Comment les citoyens peuvent-ils encore faire confiance à une génération de politiciens qui ont accepté, sans broncher, depuis 1973, qu’on ne puisse plus emprunter à taux zéro, oui zéro, à notre banque de France, alors qu’on est obligé d’emprunter à trois pour cent, parfois cinq et plus, aux marchés financiers, qui empruntent à la banque européenne à un pour cent !

Ouvrez les yeux et pas seulement le portefeuille ! On nous prend pour des cons !  Comment les citoyens peuvent –ils encore faire confiance à une génération qui a pratiqué la politique de la France Afrique, qui prive les peuples de leur richesse  par le fait de multinationales apatrides, de dictateurs imposés, et les envoie sur les routes humiliantes de l’immigration ?  Seul, le patronat en profite, et le MEDEF, qui a autant de cœur qu’un coffre-fort européen.

 Et nous payons en euros le prix de cette immigration patronale, tandis que les immigrés le payent par la servitude et l’assistanat.

  On doit se rassembler pour la France, de quelque origine que l’on soit. Athées, Chrétiens, Musulmans, qu’importe, seul compte aujourd’hui l’amour du pays, l’amour de la France.

Source: http://www.gilbertcollard-leblog.com/

11/02/2012

Quand LICRA rime avec omertà…

Le cas Thierry Gaubert…

Attendons les aboutissants. Les tenants sont dans les lignes ci-dessous…
FDF

.

Le 6 février s’est ouvert devant le Tribunal correctionnel de Nanterre le procès de Thierry Gaubert pour ce que Libération (1) qualifie de « ribambelle de délits : abus de confiance, escroquerie, emploi de fausse qualité… » commis sous de « multiples casquettes : conseiller politique [de Nicolas Sarkozy], promoteur immobilier, banquier adepte de comptes offshore ».

Logement social et train de vie royal

Le tout commis grâce à d’habiles détournements du « 1% », pourcentage de la masse salariale que les employeurs consacrent au logement des employés et dont bénéficient les Comités interprofessionnels du logement (CIL). Patrons d’un de ces CIL dans les Hauts-de-Seine, département français concentrant le plus de sièges de grosses sociétés et où, même ramené à 0,34%, le « 1% » constitue donc un énorme pactole, Gaubert et son complice, le promoteur immobilier Philippe Smadja qui comparaît avec lui au banc d’infamie, y auraient multiplié pendant des lustres, selon l’ordonnance de renvoi en correctionnelle, « des montages immobiliers complexes », voire carrément illégaux.

Ces montages auraient permis au tandem « d’encaisser une plus-value de 2,4 millions de francs en 24 heures, à Levallois-Perret », sur les terres du député-maire Patrick Balkany, dont l’épouse est née Smadja – bien que ce patronyme ait été très répandu dans la communauté juive d’Afrique du Nord, y aurait-il un lien de parenté entre Isabelle Balkany et le promoteur immobilier ? Ces mêmes montages auraient-ils aussi permis de mener à Neuilly, dans le fief de Nicolas Sarkozy, une opération « déficitaire pour la commune mais profitable » aux deux dirigeants du CIL, dont l’ordonnance de renvoi rendue par le juge d’instruction Richard Pallain pointe aussi le « train de vie excessif sans rapport avec la finalité non lucrative » du 1%.

Outre un salaire annuel de 500.000 francs versés par une filiale, Thierry Gaubert et Philippe Smadja bénéficiaient aussi, affirme Libération, « d’une kyrielle d’avantages annexes : 70.000 francs de frais de cocktail, 28.000 francs d’amendes de stationnement, un poste « pourboires et dons » de 30.000 francs », ce qui n’empêche pas Gaubert de clamer qu’il n’y a eu « aucun enrichissement personnel, aucun préjudice ». Tel n’était pas l’avis de l’Anpeec (organisme de tutelle du 1%), de la Milos (en charge de l’inspection du logement social) et de l’Inspection générale des Finances qui avaient dénoncé dans plusieurs rapports ce qu’un haut fonctionnaire de Bercy estime avoir été « des fautes graves, la plupart délictuelles ».

