Francaisdefrance's Blog

12/11/2010

Tensions dans la communauté musulmane: diviser pour régner…

Le jour où la Vendée sera musulmane, j’adopte cette religion (idéologie)  de merde.
Mais non; j’déconne…
FDF
.
  • Contestant Cherki Kerrou, le président de l'association Vendée-Maghreb, certains musulmans refusent toujours de mettre les pieds dans la nouvelle mosquée, dont la salle de prière est ouverte depuis avril dernier.

    Contestant Cherki Kerrou, le président de l’association Vendée-Maghreb, certains musulmans refusent toujours de mettre les pieds dans la nouvelle mosquée, dont la salle de prière est ouverte depuis avril dernier.

Pas d’assemblée générale, des finances jugées opaques… La gouvernance Kerrou, le président de l’association Vendée-Maghreb, irrite certains adhérents. Le président conteste tout en bloc.

Il y a d’abord eu des courriers au procureur de la République, au préfet, à la Ville… Puis des pétitions, pour obtenir des cartes d’adhérents en particulier. Depuis quelques semaines, des opposants à Cherki Kerrou font feu de tout bois pour changer la donne au sein de Vendée-Maghreb. « On ne reconnaît plus notre association », témoigne M’Barch Ihbane.

En cause, Cherki Kerrou, président de cette association, contesté pour sa gouvernance solitaire de l’association. « Ça doit faire 6 ou 7 ans, estime M’Barch Ihbane, qu’il n’y a pas eu d’assemblée générale et nous n’avons pas de procès-verbal non plus. Il s’est accaparé l’association et a fait le ménage autour de lui. » Selon M’Barch Ihbane, « impossible d’obtenir les cartes d’adhérents », au point qu’il serait difficile de connaître le nombre exact de membres, lui-même ne sachant plus très bien s’il est toujours ou non trésorier de l’association !

Plus grave encore, certains adhérents de l’association s’interrogent à voix haute sur le financement de la mosquée, partiellement achevée (1), pointant « l’absence de transparence ». « On ne connaît pas le coût précis de la mosquée, s’insurge M’Barch Ihbane. Cherki Kerrou nous parle de 920 000 €, mais on n’est même pas sûr. Il n’y a rien de transparent dans tout ça. »

« La mosquée est ouverte à tout le monde »

Ce climat de suspicion crée de grosses tensions au sein même de Vendée-Maghreb, parfois aussi entre associations maghrébines entre elles. Président de l’association depuis plus de 10 ans, Cherki Kerrou se fait philosophe. « La tête de Kerrou, elle ne plaît pas à tout le monde, commente-t-il, c’est comme ça. Vous savez, même Sarkozy, il a dans son camp des gens qui sont mécontents de lui. »

Les accusations d’absence de transparence le font tout de même tiquer. « Tout est transparent, jure-t-il, on a d’ailleurs un coordinateur financier et un expert-comptable, et tous ceux qui cotisent à l’association ont les comptes ».

L’origine des fonds ? « Des dons de fidèles, répète le président Kerrou, pas peu fier de signaler qu’un « médecin non musulman » a participé à l’opération. « Il vient de nous donner 1 000 €. » Le président de Vendée-Maghreb se pose d’ailleurs en rassembleur, et tend la main à tous. « La mosquée, elle est ouverte à tout le monde, les musulmans comme les non musulmans. » Une main tendue refusée pas un certain nombre de musulmans.

Plusieurs d’entre eux n’ont encore jamais mis les pieds dans la nouvelle mosquée, dont la partie cultuelle est ouverte depuis avril dernier. Les deux derniers ramadans, ils les ont d’ailleurs célébrés dans la « mosquée » située de l’autre côté de la rue, de vieux bâtiments municipaux prêtés de longue date par la Ville. Lesquels font pourtant pâle figure à côté de la belle mosquée. Une mosquée qui, signale Cherki Kerrou, « appartient à l’Union des organisations islamiques de France (2) et non l’association Vendée-Magrheb ». En attendant, pas question, pour la Ville, de reprendre les bâtiments municipaux faisant office de mosquée, « la Ville ayant connaissance de certaines tensions », précise Thierry Guelmenger, directeur de cabinet du maire.

Source: http://tinyurl.com/3x3soe5