Francaisdefrance's Blog

17/08/2011

Les immigrés se servent du mariage pour devenir Français…

Ca ne sert à rien de se voiler la face, comme dit une musulmane de mon quartier… Non; j’rigole.

Encore une preuve de cette infamie de ce genre de mariage trop souvent pratiqué de nos jours. Et on sait ce qui en résulte…

FDF

.

Ici: http://youtu.be/jHxqGYI5QRw

23/10/2010

Enfin! Les employés de mairie doivent détecter les éventuelles unions de complaisance.

Et bien pour une fois, un acte légal de lutte contre l’immigration non-choisie. Reste à savoir si il sera appliqué par toutes les municipalités… C’est une autre histoire.

FDF

.

Un questionnaire contre les mariages de complaisance !

Le document est proposé aux mairies depuis juin par le ministère de la Justice.

Des questions simples pour un couple qui s’aime. Mais piège pour des amoureux de circonstance. «Comment vous êtes-vous rencontrés?» «Connaissez-vous la composition de la famille de votre conjoint?» ou encore «Quelle est la formation de votre futur mari?»… Dans une circulaire «envoyée à 8.500 magistrats, 60.000 fonctionnaires de police et de mairie», le ministère de la Justice propose un guide pour les auditions conduites en mairie, avant de célébrer un mariage. Le texte date de juin. Mediapart l’a publié hier.

Le sujet est délicat. Les employés de mairie doivent détecter les éventuelles unions de complaisance. S’ils suspectent une fraude, ils doivent interroger les futurs mariés, notamment dans le cas où un conjoint est étranger. Le fait d’être sans papier ne constitue pas en soi un motif pour empêcher le mariage, a statué le Conseil d’État en 2003.

En revanche, si des éléments laissent penser que les conjoints ne s’unissent que pour obtenir une mutation, des avantages fiscaux ou successoraux ou en quête d’un titre de séjour, l’officier d’état civil se doit d’agir. Des «projets de mariage successivement reportés ou annulés, comportant parfois un changement en la personne de l’un des futurs conjoints» doivent alerter. Tout comme les «projets de mariage de couples différents comportant les mêmes témoins». Pour vérifier la véracité du projet matrimonial, la circulaire suggère en annexe des questions. «Vérifier que les conjoints connaissent leurs adresses», «qu’ils partagent des loisirs», leur demander «où ils comptent vivre après le mariage».

Dans la pratique, beaucoup de mairies s’en tiennent au minimum, jugeant la procédure intrusive. D’autres au contraire voient des fonctionnaires zélés s’immiscer dans l’intimité. «On me demandait si cela se passait bien sexuellement avec ma conjointe», raconte, encore choqué, Laurent, 45 ans, journaliste marié à une Béninoise.

«Nous avons rédigé cette nouvelle circulaire pour cadrer les pratiques», assure le ministère de la Justice. «Évidemment, les questions ne sont pas publiques et doivent être adaptées pour éviter que les candidats au mariage ne révisent comme pour un examen.» D’autant que l’Internet regorge déjà de conseils. En 2006, la loi avait déjà durci les contrôles, notamment des mariages réalisés à l’étranger. Le ministère entendait cette fois mieux former les maires, dont 30 % sont renouvelés à chaque mandat. Et mobiliser juges et policiers sur la lutte contre ces mariages blancs.

Des mariages blancs annulés

Lorsqu’il existe des «indices sérieux» de mariage simulé, l’officier d’état civil doit saisir le procureur. Les procédures d’annulation sont en constante augmentation depuis 1995. Les derniers chiffres du ministère de la Justice montrent qu’en 2004, 745 mariages ont été annulés (74%) et 265 demandes d’annulation ont été rejetées (26%). Ces annulations concernent surtout des unions de conjoints de nationalités différentes (86,8%), rarement des couples d’étrangers (8%) et encore moins de Français (5%). Dans la grande majorité des cas, le juge annule des mariages de complaisance et seulement dans 2 % des unions forcées. Car la preuve reste difficile à apporter. Comme pour les escroqueries sentimentales, désormais punies de sept ans de prison.

Source: http://tinyurl.com/322sgnf

23/12/2009

Immigration clandestine: Elle refuse le mariage, le clandestin Algérien lui met des coups de couteau en pleine rue!

Alors, les anti-racisme, pro-stigmatisation, la Halde, le Mrap, les pro-sans-papiers, les pro-clandestins, vous ne dites rien???

FDF

Sans l’intervention de témoins, vendredi dernier, à Lunel, cette Pescalune serait peut-être passée de vie à trépas. En début d’après-midi, rue de Verdun, des passants ont donc volé au secours d’une dame âgée de 32 ans, qui, au sol, devant chez elle, était frappée à coups de poing puis à coups de couteau par un individu

Au final, la victime, qui est toujours hospitalisée, a reçu trois ou quatre coups de lame, au thorax – ce qui a provoqué un pneumothorax – et à l’abdomen, mais ses jours ne sont pas en danger.
Source: midilibre.com

L’auteur de l’agression a été interpellé et longuement entendu tout le week-end (c’est pas moi, m’sieur!) par les gendarmes. En fait, il s’agit d’un Algérien de 37 ans, en situation irrégulière sur le territoire et qui avait noué une relation amoureuse avec la victime depuis huit mois. Mais cette dernière venait de lui signifier qu’elle revenait sur sa décision de se marier avec lui, décidée à rompre, ce qu’il n’a visiblement pas supporté, entraînant ce déchaînement de violence.

Le suspect, jusqu’alors inconnu des services de police, a été déféré au parquet lundi, puis jugé en comparution directe devant le tribunal correctionnel. Mais son procès a été reporté, les magistrats estimant nécessaire un supplément d’information, notamment une expertise psychologique du mis en cause qui ne s’explique pas son geste et qui dit ne pas se rappeler de ce qu’il s’est passé. « Par dépit amoureux, il est parti en vrille » résume son avocat, Me Boubanga. Le tribunal a décidé de le placer en détention provisoire, jusqu’à l’audience du 22 janvier (Heureusement…).