La CGT et le MEDEF au secours des aigrefins

Comment expliquer alors l’inertie de la justice, pourtant alertée par deux syndicalistes (CGT et CFTC), administrateurs du CIL, qui avaient porté plainte ? Il est vrai que les deux importuns furent aussitôt désavoués par leurs syndicats respectifs, la centrale communiste allant alors jusqu’à faire savoir que « la plainte personnelle déposée n’engage pas la confédération dans toutes ses structures » !

« Pas question pour les syndicats de salariés de se mêler des tambouilles patronales, le 1% logement étant le domaine réservé du MEDEF », commente Libération qui précise que le grand patronat manifesta « peu d’enthousiasme au grand déballage, d’autant que son vice-président en charge du logement a longtemps été Louis-Charles Bary, premier adjoint de Nicolas Sarkozy à la mairie de Neuilly… Au Tribunal de grande instance de Nanterre valsent les magistrats tandis qu’un seul policier est affecté à l’enquête. Dix ans de perdus avant que le juge d’instruction Richard Pallain ne s’empare du dossier. »

Un incroyable blocage. A quelle puissante motivation attribuer les réticences à la fois de la chancellerie, du patronat et des syndicats de gauche ?

Frère de Patrick, donc intouchable

« On nous avait demandé de faire le ménage en douceur, Gaubert ayant une impunité », a confié à Libération un proche du MEDEF. Une impunité, voire une immunité, mais, encore une fois, comment expliquer un tel état de choses ?

Successivement marié à Diane Barrière, héritière du célèbre groupe casinotier et hôtelier, puis, le 12 janvier 1988, à la princesse Hélène de Yougoslavie, Thierry Gaubert était devenu l’intime et le conseiller très écouté de Sarkozy à la mairie de Neuilly, suivant ce dernier quand il fut ministre du Budget sous Edouard Balladur (1993-1995) et ensuite ministre de l’Intérieur dans les gouvernements Raffarin et Villepin (2002-2007) avec un passage au ministère des Finances. Mais le fait qu’il ait été un fleuron du Tout-Paris ne suffit pas à justifier cette omertà.

Ce silence, en revanche, devient tout à fait compréhensible quand on sait que Thierry Gaubert, issu de « parents immigrés en France dans les années 1930, le père (2) venant de Roumanie, la mère de Russie », est certes l’intime du chef de l’Etat mais, ce qui est beaucoup plus important, c’est qu’il est le frère de Patrick. En effet, Patrick n’est pas seulement « député européen » comme le présente de manière très elliptique un pourtant très long article du Point (trois pages !) paru le 2 février dernier : ancien conseiller de Charles Pasqua au ministère de l’Intérieur d’où il entreprit de lancer en 1994 une « fulgurante répression » contre tous les organes de presse mal-pensants, l’aîné des fils Gaubert avait été en effet en 1986 le président-fondateur de l’association DAVID (Décider et agir avec vigilance pour Israël et la diaspora) avant de devenir, de 1999 à 2010, l’indéboulonnable et très influent président de la Ligue contre le racisme et l’antisémitisme, autrement dit la célébrissime et encensée LICRA, à la tête de laquelle il a été remplacé par l’avocat Alain Jakubowicz.

Se présentant en descendant de déportés et menant le bon combat, le seul qui importe, comme en témoignent les innombrables procès où il se porta partie civile contre tous les « ennemis de la démocratie », Patrick Gaubert est intouchable, pour la gauche comme pour la droite, et l’impunité-immunité s’étendait à son cadet auquel, en 2011 encore, François Pérol, nouveau président des Banques Populaires-Caisses d’épargne (3), offrait le poste prestigieux, et richement rémunéré, de directeur des relations publiques du groupe BPCE – poste qu’il a dû abandonner tout récemment.

