Francaisdefrance's Blog

17/08/2011

Les immigrés se servent du mariage pour devenir Français…

Ca ne sert à rien de se voiler la face, comme dit une musulmane de mon quartier… Non; j’rigole.

Encore une preuve de cette infamie de ce genre de mariage trop souvent pratiqué de nos jours. Et on sait ce qui en résulte…

FDF

.

Ici: http://youtu.be/jHxqGYI5QRw

08/08/2011

Pakistan: des femmes chrétiennes contraintes par la force d’épouser des musulmans.

« Religion » de tolérance… Idéologie de tarés, plutôt.

FDF

.

De plus en plus de femmes chrétiennes sont contraintes par la force d’épouser des musulmans au Pakistan. « Les cas de conversions forcées augmentent de façon alarmante », déclare Mgr Rufin Anthony, évêque catholique d’Islamabad. Il réagissait à l’enlèvement le 3 août d’une jeune chrétienne, Mariam Gill, qui se trouvait sur le marché de Kahota, une ville distante de quelque 20 km d’Islamabad, la capitale du Pakistan.

Mariam Gill a été kidnappée le 3 août dernier par Muhammad Junaid, un musulman de la ville, et ensuite convertie de force à l’islam et contrainte à l’épouser, rapporte l’agence de presse catholique romaine AsiaNews. Munir Gill, le père de la victime, déclare que Muhammad Junaid est « un important homme d’affaires », qui depuis quelque temps avait jeté son dévolu sur sa fille.

   Munir Gill avait dénoncé cette intention à plusieurs reprises au père du kidnappeur et à la police, mais « sans résultat ». Malgré une plainte formelle déposée par les parents de la victime au poste de police, Amir Mirza, fonctionnaire de la police de Kahota, a considéré l’auteur de l’enlèvement comme un « homme d’affaires musulman respectable » et déclaré que la fille s’était convertie et mariée de sa propre volonté.

Les chefs religieux musulmans saluent cet « acte noble » conforme à la charia

Egalement complices de cet enlèvement, les chefs religieux musulmans locaux, qui ont qualifié cet enlèvement et la conversion à l’islam de cette fille d’ »acte noble », conforme à la charia, la loi islamique. En outre, ont-ils décrété, le changement de religion a eu lieu selon les règles et doit être considéré comme valide. Le 5 août dernier, le chef musulman de la zone, Maulana Hafeez Aziz, a converti Mariam Gill à l’islam et a célébré son mariage avec Muhammad Junaid. Pour lui, « seul un vrai musulman » peut agir ainsi.

   Les chrétiens locaux estiment que ce nouvel acte commis contre les femmes chrétiennes au Pakistan est un indice du climat d’impunité dont jouissent ceux qui commettent ce genre d’abus. Mariam Gill, interrogée par des fonctionnaires locaux, a répété qu’elle avait été enlevée et contrainte par la force à se convertir à l’islam, mais qu’elle n’avait aucune intention d’abandonner le christianisme. A la fin des entretiens, les responsables ont décidé de rendre la fille à sa famille d’origine, mais Muhammad Junaid l’a déjà menacée de « conséquences terribles » si on ne lui « rend » pas la jeune fille.

   Mgr Rufin Anthony, interrogé par AsiaNews, a relevé qu’il s’agissait là d’un événement « horrible », confirmant que les cas de conversions forcées augmentent à un taux alarmant: « l’enlèvement de filles chrétiennes est devenu une pratique courante au Punjab. Les responsables de la sécurité doivent garantir le respect de la loi ». Les violences contre les minorités au Pakistan ne concernent pas seulement les jeunes chrétiennes, mais touchent aussi les Hindous, contraints à chercher refuge de l’autre côté de la frontière, affirme l’évêque d’Islamabad. Pakistan:



Source: http://www.kipa-apic.ch/

01/07/2011

Pendant que d’autres discutent du sexe des anges…

Reçu par mail.

Lu et approuvé… Et même confirmé: dans une autre vie, je fus journaliste. Et nous avions de semblables consignes: ne pas publier l’Etat Civil (que beaucoup de mairies hésitaient à communiquer, en outre).

FDF

.

