Francaisdefrance's Blog

16/01/2012

« Pour sauver leur fond de commerce, les antiracistes ont dénaturé le mot racisme » !

Le racisme, c’est « à la tête du client »… On peut être taxé de raciste pour un mot, un texte, une parole, un regard de reproche à un « jeune de banlieue », un avis contraire à l’islamisme, une dénonciation des actes barbares commis par des islamistes et/ou des musulmans, en s’offusquant que l’on brule notre drapeau national, que l’on salisse nos églises, nos monuments aux morts, nos cimetières, en se révoltant contre des « jeunes » qui caillassent nos forces de police, en mettant au jour les actes de barbaries commis par des gens « issus de l’immigration » sur notre terre de France, etc… La liste est loin d’être exhaustive.

En revanche, un mutisme complet est constaté sur le racisme anti-blancs… Car il est plus présent qu’on ne pourrait le croire…

La lutte anti-raciste n’est pas l’apanage de quelques associations fort bien subventionnées pour traîner le « blanc » dans la boue et le faire payer afin de renflouer leurs caisses. C’est pourtant ce qui se passe, en France, chez NOUS.

Il est temps d’inverser la vapeur. Le Français gronde; le peuple gronde et ça, ce n’est pas un bon signe.

FDF

.

Les dirigeants de l’E-zine RIPOSTE LAIQUE (http://ripostelaique.com/ ) Pierre Cassen, et Pascal Hilout passeront donc devant la 17e chambre correctionnelle, le vendredi 3 février, à partir de 13 h 30, au Palais de Justice de Paris. Leur crime : pour le premier, avoir assumé, en tant que rédacteur en chef, la responsabilité de deux éditos, dont l’écriture d’un d’entre eux. Pour le second, avoir, sous le nom de Cyrano, écrit le deuxième. Ont-ils formulé des choses graves ? Nous vous laissons en juger, en lisant ces deux articles, repris par le site « Poste de Veille » :

http://www.postedeveille.ca/2011/01/france-la-ligue-des-droits-de-lhomme-veut-condamner-riposte-la%C3%AFque-au-goulag.html

Selon la Ligue des Droits de l’Homme, initiatrice de la plainte, soutenue par le MRAP, la LICRA et le CCIF, ces deux textes constitueraient une incitation à la haine « à la discrimination, à la haine ou à la violence à l’égard d’une personne ou d’un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée ».

Le philosophe Radu Stoenescu ne résumait-il pas la réalité de ce procès, dans un article intitulé « Pour sauver leur fond de commerce, les antiracistes ont dénaturé le mot racisme »

Nous sentons monter une exaspération, une colère sourde, contre ces associations qui, vivant largement des subventions publiques, ont perverti le légitime combat antiraciste, en le transformant en idéologie sectaire, au service du multiculturalisme et de l’islamisation. Les Français ne supportent plus que la moindre critique de l’islam, la moindre allusion aux origines de la majorité des délinquants soit immédiatement qualifiée de « racistes ». Cela leur est d’autant plus insupportable que nombre d’entre eux subissent, dans leur quotidien, des agressions verbales ou physiques, en raison de leur origine ou de la couleur de leur peau, et que, dans ces cas là, les prétendues associations antiracistes brillent par leur silence, théorisant la doctrine d’un Sopo ou d’une Bouteldja affirmant que le racisme anti-blanc n’existerait pas !

Faut-il rappeler que la LDH, qui a instruit ce procès, a un budget de 2 millions d’euros l’année. On peut penser que la LICRA et le MRAP tournent aux environs de 1 million d’euros l’année. Quant au quatrième compère, le Collectif contre l’Islamophobie en France (CCIF), honteusement reconnu d’utilité publique, il ne cache pas, par la bouche de son président, le but des procès qu’il intente, et ses besoins d’argent !

On peut, sans se tromper, affirmer que le rapport de forces financier entre Riposte Laïque et ses accusateurs se situe de un à mille. Le journal n’a aucun permanent, ils en ont plusieurs dizaines. Il n’a pas de local, ils bénéficient de dizaines de bureaux à Paris et en province. RL ne touche aucune subvention, les leurs se comptent en centaines de milliers d’euros chaque année, que cela vienne de l’État ou des collectivités locales. Quand ils organisent une initiative comme « L’apéro saucisson-pinard » ou « Les assises internationales sur l’islamisation de nos pays », ils les autofinancent, ils bénéficient, eux, malgré leurs subventions, de participations exceptionnelles qui remplissent encore davantage leurs caisses. Ils n’ont jamais cherché à faire interdire une de leurs actions, ou appeler à des contre-manifestations, quand ils multiplient menaces et intimidations. Les Résistants ne peuvent multiplier les procès à répétition, malgré toutes les calomnies, menaces et insultes subies (voir entre autres l’article le plus ignoble, de Fiammetta Venner paru dans une revue de la Licra, ou celui de Bernard Henry Levy qui vaut une mise en examen de son auteur, suite à une plainte du Bloc Identitaire), ils ont à leur disposition des avocats capables de multiplier intimidations et plaintes contre leurs adversaires. Cassen et Hiloul jouent leur peau dans ce procès, pour eux, c’est une goutte d’eau dans l’océan.