Sa (luxueuse) cabane à Bogota

Il aura fallu l’acharnement d’un magistrat, et surtout le développement du scandale des énormes rétrocommissions sur les ventes d’armes et de sous-marins de type Agosta vendus au Pakistan, rétrocommissions ayant très vraisemblablement bénéficié en 1994-95 au candidat Balladur et dont Patrick Gaubert fut avec le Libanais Ziad Takhiedine la cheville ouvrière, pour que s’effrite la protection dont jouissait l’affairiste. Il est vrai que, dans ce cas il y avait eu mort d’hommes : le 8 mai 2002, onze employés de la Direction des constructions navales chargée de l’exécution du contrat et trois de leurs accompagnateurs pakistanais périssaient dans un attentat. D’abord attribué à Al-Qaïda (on ne prête qu’aux riches) par le juge d’instruction Bruguière notamment, on sait aujourd’hui que ce massacre avait été décidé par de hauts chefs militaires pakistanais furieux de ne pas avoir perçu leur « dû », Jacques Chirac ayant interrompu le versement des commissions après son accession à l’Elysée. L’affaire aura en tout cas été fructueuse pour Thierry Gaubert qui, grâce à son entregent, s’est constitué une fameuse pelote. L’enquête menée à la demande du juge Renaud Van Ruymbeke a fait apparaître la présence dans la Confédération helvétique d’un compte, établi « au nom d’une coquille immatriculée aux îles Vierges », sur lequel a été déposé dans les années 1990 « un million de francs suisses, outre 3,288 millions de francs français ». De ces versements l’ancien conseiller de Nicolas Sarkozy prétend n’avoir gardé « aucun souvenir, ni des montants ni des dates ». De même l’étourdi Thierry est-il incapable de dire comment, et surtout pourquoi, il s’est fait construire en 2001 près de Bogota, en Colombie, une somptueuse demeure – évidemment jamais déclarée en France – de plus de 1.000 mètres carrés avec piscine.

Le « volant Karachi » ne sera pas évoqué au procès de Nanterre. Il s’achèvera le 17 février avant la mise en délibéré. Pendant ce délai, les magistrats auront peut-être la curiosité de feuilleter l’autobiographie de Patrick Gaubert, noblement intitulée Les Droits de l’homme ne se négocient pas (éditions de l’Archipel 2009) et dans lequel celui qui était alors président de la LICRA en même temps que président du Haut Conseil à l’Intégration nommé à ce poste par Nicolas Sarkozy en 2008, écrivait à propos de ces droits qu’ « ils ne sont en effet pas négociables, pas adaptables. Ils sont universels et toute formule “à la carte” ne serait qu’un tragique retour en arrière, une régression dramatique pour l’humanité ». Tout indique pourtant que c’est une « formule “à la carte” » qui a si longtemps permis à Gaubert Thierry d’être mis à l’abri du glaive de Thémis.

Attendons l’issue de ce procès de Nanterre et voyons à quelques semaines de l’élection présidentielle quel sera le verdict.

Claude Lorne
6/02/2012

Notes :

1. Libération du 7/02/2012.
2. Né Ancial Goldenberg, voir tome I de l’Encyclopédie politique d’Emmanuel Ratier (éd. Facta) repris par Wikipedia.
3. Sur la connexion Sarkozy-Pérol, lire le chapitre 8 (« Xavier Niel, ou quand le porno mène à tout ») dans la nouvelle brochure de Polémia, Les médias en servitude, disponible en PDF sur Internet.

Image : Le mariage de Th. Gaubert avec la princesse Hélène célébré en la mairie de Neuilly par Nicolas Sarkozy

Source: http://www.polemia.com/

Merci à DG…

17/03/2011

Affolons les piliers du système !

Riposte SITA 189Logos des piliers du système : L’UMP, Le Parti socialiste, Besancenot-NPA, Mélenchon-Parti de Gauche, Laurent Joffrin/Nouvel Observateur, Bernard Thibaut/secrétaire de la CGT, aurence Parisot/Medef, Richard Prasquier/Crif  


Les piliers du système perdent les pédales devant la progression de Marine Le Pen

Pendant que le peuple japonais subit une terrible catastrophe – permettant aux anti-nucléaires, sans vergogne, d’accuser le gouvernement français pour sa politique énergétique – les piliers du système se comportent comme s’ils vivaient eux aussi un traumatisme aussi terrible : la progression de la méchante Marine Le Pen. Elle menace ni plus ni moins leur fonds de commerce, c’est donc panique à bord, et tous les coups semblent permis.