« Cher amis,

En règle générale, les journaux et bulletins municipaux, depuis plusieurs années, évitent de publier les rubriques matrimoniales, naissance et décès.

En effet, quand elles sont publiées, on découvre qu’en général 80 à 90% des naissances portent des noms je dirai « nouveaux » sur notre territoire, 70% des mariages également, tandis que 95% des personnes décédées portent, au contraire des noms de français d’origine.

La substitution de population voulue par les gouvernements successifs, éclate au grand jour dans ces bulletins.

D’où les incitations gouvernementales à leur interdiction.

Le génocide des français d’origine, doit se faire dans le plus grand silence…

Amitiés »

B C

11/05/2011

Une « erreur » est toujours possible…

Mariages musulmans: original, comme photo, sur le buffet de la salle a manger…

FDF

.

Merci à JC pour la photo…

06/04/2011

Reflet de la cote de popularité de Sarkö Ier…

L’icône de l’UMP en prend encore un sacré coup dans la poire… Lui qui se voit en symbole de la République. Il s’en remettra.

FDF

.

Pas-de-Calais: Des couples demandent au maire de retirer le portrait de Nicolas Sarkozy de la salle des mariages

Le maire de Bauvin (Pas-de-Calais) a retiré le portrait du président Sarkozy de la salle des mariages de la mairie à la demande de trois couples qui ne souhaitaient pas s’unir devant la photo du président, a indiqué l’élu ce mardi.

«C’est leur mariage, on invite qui on veut à son mariage», a expliqué à l’AFP Louis-Pascal Lebargy, maire divers gauche de Bauvin (5.400 habitants), précisant avoir simplement déplacé en 2010 le portrait dans un couloir à l’entrée de la salle des mariages. «Un couple m’avait demandé, de manière pas polémique du tout, s’il était obligatoire que le portrait du président figure à la table d’honneur», a-t-il raconté.

Le portrait est resté dans le couloir

Le cadre avait ensuite retrouvé son emplacement d’origine, mais deux autres demandes ont suivi, et le portrait est finalement resté dans le couloir, un endroit «pas moins prestigieux qu’un autre», selon le maire, qui n’y voit aucun «affront». «Aucun texte n’impose une place privilégiée ou particulière dans une mairie», pour le portrait du président, fait valoir l’élu de la petite commune, où sont célébrées une petite quarantaine d’unions chaque année.

Le chef de file de l’opposition municipale, Didier Damide, a dénoncé une décision «inacceptable et irrespectueuse des valeurs de la République». «Le Président de la République élu au suffrage universel par les Français, est le Président de tous les Français. Comment s’étonner de la montée du Front National en agissant de la sorte!», a-t-il écrit dans un billet daté du 28 mars publié sur le blog de l’opposition.

C’est «la personnalité du président qui dérange»

Le maire assure de son côté que son geste n’est «ni un acte de provocation, ni un acte de bravoure ou de résistance quelconque». «Ce n’est pas un symbole de la République, (…) ces gens là ne m’ont pas demandé de retirer Marianne ou l’écharpe tricolore», souligne le maire.

Selon Louis-Pascal Lebargy, c’est «la personnalité du président qui dérange» ces couples, mais il se dit ouvert à toute demande inverse, expliquant que le cadre peut être remis sans difficulté. Louis-Pascal Lebargy, maire depuis dix ans, indique avoir déjà refusé des demandes de couples jugées provocantes comme passer la version reggae de Serge Gainsbourg de la Marseillaise ou retourner le portrait présidentiel contre le mur.

Source: http://www.20minutes.fr/

23/10/2010

Enfin! Les employés de mairie doivent détecter les éventuelles unions de complaisance.

Et bien pour une fois, un acte légal de lutte contre l’immigration non-choisie. Reste à savoir si il sera appliqué par toutes les municipalités… C’est une autre histoire.

FDF

.

Un questionnaire contre les mariages de complaisance !

Le document est proposé aux mairies depuis juin par le ministère de la Justice.

Des questions simples pour un couple qui s’aime. Mais piège pour des amoureux de circonstance. «Comment vous êtes-vous rencontrés?» «Connaissez-vous la composition de la famille de votre conjoint?» ou encore «Quelle est la formation de votre futur mari?»… Dans une circulaire «envoyée à 8.500 magistrats, 60.000 fonctionnaires de police et de mairie», le ministère de la Justice propose un guide pour les auditions conduites en mairie, avant de célébrer un mariage. Le texte date de juin. Mediapart l’a publié hier.