C’est leur logique inquisitrice qui a amené devant les tribunaux des personnes respectables comme Michel Houellebecq, Fanny Truchelut, Éric Zemmour, Marie-Neige Sardin, aujourd’hui Pierre Cassen et Pascal Hilout, et combien d’autres de malheureux concitoyens, salis, calomniés, insultés et parfois ruinés par les nouveaux Torquemada de l’antiracisme. Leur crime : ne pas aimer l’islam, le message peu amical qu’il véhicule sur notre territoire, et oser le dire !

Ce procès révolte nombre de nos amis, et plus largement des lecteurs qui, bien que ne partageant pas toujours les écrits de Riposte Laïque, connaissent Pierre et Pascal. Chacun sait que leur place n’est pas devant un tribunal. Personne ne les imagine tenir le moindre propos raciste. Chacun comprend que les maîtres-censeurs, incarnation d’un effrayant totalitarisme de la pensée, battu politiquement, veulent « se faire » Riposte Laïque, en frappant à la caisse. Ils rêvent de faire taire définitivement un journal qui les dérange, et à qui ils ne pardonnent pas une liberté de ton, voire parfois un humour totalement étranger à leur dogmatisme.

Le 3 février, nous faisons confiance à Pierre, Pascal, et à Maître Joseph Scipilliti, pour défendre l’honneur de Riposte Laïque, et hisser haut nos valeurs fondatrices : laïcité, république, nation, droit des femmes, liberté de conscience, démocratie, droit au blasphème, et surtout, amour de la France de Voltaire.

Source: http://ripostelaique.com/

03/09/2011

Le procès en appel de Marie Neige Sardin l’irréductible libraire du Bourget(93) se tiendra le 7 septembre…

Venez le plus nombreux possible. Il devrait y avoir « du spectacle »…

Si, en attendant, vous souhaitez visiter son blog: http://le-bourget.over-blog.com/

FDF

.

Nous sommes heureux de relayer l’appel des identitaires d’Ile de France

Appel à présence … pour soutien moral.

.

Depuis plusieurs années, une libraire du Bourget subit un calvaire : attaque à main armée, viol en réunion, étouffement, étranglement, projection d’acideVingt-cinq agressions en six ans, sans compter les menaces et les intimidations quotidiennes.

Si vous voulez voir le fonctionnement de la justice française de vos propres yeux, nous vous recommandons de venir assister à l’audience de la Cour d’Appel de Paris concernant Marie-Neige Sardin (libraire dans le « neuf trois » au Bourget, son blog http://le-bourget.over-blog.com), auteur de « Celle qui dit non » (parution du livre aux éditions de L’oeuvre le 6 octobre 2011, en pré-commande sur Amazon.fr).

Que tous ceux qui le peuvent jeunes étudiants, retraités viennent soutenir « Celle qui dit non » car la plupart des autres seront au travail.

RDV à la Cours d’Appel 1 de Paris. 6 boulevard du palais, escalier K chambre 7 pôle 2 à 13h30 le mercredi 7 septembre 2011.

http://www.enquete-debat.fr/archives/marie-neige-sardin-celle-qui-a-dit-non

25/05/2011

Marie Neige Sardin: victime de notre cause…

Avant tout, prenez connaissance de ceci: http://frenchcarcan.com/2010/07/22/marie-neige-sardin-en-garde-a-vue/

FDF

.

Grande naïve devant l’éternel, je croyais qu’elle n’aurait jamais lieu, cette vingt sixième fois; non pas que je pensais  le quartier assaini de toute verminerie, mais tout simplement par confort moral, par zen attitude, par l’ espoir d’écrire un jour le mot fin à cette longue série.

Il en est ainsi de la nature humaine surmontant X traumatismes, pour poursuivre la route elle se forge une espérance, car faut -il craindre à chaque seconde, un danger invisible et inquantifiable?

Tout événement qui met en cause ma survie me confronte à l’absolu de mon anéantissement; sans doute l’épreuve la plus redoutable pour une victime multirécidiviste. 

De quoi est-elle capable, pour un peu de paix, moins de souffrance, conserver son intégrité physique et une fuite devant ses peurs intérieures: de tout, y compris de se laisser tuer pour qu’enfin, son Aie devienne un « A l’aide » transformant ainsi le dire de ses souffrances en appel.