Les dirigeants politiques qui accaparent le pouvoir depuis 30 ans, les journalistes bien-pensants qui monopolisent les antennes et nous assènent le même discours, les associations dites anti-racistes, et même les organisations syndicales perdent complètement les pédales. Ils nous font penser à ces nantis d’un système qui, à la veille de toute révolution, prennent peur, comprenant que cela va bientôt être la fin de leurs privilèges, que le peuple va leur demander des comptes, et qu’il va peut-être leur falloir (…)

Cliquer dans l’image pour lire la suite :

Les piliers du système perdent les pédales devant la progression de Marine Le Pen
[source]

Affolons plus encore les piliers du système dont il est question dans l’article. La panique étant mauvaise conseillère, ce sera tout bénéfice pour nous !
C’est très simple avec la méthode Amnesty International SITA : une lettre dans une enveloppe timbrée, envoyée par la poste (voir tinyurl.com/6r4fsu et tinyurl.com/592ezu )

Et c’est très efficace (voir tinyurl.com/c44rvr)

Action SITA : imprimer, adresser, poster : la nouvelle façon de voter
Démocratie Directe

Un timbre 20 grammes de base permet d’envoyer deux feuilles (soit 4 pages imprimées recto-verso).

Vous trouverez les adresses postales où envoyer votre courrier affolant aux piliers du système, dont il est question dans l’article, sur les pages internet suivantes :

– L’UMP, Le Parti socialiste, Besancenot-NPA, Mélenchon-Parti de Gauche : france-politique.fr/partis-politiques.htm

– Toulouse, fédération PS : ps31.parti-socialiste.fr/

– Laurent Joffrin, Nouvel Observateur : tempsreel.nouvelobs.com/contacts.php

– Bernard Thibaut, secrétaire de la CGT : cgt.fr/Contacter-la-CGT,34498.html

– Laurence Parisot, la patronne du Medef : medef.com/medef-tv/mentions-legales.html

– Richard Prasquier, le président du Crif : crif.org/?page=pgs/contact_fra

Imprimer les quatre pages de l’article en version pdf ci-dessus (deux feuilles recto-verso).

Avec ça le destinataire va angoisser car il va comprendre que le peuple à compris ses entourloupes et qu’il va lui falloir changer de chanson, ce dont il est incapable, ce qui signifie que le peuple (saloperie de peuple…) va le virer.
Ah ben oui ma brave dame, les CDD dont on se fait virer à grands coups coups de pompes dans le train arrière, c’est pas que pour les salariés, c’est aussi pour les piliers !

Mettre le tout dans une enveloppe, écrire l’adresse, timbrer et poster.

Lettre à Pierre Izard, cet homme qui se dit de gauche et qui m’a interdit d’intervenir à Toulouse
 

Lettre à Pierre Izard, cet homme qui se dit de gauche et qui m’a interdit d’intervenir à Toulouse

Monsieur le Président,

J’étais invitée le 9 mars à Toulouse depuis plusieurs mois par la commission « Droits des femmes » de la fédération du PS. de Haute Garonne. Il s’agissait de débattre sur le féminisme, après la projection du film « La journée de la jupe ». Depuis des décennies, je suis compagne de route du PS, j’ai été proche collaboratrice d’Yvette Roudy quand elle était ministre des droits de la femme, je suis souvent invitée par des délégations femmes PS. Martine Aubry m’a remis en 1998 la Légion d’honneur pour mon engagement dans la cause des femmes. Je me réjouissais donc d’avoir un échange avec les femmes du PS. Mais il est vrai que je prends certaines distances avec votre parti, quant à ses positions floues et peu courageuses sur la laïcité.

Et voilà qu’on m’annonce, alors que j’arrive à l’aéroport de Blagnac que le réunion est annulée. Le bruit court qu’une poignée d’extrémistes de gauche, NPA et Libertaires, ont décidé d’empêcher la réunion. Mais Il faudra attendre le communiqué local du PS, deux jours après, pour connaître les raisons de cette censure venue d’en haut et à laquelle vous n’êtes pas étranger. Le motif ? Les propos que j’aurais tenus lors des assises sur l’islamisation de l’Europe le18 décembre 2010 . Ils ne seraient pas conformes à votre éthique, qui serait de défendre l’antiracisme et l’antisexisme.