Le sujet est délicat. Les employés de mairie doivent détecter les éventuelles unions de complaisance. S’ils suspectent une fraude, ils doivent interroger les futurs mariés, notamment dans le cas où un conjoint est étranger. Le fait d’être sans papier ne constitue pas en soi un motif pour empêcher le mariage, a statué le Conseil d’État en 2003.

En revanche, si des éléments laissent penser que les conjoints ne s’unissent que pour obtenir une mutation, des avantages fiscaux ou successoraux ou en quête d’un titre de séjour, l’officier d’état civil se doit d’agir. Des «projets de mariage successivement reportés ou annulés, comportant parfois un changement en la personne de l’un des futurs conjoints» doivent alerter. Tout comme les «projets de mariage de couples différents comportant les mêmes témoins». Pour vérifier la véracité du projet matrimonial, la circulaire suggère en annexe des questions. «Vérifier que les conjoints connaissent leurs adresses», «qu’ils partagent des loisirs», leur demander «où ils comptent vivre après le mariage».

Dans la pratique, beaucoup de mairies s’en tiennent au minimum, jugeant la procédure intrusive. D’autres au contraire voient des fonctionnaires zélés s’immiscer dans l’intimité. «On me demandait si cela se passait bien sexuellement avec ma conjointe», raconte, encore choqué, Laurent, 45 ans, journaliste marié à une Béninoise.

«Nous avons rédigé cette nouvelle circulaire pour cadrer les pratiques», assure le ministère de la Justice. «Évidemment, les questions ne sont pas publiques et doivent être adaptées pour éviter que les candidats au mariage ne révisent comme pour un examen.» D’autant que l’Internet regorge déjà de conseils. En 2006, la loi avait déjà durci les contrôles, notamment des mariages réalisés à l’étranger. Le ministère entendait cette fois mieux former les maires, dont 30 % sont renouvelés à chaque mandat. Et mobiliser juges et policiers sur la lutte contre ces mariages blancs.

Des mariages blancs annulés

Lorsqu’il existe des «indices sérieux» de mariage simulé, l’officier d’état civil doit saisir le procureur. Les procédures d’annulation sont en constante augmentation depuis 1995. Les derniers chiffres du ministère de la Justice montrent qu’en 2004, 745 mariages ont été annulés (74%) et 265 demandes d’annulation ont été rejetées (26%). Ces annulations concernent surtout des unions de conjoints de nationalités différentes (86,8%), rarement des couples d’étrangers (8%) et encore moins de Français (5%). Dans la grande majorité des cas, le juge annule des mariages de complaisance et seulement dans 2 % des unions forcées. Car la preuve reste difficile à apporter. Comme pour les escroqueries sentimentales, désormais punies de sept ans de prison.

Source: http://tinyurl.com/322sgnf

09/10/2010

Fumier! Il prend pour 3ème épouse une fillette de 10 ans !!!

Il est certain qu’ils se réfugient derrière la pédophilie notoire de leur « prophète »… Et tout cela pour pouvoir assouvir leurs fantasmes honteux. Et ils veulent imposer ça au monde Occidental avec l’instauration de leur charia? Bande de tarés!

FDF

.

Affichage sur les murs de la capitale Suèdoise, Malmö.

 

En Arabie Saoudite, un homme de 34 ans a pris pour troisième épouse une enfant de 10 ans. Le notaire qui a établi le contrat de mariage, sheik Said bin Abdullah al-Djalil en est toujours, selon ses dires, consterné, malgré les deux ans écoulés depuis les faits.

Le notaire aurait essayé plusieurs fois de convaincre les parents de l’enfant d’interrompre la procédure. Mais, vu que l’enfant avait donné son consentement, il ne pouvait rien faire d’autre que s’exécuter et établir le contrat.

En Arabie Saoudite, les hommes peuvent, d’après la charia, avoir jusqu’à 4 femmes et, actuellement, il n’y a pas d’âge minimum légal pour contracter un mariage.

Source: http://tinyurl.com/2wm9ln4