Francaisdefrance's Blog

12/03/2012

Les aventures de Martine au Maroc. La pêche aux voix n’a pas de frontières…

Pour celles et ceux qui ne connaissent pas Abdelilah BENKIRANE: http://fr.wikipedia.org/wiki/Abdelilah_Benkirane

FDF

.

ELLE   SE PRÉCIPITE     AU MAROC , pour visiter (l’islamiste) Abdelilah BENKIRANE, et POUR PLANTER LES JALONS,  AU CAS OU ….
« A un moment où le Maroc accomplit sa transition démocratique et après l’élection d’un nouveau gouvernement le 25 novembre 2011 dernier, cette visite permettra de définir des perspectives de partenariat en cas de victoire socialiste lors de l’élection présidentielle.
Nous nous sommes en effet engagés dans le programme de François HOLLANDE à développer la relation de la France avec les pays de la rive sud de la Méditerranée sur la base d’un projet économique, démocratique et culturel. »

Jc…

.

Maghreb Maroc-France : Martine Aubry rencontre Abdelilah Benkirane

La première secrétaire du Parti socialiste français (PS), Mme Martine Aubry a mis en exergue les réformes d’envergure opérées au Maroc, soulignant que le discours royal du 9 mars 2011 a été le catalyseur de cette dynamique qui s’est traduite par l’adoption d’une nouvelle Constitution suivie d’élections qui ont démontré une « volonté de liberté et de reconnaissance du choix démocratique des Marocains ».

« Nous suivons en France avec beaucoup d’intérêt, particulièrement le PS, ce qui se passe au Maroc », qui a anticipé des réformes profondes et importantes, a-t-elle déclaré à la presse à l’issue d’un entretien, samedi à Rabat, avec le secrétaire général du Parti de la Justice et du Développement (PJD), Abdelilah Benkirane.

« L’indépendance de la justice est extrêmement importante aussi bien pour les Marocains que pour les investisseurs étrangers », a poursuivi Mme Aubry, soulignant que tous les pays sont actuellement confrontés au même problème, celui de la redistribution équitable des richesses et l’égal accès aux services de l’éducation et de la santé.

Sur un autre registre, la première secrétaire du PS a indiqué que, de par leurs relations historiques, le Maroc et la France entretiennent des liens exceptionnels aux plans politique et économique. « Il faut que cette coopération soit consolidée davantage au niveau de l’Etat et celui des collectivités locales » , a-t-elle ajouté.

Elle a par ailleurs souligné que la relance de l’Union du Maghreb Arabe (UMA) est « essentielle » . « Nous voulons relancer une coopération entre l’Europe et la Méditerranée avec des actes », a relevé Mme Aubry, notant que l’Europe et l’Afrique ont un avenir commun qui « passe essentiellement par le rôle du Maghreb et du Maroc ».

Mme Aubry a fait savoir que son entretien avec M. Benkirane a porté sur l’évolution des réformes entreprises au Maroc, la situation économique dans le pays ainsi que sur différents sujets d’intérêt commun dont la communauté marocaine établie en France.

Cette entrevue s’est déroulée en présence de M. Fathallah Oulalalou, maire de la ville de Rabat, du député français, secrétaire national du parti socialiste français à l’International, Jean-Christophe Cambadélis, du député européen, Gilles Pargneaux et du secrétaire national chargé de la coopération et de la francophonie, Pouria Amirshahi.

En visite au Maroc du 10 au 13 mars, Mme Aubry aura des entretiens avec plusieurs membres du gouvernement, des membres de l’USFP, des représentants de la société civile ainsi qu’une rencontre avec la communauté française établie au Maroc.

Source  : http://www.atlasinfo.fr/

09/07/2011

Martine s’en va en guerre…

Faux! Je n’ai rien reçu…

Elle marche dans les pas d’Anne Sinclair, Martine: voler au secours de son époux « secoué » par les sites qui divulguent la vérité. Elle ne sait plus quoi inventer pour se faire médiatiser, la miss PS.

Il ne peu pas se défendre tout seul, Brochen? Il est pourtant avocat, non? Ah oui, c’est vrai: il est connu pour être l’avocat des islamistes…

FDF

Aéroport de Lille. Maire: Martine Aubry. A gauche, le drapeau algérien. No comment…

.

Aubry menace de porter plainte contre des sites propageant des rumeurs sur son mari…

Martine Aubry a affirmé vendredi avoir écrit aux sites internet qui propageaient des rumeurs sur son mari, l’avocat Jean-Louis Brochen, le présentant comme islamiste, pour leur demander de retirer ces allégations, faute de quoi elle porterait plainte.

    augmenter la taille du texte diminuer la taille du texte


« On a écrit aux sites pour leur demander de retirer. La plupart retirent au fur et à mesure et ceux qui ne retireront pas, on porte plainte », a-t-elle expliqué à quelques journalistes, en marge d’un déplacement à Turin.

« Par ailleurs, comme j’ai des témoignages, je peux porter plainte contre ceux qui ont diffusé les rumeurs », a-t-elle également souligné.

« On ne se laissera pas faire », a assuré la candidate à la primaire PS.

Affirmant ne pas craindre une campagne vile, Mme Aubry a affirmé avoir subi « suffisamment d’attaques » dans sa vie « pour être blindée ».

« Il y a la justice pour répondre (aux attaques ndlr). Je pense encore que nous sommes dans une République. Je fais confiance aux institutions de mon pays », a poursuivi Mme Aubry.

« Sur mon mari, je sais qui a lancé cette rumeur » et « je l’ai appris avant que ça sorte de deux sources différentes ».

Elle a également fait allusion à un écho paru dans L’Express après les voeux du président en janvier 2010, relatant des propos que Nicolas Sarkozy aurait alors tenus: « Vous connaissez bien Carla et Nicolas, vous ne connaissez pas Martin et Martine ». Or, a-t-elle expliqué, « Martin et Martine, c’est une légende dans le Nord, Martin et Martine sont des géants d’Arras et Martin est un musulman qui s’appelle Hakim et qui doit se marier avec Martine ».

Né à Roubaix le 7 juin 1944 d’un père breton et d’une mère nordiste, Jean-Louis Brochen, qui a épousé Mme Aubry en secondes noces en 2004, est avocat depuis novembre 1969, spécialiste du droit social et du droit pénal.

Il a été secrétaire général, puis président du Syndicat des Avocats de France.

Conseiller municipal à Roubaix dans l’opposition d’André Diligent, il démissionna pour devenir bâtonnier de l’Ordre des avocats au barreau de Lille, puis fut jusqu’en 2001 adjoint au maire chargé de la culture à Lille sous Pierre Mauroy.

Adhérent de la Ligue des Droits de l’Homme, il a été l’avocat de nombreuses associations de salariés, notamment de la CFDT, et a défendu les plus démunis.

M. Brochen a défendu en 1993, à une époque où aucune loi ne réglementait le port de signes religieux ostentatoires à l’école, des jeunes filles portant le foulard islamique menacées d’exclusion et défendu également un jeune homme portant kippa menacé d’exclusion de son lycée. »

Source: http://actu.orange.fr/