Antisexisme ? Je ne l’ai pas constaté sur place : déni d’une parole libre, recours à des méthodes autoritaires pour interdire d’en haut une réunion démocratique, mépris total pour les femmes de votre parti qui (…)

Cliquer dans l’image pour lire la suite :

Lettre à Pierre Izard, cet homme qui se dit de gauche et qui m’a interdit d’intervenir à Toulouse
[source]

Action SITA : imprimer, adresser, poster : la nouvelle façon de voter
Démocratie Directe

Un timbre 20 grammes de base permet d’envoyer deux feuilles (soit 4 pages imprimées recto-verso).
Imprimer les deux pages de l’article en version pdf ci-dessus (une feuille recto-verso).
Compléter votre courrier avec une deuxième feuille recto-verso : Aux dirigeants qui livrent l’Occident à l’islam : « Nous vous demanderons des comptes », paul_weston2pages-aux_dirigeants_qui_livrent_l_occident_a_l_islam-nous_vous_demanderons_des_comptes.pdf

Vous trouverez l’adresse postale publique personnelle de Pierre Izard, baron PS local, sur la page internet de la fédération PS de Toulouse : ps31.parti-socialiste.fr/ justacote.com/toulouse-31400/pediatre/izard-pierre-815837.htm [Merci à Bravotango pour le lien et ses explications qui en confirment la validité.]

Mettre le tout dans une enveloppe, écrire l’adresse, timbrer et poster.

Couverture du journal Le Point, le spectre islamiste
 

MM. Imbert et Giesbert, je me désabonne du « Point », à cause de votre aveuglement sur l’offensive islamiste

A M. Franz-Olivier Giesbert, Directeur du Point

Monsieur le Directeur,

Je vous informe par la présente que je résilie mon abonnement au Point, et j’entends vous en donner les raisons.

J’ai été successivement abonné au Nouvel Observateur (26 ans) puis à l’Express (deux ans) avant de l’être à votre journal. Ce qui m’a fait abandonner vos deux précédents confrères est mon éloignement progressif de la gauche qui fut longtemps ma famille de pensée, en raison notamment (mais pas exclusivement) de son aveuglement fanatique devant l’immigration et ses conséquences, à commencer par l’islamisation de l’Europe.

J’avais cru en 2007 trouver dans le Point un journal qui me ressemble. Son éditorialiste Claude Imbert n’avait-il pas eu le courage avant tout le monde de se déclarer islamophobe, déclenchant un de ces tollés dont la bien-pensance nous gratifie à chaque froncement de sourcil contre ses dogmes ? Un magazine non étiqueté à gauche et dont un rédacteur majeur bouscule les vaches sacrées, ne pouvait pas être foncièrement mauvais.

Le désenchantement fut lent. Je notai d’abord une (…)

Cliquer dans l’image pour lire la suite :

MM. Imbert et Giesbert, je me désabonne du « Point », à cause de votre aveuglement sur l’offensive islamiste
[source]

Action SITA : imprimer, adresser, poster : la nouvelle façon de voter
Démocratie Directe

Un timbre 20 grammes de base permet d’envoyer deux feuilles (soit 4 pages imprimées recto-verso).

Vous trouverez l’adresse postale publique de Franz-Olivier Giesbert, Directeur du Point, sur la page internet lepoint.fr/html/contacts/support.php

Imprimer les quatre pages de l’article en version pdf ci-dessus (deux feuilles recto-verso), mettre le tout dans une enveloppe, écrire l’adresse, timbrer et poster.

M. Todd, cessez de mépriser le « petit peuple », et informez-vous sur la charia
 

M. Todd, cessez de mépriser le « petit peuple », et informez-vous sur la charia

Monsieur TODD,

J’ai écouté l’émission de Frédéric TADDEI dont le théme était « la montée de Marine LE PEN dans les sondages ». Le brillant politologue, sociologue, historien, chercheur-démographe de l’INED que vous êtes (je ne peux que m’incliner devant tant de compétences réunies chez un seul homme), estime que la percée de Marine LE PEN a son origine dans un certain nombre de causes, et notamment la mondialisation de l’économie, la désindustrialisation de certaines régions, le chômage massif qui en découle et l’incapacité de nos dirigeants de l’UMP et du PS à y faire face. En êtes-vous bien sûr?

