Francaisdefrance's Blog

30/10/2011

Petite blague de fin de journée…

Ben oui on fatigue, on fatigue…

FDF

.

Gardien de la Paix : 1 600 euros pour risquer sa vie


Pompier professionnel : 1 800 euros pour sauver une vie

Instituteur : 1 600 euros pour préparer à la vie

Médecin : 5 000 euros pour nous maintenir en vie

 Sénateur : 19 000 euros pour profiter de la vie

Ministre : 30 000 euros pour nous pourrir la vie…

18/10/2011

Prise d’otage à la prison de Montmédy: le détenu est ENCORE « une chance pour la France »…

Mal « palpé », le mec; mal « palpé »… Il ne faut jamais faire confiance à ces gens-là. Ils sont malins et fourbes.

L’arme blanche, il l’avait bien mise quelque part… Enfin moi, ce que j’en dis…

FDF

.

Un détenu de 37 ans armé d’un « couteau de fabrication artisanale » retient depuis 9 h 20 le médecin de la prison.

Les négociations étaient en cours mardi à la mi-journée avec le détenu qui retient en otage un médecin à la prison de Montmédy dans la Meuse, mais celles-ci s’avéraient compliquées, car le forcené n’a formulé aucune revendication, a-t-on appris de source syndicale. Un impressionnant dispositif, avec au moins une vingtaine de véhicules, a été déployé pour tenter de parvenir à une issue favorable. Des équipes régionales d’intervention et de sécurité (Eris), unités chargées de la sécurité dans les établissements pénitentiaires dépendant du ministère de la Justice, venues de Strasbourg, deux équipes du GIGN, des profileurs et des négociateurs étaient sur place.

Pas de revendication

Toutefois, l’absence de revendication a rendu les choses difficiles, les forces de l’ordre n’étant pas en mesure de s’appuyer sur des arguments précis pour négocier. Le détenu, Fadik Djaidia, 37 ans, a été condamné à deux ans de prison dans une affaire d’escroquerie. Il est décrit comme un détenu sans histoire qui ne s’est jamais fait remarquer, selon une source syndicale.

Vers 9 h 20, il s’est rendu pour une consultation à l’infirmerie et a été palpé par les surveillants avant d’entrer dans l’infirmerie. Alors que les surveillants patientaient dans le couloir, le détenu a pris en otage le médecin, âgé d’une soixantaine d’années, avec une arme blanche de sa fabrication.

Poudrière

Selon le bâtonnier des avocats de Verdun, Me Fabrice Hagnier, « c’est une prison dans laquelle le climat s’est durci depuis quelques années pour arriver aujourd’hui à une situation de poudrière ». « On se rend compte que les cas d’agressions et de menaces sur le personnel sont en augmentation, les commissions de discipline sont fréquentes et bien remplies », a-t-il expliqué.

Autrefois réservé aux détenus purgeant de longues peines, le centre de détention accueille désormais une population plus jeune, pour des peines plus courtes, souvent transférée d’autres établissements. « L’état d’esprit a changé : c’était autrefois calme, désormais la confrontation entre ces deux types de population tourne parfois à la violence », a souligné Me Hagnier. Les prises d’otages en prison se terminent généralement sans effusion de sang avec la reddition de l’agresseur. La dernière en date remonte au 8 septembre. Un psychologue de la maison d’arrêt de Fleury-Mérogis (Essonne) avait été retenu en otage pendant plus de cinq heures par un détenu de 17 ans, déjà auteur d’une prise d’otage en prison quelques mois auparavant.

Source: http://www.lepoint.fr/

09/10/2010

Re-provocation et stigmatisation à Aix-en-Provence. La saga continue.

J’évoquais ce cas dans un précédent billet. Tellement médiatisé que ça sent le coup monté à plein nez. Et avouez que c’est un peu « gros ». En plus, « ils » sont en pleine période de stigmatisation; l’avez-vous remarqué???

FDF

.

Un patient victime de racisme de la part de son médecin: « C’est une invention pure et simple »


Y’a un jour, c’est sûr, ça va chier…

Après les accusations, la riposte. Deux versions s’affrontent, celle du médecin et celle du patient qui l’accuse de racisme. Ce samedi, le docteur mis en cause dénonce une « une invention pure et simple« .

Mercredi dernier, un ophtalmologiste d’Aix-en-Provence, dans les Bouches-du-Rhône aurait mis à la porte de son cabinet, un patient et sa fille de six ans, en lui disant :

« Dégage d’ici, sale arabe, tu es en train de salir mon cabinet. »
Enfin, c’est la version du père de famille.

Car le médecin aixois nie totalement avoir tenu de tels propos. Il reconnaît une altercation avec ce patient qui se serait énervé en raison du temps d’attente avant la consultation.

Le ton entre les deux hommes serait monté.

Et l’ophtalmo aurait demandé à Mohamed de quitter le cabinet.

Il n’aurait surtout pas proféré des insultes racistes comme le maintient Mohamed.

Sur Europe 1, le médecin affirme avoir « essayé de calmer » son client, sans jamais tenir de propos raciste.

Tout en affirmant que « c’est une invention pure et simple » et qu’il n’a pu tenir de tels propos car c’est absolument « contre ses idées » et qu’il avait déjà reçu une première fois ce patient.

« Ce monsieur quand il est rentré dans mon cabinet, de façon très violente et agressive, a dit que j’étais raciste et contre les arabes en présence d’un patient et de ses enfants. Donc j’ai essayé de le calmer, de le raisonner, ça n’a pas été possible », explique le docteur.

Voici le témoignage du médecin.

http://www.dailymotion.com/swf/video/xf4gyh?additionalInfos=0

Le procureur adjoint d’Aix-en-Provence a indiqué vendredi au Post qu’à « l’heure actuelle aucune personne présente lors des faits ne confirme les propos racistes du médecin ».

D’après certaines informations, au stade de l’enquête, plusieurs témoignages infirmeraient les accusations de ce père de famille de 35 ans.

De son côté, Mohamed a indiqué qu’il avait porté plainte au commissariat d’Aix-en-Provence et auprès de l’Ordre des médecins.

Source: http://tinyurl.com/22qxr5j

(NDLR: vas-y, Momo, t’as le vent en poupe… Pour l’instant.

FDF)