2288363431_61f6d2dcf5.jpg

Un samedi ordinaire, un jour de marché prometteur puisque veille de premier mai et des clochettes du bonheur. je m’active dans la librairie, la quantité de presse à mettre en place est très importante, il est presque 8heures et donc je fais mon travail.

La sonnette de la porte est actionnée, je prends ma pile d’invendus et débloque la porte. La personne qui se présente n’a, au premier coup d’oeil, rien d’extraordinaire, un pantalon de survêtement bleu marine, un haut de la même teinte et un bonnet vissé sur la tête; je le prends sans souci pour l’un des hommes travaillant sur le marché.

Pourtant, mon corps m’envoie déjà des signaux d’alerte, ma gorge se noue, mes jambes tremblent, et mes yeux se mettent à fixer ces deux mains gantées trifouillant pour l’une dans le bas de jogging et pour l’autre me plaçant un sac de plastique blanc sur la caisse dans un silence assourdissant.

Mon regard se plante dans le sien. à cet instant précis je ne me pose plus aucune question, juste l’anticiper, le sonder, voire l’hypnotiser tel un cobra avec sa proie. Il braque un pistolet sur moi, petit ressemblant à un automatique ancien modèle, vrai ,factice, impossible de le savoir face au canon.

Il me réclame « un astro taureau et la caisse », tout en agitant fébrilement autant la poche que le flingue.

Ne quittant pas ses yeux, je prends donc  dans le présentoir le jeu réclamé; il semble se détendre puisque j’agis selon sa volonté, ma main droite s’approche de la sienne, puis brusquement, je lui plaque sa main armée sur le comptoir, ne plus être face à l’arme, pouvoir me faufiler et le planter là. Parvenue prés de la porte, je me retourne et le vois me mettre en joue. je m’engouffre sur le trottoir, vite la petite place du marché, les commerçants s’y activent et il y a des hommes. L’individu me suit le pistolet à moitié dissimulé dans son plastique blanc, se sentant un peu coincé il balance ce dernier sous un étale, puis se ravise , le récupère et parvient à me dire dans un parfait français  » je reviendrai, je ne fais jamais de bavure! » .

il part ainsi au beau milieu du marché, certains commerçants lui emboîtant le pas.

Libérée, je retourne à la boutique, je vomis, suis livide de trouille, toutes les émotions des 25 agressions précédentes me rejoignent, m’assaillent; je vais mettre une éternité à m’en remettre encore une fois.

Je n’ai pas déclenché l’alerte police que je paye pourtant tous les mois, tant j’ai perdu confiance en ces institutions aux valeurs inversées plus promptes à m’enfermer, me menotter, me blesser que de me protéger.

Pourtant je vais joindre sur son portable un des policiers municipaux, pas pour moi, dans ma démarche, mais pour le cas où l’individu ferait du mal à d’autres, il est de mon devoir de les protéger en le signalant.

Les caméras de la ville semblent parler, les témoins répondent présents et ne se défilent pas, monsieur le maire a passé un coup de fil m’informant de la tournure des choses, pourtant, pourtant, je demeure effarée, ma confiance est laminée; je ne peux oublier qu’une victime qui parle, s’exprime, dénonce, devient coupable à jamais.

5293963373_657562c18a.jpg

Tiré de son blog: http://le-bourget.over-blog.com/

11/03/2011

L’état de la France à travers un reportage vidéo de CBN (USA)…

Un beau gâchis…

Vous connaissez maintenant le lamentable enfer que vit Marie-Neige Sardin… Tout cela grâce à l’islamisation de notre France.

Et bien, les médias des Etats Unis se sont emparés de l’affaire. Et on passe pour des beaux cons… Merci qui???
FDF

Voir: http://livingscoop.com/watch.php?v=MTM0NQ==

Ou, si c’est censuré: http://livingscoop.com/v/1345/

04/03/2011

Résistance, puis guerre civile, s’il le faut…

La guerre civile… Inévitable. Inéluctable. Pas de reddition envers ces envahisseurs. De la Résistance, de la vraie, avec un grand R. Et l’affrontement qui ne semble plus très lointain. De toutes façon, c’est ce qu’ils veulent. Encore ce policier qui a pris un parpaing sur la tête jeté d’un immeuble alors qu’il ne faisait que son travail (http://tinyurl.com/6y8fdnz)… C’est ça, la sécurité? C’est ça, le rappel de NOTRE loi?

Il est temps, grand temps, que la peur change de camp… Et elle va changer de camp…

FDF

.


Il y a aujourd’hui en Europe de nombreuses victimes du multiculturalisme comme Marie-Neige Sardin.