Vous écartez d’un revers de main et avec mépris, en parlant de « conneries », d’autres causes possibles comme l’islamisation de la vie de la société, de quartiers entiers voire de régions! L’islam est installé en France, c’est trop tard, c’est fini, j’ai envie d’ajouter « circulez, il n’y a rien à voir… ». Je vous cite des déclarations de deux (seulement deux parmi tant d’autres) personnages que vous ne pouvez pas ne pas connaître:

Amar LASFAR, recteur de la mosquée de Lille-Sud, Président de la Ligue islamique du Nord, l’un des meneurs de l’UOIF, proche de Tariq RAMADAN et ami de Martine AUBRY: « Dans l’islam, la notion de (…)

Cliquer dans l’image pour lire la suite :

M. Todd, cessez de mépriser le « petit peuple », et informez-vous sur la charia
[source]

Action SITA : imprimer, adresser, poster : la nouvelle façon de voter
Démocratie Directe

Un timbre 20 grammes de base permet d’envoyer deux feuilles (soit 4 pages imprimées recto-verso).
Imprimer les deux pages de l’article en version pdf ci-dessus (une feuille recto-verso).
Compléter votre courrier avec une deuxième feuille recto-verso : Aux dirigeants qui livrent l’Occident à l’islam : « Nous vous demanderons des comptes », paul_weston2pages-aux_dirigeants_qui_livrent_l_occident_a_l_islam-nous_vous_demanderons_des_comptes.pdf

Vous trouverez l’adresse postale publique d’Emmanuel Todd à l’INED où il travaille sur la page ined.fr/fr/contacts/

Mettre le tout dans une enveloppe, écrire l’adresse, timbrer et poster.

A peine nommé, Claude Guéant donne déjà des gages aux islamistes
 

A peine nommé, Claude Guéant donne déjà des gages aux islamistes

 

Donc, Claude Guéant a « recadré » le débat sur la laïcité, corrigeant au passage non seulement Jean-François Copé, mais aussi le Président de la République (1). Dalil Boubakeur est content, lui qui ne voulait pas de prêches en Français. Finies les crises de nerfs (2) : il a eu satisfaction. D’autres que moi commenteront plus à fond cette interview. Je me bornerai ici à relever une phrase précise de Guéant, que je trouve ahurissante.

Concernant des dérapages de prédicateurs, Claude Guéant rappelle que la loi prévoit des « sanctions » mais il ajoute qu’« en ce moment, rien de tel n’est signalé ».

Donc, Monsieur Claude Guéant n’a pas remarqué de dérapages chez les prédicateurs. Monsieur le Ministre de l’Intérieur est bien mal renseigné. Que fait la police ? C’est l’occasion ou jamais de (…)

Cliquer dans l’image pour lire la suite :

A peine nommé, Claude Guéant donne déjà des gages aux islamistes
[source]

Action SITA : imprimer, adresser, poster : la nouvelle façon de voter
Démocratie Directe

Imprimer la page de l’article en version pdf ci-dessus (une feuille recto).
Un timbre 20 grammes de base permet d’envoyer deux feuilles (soit 4 pages imprimées recto-verso).
Vous pouvez donc compléter votre courrier avec une deuxième feuille. Avec le verso resté libre au dos de la première feuille, cela fait donc trois pages. Imprimer le discours de Paul Weston en trois pages Aux dirigeants qui livrent l’Occident à l’islam : « Nous vous demanderons des comptes », paul_weston-aux_dirigeants_qui_livrent_l_occident_a_l_islam-nous_vous_demanderons_des_comptes.pdf

Vous trouverez l’adresse postale publique du ministre de l’intérieur sur la page internet http://www.interieur.gouv.fr/sections/contact/ministre/ministre (tout au bas du formulaire « Contact ministre »)

Mettre le tout dans une enveloppe, écrire l’adresse, timbrer et poster.

Voilà, affoler les Zélits et les pousser à l’erreur utile ce n’est pas plus compliqué que ça.

Éventuellement, vous pouvez recenser vos actions au sitathon.blogspot.com afin d’inciter d’autres internautes à agir de même, et vous inscrire à la lettre d’information alertes-sita.blogspot.com pour être averti des prochaines actions.