Dans la banlieue nord de Paris une buraliste nommée Marie-Neige Sardin garde son magasin comme une forteresse militaire. En tant que femme blanche elle est une minorité dans cette zone musulmane où l’on parle arabe. Elle a été victime d’une douzaine d’agressions. Elle a été violée, volée, et on lui a jeté de l’acide. Elle dit que tout est fait pour qu’elle parte. Mais elle est la fille d’un soldat et surnom erre maintenant son magasin « un petit bout de France dans un territoire occupé ». Elle dit qu’elle ne partira pas. « Je ne peux pas imaginer devoir dire à mes petits enfants que je n’ai rien fait pour préserver nos valeurs française… alors rester ici est  une façon de ne pas abandonner le territoire ». Récemment la chancelière allemande Angela Merkel a admis que le multiculturalisme avait échoué. Le premier ministre britannique David Cameron l’a dit aussi. Et ils ciblaient spécifiquement les immigrés venant des pays musulmans Le rêve multiculturel en Europe était de donner à l’islam une place spéciale dans la société…sans aucune exigence d’assimilation en retour.  Le multiculturalisme à été encouragé par le radicalisme musulman et la loi de  la charia. Ceci conduit à la banalisation de groupes organisés selon des courants ethniques et religieux. Dans plusieurs villes d’Europe seule la Police fait face à ce qui ressemble a des guérillas urbaines entre différents groupes. A Paris, en Suède au Danemark, et en Grande-Bretagne. La France a environ 750 zones de non-droit le gouvernement français les a renommées  << zones urbaines sensibles>>. Mais en réalité, elle sont dangereuses  pour les blancs et les non-musulmans. « cela signifie qu’il y a des zones du pays où la Police ne va plus, les pompiers n’y vont plus, et même les médecins et ambulances n’y vont plus, sauf s’ils n’ont pas d’autre choix ».  » C’est ainsi parce que ces zones du pays…sont entre les mains des trafiquants de drogue, des bandes et des imams ». Ceci conduit à la formation de groupes qui s’opposent à l’islam et qui veulent protéger les populations française natives blanches. Un des dirigeants de ces groupes Philippe Vardon du bloc Identitaire, m’a confié qu’ils entrainent leurs membres au combat de rue. Il envisage un avenir sombre. « Maintenant, notre gouvernement et nos politiques nous conduisent à la guerre ». Vardon dénonce le fait que la majorité Blanche soit traitée comme une minorité par le gouvernement marginalisée politiquement et cible des crimes commis par les immigrés. « Alors d’un côté on a le discours politique qui dit Okay…tout est ok, c’est si bon de ressentir la différence, de vivre ensemble…C’est une communion, c’est parfait ». »Et de l’autre côté vous avez la réalité de ce que les gens ressentent ». « Ils se sentent comme s’ils étaient eux-mêmes des étrangers dans leur propre pays ». La France prend des initiatives contre l’Islamisation comme la loi sur le voile intégral. Mais à Marseille nous avons vu des femmes musulmanes portant le voile intégral face à des policiers qui n’ont rien fait…et nous avons vu des musulmans bloquer des rues illégalement pour la prière du vendredi. » Marseille est la seconde ville du pays et aujourd’hui il y a un quart de musulmans…mais il y a des zones de Marseille comme celle ci qui sont presque totalement musulmane». Certaines zones de non-droit fonctionnent comme des microsociétés gouvernées ou influencées par les lois islamiques de la charia. « Nous voyons notre société se séparer et se diviser…entre ceux qui sont musulmans, ceux qui sont noirs et ceux qui sont blancs ». Je lui ai demandé à quoi conduira une telle situation. « C’est très simple à comprendre: ça sera la guerre civile ». »Ca ne sera pas une réelle guerre civile comme en Espagne sous le régime de Franco…çà sera une sorte de guerres civiles locales ». » Je pense qu’un jour la situation sera tellement insupportable que l’Etat sera obligé d’envoyer l’armée« . Il y a aujourd’hui en Europe de nombreuses victimes du multiculturalisme comme Marie-Neige Sardin. Des gens sans représentation politique…des gens parfois effrayés de quitter leur domicile. Marie nous dit qu’elle refuse de se rendre.  » Voulons-nous que nos filles soient voilées ? Voulons-nous qu’elles vivent sous la charia ?  » Voulons-nous que la lapidation soit pratiquée ? «  Non, ce n’est pas possible .

 » Je veux être le symbole du refus, je veux dire STOP ! »

Bonus:

Si autour de vous il y a encore des gens « aveugles ou sourds »,
dites-leur d’écouter 5 minutes cette vidéo profondément édifiante de ce qui nous attend dans notre pays.

Vous y verrez cette commerçante qui défend « bec et ongles » un « petit bout de France »
en Angleterre dans un quartier envahi par les musulmans.

Encore une vidéo qui nous vient de l’étranger, et que les médias français ne vous feront « jamais visionner ».
Faites circuler ce message et ce lien sans retenue, ne nous voilons pas la face,

rejetons le « politiquement correct » qui détruit notre pays.

http://www.youtube.com/embed/A3YQANdvvbY